• Mardi, c'est Poésie, La Rentrée d'Anatole France

     

    Image001.jpg

    Photo de l'école élémentaire Marie Curie à Villiers le Bel, située près de là où j'habite.

     

    Image002.jpg

    Le Mardi, on choisit un poème

     

    Chez Lady Marianne

     Le thème proposé est la Rentrée

     

    Voici mon choix

     

    Image003.jpg

    Anatole France, La Rentrée, poème en prose écrit dans Le Livre de mon Ami.

     

    « Je vais vous dire ce que me rappellent tous les ans, le ciel agité de l’automne et les feuilles qui jaunissent dans les arbres qui frissonnent.

     

    Je vais vous dire ce que je vois quand je traverse le Luxembourg dans les premiers jours d’octobre, alors qu’il est un peu triste et plus beau que jamais ;

     

    car c’est le temps où les feuilles tombent une à une sur les blanches épaules des statues.

     

    Ce que je vois alors dans ce jardin, c’est un petit bonhomme qui, les mains dans les poches et son sac sur le dos, s’en va à l'école en sautillant comme un moineau.

     

    Ma pensée seule le voit ; car ce petit bonhomme est une ombre :

     

    c’est l’ombre du moi que j’étais, il y a vingt-cinq ans....

     

    Il y a vingt-cinq ans, à pareille époque, il traversait, avant huit heures,

     

    ce beau jardin pour aller en classe.

     

    Il avait le cœur un peu serré : c’était la rentrée. »

     

    Image004.jpg

    Au Jardin du Luxembourg, atmosphère de rentrée et notes de vie et de mélancolie... Quand le temps change et que les couleurs évoluent...

     

    Image005.jpg

    Avec au fond le Panthéon...

     

    Le Livre de mon Ami est un livre de souvenirs d'Anatole France publié en 1885. L'auteur y relate des moments pleins de sensibilité sous l'identité d’un double littéraire nommé Pierre Nozière. Il évoque ensuite les souvenirs d’un père au sujet de sa fille, Suzanne puis, à la fin de l'ouvrage, il fait converser trois personnages au sujet de l’origine et du sens des contes de fées.

     

    Pour clore ce billet, je publie la biographie d'Anatole France que j'avais écrite pour La Chimère Écarlate. En vous souhaitant Bonne Lecture !

     

    Romancier, nouvelliste et critique littéraire, François-Anatole Thibault, dit Anatole France, était le fils d'un libraire apprécié par les frères Goncourt et par de célèbres écrivains.

     

    Image006.jpg

     

    -En 1881, il connut le succès et reçut le prix de l'Académie Française avec Le Crime de Sylvestre Bonnard, un premier roman où le héros est un érudit amoureux de sa bibliothèque, « distrait, lunaire, aimable et souvent naïf ».

     

    Image007.jpg

     

    Image008.jpg

     

    -Il écrivit une Tétralogie de l'Histoire Contemporaine, quatre romans dont le héros se nomme Bergeret et qui apparaît « comme un juste panorama de la France sous la IIIe République (1870-1940) et tout particulièrement pendant l'Affaire Dreyfus.

     

    -En 1892, dans L'Île des Pingouins, Anatole France imagine un érudit qui se retrouve sur une île entièrement peuplée de pingouins. Il se met à les baptiser, « ce qui provoque un grand remue-ménage au Paradis Chrétien ».

     

    -En 1893, parut La Rôtisserie de la Reine Pédauque.

     

    Image009.jpg

    La Rôtisserie de la Reine Pédauque, Éditions Terres Latines, 1952. Illustrations par Jacques Touchet.

     

    Il s'agit d'un roman initiatique qui se déroule au XVIIIe siècle et qui est écrit dans la langue magnifique du Siècle des Lumières.

     

    Le héros, Jacques Ménétrier, issu d'une famille de rôtisseurs, (ses proches le nomment Jacques Tournebroche), évolue dans une librairie appelée « A l'image Sainte-Catherine ». Il relate ses aventures de jeunesse auprès d'une galerie de personnages truculents.

     

    Jacques a été initié aux Belles-Lettres par un abbé jouisseur, l'abbé Coignard, épris de belles poitrines féminines ! Jacques et l'abbé Coignard rencontrent un mystérieux alchimiste dans un château, une sorte de Merlin qui leur explique comment on peut tomber amoureux de femmes salamandres dont il faut se méfier !

     

    Un roman plein de charme, drôle et incisif, une aventure littéraire aux nombreux rebondissements...

     

    Image010.jpg

    Librairie Mornay, 1920.

     

     

    Image011.jpg

     

    -Dans Le Lys Rouge, en 1894, Anatole France exprime un amour de plusieurs années vécu avec sa meilleure amie, Madame de Caillavet. Il explore avec hardiesse l'intensité et la complexité du sentiment amoureux. L'Amour étant « la plus antisociale, la plus sauvage des passions ! »

     

    -Il fut élu à l'Académie Française en 1896.

     

    Image012.png

    Citation extraite du Lys Rouge

     

    -En 1908, dans Les dieux ont soif, « ce républicain solidement anti-clérical, fait le procès des excès de la Terreur, qu'il impute d'ailleurs non pas tant à la Révolution elle-même qu'à la nature humaine. » Libre penseur, il fut membre de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen.

     

    -La Révolte des Anges, publié en 1914, est une pépite !

     

    Image013.jpg

     

    Des anges rebelles se réunissent, dans le Paris de la Troisième République, afin de préparer un coup d'État contre Dieu. Ils désirent que Lucifer, l'Ange de Lumière, soit honoré sur le trône du ciel à la place de son père qu'ils jugent trop vieux et réactionnaire.

     

    Au gré d'une satire sociale implacable, Lucifer préfère ne pas renverser son père car il veut privilégier sa parole et sa pensée libres. Il laisse à Dieu la lourde charge d'un règne considéré comme sclérosé et savoure sa vie parmi l'Humanité.

     

    Les personnages, qu'il s'agisse des anges ou bien des hommes, sont particulièrement truculents. On découvre avec bonheur Alexandre d’Esparvieu, collectionneur passionné par les livres, qui réunit dans sa bibliothèque trois cent soixante mille volumes, imprimés ou manuscrits !

     

    Monsieur Sariette, bibliothécaire ultra zélé qui vit un jour un livre s'envoler par une fenêtre !

     

    Maurice, un jeune homme voluptueux qui rencontre Arcade, son ange gardien, lui aussi fasciné par les livres.

     

    -En 1921, Anatole France reçut le Prix Nobel de Littérature pour l’ensemble de son œuvre.

     

    Image014.jpg

    La Révolte des Anges, édition de Bibliophile

     

    -Amoureux des Livres, Anatole France vécut une savoureuse vie d'auteur, d'esthète, de penseur libre et audacieux et de critique acerbe des institutions de notre pays. Il disparut en 1924 et fut honoré, « en contradiction avec ses dispositions testamentaires » par des obsèques nationales à Paris, le 18 octobre 1924, puis il fut inhumé à Neuilly-sur-Seine dans le caveau familial.

     

    -Il a donné son nom à de nombreux collèges en France et à l'étranger.

     

    Image015.jpg

    Wilhelm Benque Photography. Tucker Collection - New York Public Library Archives

     

    Anatole France est l'un de mes écrivains préférés...

     

    Je m'éclipse en pensant bien à vous chers aminautes, gros bisous et merci de votre fidélité...

     

    Image016.jpg

    Plume

    « Mardi c'est Poésie, L'Amour d'Anna de NoaillesLe Héron et le Soleil couchant »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    32
    Mardi 10 Septembre à 13:15

    C'était le matin et c'était le printemps. De jeunes rayons de soleil, enivrants comme du vin doux, riaient sur les murs et se coulaient dans les mansardes. Les châssis des croisées à guillotine étaient tous soulevés et l'on voyait au-dessous les têtes échevelées des ménagères. 

    Les dieux ont soif.  (Évariste Gamelin place Dauphine)

     

    31
    Lundi 9 Septembre à 05:45
    J'ai étudié cette rentrée au collège alors que j'abitais au Maroc. Je me demandais à l'époque à quoi pouvait ressembler le jardin du Luxembourg. Et depuis, chaque année au moment de la rentrée, je me revois fantasmer dans les pas d'A France.
    30
    Dimanche 8 Septembre à 11:22

    Merci pour ce magnifique article.

    J'ai l'impression, mais peut-être ai-je tort, qu'on ne lit plus guère Anatole France. Mais que j'avais aimé Le livre de mon ami...!!

    Merci de m'avoir donné envie de le relire.

    Bonne rentrée à toi aussi, Cendrine. Je t'embrasse fort.

    29
    Dimanche 8 Septembre à 10:11

    Cendrine , mon Amie 

    Combien d'écoles, de collèges portent son nom ? Je ne sais mais sa célébrité a été hors pair , saluée par le prix Nobel de littérature et pourtant , voici qu'à un siècle de distance , Anatole France est pratiquement ignoré des nouvelles générations . Je demeure sidérée et je trouve ce contraste d'une rare violence . Lui , qui fut l'écrivain le plus insulté de France , il cristallisera autour de son oeuvre toutes les rancoeurs des soi-disants modernes , une haine féroce qui n'a pas eu besoin des réseaux sociaux pour se propager .

    Je vais vous dire ce que me rappelle tous les ans …

    La rentrée . Mon papa instituteur , son seul et unique cartable en cuir noir acheté par ma maman lorsqu'il commença sa carrière  , les marronniers dans la cour de l'école et ses feuilles , déjà roussies par les premiers coups de pinceaux de l'automne .  L'été qui se faufile sur les chemins des feuilles mortes laissant derrière lui , des fruits mûrs gorgés de soleil , des couchants et des levants flamboyants , ultimes éclats d'une saison qui décline . Je me revois petite fille , mal à l'aise , timide à en mourir , mal au cœur , mal à l'âme . On ne parlait pas de ces choses là à l'époque . Je me souviens de ma première journée d'école avec madame Duriez . C'est elle qui m'apprit à lire et à écrire au porte plume , encre violette , buvard rose . Je me souviens . C'était hier et pourtant , il est des images, des odeurs, des sons que l'on n'oublie pas . Je pense que l'on reste toute sa vie un écolier . Tous les jours nous le rappelle . Tous les jours , on voudrait redevenir cet enfant le cartable sur le dos , le temps d'un instant . 

    Merci ma petite fée pour tes mots si délicieux en mon petit jardin .  

    Sur les pierres de la Cité de Selinunte , magnifique , hors du temps , j'ai apposé mes mains . Tu étais là . Il y avait une telle force en ces lieux .

    Je te souhaite un doux et beau dimanche . L'air est à l'automne . L'air est à la nouvelle saison .

    Je t'embrasse 

    Véronique 

       

    Albert Anker   

    28
    Dimanche 8 Septembre à 09:31

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    comme dit Véronique le temps s'est rafraîchit.. Plus que 17° le matin et environ 24 à 25° l'après-midi...

    Bonne journée, gros bisous

    27
    Samedi 7 Septembre à 19:06

    Bonsoir Cendrine;

    Tu as vu oui, l'automne n'est plus bien loin ... ça c'est vraiment rafraîchit !! 

    Je te souhaite une bonne soirée, prends soin de toi. Je t'embrasse bien fort, Véronique

    44-Tableaux art digital de Lorri Kajenna

    26
    Samedi 7 Septembre à 09:21

    La création du jour

    Bonjour Cendrine, un petit coucou pour te déposer la photo du jour et je file sur ton autre blog..

    Bonne journée, gros bisous

    25
    Vendredi 6 Septembre à 08:42

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    merci de tes bons voeux pour mon anniversaire..

    Je suis passée sur le blog de Monia et j'ai eu la même réponse que toi..

    Je ne sais rien de plus à son sujet...

    Bonne journée, gros bisous

    24
    Jeudi 5 Septembre à 13:44

    je viens sur ta belle page te faire un petit coucou, la fraîcheur est arrivé chez nous sur notre Gironde je pense que l'automne n'est pas loin,je te souhaite un très bon Jeudi,bises 

    23
    Jeudi 5 Septembre à 10:26

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    hier soir nous avons fêté mon anniversaire au restaurant

    et quelle ne fut pas ma surprise lorsque le serveur m'a apporté mon dessert.. Que de joie partagée..

    . La vie reprend son cours normal aujourd'hui.. Bonne journée, gros bisous

    22
    Jeudi 5 Septembre à 09:48

    Un petit peu à l’avance, je vous annonce que je serais absent du Mardi 10 au Vendredi 13 inclus. Nous allons passer quelques jours dans la Provincia di Cuneo, le fief de la gastronomie piémontaise …Vins, Truffes, fromages, charcuteries, escargots, chamignons, polenta de sarrasin, agneau de Sambuco et bagna caôda. Et bien sur des vignobles et des châteaux classés à l’Unesco

    Bouona journada

    Ciao

     

    Pat

    21
    Jeudi 5 Septembre à 05:33

     Bonjour Cendrine, depuis ma rentrée première primaire deux générations après moi, je n'ai pas vu le temps passer et on se dit mon dieu la roue tourne et place aux suivants ! Anatole France, une belle vie, de belles funérailles aussi... merci, au plaisir, bises

    20
    Mercredi 4 Septembre à 18:43

    Bonjour ma Cendrine, merci pour ce magnifique billet dont le sujet est de circonstance : la rentrée ! Mais ce qui m'amène vers toi c'est ce grand écrivain, poète, et aussi critique des institutions politiques de son époque, Anatole France donc... J'éprouve un certain attachement tout particulier pour cet homme que je n'ai jamais connu, simplement parce que j'ai vécu étant enfant dans la propriété qu'il avait achetée en 1914, à côté de Tours, je parle de la Béchellerie... Souvent je me suis promenée dans les jardins, sa bibliothèque et cabinet de travail aussi, fascinée par la présence que je sentais dans ces lieux où Anatole France avait vécu jusqu'en 1924... Ma sensibilité d'enfant s'est teintée de cette ambiance et mon  amour des livres et de l'histoire sont probablement nés à cette époque... Je me suis procuré un livre qui te plairait sans doute. C'est un recueil de propos et souvenirs écrit par Marcel Le Goff, un habitué des réunions d'amis qu'Anatole France tenait à la Béchellerie le dimanche, entre 1914 et 1924, date de sa disparition. Ce livre, illustré de photos, donne un aperçu des positions politiques de M. France lors de la guerre qui venait d'être déclarée, au travers des conversations et propos échangés avec ses visiteurs... Pour illustrer ce message je t'envoie une vue du jardin de La Bechellerie avec son joli bassin romantique.

    Je te laisse chère Cendrine en te souhaitant une belle fin de semaine pleine de douceur et de sérénité. Prends bien soin de toi et de ton Christophe, je t'embrasse très fort petite Fée... à bientôt, Shuki

     

    19
    Mercredi 4 Septembre à 09:53

    La création du jour

    Bonne journée chère petite amie, gros bisous

    18
    Mardi 3 Septembre à 18:49

    Coucou Cendrine

    Quel superbe article pour la rentrée... Curieusement, malgré ma boulimie de lecture depuis mon plus jeune âge et lu de nombreux grands écrivains, je ne connais pas l'oeuvre d'Anatole France.

    Cela me donne envie de le découvrir 

    Et puis mon petit-fils de 2 ans s'appelle Sylvestre...

    Bises et à bientôt

    17
    Mardi 3 Septembre à 16:32

    J'au lu tout récemment "Le crime de sylvestre Bonnard". Je suis très admiratif du style unique de Anatole France. Je relis certaines phrases plusieurs fois charmé par leurs élégances et leurs musicalités.

    bisous

    16
    Mardi 3 Septembre à 16:09
    colettedc

    Un très, très bon choix et une excellente participation à relever ce défi ! Mille et un bravos !

    Bonne poursuite de ce mardi !

    Amicalement,

    Colette

    15
    Mardi 3 Septembre à 14:55

    superbe ton billet Cendrine et très bien écrit Bravo,tu est a Paris qu'elle chance ,je connais,  il fait soleil mais ont sent bien l'automne qui arrive a grand pas ,je te souhaite un très bon Mardi,bises

    14
    Mardi 3 Septembre à 13:35
    Renée

    Un article très complet et un choix de texte pour la poésie qui en peut que ravir. Tout cela bien illustré Bravo une très belle page

    13
    Mardi 3 Septembre à 12:42

    Bonjour Cendrine,

    Un article complet comme d'habitude. Des recherches toujours pour notre plus grand plaisir. Anatole France, je l'aime beaucoup et son poème est superbe. Excellent choix. 

    J'aime beaucoup la sculpture de cette école, elle est magnifique !

    Passe une bonne journée, grosses bises, Véronique

    12
    Mardi 3 Septembre à 11:49

    un billet de fée
    pour un poète éclairé
    il éclaire notre esprit
    le lire une envie
    son oeuvre un bonheur
    fait battre le coeur
    la reine pédauque en témoigne
    la révolte des anges gagne
    ce que le lys rouge partage
    pour tous et tout âge
    merci chère fée
    de cette lecture d'été
    je t'embrasse
    VL/Claude


    11
    Mardi 3 Septembre à 11:33

    excellent choix Cendrine, 

    je t'avoue que je connais très très mal Anatole France , mais je vais faire un effort 

    bises et bonne journée 

    10
    Mardi 3 Septembre à 10:23

    Coucou Cendrine,

    Une très belle page concernant Anatole France et un très beau poème pour illustrer le thème de la "RENTREE DES CLASSES" proposé par Lady. Merci

    Ma moitié a pris le bateau de 9 heures ce matin en compagnie de Monsieur Théo. Il rentre en Ille & Vilaine. Je reste avec Farouk et Pupuce sur l'île jusqu'à la fin du mois.

    Bises et bon mardi, sans oublier ton Christophe

    9
    Mardi 3 Septembre à 09:39

    Bonjour 

    merci pour ce jolisdocument sur Paris bravo a toi bise raymonde

    8
    Mardi 3 Septembre à 09:25

    La création du jour : la plage d'Antibes

    Bonjour Cendrine,

    merci pour ce bel article si bien documenté et illustré sur Anatole France.

    Bonne journée, gros bisous

    7
    Mardi 3 Septembre à 09:01
    LADY MARIANNE

    un bien bon billet sur ce thème de circonstance!!
    merci bien-
    bon mardi- bisous-

    6
    Mardi 3 Septembre à 08:43

    un bon sujet de rentrée  un bel article intéressant 

    j' aimais bien la rentrée des classes   j' en garde un excellent souvenir et c'était en pension  pourtant 

     chez moi les petits enfants  ont repris le chemin  du lycée  pour une et collége pour l' autre  , il prennent le  bcar tous les matins  

     les établissements  sont à 12 kms de chez eux ..

     bon mardi Cendrine 

     bises 

    5
    Mardi 3 Septembre à 07:58

    Hello Sandrine

    Encore un beau billet tout en poesie et en culture.....

    Maman est rentré en maison de repos. On a eu tres peur avec son éclusion intestinale. A 92 ans tout cela s'est bien passé pour l'operation. Un gros ouf de soulagement. La semaine prochaine on part quelques jours en italie pour se changer les idées...

    bizz

    Pat

    4
    Promeneur75
    Mardi 3 Septembre à 07:55

    Merci pour ce poème et cette remontée de souvenirs liés à l'enfance .

    Combien même si le temps d'Anatole France n'est pas le mien, les images de cet écolier traversant le Luxembourg, me rappellent mes propres souvenirs . C'est une boîte de Pandore qui quand on l'ouvre ne laisse pas indifférent.

    Oui le temps passe et pourtant c'est vrai que l'on se rappelle  ses propres rentrées de  quand l'on était enfant...

    Images perdues, enfouies et retrouvées, parfois sensations , odeurs de colle, rires d'enfants ou parfois pleurs. Jeux d'enfants et rêves quand la classe était trop longue .  ... Camarades , vacances, devoirs, bagarres,  angoisses des notes  . Cette impression que l'on sera toujours un écolier.

    Envie de grandir pour quitter l'école. Devenir tous les métiers du monde car il est un âge où tout est possible .

    Et puis quand le temps a passé , se rappeler de cet âge où l'on voulait grandir à tout prix. Et si l'on pouvait avoir le choix et y revenir ? Est-ce que c'était mieux d'être un enfant que d'être l'adulte plus ou moins cabossé que la vie a fait de nous ensuite? Choyé par sa famille sans être toujours capable de l'apprécier à sa valeur, entouré de tous ces visages aimés qui désormais ont disparu car la vie n'a de cesse d'avancer.

    3
    Mardi 3 Septembre à 07:27

    Un billet 

    Riche de son contenu 

    Merci merci 

    Tu es une fée pour nous 

    Que ta journée soit nourrie de bons moments

     

    2
    Mardi 3 Septembre à 07:27

    Bonjour Plume Fée,

    Merci pour ce billet de poésie et biographie. Ça donne envie de lire Anatole France !

    Bonne journée.

    1
    Mardi 3 Septembre à 07:17
    FéeLaure ♥

    Très bon choix pour la rentrée Cendrine, cette plaque de Marie Curie est très belle. Je n'ai jamais aimé la rentrée d'aussi loin que je m'en souvienne ! et l'automne n'est pas ma saison préférée...même si j'ai appris à l'aimer avec ses belles couleurs....

    J'aime beaucoup la citation sur les femmes yes

    Je te souhaite un très beau mois de septembre ainsi qu'à Christophe

    De gros bisous à vous partager

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :