• La Danse des Fées

     

     

    Image001.jpg

    Hans Zatzka (1859-1945), peintre académique autrichien. Rencontre avec les fées...

     

    Joyeux Temps du Solstice d'Été ! Voici le Jour le plus long de l'année... Le Soleil vibre de tous ses feux. Le Petit Peuple se rassemble et nous invite à nous laisser happer vers les mystères de l'Entre-Deux...

     

    Image002.jpg

    © Charlotte Bird, Midsummer Eve (Eve pour Evening : La soirée de Midsummer...)

     

    A Midsummer (Solstice d'Été) et à d'autres périodes de l'année, les fées tissent des moments de pure magie, des sortilèges colorés que rythment rondes et caroles sur les chemins du Sidh/Sidhe...

     

    Autour des arbres dotés de formes chimériques, dans les clairières nimbées de lune où poussent fleurs sauvages et champignons, sur le bord des étangs et des sources sacrées..., les danses auxquelles elles se livrent leur permettent de se nourrir d'énergie aérienne et tellurique.

     

    Image003.jpg

    © Asako Eguchi, Danse féerique sur un champignon.

     

    De manière très poétique, le paysage accueille des traces de leur passage. Ainsi certains lieux sont-ils réputés pour l'étrange esthétisme des pas laissés sur la terre, à proximité de bois anciens, de ruisseaux et de chaos rocheux.

     

    Les Cercles de Fées scintillent sur l'herbe tendre quand les « Fines Dames » y tournoient au rythme d'une musicalité ardente. On y contemple des Champignons à Chapeaux...

     

    Image004.jpg

    © Asako Eguchi, Champignons et Petit Peuple

     

    Image005.jpg

    Cercle de fée, anneau ou rond de sorcière par © Liga Marta sur DeviantArt.

     

    Des récits rapportent que « Celui qui danse avec les fées, Voit sa dernière heure arrivée. » Les fées font danser les humains jusqu'à l'épuisement ou bien les humains vieillissent trop vite car une danse de cinq minutes pour les fées équivaut à une période « humaine » de dix années !

     

    Image006.jpg

    © Kinuko Y Craft, Golden Dancers.

     

    Dans d'autres histoires, ceux qui dansent avec les fées n'en sont pas affectés et après cet incroyable moment ressenti, ils sont récompensés. Certains de leurs vœux sont exaucés.

     

    Image007.jpg

    Johan August Malmström (1829-1901), La Danse des Fées (Älvalek), 1866.

     

    Dans cette œuvre fascinante, les fées émanent d'une dimension cachée. Les lieux de « puissante nature » sont leurs territoires : collines, lacs, mares, étangs, tertres, enchevêtrements de racines moussues...

    Elles sont les gardiennes du Old Path, le Vieux Chemin qui traverse les terres anciennes où sont tissées les Ley Lines, lignes d'opale telluriques qui relient, via une secrète géomancie, les lieux sacrés du Paganisme.

     

    Dans l’œuvre d'August Malmström, le spectateur devient le témoin d'un instant brodé de pure fantasmagorie...

     

    Image008.jpg

     

    Sous la ligne d'horizon, une nuée nacrée emplit l'atmosphère. Les fées papillonnent avec frénésie et ce ballet vaporeux enivre le regard. Semblant jaillir de l'eau, elles donnent vie à une sarabande voluptueuse. Le mouvement, dans cette composition, est remarquablement rendu par l'artiste. Le déplacement féerique s'élabore avant que le soleil ne découvre sa puissance ou bien avant qu'il ne plonge dans l'eau... C'est le charme de l’œuvre, imprégnée de tant de mystère... Á quel moment de la journée sommes-nous ? Le peintre s'amuse avec les notions d'espace et de de temps tout comme les fées virevoltent au-dessus de l'eau.

     

    Image009.jpg

     

    Peintre et illustrateur suédois, August Malmström (14 octobre 1829-18 octobre 1901) fut professeur à l'Académie Royale des Arts de Suède de 1867 à 1894. Très apprécié par ses pairs et ses élèves, il dirigea la vénérable institution de 1887 à 1893.

     

    Représentant du courant dit « gothique suédois » ou « gothiciste », il puisa son inspiration dans les thèmes littéraires de son pays et dans la mythologie nordique. Outre les représentants du Petit Peuple, il aima peindre des scènes d'enfance et fut un illustrateur accompli pour des livres de contes et différents journaux.

     

    Image010.jpg

    © Judy Mastrangelo, Défilé de Fairies

     

    Pour voir le Petit Peuple, de vieux grimoires nous invitent à regarder à travers une pierre trouée, ramassée au bord de l'eau lors de la nouvelle lune ou à la pleine lune.

     

    On peut aussi trouver un cercle naturel de champignons, au coucher du soleil ou baigné par les rayons nacrés de la pleine lune.

     

    Image011.jpg

     

    Mais pour ne pas altérer les liens qui pourraient se tisser avec les esprits de la nature, il ne faut pas porter sur soi de fer ou de sifflet.

     

    Les fées adorent danser autour des plus vieux chênes, des pommiers, des hêtres, des sureaux, des aulnes... Elles aiment la douce odeur sucrée des feuilles de tilleul, la blancheur élégante des fleurs d'aubépine, l'énergie protectrice des noisetiers et des hamamélis... et pas seulement. Elles veillent sur toute la Nature !

     

    Image012.jpg

    Nils Blommér (1816-1853), peintre suédois issu du mouvement Romantique. Ängsälvor, The Fairies of Meadow, Les Fées de la Prairie, 1850.

     

    Le parfum des roses les attire irrépressiblement.

     

    Image013.jpg

     

    D'anciens grimoires livrent une recette d'eau de rose permettant de communiquer avec le monde des fées...

     

    Cette eau de rose, considérée comme « sacrée », est obtenue en faisant macérer, d'une pleine lune à une autre, « 21 mesures de pétales de rose dans une bouilloire en cuivre, avec son couvercle. » On peut y ajouter de la vanille sous forme de gousse ou d'extrait naturel. L'eau de rose est ensuite versée dans un flacon en verre au fond duquel on place un cristal de quartz rose, associé à l'amour, à la chance, au bonheur, à la créativité, à la prospérité...

     

    Image014.jpg

     

    Au sujet des fées, Lewis Carroll, le célébrissime auteur d'Alice aux pays des merveilles a écrit :

     

    « Quel est le meilleur moment pour voir les fées ? Je crois que je peux répondre à cela… La première règle : ce doit être une journée très chaude, nous pouvons considérer cela comme une chose établie ; et vous devrez être un peu endormi, mais pas trop de façon à garder vos yeux et votre esprit ouverts. Bien, et vous devrez vous sentir un peu, ce qu’on peut appeler « enchanté », les Écossais nomment cela « eerie », et peut-être est-ce un plus joli terme ; si vous ne savez pas ce que cela signifie, je crains de ne pouvoir l’expliquer que difficilement ; vous devrez attendre jusqu’au moment où vous verrez une Fée, et alors vous saurez… Et la dernière règle : les criquets ne doivent pas chanter. Je ne peux pas m’arrêter là-dessus pour vous l’expliquer ; vous devez me croire sur parole pour le moment. Donc, si toutes les circonstances sont réunies, vous aurez une bonne chance de voir une fée, ou tout au moins une bien meilleure chance que si elles ne l’étaient pas… »

     

    Et si l'on parvient à voir une fée... Il paraît qu'il vaut mieux éviter de cligner des paupières car seul un regard fixe a la capacité de « fixer » la présence de la fée. Autrement, elle disparaît illico dans une nuée de poussière dorée ou argentée...

     

    Je vous souhaite un très bel été et une excellente fête de la Musique !

     

    Image015.jpg

    © Viktoria Gavrilenko (Viccolatte) sur Deviantart.com

     

    Prenez bien soin de vous les Ami(e)s avec les orages violents et la canicule qui approche à grands pas... Bon courage à toutes les personnes malades qui souffrent particulièrement de la chaleur. Je vous avoue que j'appréhende les températures très élevées de la semaine prochaine et que je croise les doigts autant que possible pour ne pas déclencher de crise d'épilepsie... Allez, on y croit !

     

    Gros bisous !

    Plume

    « Tuileries, Exèdre Sud, Photos 2019 et texte augmentéDes roses dans l'air brûlant... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    33
    Samedi 29 Juin à 10:13

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    la chaleur continue, il faut s"y habituer...

    Prends bien soin de toi, reste au frais..

    Gros bisous

    32
    Vendredi 28 Juin à 21:28

    moi aussi je crois aux fees

    amitiés

    31
    Vendredi 28 Juin à 09:18

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    un petit coucou avant qu'il ne fasse trop chaud..

    Prends bien soin de toi...

    Gros bisous

    30
    Vendredi 28 Juin à 00:19

    Bonsoir,

    Je me décide enfin à prendre de vos nouvelles, car cela fait déjà un certain temps que je ne suis pas passé sur votre blog. J'espère que vous ne souffrez pas trop de la chaleur, car j'imagine qu'à Paris avec la pollution et la réverbération du soleil sur le goudron ça ne doit pas franchement être bien agréable j'imagine! Dans ma région c'est une véritable canicule, là ce soir à un peu plus de minuit le thermomètre électronique intérieur de mon appartement indique 28.8 degrés et un taux d'humidité de 85%, mais bon j'ai du linge à sécher ce qui je pense explique en grande partie le taux important d'humidité. Je ne sais pas si vous avez regardez l'émission de Stéphane Bern mercredi 26 Juin sur France 3 à 21 heures, "le village préféré des français", car un petit village qui se situe à quelques kilomètres de chez moi est passé à la télévision il s'agit du village du Thoureil, mais bon je me doutais bien que ce village ne gagnerait pas le concours, et en fait j'avais raison car il était en 14 position sur 14 villages c'est à dire dernier. J'ai d'ailleurs fait quelques photos de ce village il y a quelques jours, c'était ma première sortie vélo depuis plusieurs mois. Bon je vous souhaite une bonne nuit ainsi qu'une bonne journée, je ne vous oublie pas et cela même s'il est vrai que je ne passe pas souvent sur votre blog.

    29
    Jeudi 27 Juin à 20:57

    Coucou

    Un grand merci pour ton gentil commentaire 

    Oui mais j'étais jeune sur cette photo , la donne a changé avec les années hihihi 

    28
    Jeudi 27 Juin à 10:04

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    la chaleur continue, on cherche des endroits où se mettre au frais, telle cette petite place à côté de chez moi...

    Prends bien soin de toi, gros bisous

    27
    timilo
    Jeudi 27 Juin à 07:01

    Je viens de relire ton article , j'aime beaucoup ce sujet .

    Bravo CENDRINE , tu es la fée des blogs

    Douce journée 

    Bisous

    timilo

    26
    Mercredi 26 Juin à 21:42

    Coucou Cendrine

    Une si belle page ! Les illustrations sont superbes... et j'aime tout particulièrement tes mots... Tu nous fais rêver, et pourtant, mon esprit est ramollo.... 40° : un four ... irrespirable!

    Enfin chez moi après des examens, et l''élongation à Draguignan. (sanglée à la poitrine et au banc, sanglée au bassin avec un filin qui tire ... ce n'est pas douloureux). Journée désagréable au possible ! Heureusement, nous avons la clim (j'ai du mettre un gilet !)

    Merci de nous sortir de notre quotidien..... Je croise les doigts avec toi ! reste bien au frais... mieux vaut attendre des jours meilleurs pour s'exposer à la chaleur.

    Je t'embrasse très fort ainsi que ton gentil mari

    25
    Mercredi 26 Juin à 17:00

    Bonjour Celine ! merci d'être passée :)

    j'ai fait une escapade, et je pense toujours que je pourrai faire des visites, mais c'est pas facile, pas souvent d'ordi pour me brancher sur le net et avec le portable, c'est reduit tout de meme comme possibilite! enfin, me voilà de retour, bien reçue par une danse de jolies fées!

    comment ne pas aimer les fées, ces petits personnages mi-anges, mi-femmes, douces, mystérieuses, avec des pouvoirs spéciaux, qui protègent la nature (tout au moins dans nos rêves!), et nous rendent plus heureux sinon elles ne seraient pas inventées, peintes, chantées par les poètes! tout cela est beau :)

    j'espere que la vague de chaleur ne sera pas si forte qu'on le prédit, par ici nous avons eu de la pluie dans la nuit, et ce matin un peu aussi alors je suis vite allée dehors, car cela devient rare melheuresement, il parait que nous sommes sur le bord de la vague de chaleur!

    bisous chere Cendrine, mes meilleures amitiés et voeux de bonheur et santé pour toi

    Angie

    24
    Mercredi 26 Juin à 16:19

    Voilà , la canicule nous y sommes et j'avoue que ça ne me donne pas du tout envie de danser avec les fées , surtout qu'une danse de 5mn équivaut à 10 ans pour l'homme , dur dur ! 

    encore de très jolies illustrations et un texte savoureux pour illustrer ce passage à l'été .  Nous y sommes et pour de bons effectivement 

    Je te souhaite une belle journée , j'espère que tu ne souffres pas trop de ce temps pénible 

    23
    Mercredi 26 Juin à 09:50

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    un petit coucou vite fait car il fait une chaleur étouffante ce matin...

    Bonne journée, prends bien soin de toi, gros bisous

    22
    Mercredi 26 Juin à 09:02

    Un monde mystérieux et envoutant. Si j'ai la chance un de ces jours de rencontrer une fée, j'ai compris qu'il fallait garder les yeux bien ouverts pour ne pas interrompre ce moment magique.

     

    gros bisous  

    21
    Mercredi 26 Juin à 00:21

    J'espère que ta journée s'est bien passée  chère Cendrine

    Cet après midi j'ai fais 4 cagettes de cygnes . Nous sommes allés chez nos amis anglais . J'ai offert des cygnes à Greth 

    heureusement que mon compagnon m'a accompagné , il parle anglais couramment car de mon côté après l'école je n'ai pas continué

    Nos amis depuis qu'ils sont installés à St Jean De La Haize ne connaissent toujours pas le français . 

    Lorsque j'y suis allée seule l'autre jour , à leurs propos ou questions je répondais yes ou ok . Ils parlaient tellement vite que je

    ne comprenais pas . Malgré sa maladie mon compagnon n'a rien perdu à ce niveau là . IL parle anglais et allemand et se débrouille bien

    en espagnol . En rentrant il était un peu spid mais rien de bien méchant . Nous n'avons pas arrêté de l'après midi . Après Inter Marché 

    il m'a aidé à porter . . .Donc un peu fatigué pour lui . 

    A la fin du mois je vais retourner visiter l'appartement , je me suis trompé il me semble dans les mesures. 

    L'appartement sera vide alors je pourrais de nouveau mesurer les pièces . 

    J'espère de tout coeur que ça ira . 

    Les petites fées , le premier tableau , j'ai l'impression quelles sont soeurs ,  elles se ressemblent tellement 

    Pas d'orage ce soir ! Je te fais de gros bisous mon amie Cendrine . Prends bien soin de toi aussi

     

     

    20
    Mardi 25 Juin à 10:02

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    prend bien soin de toi pendant la canicule, n'oublies pas de boire beaucoup.. Déjà 30° ce matin

    Bonne journée, gros bisous

    19
    Mardi 25 Juin à 00:57

    Une merveilleuse page féerique chère Cendrine !! Tes illustrations sont comme toujours superbes 

    Ton exposé nous entraîne dans un autre monde . 

    Dans notre patrimoine normand nous avons aussi des belles histoires de fées 

    comme celle du château de Gratot dans la Manche et la Fée d'Argouges 

    Ce sont des légendes  mais il y a du vrai parfois . Une part de mystère demeure .

    J'espère de tout coeur que tu ne seras pas incommodée par les  fortes chaleurs qui arrivent . 

    De mon côté j'arrête le tri et les cartons car pas encore de réponse définitive 

    Je n'aurais que deux  chambres et pas de placards de rangement . Pour cette raison  j'ai fais de la distribution avec

    malgré tout un peu de peine . 

    Quant à mon compagnon je vais faire attention avec la chaleur car il a des neuroleptiques ( je veille sur lui comme une maman ) 

     

    Il ne m'a pas aidé du tout  . De gentilles personnes m'ont donné un coup de main pour les paquets .

    Pour ma chambre je serais obligé de faire appel à un déménageur , les charnières de l'armoire c'est compliqué 

    Voilà les dernières nouvelles chère Cendrine , l'orage gronde ici ce soir 

    Je te fais de gros bisous et un grand merci pour la jolie fée rose 

    Prends bien soin de toi , hydrate toi suffisamment .

     

     

     

     

    18
    Lundi 24 Juin à 11:00

    J'arrive tardivement... merci pour cette page magnifique qui fait rêver.

    J'adore !

    Mais je suis sûre que tu t'en doutais.  :)

    Passe une douce journée Cendrine. Je t'embrasse fort.

    17
    Lundi 24 Juin à 10:19

    Une façon comme une autre de lutter contre la canicule

    Bonjour Cendrine,

    c'était bien agréable cette fraîcheur que l'on trouvait dans la piscine, 

    j'y retournerai la semaine prochaine, car je ne peux y accéder sans l'aide de mon petit fils...

    J'espère que tu ne souffres pas trop de la chaleur, fais attention à toi, n'oublie pas de boire..

    Bonne journée, gros bisous

    16
    Dimanche 23 Juin à 21:23

    Je te souhaite de trouver suffisamment de fraîcheur pour te garder en santé et te remercie pour ce ballet des fées et du temps qui passe ainsi que l'osmose avec la nature!

    15
    Dimanche 23 Juin à 11:24
    feelaure♥

    Coucou Cendrine,

    Tu nous offres une merveille page pour accueillir l'été, les images sont toutes magnifiques, je craque hihi merci du fond du coeur

    On vous souhaite un très bel été à tous les deux, et on espère que la semaine prochaine se passera bien

    De gros bisous à vous partager, Amitié et tendresse

    14
    Dimanche 23 Juin à 11:07

    La création du jour..

    Bonjour Cendrine,

    je suis contente que mon article sur Joséphine t'ai plu..

    La chaleur monte, il va falloir trouver un endroit au frais..

    Bonne journée, gros bisous

    13
    Dimanche 23 Juin à 08:26

    Quoi de plus rafraîchissant que de voir de gracieuses jeunes filles en robes blanches transparentes dansant à l'aube dans une prairie.
    Grâce à vous, Cendrine, je me sens prêt à affronter les chaleurs estivales. Merci pour ces superbes images

    Bon courage à vous.

    12
    Samedi 22 Juin à 16:29

    Bonjour Cendrine et merci pour cet ETE !!! Bisous !

    11
    Samedi 22 Juin à 15:48

    Nous y voilà dans l'été 2019, je te le souhaite heureux et plein de douces heures, pas trop de fortes chaleurs qui nous rendent la vie moins facile... que les bonnes fées soient avec toi ;-) @+ pensées amicales, bises, jill

    10
    Samedi 22 Juin à 11:58

    Bonjour Cendrine

    Très bel article pour ce solstice d'été; toutes les illustrations sont magnifiques ! 

    Le petit peuple se laisse parfois aussi se faire prendre en photo . 

    Je te fais de gros bisous , prend bien soin de toi. 

    9
    Samedi 22 Juin à 09:54

    La création du jour..

    Bonjour Cendrine,

    quel merveilleux article sur les fées avec toutes ces peintures qui les représentent si bien...

    Une peinture qui t'apportera un peu de fraîcheur, moi aussi j'appréhende les grosses chaleurs..

    Bonne journée chère petite amie fidèle, gros bisous

    8
    Samedi 22 Juin à 09:41

    Venir chez toi 

    C'est comme arriver sur la planète rêve d'un jour 

    Rêver cela fait du bien dans un monde qui nous égratigne presque tous les jours 

    Tu as su nous mener à pas  légers 

    J'ai apprécié le tout

    Merci 

    Bonne journée et bel été 

    Mon géantRose63

    7
    Samedi 22 Juin à 09:13
    LADY MARIANNE

    un bel article bien complet sur les fées--  des œuvres féériques-
    bon samedi- bises-

    6
    Samedi 22 Juin à 08:11

    Coucou Cendrine 

    Avec Pat et toi on ne peut que se regaler à lire cette page ..

    J'aime particulièrement toutes tes illustrations choisies ..

    Prend bien soin de toi surtout 

    Gros bisous Cendrine

    5
    timilo
    Samedi 22 Juin à 06:23

    Très intéressante publication sur les fées, j'aime ta façon d'aborder ce sujet ..

    Très jolis photos et textes

    Bon et doux Weekend CENDRINE

    Bisous

    timilo

    4
    Samedi 22 Juin à 06:07

    Merci fée Cendrine pour ce voyage au cœur du Merveilleux !

    Bises

    3
    Samedi 22 Juin à 00:10

    Hello Cendrine

    Je rentre de la fete de la musique; mais avant d'aller me coucher, je voulais te raconter un conte et une légende de mon pays. La Vallée des Merveilles se trouve dans le Parc National du Mercantour Alpes Maritimes.

    Le berger amoureux de l’aurore 

    Au pied de la face nord du Mont Bego, s’étend une large vallée où tout est calme et douceur. Une source cristalline y jaillit entre deux rocs. Au printemps, alors que la neige est encore partout présente, la source est entourée d’un superbe parterre de fleurs multicolores. Une vieille histoire donne l’explication de ce miracle. 

    Il y a bien longtemps de cela, tout près du lac Vert, un jeune berger vivait heureux, en parfaite harmonie avec la nature. Les bêtes étaient ses amies. Autour de sa petite cabane de pierre, les marmottes vivaient en toute quiétude. Le soir, les bouquetins et les chamois descendaient des montagnes et venaient rendre visite au berger qui leur parlait d’une voix douce. Les animaux l’écoutaient, et restaient sous le charme de la musique des mots et des phrases. Car ce berger était un poète : il ne savait ni lire ni écrire mais savait la poésie. Il composait aussi des chansons à la gloire de sa montagne. Les mots qu’il ne pouvait écrire, il les dessinait sur la roche, ces belles dalles aux couleurs de feu qui, depuis les lacs Jumeaux partaient à l’assaut du Mont Bego. Ces gravures délicates disaient tout l’amour qu’il portait à sa montagne et exprimaient un rêve qu’il croyait pouvoir réaliser un jour. Il se levait tous les matins tôt pour voir l’aube blanchir le ciel et annoncer l’aurore. Il ne rejoignait sa cabane qu’au moment où les doigts roses de l’aurore avaient caressé les signes d’amour qu’il avait gravés. Il la voyait descendre lentement les pentes du Bego et s’attarder sur les grandes chiape* où il écrivait son ardente déclaration. Il était certain que l’Aurore était vivante et qu’elle lisait son message. Le berger était amoureux de l’Aurore. 

    Peu à peu, il acquit la conviction que l’objet de son amour impossible se cachait au sommet de la montagne. Prisonnier de son rêve, il l’était à tel point qu’un matin son esprit imaginatif crut apercevoir une jeune femme danser dans les nuages roses entourant le sommet. Alors, n’y tenant plus, il résolut à gravir le Bego pour surprendre Aurore à son réveil. Il attendit pour cela une nuit de pleine lune. 

    Laissant ses moutons sous la garde de son chien, il partit à la tombée du jour. Il marcha tout d’abord d’un bon pas sur les grandes dalles lisses puis se retrouva au pied de la paroi verticale qu’il entreprit d’escalader. Les premiers mètres lui parurent faciles mais peu à peu l’ascension se fit plus rude, les prises devenaient rares, les précipices vertigineux. Cependant, pas une seconde il ne songea à renoncer. Il s’engagea dans un couloir aux roches instables. Il progressait lentement dans ce passage délicat, trop lentement ! A l’est le ciel s’éclaircissait. Le berger n’avait pas peur de tomber mais d’arriver trop tard. L’aube se levait, le berger était tout proche du sommet, il accéléra encore l’allure. Tout à coup, une pierre se déroba sous ses pieds, il ne put se rattraper, tomba dans le vide et alla s’écraser au pied de la paroi. 

    Lorsque le jour se leva, la clarté rose de l’aurore illumina le Bego avec plus d’intensité que d’habitude. Elle descendit lentement dans les parois sombres que le pâtre avait gravies quelques heures plus tôt. Dès que ses doigts roses touchèrent le corps sans vie du berger, Aurore s’arrêta et ce jour-là, la vallée demeura dans l’ombre. Le corps disparut et à l’endroit où il était tombé naquit une source cristalline. 

    Le pâtre ne rentrait à Casterino que lorsque la neige le chassait de sa montagne de sorte que ses amis bergers ne s’inquiétèrent pas de son absence. Ce n’est que lorsque les premières neiges blanchirent les prairies qu’ils se mirent à sa recherche. Il avait beaucoup neigé et cette chute précoce aurait pu surprendre leur ami. Au prix d’efforts surhumains, ils essayèrent de rejoindre le lac Vert. Ils étaient seulement à mi-chemin quand la tourmente se leva. La mort dans l’âme, ils durent renoncer et redescendirent à Casterino puis à Tende. 

    Quelques semaines plus tard, on était alors en plein cœur de l’hiver, on vit arriver au village un troupeau de moutons. C’étaient les bêtes du berger disparu mais elles étaient conduites par une jeune femme aux longs cheveux d’or, toute de blanc vêtue. Cette jeune femme était inconnue dans la vallée mais tous les villageois la dévisagèrent avec insistance tant elle ressemblait à leur ami berger. La curiosité fit alors place à un vif étonnement. Après avoir conduit les bêtes dans une bergerie, on invita la belle inconnue à se joindre à la veillée. Pressée de questions, elle fit le merveilleux récit de la mort du jeune pâtre Evidemment, personne ne voulut croire à cette histoire. Alors la jeune femme indiqua le lieu précis de sa chute et conseilla aux villageois de s’y rendre au printemps suivant. Puis elle quitta ses hôtes, laissant les hommes sous le charme de sa très grande beauté et les femmes envoûtées par son récit extraordinaire. Elle s’évanouit dans la belle nuit d’hiver et jamais plus on ne la revit à Tende. Mais cette nuit-là les étoiles brillaient de leur plus bel éclat... 

    Au printemps, tous les villageois accompagnèrent les bergers à l’alpage de Casterino. Puis, laissant les bêtes au fond de la vallée, tous remontèrent le vallon du lac Vert. Plus haut, au pied des grandes chiape, ils découvrirent la source magique chantant au milieu d’un parterre de fleurs multicolores. Afin de garder impérissable le souvenir de leur ami et de son impossible amour, les bergers baptisèrent la source Fontanalba, la source de l’aube, cette aube fatale qui lui a refusé l’amour de la fée Aurore. 

     

    Depuis, chaque année, au printemps, le miracle de l’Amour s’accomplit : tout autour de la source, au milieu des neiges, un merveilleux jardin fleurit sous les doigts roses de la fée Aurore. 

    Texte de Jacques Drouin tiré du livre Contes 1 Légendes de la Vallée des Merveilles édition Equinoxe

    Bonne nuit

    Pat

     

    2
    Promeneur75
    Vendredi 21 Juin à 21:30

    Très bel article pour l’occasion du solstice d"été. Toujours amusant de lire un article sur les fées écrit par une fée ....

    1
    Vendredi 21 Juin à 21:15

    Coucou ma Cendrine. Magnifique page pour accueillir l'été et la fête de la musique. Je file car je suis à la bourre, et ce n'est pas le jour à faire ronchonner mon Poux !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :