• Le Poème du Mardi : Jacques Prévert, Fête Foraine

     

    Image001.jpg

     

    Je continue la tradition du Poème du Mardi, un rendez-vous que j'apprécie beaucoup, en souvenir de Lady Marianne, avec des pensées d'amitié...

     

    Image002.jpg

     

    Besoin de liberté, de s'envoler, de respirer dans les hauteurs... Je veux suivre mon imagination, la laisser pousser les murs de la réalité et me propulser dans les joies d'une Fête Foraine. Voilà pourquoi j'ai choisi ce poème plein d'allant signé Jacques Prévert (1900-1977).

     

    Image003.jpg

     

     

    Fête Foraine

     

    Heureux comme la truite remontant le torrent

     

    Heureux le cœur du monde

     

    Sur son jet d'eau de sang

     

    Heureux le limonaire

     

    Hurlant dans la poussière

     

    De sa voix de citron

     

    Un refrain populaire

     

    Sans rime ni raison

     

    Heureux les amoureux

     

    Sur les montagnes russes

     

    Heureuse la fille rousse

     

    Sur son cheval blanc

     

    Heureux le garçon brun

     

    Qui l'attend en souriant

     

    Heureux cet homme en deuil

     

    Debout dans sa nacelle

     

    Heureuse la grosse dame

     

    Avec son cerf-volant

     

    Heureux le vieil idiot

     

    Qui fracasse la vaisselle

     

    Heureux dans son carrosse

     

    Un tout petit enfant

     

    Malheureux les conscrits

     

    Devant le stand de tir

     

    Visant le cœur du monde

     

    Visant leur propre cœur

     

    Visant le cœur du monde

     

    En éclatant de rire

     

    Jacques Prévert

     

     

    La Fête Foraine apparaît comme un microcosme, un lieu d'initiation où les émotions éclatent comme des bulles de savon dans l'atmosphère. C'est un univers attachant que nous conte Jacques Prévert avec son immense talent de poète populaire et de scénariste au langage riche et familier, truffé de jeux de mots qui caracolent dans le cœur et la tête.

     

    Image004.jpg

     

    J'illustre ce poème avec des photos de la Fête Foraine des Tuileries, un endroit prisé des promeneurs qui refermera ses portes dans la soirée du dimanche 30 août 2020.

     

    Image005.jpg

     

     

    Image006.jpg

     

    La Fête Foraine des Tuileries a été maintenue, à la différence de la célèbre Fête des Loges de Saint-Germain-en-Laye qui devait, pour sa 368e édition, se dérouler du 26 juin au 16 août et qui a été annulée.

     

    Image007.jpg

     

    A la Fête Foraine des Tuileries, on trouve plus d'une soixantaine d'attractions dont la Grande Roue, le Palais des Glaces, un carrousel ancien de petits chevaux, des auto-tamponneuses, des trampolines, des toboggans, des murs d'escalade, le Train Fantôme, la traditionnelle pêche aux petits canards et les tirs à la carabine. Il y a aussi l'Air Swing et le « 6G », un manège qui danse et tournoie à une vitesse de 140 km/h !

     

    L'entrée est gratuite. Seuls les manèges sont payants.

     

    Les mesures prises pour se prémunir contre la pandémie de Covid 19 sont les suivantes :

     

    Cinq mille personnes pourront accéder au lieu en même temps, le port du masque sera obligatoire dans plusieurs attractions, du gel hydroalcoolique sera distribué, un siège pourra être condamné dans certains divertissements.

     

    La fête est accessible tous les jours de 11h à minuit pendant la semaine et de 11h à 0h45 les vendredi, samedi et veilles de jours fériés.

     

    Image008.jpg

     

    Image009.jpg

     

    Image010.jpg

     

    Le bleu du ciel estival me ravit !

     

    Image011.jpg

     

     

    Image012.jpg

    Les petits chevaux, fièrement, caracolent...

     

    Image013.jpg

    Les autos, plus modernes, sont prêtes à se tamponner. J'aime bien mais je préfère les charmants destriers...

     

    Image014.jpg

     

    Image015.jpg

    Petits et grands sont attendus...

     

    Image016.jpg

     

    A proximité, des canetons et leur maman se soucient peu de l'agitation ambiante. Ils déambulent à leur gré et aux Tuileries, l'herbe est encore verte, pas comme dans nombre de jardins !!!

     

    Image017.jpg

     

    Image018.jpg

     

    Ils ne prêtent guère attention aux créatures voraces de la fête foraine, sourires...

     

    Image019.jpg

     

    Image020.jpg

     

    Image021.jpg

     

    Image022.jpg

     

    Dans les livres d'histoire de la Belle Époque, la Fête Foraine est perçue comme indissociable de l'art de vivre entre 1850 et 1910. Dans un contexte d'effervescence industrielle et de recomposition des équilibres sociaux, elle est apparue comme un puissant « phénomène » et comme l'expression baroque d'une certaine idée du bonheur, à la fois simple et familial, mais aussi comme le miroir ambivalent d'une époque tissée de contrastes. Elle a été -et demeure- une rêverie enfantine au cœur d'un monde en mouvement organisé autour d'une vision mécanique des êtres et des choses. La Belle Époque, qui cherchait à préserver le temps tout en affolant les cadences autant que son appétit de richesses le lui permettait, a donc été un écrin idéal pour cette fête aux mille visages, héritière des grandes foires commerciales du Moyen Âge.

     

    Et la fête, pleine de couleurs, de vie, de joies d'enfance est aussi un monde propice à l'expression des peurs et des pensées sombres, matérialisées par un certain nombre d'attractions dont le train fantôme ou les palais aux monstres, que l'on affronte afin de mieux retrouver les sensations de la lumière. Une myriade de films gothiques et de dark fantasy explorent ce thème que j'aime infiniment. J'en reparlerai volontiers au moment de l'automne et des célébrations du cycle de Samain/Halloween. Thème et période qui me sont chers...

     

     

    Image023.jpg

     

    Fête Foraine, un univers riche, initiatique, ambivalent et imprégné de bonheurs simples et gourmands qui se cueillent et se partagent avec ceux qu'on aime... Sans oublier l'excitation quand on s'envole !

     

    Merci de vos gentils petits mots et de votre fidélité, gros bisous ensoleillés d'amitié !

     

    Image024.jpg

    Plume

    « Le Tableau du Samedi : Fernand Toussaint, Nu de dos et La Lecture abandonnéeLe Tableau du Samedi : Frederick Childe Hassam, Le Jardin de Celia Thaxter, dans les Îles de Shoals, 1890 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    23
    Dimanche 23 Août à 05:16
    Enthousiasme, bruit, bonheur, la vie qui grouille... De quoi oublier ses propres tracas, le temps d'une griserie. Tout ce qu'on souhaite en ce moment. Merci Cendrine!
    22
    Lundi 17 Août à 09:35

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    en faisant mon article je savais que tu serais contente de voir les toiles d'un peintre que tu aimes bien..

    Bonne journée, gros bisous

    21
    columbo1962
    Vendredi 14 Août à 21:59

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire. J'aurais aimé des nouvelles plus rassurantes, mais bon malheureusement je constate que franchement vous n'êtes vraiment pas aidé au niveau de votre santé. Mais bon comme vous le dites il est évident que la médecine ne peut pas tout. Beaucoup de gens oublie que l'être humain ne s'est pas fabriqué lui-même, en clair seul le Créateur de l'univers et son Fils Jésus connaissent l'être humain puisqu'ils l'ont créé et pareil pour l'univers, mais bon l'être humain du moins certains êtres humains sont tellement orgueilleux qu'ils en oublient que tous nous ne sommes rien et que personne n'est à l'abri de telle ou telle pathologie! Il faut comprendre qu'à cause de la désobéissance du premier couple humain l'imperfection est entrée dans le monde ainsi que la mort, et tant que Dieu n'aura pas rétabli ce qui était à l'origine, eh bien en attendant l'être humain sera mortel et sujet aux maladies et aux imperfections de toutes sortes. En ce qui me concerne je pourrais pester comme beaucoup à cause de ma malformation congénitale, mais bon je suis comme vous j'accepte ma situation, de toute façon difficile de faire autrement, mais bon par contre la plupart des gens qui n'ont jamais eu de problème de santé de leur vie se plaignent tout le temps dès qu'ils ont le moindre petit bobo, inutile de vous dire que je ne me gêne pas pour remettre les idées en place de ce genre de personne si j'ai l'occasion de discuter avec eux...! Je connais une personne âgée que j'aime beaucoup qui n'a quasiment jamais eu de problème de santé et à 82 ans elle a des douleurs genre arthrose, eh bien elle est de mauvaise humeur et supporte difficilement cet état de fait, mais bon je lui ai dit qu'elle ne se rendait pas compte qu'elle avait énormément de chance d'avoir une santé comme elle a à 82 ans et surtout d'avoir vécu quasiment sans ne jamais être malade à part son souffle au coeur et son allergie au gluten, mais bon ça ne l'a pas véritablement gêné dans sa vie et encore maintenant à 82 ans. C'est vraiment curieux qu'aucun traitement anti-épileptique et de plus en princeps ne peut vous soulager, vous avez vraiment un organisme particulier, comme quoi cela prouve qu'un médicament quel qu'il soit n'est pas forcément efficace sur tout le monde, ça prouve la complexité du corps humain et que chaque personne est unique en quelque sorte. Bon rassuré vous votre commentaire était vraiment bien rédigé sans aucune coquille, pour reprendre le terme journalistique que vous avez employé...! Bon je vous souhaite une bonne fin de soirée en espérant que vous avez un peu de fraicheur dans votre lieu d'habitation. Merci pour votre sincère et fidèle amitié. 

    20
    Vendredi 14 Août à 13:17
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    Tu as vu comme les températures ont baissées, on se sent mieux hein ? 

    Prends soin de toi ma p'tite Cendrine. Je t'embrasse bien fort, Véronique

    19
    Vendredi 14 Août à 10:28

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    les températures sont revenues de saison, on respire mieux..

    Bonne journée, gros bisous

    18
    Vendredi 14 Août à 05:34

    Bonjour Cendrine 

    Que ta journée roule 

    Comme un tour de manège en  roue géante 

    Le coeur heureux 

    Bonne fin de semaine

    Vendredi 14 août 2020

    17
    columbo1962
    Jeudi 13 Août à 22:15

    Bonsoir,

    N'ayant plus de nouvelles depuis un certain temps, je passe faire un petit coucou sur votre blog afin de prendre de vos nouvelles et en espérant que vous allez bien, enfin disont le mieux possible compte-tenu de vos soucis de santé quotidien évidemment. En ce qui me concerne ça va, je me suis enfin remis à faire du vélo après plusieurs mois sans avoir pédalé du tout, mais bon ça va. Je ne sais pas la chaleur que vous avez sur la Capitale, mais bon dans ma région les températures ont quelques peu baissé aujourd'hui, mais bon les jours précédent c'était une véritable canicule. Bon je vous souhaite une bonne nuit, et même si je ne vous écris pas souvent, je ne vous oublie pas.

    16
    timilo
    Jeudi 13 Août à 14:44

    J'aime cette poésie de Jacques Prévert , un texte en vers livres très imagée qui fait voyager et rêver le lecteur ...

    Bravo pour le choix, depuis mon enfance la fête foraine est toujours ancrée en moi

    Douce journée CENDRINE

    Bisous

    timilo

    15
    Jeudi 13 Août à 10:47

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    peu de soleil ce matin, il fait moins chaud..

    Bonne journée, gros bisous

    14
    Jeudi 13 Août à 05:46

    Je reviens me plonger dans cet ambiance de fête 

    Que ta journée soit belle 

    Le jour n'est pas encore levé 

    La pénombre est reine 

    @+ je t'offre cette photo prise dans mon jardin 

    Jeudi 13 juillet 2020

    13
    Mercredi 12 Août à 17:50

    Merci pour ce bel air de fête foraine.

    Si mignons les canetons

    Bisous ma chere Cendrine

     je préfère aussi les charmants destriers

    12
    Mercredi 12 Août à 10:08

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    je te souhaite de passer une bonne journée en espérant que la température baisse chez toi..

    Bons baisers

    11
    Mardi 11 Août à 21:15
    colettedc

    Mille et un bravos, Cendrine !

    Quelle page magnifique ! D'abord, ton choix de poème dont j'apprécie beucoup l'auteur et, tes explications puis, tes magnifiques photos qui complètent si bien cette fête foraine !

    Merci et bonne soirée !

    Gros bisous

    10
    Mardi 11 Août à 15:48
    Renée

    Quel bel article tu nous offre là avec ces fêtes d'étés qui fleurissent partout pour le bonheur des petits....enfin pas seulement! Les canetons ne sont vraiment pas peureux...Très joli cliché et mise a l'honneur merci. Bisous 

    9
    Mardi 11 Août à 10:24

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    un beau poème de Prévert sur la fête foraine que tu as magnifiquement illustré avec toutes tes photos..

    Voici une peinture qui nous montre un endroit où il doit faire bon se reposer..

    Bonne journée, gros bisous

    8
    Mardi 11 Août à 09:58
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    La fête foraine de Prévert, je retombe en enfance ... La fête foraine des Tuileries, comme je me suis bien amusée avec les enfants. Grande roue, voitures tamponneuses et ne pas oublier la Barbe à papa !! 

    La fête foraine de Rambouillet a été annulée cette année, nous sommes déçus, mais bon sécurité coronavirus avant tout.

    Pour le résultat du scanner jeudi avec le cancérologue ... Je croise les doigts.

    Bonne journée, grosses bises, Véronique

    7
    Mardi 11 Août à 09:52

    Bonjour  Cendrine très jolie poème 

    et oui cette fête forain et magnifique gros bisous raymonde

    6
    Mardi 11 Août à 09:21

    Coucou ma Cendrine.

    Tu as choisi un très beau poème, merci. La fête foraine me ramène dans mes moments d'enfance et d'adolescence. J'adorais les manèges à sensations fortes qui déclenchent de grosses montées d'adrénalines. Tu viens de nous proposer une très belle page. Ce matin nous avons encore essuyé un bel orage et j'ai eu du mal à calmer mon gros Farouk qui était mort de trouille. Maintenant, nous sommes noyés dans une brume de mer qui, je l'espère, va se lever. J'espère qu'il a fait moins chaud chez toi, celle nuit. La canicule semble vouloir s'estomper dans les régions impactées. De gros bisous ma Cendrine sans oublier ton Christophe.

    5
    Mardi 11 Août à 08:52

    Un si beau poème 

    Des photos qui réveillent des souvenirs d'antan 

    La fête foraine !

    La vie est riche de ce que l'on a construit 

    De ce que l'on écrit 

    Merci à toi 

    Bises 

    Mardi 11 août 2020

    4
    Mardi 11 Août à 08:36

    bonjour 

     ah les fêtes foraines 

     parfum d 'enfance , parfum de nougat et de barbe à papa .

    tous les ans nous attendions  cette époque avec impatience 

    c'était  un événement dans  notre ville 

     merci pour le poéme 

     bises  Cendrine  bonne journée pour toi 

    3
    Mardi 11 Août à 07:31

    Merci pour ce tour de manège enchanté !

    Bonne journée..

    2
    Mardi 11 Août à 07:23

    Coucou Cendrine

    Pendant mes deux années et demie à Paris, je ne suis allé à aucune de ces fêtes foraines. Je ne suis pas attiré par cela. Meme une fois revenu chez moi, ces attractions que l'on retrouve le plus souvent en période de Noel n'ont jamais eu ma préférence.... On a emmenéé quelques fois les enfants, mais sans y participer. Je ne ressent pas d'émotion sur les sensations artificielles...

    bizz

    Pat

    1
    Promeneur7
    Mardi 11 Août à 07:21

    Merci pour votre article. Cela illustre la diversité de Paris avec ces petits bonheurs qui font du bien. Maintenant , c'est aussi un visage d'un monde d'avant le masque . Drôle de fête foraine désormais avec ces bouts de tissus sur le visage qui font une bien piètre protection face à ce virus si petit...

    Carpe Diem cependant !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :