• Le Tableau du Samedi : Gustave Caillebotte, Périssoires sur l'Yerres, 1877

     

    Image001.jpg

     

    Merci pour vos gentilles pensées et les petits mots déposés sur mon blog.

    Je reviens doucement avant ma prochaine pause. Les jours derniers ont été compliqués. Plusieurs crises d'épilepsie (neuf crises en trois jours), la crainte que se rouvrent les blessures de mon bras, la douleur intense résultant des « vrillages » pendant les crises, les saignements des muqueuses, la vision floue etc...

    Je teste un nouveau dosage de protocole de soins et comme je le dis chaque fois, « on verra bien, on y croit ! » Garder le Moral, Garder Espoir...

    Pensées pour vous tous, bonne convalescence à plusieurs d'entre vous (Zaza, Fabienne, Annick... je ne vous cite pas toutes et tous mais le cœur y est, vous le savez, je vous soutiens bien fort, chers Aminautes) et place au Tableau du Samedi...

     

    Image002.jpg

     

    En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sous l'égide de Fardoise et de Lilou.

     

    https://lilousol.wordpress.com/category/tableau-du-samedi

     

    Le thème des 4 et 11 Juillet proposé par Fardoise est « Des rivières pour nous rafraîchir.. ».

     

    http://entretoilesetpapiers.eklablog.com/

     

    Merci à Fardoise et à Lilou

     

    Image003.jpg

     

    J'ai choisi une toile du peintre impressionniste Gustave Caillebotte (1848-1894), génie atypique dont les œuvres reflètent un sens très particulier de l'art du cadrage, considéré comme photographique.

     

    Avec Christophe, nous allons à chaque fois que c'est possible à Yerres, dans l'Essonne, nous promener autour de la propriété familiale de l'artiste, d'où mon choix de publication.

     

    Nous papillonnons dans les allées et les petits coins secrets du parc Caillebotte : lieu d'agrément de onze hectares entourant la demeure, peuplé de grands arbres et de fabriques, petits édifices pittoresques et j'imagine Gustave arpentant les lieux avec ses toiles et ses pinceaux à la main... Yerres se situe sur notre ligne de RER, la ligne D. C'est un endroit que nous aimons beaucoup ! J'ai hâte de pouvoir y retourner.

     

    Image004.jpg

     

    Gustave Caillebotte nous conduit sur les bords de l'Yerres, affluent de la rive droite de la Seine, qui irrigue les lieux. Cette rivière, en partie souterraine sur son cours supérieur, naît en Seine-et-Marne, à Courbon, près de l’étang de Guerlande. Elle « nourrit » les villages de Soignolles-en-Brie et de Brie-Comte-Robert, traverse le département de l’Essonne et rejoint la Seine à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Sinueuse à son point de départ, elle se nourrit de sources et de rus pour franchir autant de communes rurales que d'espaces très urbanisés. Son principal affluent se nomme Le Réveillon.

     

    Gustave Caillebotte a peint près de quatre vingt dix toiles sur ses berges végétalisées et pendant plusieurs années, ses amis artistes ont pris plaisir à le rejoindre à Yerres pour écrire, peindre et deviser au bord de l'eau.

     

    Martial Caillebotte, père de Gustave, a acquis ce lieu de villégiature pour en faire la résidence d'été familiale et ainsi « échapper » aux nouvelles contraintes du Paris Haussmannien. Martial Caillebotte avait fait fortune en fabriquant des toiles à matelas pour l'Armée Française. Son entreprise se nommait « Service des lits militaires ».

     

    Dans les années 1860, Martial Caillebotte fit ériger bien des merveilles à Yerres. La Propriété qui vit le jour appartient depuis 1973 à la commune d’Yerres qui l’a entièrement restaurée. Haut lieu de l’Impressionnisme, elle est considérée comme l'équivalent de l’atelier et du jardin de Claude Monet à Giverny.

     

    Image005.jpg

     

    Dès l'âge de douze ans, Gustave Caillebotte a particulièrement aimé cet endroit. Pensionnaire tout au long de l'année hormis en été, il pouvait retrouver ses parents aux grandes vacances et profiter, à Yerres, d'un bonheur bucolique. Ce fut donc naturellement qu'il se mit à peindre les différents points de vue et les endroits pittoresques du parc ainsi que la rivière.

     

    Entre 1875 et 1879, plusieurs de ses tableaux majeurs ont été peints dans l'écrin verdoyant de la demeure. Il a cheminé le long de la rivière, étudié les jeux d'ombre et de lumière sur les façades des différentes dépendances, observé l'évolution du potager... Son style atypique s'est défini à cette époque là, mêlé de poésie impressionniste et d'une modernité très personnelle.

     

    En 2014, quarante trois de ses œuvres ont été exposées à Yerres et le rendez-vous était d’autant plus exceptionnel que ces tableaux n’avaient jamais été, pour la plupart, présentés devant le public.

     

    On a donc pu admirer les œuvres peintes au bord de la rivière dont le célèbre triptyque peint en 1878 qui se compose de Pêche à la ligne, Baigneurs, bords de l’Yerres et Périssoires sur l’Yerres ainsi que l’œuvre intitulée Partie de Bateau, dit aussi Canotier au chapeau haut de forme.

     

    Image006.jpg

     

    Partie de bateau dit aussi Canotier au chapeau haut de forme, 1875-1878, collection particulière. Deuxième tableau de Caillebotte que j'ai choisi pour ce samedi.

     

    Ce tableau fut raillé, moqué, décrié de manière très violente, par les critiques à l'Exposition Impressionniste de 1879 où le trio de toiles fut présenté sous la forme de panneaux décoratifs.

     

    Ce célébrissime tableau, peint à Yerres, fut qualifié en son temps de « fantaisie ultra-naturaliste » ce qui se voulait très péjoratif. Le modèle est inconnu. Un homme en tenue de ville capte l'attention du spectateur. La vigueur du mouvement est hautement perceptible. La composition est très originale et moderne : le champ de vision n'accueille qu'une partie du corps du personnage dont le regard, détourné de celui du spectateur, effleure le vague de l'atmosphère... Avec cette œuvre profondément personnelle, Caillebotte a rompu avec toutes les conventions de l'art ce qui lui fut intensément reproché.

     

    Quant aux périssoires, Caillebotte les appréciait beaucoup. Il a peint plusieurs fois leurs glissades aquatiques et les couleurs envoûtantes de l'Yerres.

     

    Image007.jpg

     

    La périssoire, sous sa forme monoplace, est un canot qui mesure entre trois mètres cinquante et quatre mètres de longueur. Il existe des périssoires de course qui sont environ deux fois plus grandes.

     

    Embarcation très maniable mais susceptible de chavirer facilement, d'où la référence au verbe « périr », la périssoire était très en vogue au XIXe et au début du XXe siècle, en Europe et dans le Nouveau Monde. Elle dérive de la pirogue Cajun, utilisée par les Français de Louisiane et fut peu à peu détrônée par le canoë kayak.

     

    Je suis charmée par ces personnages qu'emportent les mouvements de l'eau, avec douceur et dans une harmonie de teintes fines et précieuses : du bleu, du vert, du jaune citronné doré... Les arbres, le long de la berge, contemplent la scène... Instants choisis, légers, privilégiés... Une alchimie de petits bonheurs !

     

    Sur La Chimère écarlate, j'ai choisi une autre rivière, l'Epte, célébrée par Václav Radimský (1867-1946), artiste tchèque Impressionniste.

     

    http://chimereecarlate.over-blog.com/2020/07/le-tableau-du-samedi-vaclav-radimsky-la-riviere-epte.html

     

    Image008.jpg

     

    Belles pensées pour vous et amitiés sans modération !

     

    Plume

    « Pause Soins la suite... et Roses d'AmitiéMardi Poésie : Claude Albarède, Riv'Yerres et Jean-François Ducis, A la rivière d'Hière... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    28
    timilo
    Mardi 7 Juillet à 06:17

    Une jolie toile que tu as choisie là , on sent la barque  glisser sur l'eau , un havre de fraîcheur ...

    Je suis en pause quelques jours , pour m'occuper de mes petits enfants..

    Douce journée CENDRINE

    Bisous

    timilo

    27
    columbo1962
    Lundi 6 Juillet à 21:04

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire. Vous savez j'ai bien compris que vous étiez très préoccupé par vos soucis de santé, je comprends très bien que vous n'ayez pas tellement le goût à correspondre c'est normal. Vous savez ce n'est pas uniquement la situation mondiale qui est inquiétante mais également au niveau de notre pays la France, car un certain nombre d'entreprises font faillites et combien de commerces vont également fermer d'ici quelques mois, car l'état a permit que les commerçants puissent payer leur charge de façon différé, mais bon ils vont bien être obligé de payer leurs impôts et leur taxe professionnelle sans oublier également pour ceux qui ne sont pas propriétaire de leur murs de payer leur loyer au propriétaire de leur local commercial. Deux mois sans activité ça doit être dramatique pour les petits commerces sauf peut-être pour ceux qui avait de la trésorerie d'avance, mais bon dans ce cas ils ont peut-être manger leur économie...enfin bref tout ceci est bien inquiétant, et encore il y a également les désastres familiale en ce sens que le confinement à peut-être indirectement brisé des couples, car certaines personnes que je qualifie carrément d'imbéciles ne supportait plus leur femme ou inversement, alors que logiquement ils ont eu la chance pour beaucoup d’entre eux d'avoir du temps à passer ensemble. J'ai entendu sur la radio RTL qu'un couple avait divorcé à la fin du confinement, enfin bref...! De plus en ce qui concerne le virus, je constate dans mon petit patelin que beaucoup de gens ne mettent plus de masque, on dirait qu'il n'y a pas eu encore assez de morts avec ce virus, les gens ne comprennent pas, la connerie humaine est grande...enfin bref! Je lis dans votre article que vous avez eu un nombre important de crises d'épilepsie, ça fatigue le cerveau ce genre de chose car cela provoque une sorte de décharge électrique à chaque crise, vous devez probablement être fatigué avec ça. Décidément vous n'aviez pas besoin de ça en plus de vos soucis de santé déjà bien important! Je présume que vous devez prendre de la Dépakine et j'espère que si c'est le cas que vous prenez bien le médicament princeps et non le générique qui lui est dangereux. Je le sais car j'ai étudié dans le livre du docteur Boukris consacré aux génériques que le générique de la Dépakine est dangereux. Si vous voulez éventuellement vous documenter sur la réalité de ce qu'est réellement les génériques, je vous met en lien la vidéo du docteur Boukris.

     https://www.youtube.com/watch?v=EiMan8X4qjA     Bon je vous souhaite une bonne fin de soirée, en espérant que votre santé s'améliore du moins au niveau de vos crises d'épilepsie qui j'espère disparaîtront. Merci pour votre sincère et fidèle amitié.

    26
    Lundi 6 Juillet à 10:18

    Bonjour Cendrine,

    je suis contente que les peintures de Jules Breton t'aient plu..

    Bonne journée, gros bisous

    la création du jour

     

    25
    Lundi 6 Juillet à 09:49

    J'ai rendu visite à Mr Caillebotte l'an dernier dans sa propriété. On y trouve aussi un magnifique jardin potager. Cette maison est envoûtante par une belle clarté et l'Yerres a de belles couleurs en effet. Merci Cendrine de nous rappeler cet artiste dont les oeuvres photographiques reflètent le quotidien d'une époque avec beaucoup de réalisme. 

    24
    Lundi 6 Juillet à 08:01
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    Merci pour ton gentil commentaire. Une semaine assez dure nous attend ... Mais on y arrivera !! oui faut pas se laisser abattre !! 

    Passe une bonne journée, je croise les doigts pour ce nouveau protocole !

    Je t'embrasse, Véronique

    23
    Dimanche 5 Juillet à 16:55

    Vraiment triste de ce long épisode de crises qui te font tant souffrir. Ce nouveau protocole, il faut y croire, espérer ... je l'espère très fort pour toi.
    Merci de penser à moi, mais çà va, juste l'âge qui fait que la convalescence dure plus longtemps ... mais j'ai de la patience, l'essentiel est que ce soit fait.
    C'est une année triste, difficile pour beaucoup. Santé, travail, animations et la plupart des loisirs supprimés, c'est tout triste.
    Mais rien en vaut la santé n'est-ce-pas ?
    Bon courage et mes gros bisous avec ma première butineuse (sur mon balcon) qui te portera bonheur et santé.


    22
    Dimanche 5 Juillet à 16:05

    Très heureux de retrouver un aussi bel article après cette longue absence. J'ai déjà visité la propriété Caillebotte, c'est un endroit magnifique.

    Bon courage et bon rétablissement

    bisous

    gérard

    21
    Dimanche 5 Juillet à 15:56

    J'ai une tendresse particulière pour Caillebotte, merci pour la fraîcheur dispensée par cette belle oeuvre, j'en ai besoin en ce moment, il fait chô happy

    20
    Dimanche 5 Juillet à 15:43

    bonjour Cendrine,

    tes explications des oeuvres présentées sont une source de bonheur qui nous invite á la contemplation de ces lieux

    photographiés par les peintres talentueux! 

    je te suis au fil de l'eau:)

    bisous chaleureux, en espérant de meilleurs jours et une meilleure santé pour toi,

    que Dieu t'aide et que la médecine continue à faire des progrès pour soigner tant de maladies qui ne sont toujours pas guéries

    19
    Dimanche 5 Juillet à 09:26
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    Un petit coucou pour te souhaiter un bon dimanche. Prends soin de toi. Je t'embrasse, Véronique

    18
    Dimanche 5 Juillet à 00:19
    colettedc

    Quel magnifique choix, Cendrine ! 

    Merci pour ces nouvelles. Prends bien soin de toi ! 

    Avec toi de tout ♥ !

    Doux dimanche et gros bisous♥

    17
    Samedi 4 Juillet à 22:13

    Un vrai plaisir 

    Un tableau qui apaise 

    Doué l'artiste 

    Une belle fin de semaine à toi et à ceux que tu apprécies 

    Bisous

    Prends bien soin de toi 

    Vendredi 3 juillet 2020

    16
    Samedi 4 Juillet à 18:03
    Véronique

    Cendrine , mon Amie

    Se promener sur les bords de l'Yerres dans cet écrin "Caillebotte" ne peut être qu'un voyage au temps de l'impressionnisme . Un voyage in situ où l'on ressent l'inspiration la plus profonde de l'artiste , cette inspiration puisée au coeur de la nature et de ces paysages où l'eau prédomine . Un voyage à la naissance même de l'art de Caillebotte . J'ai ressenti cela à Giverny , une profonde émotion de vivre l'instant artistique de Monet alors , en te lisant , je retrouve cette ferveur émotionnelle , cette émotion pure de ressentir les choses , l'âme du peintre , son talent .

    Bien que l’histoire, pendant très longtemps, ne l’ait retenu que comme l’ami généreux et le mécène des Impressionnistes, Caillebotte exerce à Yerres ses talents de peintre avec une certaine audace , cette audace qui fait de lui un peintre avant-gardiste , un génie .D'ailleurs Caillebotte , comme tu le sais , avait du talent dans bien d'autres domaines . L’homme autant que l’artiste apparaît passionnant à rencontrer.

    Un peintre oublié puis redécouvert et partir à sa rencontre dans  les allées de la propriété Caillebotte , on ne peut que croiser son âme .

    Mon tableau préféré de Gustave Caillebotte est " Les raboteurs de parquet" .

    L'été a rejailli de la roue du temps comme autant d'épis de blé dans un champ . Un petit bouquet t'est destiné . J'y ai placé toute mon amitié à l'intérieur et mes plus douces pensées .

    Je te souhaite de pouvoir bientôt fouler à nouveau les chemins où l'aura de Caillebotte se faufile .

    Je t'embrasse et pense à toi ma petite fée .

    Véronique

    Fête de Litha - Solstice d'Eté | Le Scriptorium

    15
    Samedi 4 Juillet à 17:29

    Quelle beauté de tableau !

    Prends bien soin de toi.

    Je t'envoie plein d'ondes positives et mes douces pensées.

    Je t'embrasse ma chère Cendrine

    14
    Samedi 4 Juillet à 17:06

    Superbe tableau avec ces périssoires filant sur l'eau de la rivière et un article tres bien documenté sur Gustave Caillebotte.

    Bon week - end 

    Bises  

    13
    Samedi 4 Juillet à 16:03
    Renée

    Même si eux font du sport il est apaisant ce tableau j'aime beaucoup. Je te souhaite beaucoup de courage pour endurer tout cela et j'espère que tu va venir a bout des tout ces soucis de santé avec enfin un vrai soulagement. Gros bisous doux weekend suis de retour

    12
    Samedi 4 Juillet à 15:30

    Bonjour 

    j'espere que tu va bien 

    magnifique tableaux bise raymonde

    11
    Samedi 4 Juillet à 11:11

    Bonjour ma Cendrine, vraiment je suis navrée d'apprendre cette nouvelle attaque d'épilepsie ces derniers jours, cela me touche d'autant que je pense à ce projet de balade dont tu te faisais une telle joie... et qui n'a peut-être pas pu se réaliser. Il est temps que la médecine te trouve enfin le bon protocole afin que ta vie s'améliore. Mais gardons espoir, cela va se produire, j'en suis tout à fait certaine !

    Malgré tout tu as le courage de poursuivre tes activités et aujourd'hui c'est un plaisir de découvrir ton article sur Caillebotte, l'un de mes peintres impressionnistes préférés. Ces gens de l'Exposition Impressionniste de 1879 ne comprenaient vraiment rien ... Pour ma part, sans distinction, j'aime tous les peintres de ce mouvement, je me sens tout à fait en phase avec leurs oeuvres. Merci pour pour ce choix de tableau chère petite Fée !

    Je te souhaite une grande amélioration de ton état de santé avec ce nouveau traitement, repose-toi bien. Je pense beaucoup à toi et t'embrasse très très fort. Toutes mes amitiés à Christophe, Shuki

     

     

    10
    Samedi 4 Juillet à 10:11

    Merci Cendrine pour cette belle participation et bon retour, en te souhaitant d'aller mieux. Caillebotte mérite bien d'être plus connu et ses canotiers en périssoire (quel nom pour une barque arf) font vivre la rivière. C'est vrai que ses cadrages sont très photographiques, on pense qu'il se servait de la photographie comme d'autres peintres l'ont fait et le font encore, pour ne citer personne sarcastic

    9
    Samedi 4 Juillet à 10:04

    Bonjour Cendrine,

    merci de nous donner de tes nouvelles, que de crises.. J'espère que le nouveau traitement va te réussir...

    J'aime beaucoup les œuvres de Caillebotte, tu as bien choisi la toile..

    Bonne journée, bons baisers

    la création du jour

     

    8
    Samedi 4 Juillet à 09:55
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    J'aime beaucoup ce peintre, et ce tableau est l'un de mes préférés. Excellent choix. 

    J'espère que ce nouveau protocole sera le bon, oui comme tu dis, faut y croire !! tu es si courageuse, ça serait normal qu'enfin tu puisses vivre comme tout le monde. Je croise les doigts. 

    Je te souhaite une très bonne journée, prends soin de toi, je t'embrasse bien fort, Véronique

    7
    Samedi 4 Juillet à 09:29

    Bonjour Cendrine..

    Magnifique hommage de ce  peintre que j'adore...

    J'espère que ton traitement va te soulager.. Prends bien soin de toi..

    Doux week-end gros bisous.

    6
    Samedi 4 Juillet à 09:14

    un cadrage qui permet d'admirer
    un aspect avec plus de réel bien typé
    même si cela donne une image photographique
    l'ensemble est doux est malgré tout magnifique
    j'aime aussi le jeu de ses lumières
    qui anime le dessin et le rend moins austère
    c'est une nature éternelle 
    forcément elle est belle
    merci douce fée Cendrine
    tu es et reste toujours divine
    merci de cet instant charmant
    je t'embrasse affectueusement
    VL/Claude


    5
    Samedi 4 Juillet à 09:08

    Bonjour Cendrine , j'espère que ton nouveau traitement va t'apporter de bons résultats  ..

    Merci pour ce choix de tableau , toujours aussi beau 

    Prends bien soin de toi 

    Bises

    4
    Samedi 4 Juillet à 08:05

     bonjour 

     ce tableau est superbe   avec des détails qui me plaisent beaucoup 

     canoter   sur une riviére , un plaisir qiue je ne connait pas 

     

     et trés belle documentation sur ce peintre que j 'aime aussi 

    merci de donner de tes  nouvelles , il faut encore prendre bien soin de  toi , j 'espére que tu en verras  la fin de  tes souffrances rapidement 

    bises  Cendrine 

     amicalement 

     kénavo

    3
    Samedi 4 Juillet à 08:00

    Hello Cendrine

    J'ai laissé un message sur ton articles violettes...J'ai trouvé deux beau tableaux qui date de 1937. Mais il y en a un qui serait à rénover, une fissure et un accroc.... Je cherche qui pourrait me faire cela ?

    Bon Week end

    Pat

    2
    Samedi 4 Juillet à 07:59
    Lilousoleil

    magnifique billet et un peintre que j'adore. Tu lui rends un bel hommage et merci pour tes participations. Je suis contente de te lire et faut bien prendre soin de toi... C'est si précieux.

    avec le sourire

    1
    Samedi 4 Juillet à 07:40

    Bonjour Plumefée,

    Merci pour ce partage ; les tableaux sont magnifiques.

    Douces pensées et bon rétablissement..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :