• Le «château Gaillard» de la Plaine Monceau

    Image1

    Ce castel de fantaisie surgit dans Paris, à quelques encablures du Parc Monceau. A l'instar de la légendaire forteresse de Richard Coeur de Lion, il aiguise l'imagination, ce qui m'a inspiré ce petit jeu de mots.

     

    Image2

     

    L'Hôtel Gaillard est le fruit d'une rencontre entre deux esprits brillants: Émile Gaillard, régent de la Banque de France, mécène et collectionneur, et l'architecte Victor-Jules Février.

     

    Passionné par le Moyen-Âge et la Renaissance, Émile Gaillard fit ériger une demeure « seigneuriale » destinée à accueillir ses « trésors » dans un écrin digne de leur beauté.

     

    Entre 1879 et 1884, Victor-Jules Février conçut, au croisement de la rue Georges Berger et de la Place du Général Catroux, un superbe bâtiment en brique rose qui s'inspirait de l'architecture des châteaux de la Loire, et plus particulièrement des châteaux de Gien et de Blois.

     

    Image3

     

    On y pénétrait par une entrée somptuaire qui donnait sur la place du Général Catroux. Les visiteurs empruntaient un escalier monumental afin d'accéder aux salons d'apparat et aux espaces privés.

     

    L'hôtel-musée abritait une profusion de tapisseries, de boiseries, de peintures, de cheminées, de faïences et d'étains. Un somptueux bal masqué s'y déroula, le 11 avril 1885. Deux mille invités se pressèrent, en déguisement Renaissance, autour du maître des lieux, costumé en Henri II.

     

    Image4

     

    Après la mort d'Émile Gaillard, ses héritiers cédèrent les collections et, en 1919, la Banque de France fit l'acquisition du monument, pour cinq millions de francs, une somme bien inférieure à ce qu'il avait coûté au départ, soit 11 millions.

     

    L'architecte Alphonse Defrasse (1860-1939) et le décorateur Jean-Henri Jansen furent sollicités pour réaménager les lieux. Après une importante phase de travaux, la nouvelle succursale de l'institution financière ouvrit en 1923.

     

    Image5

     

    L'escalier monumental fut conservé mais un système de protection bien singulier fut mis en place dans la salle des coffres: des douves remplies d'eau, dominées par un pont roulant.

     

    L'hôtel Gaillard est classé monument historique depuis avril 1999. Emblématique de l'art néo-gothique et néo-Renaissance, il révèle une écriture architecturale harmonieuse et complexe.

     

    Image6

    Ses hautes façades, ornées de briques polychromes, sont décorées de motifs géométriques, caractéristiques de la Première Renaissance (1480-1520).

     

    Image7

     

    Image8

     

    On retrouve cet appareil coloré au château de Chamerolles, édifié au début du XVIe siècle, en lisière de la forêt d'Orléans.

    Image9

    Chamerolles

     

    Dans la rue Legendre, prolongement de la rue Georges Berger, les façades de l'Hôtel Guerlain révèlent un décor approchant.

     

    Image10

     

     

    L'aile Louis XII du château de Blois, réalisée entre 1498 et 1503, conjugue des éléments empruntés au style gothique flamboyant de la fin du XVe siècle et des motifs typiques de la Première Renaissance. Ses hautes toitures d'ardoise sont percées de lucarnes élancées et son décor de briques rouges sublime la blancheur de la pierre.

     

    Image11

    On remarque aisément la parenté stylistique entre l'architecture de ce magnifique bâtiment et celle de l'Hôtel Gaillard.

     

    Image12

    Les toitures du château parisien nous offrent un séduisant répertoire de formes plastiques et les cheminées de brique sont joliment décorées.

     

    Image13

    Les lucarnes flamboyantes et l'abondance des ornements évoquent une transition féconde entre le Moyen-Âge et la Renaissance. Le « G », monogramme du maître des lieux, se dessine au sommet de l'édifice, tel un emblème féodal.

     

    Image14

    Richement sculptées, les lucarnes font entrer l'air et la lumière dans l'habitation, tout en créant de magnifiques effets visuels. Le mot « lucarne », attesté depuis le XIVe siècle, vient de « lukinna » qui signifie « ouverture » en bas francique. Au fil des époques, « lukinna » a évolué en « lucarne », par croisement avec « lucerna » (lampe, en latin) et « luiserne » (lumière, flambeau en ancien français).

     

    Les toits d'ardoise sont couronnés par de fines excroissances métalliques.

     

    Image15

     

    Des petits personnages appelés « marmousets » décorent les fenêtres compartimentées. La pierre de taille et la brique polychrome composent une élégante broderie.

     

    Image16

     

    Les balustrades gothiques, les toitures sombres et brillantes, les lucarnes ouvragées et les culots sculptés forment une majestueuse scénographie.

     

    Le commanditaire

     

    Image17a.jpg

     

    Émile Gaillard naquit à Grenoble dans une famille bourgeoise. Son grand-père, Théodore François Gaillard, avait fondé une « maison de banque » dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle et son père, Théodore Eugène Gaillard, fut maire de Grenoble, de 1858 à 1865.

     

    Cet éminent financier participa au développement des chemins de fer et fut le gestionnaire des biens du Comte de Chambord, ultime descendant français de la branche aînée des Bourbon. Il fréquenta Victor Hugo et fut l'élève et l'ami de Frédéric Chopin qui lui dédia une Mazurka. Curieux de tout et doué pour les arts, il composa certaines pièces musicales.

     

    Ne pouvant exposer à son goût, dans son habitation de la rue Daru, les objets qu'il avait ramenés de ses voyages, il fit l'acquisition, en 1878, d'un terrain dans la Plaine Monceau. Face à l'hôtel du peintre Ernest Meissonier, il fit construire la demeure idéale pour mettre en lumière ses collections.

     

    Image18

    Le bal costumé Renaissance

     

     

    Victor-Jules Février (1842-1937)

     

    En 1889, il reçut, pour la construction de l'Hôtel Gaillard, deux prestigieuses distinctions: la « Grande Médaille », lors du Congrès de la Société Nationale des architectes français, et la Médaille d'or de l'architecture privée au cours de l'Exposition Universelle.

     

    S'inspirant de l'architecture des châteaux de la Loire de la Première Renaissance (1480-1520), il réalisa un ensemble pittoresque de toitures et de clochetons ouvragés, de fenêtres à meneaux, de lucarnes et de briques polychromes.

     

    Il construisit aussi l'Hôtel de Sarah Bernhardt, à l'angle de la rue Fortuny et de la rue de Prony.

     

    Le décor luxuriant de l'Hôtel Gaillard

     

    Image19

    De facétieuses gouttières, en habit noir et or, animent les façades.

     

    Image20

    Le travail de la pierre allie finesse et virtuosité, comme le révèle cet arc de style gothique flamboyant. Les jeux de courbes et de contre-courbes, d'entrelacs et d'enroulements, créent une étourdissante danse visuelle.

     

    Image21

     

    La qualité des ornements en bois et en pierre dessine un répertoire de formes souples et ondulantes, caractérisées par une prédominance de l'élément végétal. Dans ce monde sylvestre, évoluent des petits personnages, des animaux réels et mystérieux et des symboles géométriques.

     

    Image22

     

    Image23

     

    Image24

     

    Image25

     

    Image26

    Dans cet univers d'abondance, où s'entremêlent feuilles et fleurs, caracolent des animaux typiques du bestiaire médiéval et Renaissance (lapins, oiseaux, chiens, escargots...) et des créatures fantastiques (petits dragons, chimères, gargouilles...).

     

    Image27

    Image28

    Image29

     

    Cette galerie d'êtres fantasques rappelle les « drôleries marginales » des manuscrits médiévaux.

     

    Image30

     

    Image31a.jpg

    Ce « marmouset » serait une représentation de l'architecte Victor-Jules Février, traçant les plans de l'édifice avec un compas.

     

    Image32a.jpg

    Le personnage qui lui fait face rendrait hommage à Émile Gaillard.

     

    L'Homme Vert

     

    Image33

     

    Cette figure hybride est représentée, depuis l'Antiquité, sur une myriade de monuments. L'Homme Vert, le Feuillu ou le Green Man est formé d'un visage humain, encerclé ou tissé de feuillages. Parfois, il expire les branches feuillues et porte des cornes de fécondité.

     

    Réminiscence d'une très ancienne divinité de la forêt, il est le maître des cycles de la Nature et le gardien des mythes et des légendes. Il règne sur la tradition initiatique perpétuée par les architectes et les tailleurs de pierre.

     

    Image34

    Lové dans ce magnifique arc flamboyant, il constitue un ornement récurrent dans l'architecture religieuse et civile du Moyen-Âge et de la Renaissance.

     

    Dans le monde anglo-saxon, il est souvent représenté sur les enseignes des pubs, des hôtels et des tavernes. Il évoque les pouvoirs de la Nature, la connaissance cachée et les cultes dionysiaques. Il est utilisé sous forme de masque dans les parades folkloriques anglaises, écossaises et irlandaises.

     

    Il est sculpté dans le bois et la pierre et peint sur les vitraux. Il règne sur les enluminures des manuscrits, les portails des églises et des cathédrales, les sièges ecclésiastiques appelés « miséricordes ». Il apparaît sur les façades de nombreuses maisons et palais, sur les bijoux et les armes (épées, dagues, poignards...).

     

    L'Escargot

     

    Image35

     

    Ce petit animal qui se rétracte, roule et déroule son corps en fonction du climat, des cycles de la lune et des marées, est un puissant symbole de fertilité. Avec ses cornes dotées d'yeux et sa coquille spiralée, il évoque les forces lunaires et matricielles, la mort et la renaissance.

     

    Il annonce la reverdie et représente l'Esprit des Champs, célébré par des parades costumées. En Provence, il est appelé « masca », ce qui signifie « sorcière nocturne » ou « esprit ». Dans l'ancienne Europe, des danses-labyrinthes étaient effectuées en suivant un parcours tracé par des coquilles d'escargot embrasées. Les participants portaient des masques décorés de coquilles luisantes.

     

    Dans l'art gothique flamboyant, l'escargot est un motif décoratif et symbolique récurrent. Il guide parfois un cortège d'animaux musiciens.

     

    Image36

     

     

    La future Cité de l'Économie et de la Monnaie

     

    En raison de travaux de réaménagement de l'espace intérieur, l'Hôtel Gaillard ne se visite pas mais il accueillera, au quatrième trimestre de l'année 2014, la Cité de l'Économie et de la Monnaie.

     

    Image37

    Les futurs visiteurs pourront y découvrir un amphithéâtre, une bibliothèque et divers ateliers, y étudier l'histoire des monnaies et se familiariser avec les objets associés à leur fabrication.

     

    Image38

    Projet pour le futur Musée. L'équipe qui a été désignée par concours sera dirigée par Mr Yves Lion.

     

    En attendant d'explorer cet espace culturel novateur, je vous invite à contempler les façades et les ornements d'un « château » insolite, emblématique d'une architecture de style éclectique et historiciste.

     

    Image39

     

    Une petite part de Val de Loire se dresse, dans un lieu de Paris plutôt préservé de l'agitation urbaine. On découvrira tout autour de superbes hôtels particuliers et, à proximité, les vestiges de la folie du Duc de Chartres, gracieusement lovés dans l'écrin verdoyant du Parc Monceau.

     

    Image40

     

    Plume4

    « Flânerie dans la rue Georges BergerEntre terre et eau, les beautés de Certes-Graveyron »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    74
    Maxime
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Très bel article

     

    73
    Maxime
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Merci pour vos passionnantes explications.

    Je suis un lecteur régulier de votre blog mais je ne laisse habituellement pas de commentaire. Je vais y remédier.

    Bonne soirée

    72
    Jean Sauval
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    J'attendais votre article avec impatience et je suis ravi. Ce château dans Paris est une invitation au dépaysement. Merci pour votre riche et généreuse documentation.

    71
    Promeneur75
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Superbe article encore une fois très documenté et constellé de photos spendides. Merci beaucoup pour la richesse de votre plume. Que 2012 soit pour vous une année qui vous appporte le succés mérité pour autant de travail.

    70
    zaza
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Quel beau château méconnu . Je voudrais bien le visiter ! Merci pour cet article encore une fois enchanteur!

    69
    Finn38
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Un magnifique endroit dont l'histoire est très bien contée.

    68
    Lilirose
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    C'est très beau et bien raconté. Où trouvez-vous autant de documentation?

    67
    Jean Sauval
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Je reviens lire votre article pour en apprécier encore le talent. Encore merci!

    66
    Sylphia
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Un château de contes de fées!

    65
    Mina
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Très belle promenade dans un quartier qui mérite d'être visité. Ce château est magnifique. Bravo pour ce travail.

    64
    Hermine
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Superbe! Félicitations!

    63
    Valériane
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    C'est un très bel édifice dans Paris. Le musée sera intéressant. Merci pour cet article et les photos. C'est vraiment très beau.

    62
    Gilbert
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    C'est un riche travail. Magnifique édifice dans Paris, méconnu et qui révèle plein de détails. Les sculptures sont belles et on apprend beaucoup de choses. Le passage sur l'homme vert est vraiment intéressant. 

    61
    Hermine
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    J'aime revenir lire tes articles et découvrir tes promenades. Bonne soirée.

    60
    zaza
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Ton article est superbe et j'adore le relire

    59
    Paule
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Magnifique article très intéressant merci

    58
    Promeneur75
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Paris recelle de merveilleux endroits tout droit sortis du monde fantastique. Dire qu'il existe ainsi un vrai château de conte de fée tel que vous le décrivez. J'aimerais connaître son intérieur !

    57
    Lucille Ferry
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Absolument magnifique!

    56
    Amélie
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Comme c'est beau! Bravo pour ton travail. La bise!

    55
    Promeneur75
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Magnifique article et superbe histoire sur ce monsieur Gaillard. Si vous aviez la chance de pouvoir rentrer dans ce château quand il rouvrira ses portes j'imagine la suite de votre article...

    54
    Véronique
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:14

    Quel beau château! Tu es très calée sur le sujet, bravo!

    53
    Dimanche 3 Juin 2012 à 16:57
    Cendrine

    Bonjour Line,

    Quand je lis tes mots, je ressens un plaisir immense et je suis également très émue...

    Un profond merci!

    Je te souhaite un excellent dimanche.

    Gros bisous

    Cendrine

    52
    Jeudi 31 Mai 2012 à 17:15

    TES ARTICLES SONT FASCINANTS et j'avoue ressentir un plaisir immense à les parcourir

    tu enrichis ma culture

     

    merci Cendrine

     

    je repars avec de belles images dans ma tête quand à tes explications, un vrai professeur qui sait captiver l'attention

    51
    Samedi 14 Avril 2012 à 01:24
    Cendrine

    C'est un lieu fascinant, je suis très heureuse que tu aies lu mon article.

    Je te souhaite un excellent week-end, bises.

    Cendrine

    50
    Jeudi 12 Avril 2012 à 06:45
    Martine Eglantine

    C'est vrai qu'il ressemble au château de Blois que je connais mais si tu ne l'avais pas dit, je n'y aurais pas pensé spontanément. Bises

    49
    Mercredi 7 Mars 2012 à 23:15
    Cendrine

    Merci Véronique, c'est très gentil...

    48
    Samedi 3 Mars 2012 à 17:13
    Cendrine

    C'est moi qui suis heureuse de recevoir tes visites et de savoir que la balade est agréable. Etant toujours d'humeur rêveuse et poétique, j'ai été fascinée par cette magnifique construction. Je serais ravie, qui sait, de partager une promenade parisienne. On ne peut se lasser de sillonner ces rues chargées d'histoire. Un immense merci à toi pour ta gentillesse et tes mots si chaleureux. Belle journée. Bisous. Cendrine

    47
    Samedi 3 Mars 2012 à 10:03

    je suis heureux de cette visite avec un guide comme toi...du castel à la banque de france il n'y a qu'un pas...c'est formidable d'être guidée avec autant de gentillesse et de documentation trés bien détaillée..suis ravi...le style est vraiment flamboyant...une architecture trés riche...je sens que je va retourner à paris rien que pour le plaisir d'être en compagnie de ce guide merveilleux...ptdr...quand en plus le sujet et les batiments visités sont superbes...c'est un moment divin inoubliable...merco bonne journée..;bisous
    claude

    46
    Jeudi 23 Février 2012 à 23:48
    Cendrine

    Merci Bruno! j'ai eu un énorme coup de coeur pour cet endroit. Vivement qu'il soit réhabilité! Bonne soirée. Cendrine

    45
    Jeudi 23 Février 2012 à 05:41
    Bruno

    Une magnifique batisse chargée d'histoire ! Belle journée Cendrine.

    44
    Samedi 18 Février 2012 à 17:43
    Cendrine

    Merci beaucoup Promeneur75! Vous êtes un "pilier" pour moi, je vous dois beaucoup!

    43
    Samedi 18 Février 2012 à 17:38
    Cendrine

    Chère Véro,

    J'ai finalement bien reçu ton premier commentaire et je te réitère mes remerciements. Tu as cette capacité d'émerveillement qui est purement magique. Je suis ravie de communiquer avec une personne aussi sensible que toi et très touchée de tes visites sur mon blog.

    Je te souhaite une très agréable fin de semaine. Bises. Cendrine

    P.S: L'image de la petite fille est purement ravissante! 

    42
    Samedi 18 Février 2012 à 17:29
    Cendrine

    Chère Véro, je t'adresse un immense merci pour tes commentaires. Je suis extrêmement touchée par tes visites et par tes compliments. Comme tu l'as si bien perçu, j'aime depuis toujours sortir des sentiers battus et prendre le temps de regarder ce qui m'entoure afin de pouvoir le partager. En effet, chaque lieu nous offre une multitude de visages. Je suis toujours émerveillée quand je découvre une nouvelle sculpture, un petit personnage, une vieille maison à quelques mètres d'une grande rue. Et même dans les endroits touristiques, il y a une profusion de petites choses à saisir. J'attends avec impatience le Printemps pour voir les fleurs s'ouvrir mais j'aime chaque saison pour ce qu'elle nous apporte et pour la philosophie qu'elle recèle. C'est un véritable bonheur de te lire et d'échanger des idées avec toi. Je te remercie encore.

    Je partage pleinement ton avis lorque tu dis que "les vieilles pierres ont une âme et bien des choses à nous raconter". Elles sont un véritable grimoire de récits, de légendes et d'émotions bien réelles. Je te souhaite à mon tour une belle fin de semaine. Bisous. Cendrine 

    41
    Samedi 18 Février 2012 à 16:57
    Chatbada

    Chère Cendrine,

    Il me semble que mon com. n'est pas passé ...

    Je vais essayer de me souvenir ...

    Tes articles sont si bien documentés et écrits que ce n'est que du plaisir de te lire .

    J'aime sortir des sentiers battus et la découverte de ce château parisien me sied à râvir.

    Les grandes villes ou les plus petits villages nous offrent bien des merveilles ou des curiosités dont nous ne soupçonnions pas la moindre existence .

    Je suis passionnée d'histoire et d'architecture ... l'homme a laissé sa trace dans la pierre et cela me fascine . Je suis persuadée que les vieilles pierres ont une âme et bien des choses à nous raconter ... à qui veut bien les écouter .

    Je te souhaite une douce fin de semaine .

    Bises

    Véro.

    40
    Samedi 18 Février 2012 à 16:22
    Chatbada

    Chère Cendrine,

    Tes articles sont magnifiquement illustrés et racontés .

    C'est un réel plaisir que de te lire .

    J'aime sortir des sentiers battus surtout dans les grandes villes . Paris nous offre plein de trésors ,d'endroits atypiques pour qui sait s'aventurer .

    Ton article m'enchante .J'adore l'histoire et l'architecture et ce depuis que je suis toute petite ...

    Je te remercie de tes visites .

    Bonne fin de semaine accompagnée de gros bisous .

    39
    Vendredi 3 Février 2012 à 18:15
    Cendrine

    Merci Amélie! Grosses bises!

    38
    Lundi 30 Janvier 2012 à 11:04
    Cendrine

    Moi aussi Promeneur 75, j'aimerais visiter l'intérieur de ce "château" parisien. Il faudra attendre 2014 pour contempler les nouveaux aménagements et voir ce qui aura été préservé du passé. Merci. A bientôt! Cendrine 

    37
    Lundi 30 Janvier 2012 à 11:01
    Cendrine

    Merci Lucille! Excellente journée! Cendrine

    36
    Jeudi 26 Janvier 2012 à 15:47
    Cendrine

    Merci de tout coeur Zaza! Je te souhaite une excellente journée. Bises. Cendrine

    35
    Jeudi 26 Janvier 2012 à 15:46
    Cendrine

    Merci beaucoup Paule. Excellente journée. Cendrine

    34
    Dimanche 22 Janvier 2012 à 03:46
    Cendrine

    Coucou Jacqueline,

    Je te réponds enfin! Je viens à peine de finir mon article et il est 3h35 du matin!!! Ouf! Je me dis à chaque fois "quel travail"! Ce n'est pas pour me jeter des fleurs mais chaque article demande des jours et des jours et de labeur. Heureusement la passion est là, en dépit des douleurs... et surtout, le soutien et la gentillesse des personnes telles que toi qui me donnent envie d'aller jusqu'au bout et d'offrir ces fragments de création. Je suis vraiment heureuse d'avoir terminé. Je crois que je vais dormir jusqu'à point d'heure demain!

    J'ai préparé le feuilleté aux épinards et nous nous sommes régalés. Il a une superbe tenue, enfin il avait parce qu'en l'espace de deux repas il a été englouti!!! J'aurais dû prendre une photo et te l'envoyer avant que les ogres passent par là, lol!

    J'espère que tu es en pleine forme et que tu passeras un agréable moment en lisant mon article. Je souhaite que tu puisses un jour visiter ce lieu enchanteur (pour des photos prises en hiver, c'est magique; pendant les autres saisons ça doit être à tomber par terre!) et j'ai vraiment envie d'y retourner.

    Passe un excellent dimanche. J'espère que tu n'as pas de pluie. Ici, c'est une horreur, tout est trempé et en début d'après-midi on n'y voyait plus rien. Brr! Vivement le soleil! Je te remercie pour tes messages et je t'envoie de grosses bises. Cendrine

    33
    Samedi 21 Janvier 2012 à 08:44
    kola

    Bonjour Cendrine,

    Je suis bien contente en effet de découvrir cette région de France que je ne connais pas encore... j'imagine que ce doit être tout à fait superbe et je te fais confiance pour nous faire savourer ce pays d'aquitaine comme tu sais si bien le faire, j'ai vraiment hâte de lire ton article... lol... je te souhaite une excellente journée de promenade et de cuisine... je t'embrasse bien affectueusement,

    Jacqueline

    32
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 21:38
    Cendrine

    Merci à toi, Isa-Marie! Le week-end sera studieux, j'écris mon prochain article... J'espère que tu profiteras du tien et que tu passeras d'excellents moments. Affectueusement. Cendrine

    31
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 21:36
    Cendrine

    Bonsoir Jacqueline,

    Une curiosité comme la tienne est une qualité! je te l'affirme! Ce n'est pas moi qui aime tant, (bien gentiment), fourrer mon bout de nez partout où c'est intéressant qui vais dire le contraire... Etre curieux, c'est s'intéresser, se passionner pour ce qui nous entoure.

    Si je te laisse des commentaires qui te font plaisir, c'est parce que j'aime ce que tu fais. C'est pour moi un moment de joie quand je regarde mes mails et que je trouve tes recettes, toujours conviviales et bien expliquées, étape par étape.

    Mon prochain article ne concernera pas un quartier, un monument ou une rue de Paris mais un site exceptionnel que nous avons découvert pendant nos vacances girondines: le Domaine de Certes-Graveyron, dans le Bassin d'Arcachon. Il y avait ce jour là un soleil radieux et une douceur hivernale propice à une magnifique balade. Je suis ravie des photos réalisées et je suis sûre que tu apprécieras cette Nature puissante et poétique. Je pense le mettre en ligne samedi soir. Quelques jours plus tard, je reprendrai ma plume parisienne et je parlerai de la Place André Malraux, située devant le Comédie Française. (J'ai commencé à écrire l'article.) Jeanne d'Arc y a affronté les anglais devant l'enceinte du roi Charles V et le quartier a connu tant de modifications qu'il est fascinant d'écrire à ce sujet.

    Je te souhaite une belle soirée et un très agréable week-end, à te reposer ou à t'amuser avec des amis peut-être? Merci pour ta gentillesse. Je t'embrasse bien fort. Cendrine 

    30
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 11:59
    Isa-Marie

    coucou ! Bon début de week-end !

    Amitiés d'Isa-Marie

    29
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 11:36
    kola

    Bonjour Cendrine,

    Un tout grand merci pour tes si gentils et chaleureux commentaires comme toujours, mais cela me fait tellement plaisir que la moindre des choses est tout de même de te remercier... lol... cela dit, tu vas me trouver très curieuse mais je cherche ce que pourrait être ton prochain article... et... je donne ma langue au chat, je ne trouve pas, ou plutôt si, j'ai mille et une idées en tête... lol... je voudrais bien savoir et j'imagine des tonnes d'endroits où tu risques bien d'aller...

    Si tu réalise la recette aux épinards et thon, dis-moi ce que tu en penses... tu vois comme je suis curieuse... est-ce un défaut ou une qualité ? je n'en sais trop rien...

    Je te souhaite une excellente journée mon amie, un tout gros bisou

    Jacqueline

    28
    Vendredi 20 Janvier 2012 à 00:01
    Cendrine

    Je vous remercie Gilbert. Je vous souhaite une excellente soirée et espère vous relire bientôt. Cendrine 

    27
    Jeudi 19 Janvier 2012 à 23:59
    Cendrine

    Merci à toi et très bonne soirée. Cendrine

    26
    Jeudi 19 Janvier 2012 à 15:43
    Cendrine

    Coucou Jacqueline,

    J'ai été très inspirée par tes belles recettes! Pour moi la cuisine c'est comme la poésie. On ne peut s'en passer! Toutes deux enchantent le quotidien! On pourrait, comme le pensent certains, se contenter d'une vague nourriture lyophilisée et enrichie en vitamines de synthèse... non, on ne pourrait pas! Où seraient le partage, le bonheur de créer, de faire plaisir, de voir les visages des personnes s'éclairer de joie grâce aux petits plats concoctés avec amour? Tu vois, je démarre encore au quart de tour! Je suis incorrigible!!!

    En tous cas, c'est toujours un plaisir pour moi de me promener à travers les recettes que tu proposes. J'ôte la viande quand il y en a et pour le reste, je me régale! Quant à tes plats à base de poisson et/ou de crustacés, miam miam! Au fait, j'ai une question à te poser: Christophe, mon cher et tendre, a une passion inconditionnelle pour les flans, ceux qui sont bien épais avec une pâte un peu rigide en dessous et je cherche toujours une recette qui donnerait cet aspect là et la texture qu'il recherche. Je suis sûre que tu en as une. La gourmandise n'est pas prête de nous quitter, je te le dis!

    Je me réjouis d'avance pour le mois de février. Tu me diras où tu veux que nous allions crapahuter. Avec l'adorable Monsieur Brice du Piéton de Paris nous avons sillonné les alentours du Palais-Royal, nous extasiant sur chaque sculpture! Parfois les gens se retournaient en souriant, d'un air de dire "ils sont zinzin ces deux-là!" Quand nous avons chacun épuisé la batterie de notre appareil photo, nous étions fort dépités mais le soir et le froid tombaient alors...

    Encore merci pour ces très agréables moments que tu m'offres et ces gentils messages. Je te souhaite une soirée bien au chaud (ici, nous baignons dans une humidité glacée, brr...) et je t'embrasse bien fort! Cendrine 

    25
    Jeudi 19 Janvier 2012 à 15:31
    Cendrine

    Je suis ravie de ce coucou et je t'envoie de grosses bises.

    24
    Jeudi 19 Janvier 2012 à 14:40
    la butineuse

    Je passe te faire un coucou

    biz

    23
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 23:55
    kola

    Bonsoir Cendrine,

    Quelle belle envolée lyrique pour un commentaire chaleureux et si gentil mon amie, j'ai noté que les 2 et3 février tu ne seras pas disponible, je serai alors disponible dans les jours suivants, je t tiens au courant.. je suis d'ores et déjà ravie de faire ta connaissance et m'en réjouis à l'avance... je connais ce "Piéton de Paris" oui oui, j'ai visité son blog grâce à toi, un véritable bonheur que de parcourir ses pages... je suis ravie que tu arpentes encore et toujours ces dédales merveilleux que sont les quartiers, passages et ruelles parisiens, je sais aussi que ton prochain article me donnera une joie infinie et m'emportera encore vers des souvenirs infinis et magiques... pour toutes ces choses que tu communiques de manière si chaleureuse, pour ces articles si intéressants autant que merveilleux, pour tout ce que tu donnes, tout ce que tu es, je te remercie de tout coeur, une très belle soirée à toi mon amie, gros bisous

    Jacqueline

    22
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 17:38
    Cendrine

    Merci Mina. C'est un superbe endroit. Je suis ravie de votre visite. Cendrine

    21
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 17:37
    Cendrine

    Merci Hermine! Je suis touchée! Cendrine

    20
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 17:37
    Cendrine

    Merci Valériane (c'est un ravissant prénom...). C'est un lieu fascinant qu'on ne peut de lasser de contempler.

    19
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 17:35
    Cendrine

    Je te remercie Jacqueline pour tous ces petits mots qui réchauffent le coeur! J'ai repris mes promenades et mes contorsions photographiques (lol!). Il faut parfois se plier dans tous les sens pour avoir une jolie photo mais après on est content. Ta pizza était fort alléchante, j'en ai eu l'eau à la bouche! Avec ou sans, ce sera une joie pour moi de te rencontrer. Je te souhaite une excellente soirée, je l'espère au chaud et au sec! Je t'envoie de grosses bises. Cendrine 

    18
    Mardi 17 Janvier 2012 à 13:50
    kola

    Bonjour Cendrine,

    Et bien voilà que j'apprends ce que sont les pizze pour toi, promis, je ne manquerai pas de venir à ta rencontre avec l'une d'entre elles.... j'espère que tu vas au mieux mon amie, et que le soleil revenu (j'imagine qu'à Paris aussi, il est présent) tu profites des promenades, appareil photo à la main.... je dois revenir à Paris en début février... je te tiens de toutes façons au courant, peut-être aurons-nous la chance de nous rencontrer... avec ou sans pizza....

    Je te souhaite  un très bel après-midi, je t'embrasse bien affectueusement,

    Jacqueline

    17
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 20:00
    Cendrine

    Merci Finn38! Excellente soirée! Cendrine

    16
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 20:00
    Cendrine

    Merci Lilirose! Pour vous répondre, je suis Historienne de l'Art et passionné de recherches et de littérature. J'ai eu l'occasion, grâce à ma thèse, d'explorer les rayons de la Bibliothèque Nationale pendant plusieurs années alors je puise dans mes nombreux carnets. Je vous souhaite une excellente soirée. Cendrine

    15
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 19:58
    Cendrine

    C'est moi qui vous remercie! Cendrine

    14
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 19:57
    Cendrine

    Merci Zaza! Je te souhaite une excellente soirée. Cendrine

    13
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 19:57
    Cendrine

    Je suis d'accord avec toi! Merci!

    12
    Samedi 14 Janvier 2012 à 22:55
    Cendrine

    Merci Doria, c'est en effet un très beau château datant d'une époque ou l'obsolescence programmée n'existait pas! Je suis contente que tu aies passé un agréable moment. Excellent week-end! Bises. Cendrine

    11
    Samedi 14 Janvier 2012 à 22:50
    Cendrine

    Cher Jacques, je vous remercie de votre visite et de votre si gentil commentaire. Je suis très émue. J'aime tant communiquer ma passion alors si cela se ressent je suis comblée.

    Vous avez aussi un grand talent que vos lecteurs apprécient tout particulièrement. La qualité de vos articles est remarquable. En ce qui me concerne, je suis heureuse de pouvoir exprimer mes émotions littéraires à travers mes textes. Et paradoxalement, mon état de santé m'a donné un regard plus poétique sur le quotidien. Je m'en rends compte dans mon écriture également. Je le prends comme un soutien du Destin, en quelque sorte!

    A propos de soutien, laissez-moi vous remercier encore. Les photos de la Chapelle des Lazaristes sont très belles. Je les ai regardées avec un grand plaisir. Je vous envoie d'amicales pensées. Cendrine

    10
    Samedi 14 Janvier 2012 à 21:51
    Le Piéton de Paris

    Chère Cendrine , un grand bravo pour ce magnifique travail !!! Vous ne nous decevez jamais , bien au contraire !!! Rien ne manque :un texte soigné , des recherches historiques précises et passionnantes qui témoignent de votre grande érudition et des photos soignées et magnifiques !!! Merci de nous donner envie de " piétonner " dans Paris !!! Comme j'aurais aimé avoir votre talent !!! Merci de nous ravir une fois de plus !!! 

    9
    Samedi 14 Janvier 2012 à 21:16

    Ce château est de toute beauté avec une très belle architecture, des sculptures très expressives, un raffinement au niveau de l'escalier.

    On ne fait plus cela aujourd'hui.

    Très bonne soirée en ce samedi,
    Bisous, Doria

    8
    Samedi 14 Janvier 2012 à 19:38
    Cendrine

    Coucou Jacqueline,

    Nous sommes rentrés, en effet, avec un monticule de bagages presque plus gros que nous, lol! On aurait dit des bagages avec des yeux!!! Je suis très heureuse que tu aies lu mon article et qu'il t'ait fait plaisir. Moi aussi j'aime le visage débonnaire de Monsieur Gaillard et elle est plutôt bien vue la ressemblance avec Victor Hugo.

    Même si tout était loin d'être rose à l' époque, il y avait une autre vision des choses. La banque Gaillard était une banque familiale qui fut ensuite rachetée par le Crédit Lyonnais... Je me dis que ce monsieur a accompli tant de choses dans sa vie. Il était doué pour les arts et il a contribué autant que possible à leur rayonnement.

    Je serais ravie de me promener avec toi dans le quartier de la Plaine Monceau dont je suis "toquée" et de t'emmener voir le vieux platane du Parc, un vénérable monsieur d'écorce qui ne cesse de grossir et qui nous éblouit par sa beauté. Je suis encore partie à papoter...

    Je vais bien dormir demain je crois et je continuerai de défaire les valises après. Je te remercie pour tes si gentils commentaires et je te souhaite un reposant et agréable week-end. Je t'embrasse bien fort. Cendrine

    7
    Samedi 14 Janvier 2012 à 19:23
    Cendrine

    Je suis ravie de ta visite Isa-Marie! J'ai eu le même problème que toi sur mon ordinateur en début de journée, je ne pouvais pas voir mes photos alors que mon mari, dans la même pièce, les voyait toutes sur son ordinateur! Grr! J'ai réessayé tout à l'heure et ça marche. Je ne sais pas si tu auras l'occasion de revenir les voir et surtout si ça marchera. J'espère!

    J'ai tendance à mettre beaucoup de photos et je me suis demandé si ce n'était pas trop gourmand en mémoire mais dans d'autres articles j'en ai mis encore plus et ça marche. En tous cas, merci à toi. Je suis heureuse d'avoir pu partager la passion qui m'habite face à ces vestiges de notre histoire. Je te souhaite une belle fin de semaine. Toutes mes amitiés. Cendrine

    6
    Samedi 14 Janvier 2012 à 19:15
    Cendrine

    Un immense merci pour votre visite et vos commentaires, Promeneur 75! Je vous souhaite un excellent week-end. Cendrine

    5
    Samedi 14 Janvier 2012 à 19:12
    Cendrine

    Je te remercie Brigitte, je suis heureuse d'avoir communiqué ma passion pour ce "château". Je suis ravie de ta visite. Excellent week-end. Bises et à bientôt. Cendrine

    4
    Samedi 14 Janvier 2012 à 16:26
    Isa-Marie

    Décidément j'adore tes flânerires !
    Par contre je ne suis pas parvenur à ouvrir toutes les photos...

    Amitiés d'Isa-Marie

    3
    Samedi 14 Janvier 2012 à 14:45
    Brigitte

    C'est une splendide construction au coeur de Paris.

    Magnifique reportage; merci Cendrine.

    Bises et bon week-end.

    Brigitte

    2
    Samedi 14 Janvier 2012 à 10:51
    kola

    Bonjour Cendrine,

    Un article aussi riche qu'intéressant et particulièrment documenté que j'ai lu avec beaucoup d'attention... ne connaissant pas très bien la Plaine Monceau... et oui, il existe des quartiers de Paris que je ne visite pas très souvent voire pas du tout... la Plaine Monceau en est un, je ne sais d'ailleurs pas pourquoi... à revisiter très vite donc !!

    Je ne connaissais pas non plus Monsieur Gaillard, le portrait me plaît beaucoup, je lui trouve une certaine ressemblance avec Victor Hugo... le cheveu plus rare cependant, j'aime beaucoup ce genre de personnage, la bonté est écrite sur le visage....

    Quant au château par lui-même, oui, je l'ai déjà vu mais ne m'en suis pas intéressée plus que cela... grâce à toi, j'ai pu découvrir énormément de détails qui m'avaient échappé, la prochaine fois que je "navigue" dans Paris j'irai jeter un coup d'oeil.... (début février, je pense..),

    Un gros gros merci à toi mon amie pour cet excellent et si bel article, je vois donc que tu es bien rentrée, tu dois être contente... mais j'imagine que ton séjour chez vos amis s'est révelé aussi une formidable fête.... je te souhaite une très belle journée Cendrine, je t'embrasse bien affectueusement,

    Jacqueline

    1
    Samedi 14 Janvier 2012 à 03:07
    Cendrine

    Merci beaucoup, j'aime particulièrement cet endroit et je constate que vous aussi. Merci pour votre fidélité. Cendrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :