• Photos d'Atmosphère et Poème du Mardi : Albert Mérat, Les Parfums

     

    Image001.jpg

     

    Je continue la tradition du Poème du Mardi, un rendez-vous que j'apprécie beaucoup, en souvenir de Lady Marianne, avec des pensées d'amitié...

     

    Parfums de Nature, chemins où vibre l'Été, instants plaisir à butiner...

    J'ai choisi un poème, signé Albert Mérat (1840-1909), qui m'a happée dans sa trame subtile. Issu du recueil intitulé « Les Chimères », paru en 1866, il exprime une myriade de sensations que je voulais illustrer avec des photos cueillies au gré des mes pérégrinations.

     

    Image002.jpg

     

    Image003.jpg

     

    Les Parfums

     

    « La moisson sent le pain : la terre boulangère

    Se trahit dans ses lourds épis aux grains roussis,

    Et caresse au parfum de ses chaumes durcis

    L'odorat du poète et de la ménagère.

     

    La tête dans l'air bleu, les pieds dans la fougère,

    Les bois sont embaumés d'un arôme indécis.

    La mer souffle, en mourant sur les rochers noircis,

    Son haleine salubre et sa vapeur légère.

     

    L'Océan, la moisson jaune, les arbres verts,

    Voilà les bons et grands parfums de l'univers ;

    Et l'on doute lequel est le parfum suprême.

     

    J'oubliais les cheveux, tissu fragile et blond,

    Qu'on déroule et qu'on fait ruisseler tout du long,

    Tout du long des reins blancs de la femme qu'on aime. »

     

    Image004.jpg

     

    Image005.jpg

     

    Pour les amoureux de littérature, je prends plaisir à rappeler la biographie d'Albert Mérat (1840-1909), poète parnassien plutôt méconnu du grand public. Un poète dont j'apprécie infiniment les œuvres...

     

    Image006.jpg

     

    Dans sa jeunesse, Albert Mérat fit des études de Droit puis il travailla à la Préfecture de la Seine. Passionné de poésie, il fréquenta les milieux littéraires et rencontra Paul Verlaine avec qui il tissa des liens profonds. Il fut apprécié de son vivant pour son talent mais à la différence d'autres poètes de son temps, il fut oublié ensuite dans nombre d'ouvrages et malmené par la postérité.

     

    Rimbaud le qualifia « d'artiste visionnaire », Verlaine lui dédia un poème appelé « Jadis » et il fut l'auteur de plusieurs poésies pour la revue intitulée « Le Parnasse Contemporain ».

     

    Le mouvement littéraire du Parnasse naquit sur une opposition aux effets lyriques du Romantisme. Le chef de file de cette école d'art et de pensée fut Leconte de Lisle et ses membres principaux furent Théodore de Banville, Théophile Gautier, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, José Maria de Heredia, Stéphane Mallarmé, Sully Prud'homme, François Coppée... Il y eut aussi Baudelaire dont la manière et le talent s'aventurèrent jusqu'au Symbolisme.

     

    Image007.jpg

     

    La Poésie Parnassienne décrit et explore la vie de manière pittoresque, en faisant appel à un sens solide et scientifique de l'observation. Elle englobe souvent des notions historiques et archéologiques mais nombre d'artistes liés au Parnasse ont développé un art plein de fougue et de sensibilité, loin des grands effets de style et de certaines froideurs associées aux Sciences dont pourtant ils se réclamaient.

     

    Albert Mérat eut une vie riche sur un plan artistique et il partagea une belle amitié avec Verlaine. En revanche, ses relations furent plus tendues avec Rimbaud. Dans la dernière partie de sa vie, nommé Chevalier de la Légion d'honneur il devint bibliothécaire au Palais du Luxembourg, l'actuel Sénat.

     

    Image008.jpg

     

    Belles pensées, chers Aminautes...

    Butinons saveurs et parfums d'Été et que dansent les couleurs !

    Prenez bien soin de vous !

    Image009.jpg

     

    Image010.jpg

     

    Plume

    « Le Tableau du Samedi : Franz Dvorak, Summer, 1927Le Tableau du Samedi : Fernand Toussaint, Nu de dos et La Lecture abandonnée »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    22
    Dimanche 9 Août à 17:49

    Merveilleux parfums auxquels tu associes de belles images et le toucher, la couleur, la pesanteur, la caresse. De quoi s'immerger en 3D dans une atmosphère envoûtante!

    21
    Vendredi 7 Août à 13:38

    coucou Cendrine,le bel article que tu a fait c'est superbe, il fait très chaud chez nous il faut arroser mais vraiment c'est une année de sécheresse, toute l'herbe est grillé,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

    20
    Vendredi 7 Août à 13:32
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    J'espère que tu vas bien et que cette chaleur ne t'incommodes pas trop ? Il fait aussi bien chaud dans le Sud-Yvelines, 37° C !! 

    Prends soin de toi, je t'embrasse bien fort, Véronique

    19
    Vendredi 7 Août à 09:41

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    le temps reste beau et chaud.

    Bonne journée, gros bisous

    18
    Jeudi 6 Août à 17:33

    Coucou ma Cendrine, un poème qui évoque les parfums, j'adore ! Surtout illustré de ces magnifiques portraits de fleurs que tu as choisis pour nous... Je cherche toujours à installer au jardin le long des allées, des plantes dont les fragrances me plaisent... Merci pour ce rappel biographique d'Albert Mérat dont j'avais perdu le souvenir ! J'espère que tu vas bien et que la canicule ne t'est pas trop pénible. Je pense bien à toi et ton Christophe, prenez soin de vous et restez prudents surtout ! Je t'embrasse très fort, Shuki

    17
    Jeudi 6 Août à 10:29

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    j'espère qu'il ne fait pas trop chaud chez toi, ici, il fait déjà 28°...

    Bonne journée, gros bisous

    16
    Jeudi 6 Août à 08:43

    Tu nous offres une belle brassée fleurie 

    Très agréable 

    J'espère que tu vas bien

    Ici la chaleur revient 

    Et je n'apprécie pas l'excès de soleil qui fatigue 

    Donc je ne sors pas tongue

    Bisous

    Jeudi 6 août 2020

    15
    Jeudi 6 Août à 07:42
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    Oui Aline est très courageuse, elle ne se plaint jamais ... On garde espoir ... 

    Et toi comment vas-tu ? Toi aussi si courageuse ... Prends soin de toi Cendrine, passe une bonne journée, je t'embrasse, Véronique

    14
    Jeudi 6 Août à 07:36

    Merci Cendrine !

    Ce poème est vraiment beau avec ses images au parfums variés.. et les photos finissent de nous enivrer !

    Bonne journée

     

    13
    timilo
    Jeudi 6 Août à 06:20

    Magnifique poème, mes racines viennent de la terre, des générations de vignerons  qui m'ont transmis le goût et l'odeur incomparable de la terre et de la flore et faune environnante

    Joli choix que ce poème que j'apprécie

    Douce journée Cendrine

    Bisous

    timilo

    12
    Mercredi 5 Août à 22:35

    Coucou Cendrine

    Mes enfants repartis, je me précipite pour venir lire aminautes et ta page est bien suave... Un régal pour les yeux et une bonne nourriture pour l'esprit avec ce très beau poème et les explications. fort instructives... Ne manque que le parfum ! 

    J'ai un faible pour cette époque  et ses prestigieux poètes.... 

    Merci bcp pour tout ce travail de recherches

    Porte toi au mieux surtout et bcp de bisous à ton gentil marie et toi, ma chère Cendrine

    11
    Mercredi 5 Août à 13:31
    Une fleur de Paris

    Bonjour Cendrine,

    J'aime les moissons, que ça sent bon ... À Rambouillet les champs pour la plupart sont moissonnées, j'adore les ballots de foin dans les champs. Il y en a beaucoup ici à Rambouillet et autour. Un dépaysement moi la parisienne.

    Tout s'est bien passé hier ... Fatiguée mais elle va bien.

    Passe une bonne journée, prends soin de toi, grosses bises, Véronique

     

    10
    Mercredi 5 Août à 09:38

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    c'est drôle que nous ayons eu la même idée pour choisir un poème sur l'été..

    Bonne journée chère petite amie fidèle, gros bisous

    9
    Mardi 4 Août à 21:13
    colettedc

    Bonsoir Cendrine,

    Un très bon choix, ce poème et si joliment accompagné de tes superbes photos !

    Douce soirée,

    Gros bisous

    8
    Mardi 4 Août à 17:55

    Doux  et superbes parfums.

    Gros bisous ma chère Cendrine

    7
    Mardi 4 Août à 17:33

    Très beau également ce poème, je découvre ... et je regarde ces fleurs, ces couleurs. Cette année étrange nous aura toutefois consolés de nos misères en nous offrant une superbe nature, dont beaucoup de fleurs.
    Merci pour celles-ci, j'ai l'impression de sentir leur parfum ...

    Gros bisous

    6
    Mardi 4 Août à 16:39

    bonjour 

     un poéme qui me plait , avec d etrés belles photos 

     c'est drôle car j 'ai failli choisir ce   poéme  pour aujourdhui 

     bonne journée Cendrine 

     bises 

    5
    Mardi 4 Août à 14:55
    Renée

    Les cliché sont très beau et mette encore si besoin est en valeur ce superbe poème. Merci pour tes explication qui a chaque fois nous apprennent beaucoup sur l'auteur du jours choisi....Bisous bisous

    4
    Mardi 4 Août à 14:21

    Bonjour 

    oui ces fleurs sont magnifiques et elle sente bon jusque ca bc bise raymonde

    3
    Mardi 4 Août à 10:01

    la création du jour

    Bonjour Cendrine,

    j'ai bien aimé ce poème sur les parfums et tu as magnifiquement illustré ce poème..

    Nous avons eu un orage cette nuit et il fait plus frais ce matin..

    Bonne journée, bons baisers

    2
    Mardi 4 Août à 09:38

    Coucou ma Cendrine.

    Un très beau poème d’Albert Mérat. J'ai aimé. Tes photos sont magnifiques. J'espère que tout va bien pour toi et ton Christophe. Bisous à vous deux.

    1
    Mardi 4 Août à 06:58

    Hello Cendrine

    Ah le parfum.... Cet Albert Mèrat a peut etre du passer par Grasse hi hi hi En attendant si Rimbaud et Verlaine lui ont consacré du temps, c'est qu'il était tres apprécié par ses poèmes parfumés....

    Bon Mardi

    Pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :