• Pierre-Auguste Cot, Œuvres en Florilège

     

    Image001.jpg

    Le Printemps (Springtime), 1873.

     

    Charmes de l'instant, finesse et grâce des lignes, offrande vive d'un regard en pleine Reverdie... Le Printemps, tableau réalisé en 1873, nous ouvre les portes de l'univers enivrant du peintre Pierre-Auguste Cot (1837-1883) dont le talent fut mêlé de Romantisme, d'Académisme et de Pré-Impressionnisme.

     

    L’œuvre met en scène un jeune couple sur une balançoire, dans une forêt dense. Le Printemps est revenu, la chaleur envahit la Nature qui se pare de vert intense et de notes fruitées et fleuries.

     

    La forêt forme un écrin pour les amoureux. Elle est le lieu d'un rendez-vous secret et dessine un territoire où la magie des sentiments peut crépiter. Dans ce cocon émeraude et doré, la jeunesse du couple exprime la passion de la vie et la renaissance des énergies de fertilité.

     

    Image002.jpg

    Les deux jeunes gens sont suspendus dans la lumière, très amoureusement enlacés...

     

    Le tableau de Pierre-Auguste Cot décrit les prémices d'une offrande érotique, ce qui a choqué les parangons de vertu, à son époque. Mais l’œuvre, jugée trop sensuelle par les uns, fut très appréciée par les autres...

     

    Le Printemps chante... La jeune fille, ravissante et désirable dans sa fine tunique, s'apprête à donner sa virginité à son amoureux. Le blanc transparent de son vêtement s'apparente à la texture de l'air.

     

    Image003.jpg

    Le garçon arbore une tunique rouge, émanation de la passion charnelle. Le rouge évoque directement le sang de la virginité, offrande de sa bien-aimée.

     

    Le regard de la jeune fille est explicite, les émotions ne se cachent pas et les effleurements des corps disent la vigueur des envies et des sentiments. Le Printemps jaillit telle une flamme verte dans cette forêt propice aux ardeurs voluptueuses.

     

    Image004.jpg

     

    Image005.jpg

     

    Image006.jpg

     

    Image007.jpg

    Montre pendentif réalisée vers 1880, image Sotheby's

     

    Image008.jpg

    La Tempête (The Storm), une toile peinte en 1880 pour une collectionneuse américaine nommée Miss Wolfe et conservée, comme Le Printemps, au Metropolitan Museum of Art, à New York, décline à nouveau le thème des jeunes amants lovés dans un milieu naturel faisant écho à leurs sentiments. Cette course contre les éléments déchaînés les rapproche d'une fusion charnelle.

     

    Image009.jpg

     

    Image010.jpg

     

     

    Image011.jpg

     

     

    Image012.jpg

     

    Le Printemps et La Tempête ont suscité la passion de nombreux visiteurs du MET. Leur potentiel d'attraction ne s'étant jamais démenti, ils ont été reproduits sous forme de cartes postales, de posters et dans de nombreux livres d'art. Des artistes se sont amusés à les utiliser dans leurs créations.

     

    Image013.jpg

    © John Sapiro

     

    Un collectionneur d'origine turque tomba tellement sous le charme de La Tempête qu'il voulut en faire l'acquisition mais Miss Wolfe n'étant pas disposée à en séparer, il fit peindre une copie de grande qualité par un artiste de son pays. La copie est exposée au Palais Présidentiel d'Ankara !

     

    Image014.png

     

    Image015.jpg

    Panneau de soie tissée vendu sur ©Artcurial

     

    Pierre Auguste Cot naquit le 17 février 1847 à Bédarieux, dans une famille modeste de l'Hérault. Il montra dès ses jeunes années de belles dispositions artistiques et reçut une aide de sa municipalité pour étudier à Toulouse où il fit la rencontre du sculpteur Antonin Mercié (1845-1916) et du peintre d'histoire et sculpteur Jean-Paul Laurens (1838-1921).

     

    Image016.jpg

    La nouvelle poupée

     

    En 1862, il fut le lauréat du Grand Prix de la Ville de Paris et put s'inscrire à l'École des Beaux-Arts, où il fit ses classes sous la direction des maîtres Alexandre Cabanel (1823-1889), William Bouguereau (1825-1905) et Léon Cogniet (1794-1880).

     

    En 1863, ses premières œuvres furent exposées au Salon de Paris et à partir de 1870, il devint membre des jurys du Salon de Paris et du Prix de Rome. Il participa aussi à des cercles culturels renommés comme Le Parnasse Club et La Cigale.

     

    Image017.jpg

    Portrait d'une jeune femme dit La Baigneuse

     

    En 1868, il épousa Juliette Duret, la fille du maître sculpteur Francisque Duret (1804-1865) et le 7 Juillet 1874, il reçut le titre de Chevalier de la Légion d'Honneur. Ses créations furent gratifiées de nombreuses récompenses et médailles. Très apprécié dans la haute société du Second Empire, il fut un portraitiste accompli et représenta le gotha. Il collabora également avec son ancien maître, le peintre et professeur émérite William Bouguereau.

     

    Image018.jpg

    Dionysia, 1870.

     

    Sa peinture, hélas oubliée du grand public, demeure prisée par les connaisseurs des subtilités Académiques.

     

    Image019.jpg

    Une Lady, 1879.

     

    Pierre-Auguste Cot aima profondément sa terre d'Occitanie et sa ville de Bédarieux où il possédait un atelier, au Mas Tantajo.

     

    Image020.jpg

    Image trouvée sur Geneanet

     

    Image021.jpg

    Ophelia ou La Lecture

     

    En 1882, il réalisa une œuvre intitulée Mireille en Arles qui est conservée au Musée Fabre à Montpellier et en 1883, il commença, sur commande de la Cour d'Autriche, une vaste composition qui devait représenter « Sainte-Élisabeth de Hongrie soignant les malades ». Hélas, il mourut à l'âge de 46 ans et son travail resta inachevé.

     

    Image022.jpg

     

    Mireille en Arles. Le prénom Mireille vient du latin « Miracula » qui signifie « Prodige ». Il semble que « Mireille » soit la forme provençale de « Marie ». Les « Mireille » sont d'ailleurs célébrées le 15 août, jour de l'Assomption de la Vierge.

    On attribue la création de « Mireille » au poète occitan Frédéric Mistral (1830-1914) et on relie aussi ce joli nom à « Myriam », un prénom d'origine hébraïque qui désigne un être « cher » ou « aimé ».

     

     

    Image023.jpg

    Sainte-Élisabeth de Hongrie, l’œuvre que Pierre-Auguste Cot ne put terminer.

     

    https://www.sainteelisabethdehongrie.com/se_vie.html

     

    Il fut enterré au cimetière du Père-Lachaise (division 19), dans la tombe de son beau-père, Francisque Duret et le 9 août 1891, la ville de Bédarieux inaugura un monument commémoratif, réalisé par le sculpteur Antonin Mercié (1845-1916) et l'architecte toulousain Paul Pujol (1848-1926).

     

    Image024.jpg

    Image trouvée sur E.Monument.net. Crédit Photo Musée d'Orsay, Fonds Debuisson.

     

    En 1942, sous le régime de Vichy, les ornements en bronze de l’œuvre furent fondus. Dans les années 1970, un nouveau buste fut créé et la statue de l'enfant fut remplacée par une palette, un pinceau et une palme.

     

    Image025.png

     La charmante baigneuse

     

    Image026.jpg

     

    Je vous souhaite d'être amoureusement emportés par les souffles du Printemps et je vous dis merci pour votre fidélité... Gros bisous les ami(e)s !

    Plume

    « Les Poissons d'Avril (Version 2019)Plénitude, une Déesse à Bercy »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    32
    Lundi 15 Avril à 06:01

    Extraordinaire ton billet 

    Merci merci 

    Mon petit doigt m'a dit que c'était ton anniversaire 

    Que ta journée soit jalonnée de bons moments 

    Bisous 

    page du jour Livre ouvert Rose63

    31
    Dimanche 14 Avril à 22:55

    La création du jour

    Bonsoir Cendrine, je te souhaite un joyeux anniversaire, bonheur et santé...

    Bonne nuit... Gros bisous

    30
    Dimanche 14 Avril à 09:41

    La création du jour

    Bonjour Cendrine, 

    un petit coucou et je file sur ton autre blog..

    Bon dimanche, gros bisous

    29
    Dimanche 14 Avril à 01:51

    Je viens te souhaiter un bon dimanche chère Cendrine 

    Merci pour tes présents pour mon anniversaire

    Ils sont sur mon autre blog ( j'ai fais une page cadeaux )

    Anniversaire un peu raté  c'est pas grave

    Des nouvelles chez notre douce Lucette

    Comme tu le dis de bélier à bélier je t'offre un petit cadeau d'anniversaire , je sais c'est le 15

    mais vu le contexte je prends de l'avance . yes

    De gros bisous mon amie et prends bien soin de toi également

     

     

    28
    Samedi 13 Avril à 11:54

    Du grand Art ces peintures, j'aime beaucoup, délicatesse, raffinement et réalisme

    Joli Week-end Cendrine

    Bisous bisous

    Lili

     

     

    27
    Samedi 13 Avril à 10:16

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    un petit coucou pour te déposer cette peinture qui te permettra de faire ma recette d'aujourd'hui...

    Bonne journée, gros bisous

    26
    Vendredi 12 Avril à 15:43

    A priori , c'est le genre de toile sur laquelle je ne m'attarde guère; mais c'est sans compter avec ton talent de conférencière d'histoire de l' art, tu sais diriger notre oeil néophyte et nous faire pénétrer dans l'univers de la toile. 

    tu es une véritable magicienne  !

    bisous , bisous et bon week end 

    25
    Vendredi 12 Avril à 09:44

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    voici une photo d'une bordure composée d'iris, il n'y en a jamais autant de fleuri que cette année..

    Bonne journée, gros bisous

    24
    Jeudi 11 Avril à 18:40

    Comme j'aime ces peintures extraordinaires, quel talent ! savoir peindre le corps sous la transparence du voile ! cela m'a toujours émerveillée. Tu comprendras que je suis un peu (beaucoup) allergique aux peintures contemporaines qui ne me font pas rêver le moins du monde ...
    Merci infiniment de ce choix, ces copies tellement bien peintes ! avec grande précision.
    Profitons du printemps, du soleil, du renouveau, car tout cela fait du bien à nos corps, notre santé et notre moral.
    Bonne soirée chère Cendrine et mille bisous printaniers.

    23
    Jeudi 11 Avril à 14:28
    Comme toujours beaucoup de charme et de beauté dans tes descriptions, un bonheur à lire et à regarder. On pourrait rester longtempscomme ça devantces oeuvres. Hélas ma pause est terminée, difficile de te quitter pour retourner devant le comptoir d'une pharmacie!
    22
    Jeudi 11 Avril à 10:38

    Bonjour Cendrine,

    Je reviens voir ces magnifiques images … Je ne connaissais pas du tout Pierre-Auguste Cot. Comme quoi on en apprend et on voit de belles choses sur les blogs. 

    Je te souhaite une très bonne journée, prends soin de toi. Je t'embrasse, Véronique

     Châteauneuf en Auxois "le château "

    21
    Jeudi 11 Avril à 09:40

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    merci de passer sur mon blog et d'y déposer un commentaire toujours intéressant à lire et une image...

    Le soleil brille ce matin, il fait déjà 12°...

    Bonne journée, gros bisous

    20
    Jeudi 11 Avril à 07:36

    Merci Cendrine ! Grande finesse et belle lumière dans ces tableaux. Je ne connaissais pas du tout.

    Joli printemps à toi et bisous.

    19
    Jeudi 11 Avril à 01:06

    Je viens te souhaiter une douce nuit chère Cendrine en espérant que tu vas bien .

    L'heure est venue pour moi de me coucher 

    Je veille toujours un peu comme une maman . . .C'est ainsi 

    De gros bisous mon amie et prends bien soin de toi aussi

     

    18
    Mercredi 10 Avril à 22:13

    Bonsoir Cendrine,

    Oh comme ces illustrations sont belles, j'adore !!

    Ah les regards amoureux, je les envie lol !!

    Encore un superbe article avec de grandes recherches ...

    Je te souhaite une bonne soirée, grosses bises, Véronique

    17
    Mercredi 10 Avril à 18:49

    Résultat de recherche d'images pour "Véronique l'escarpolette"Cendrine , mon Amie ,

    Ah, la balançoire ou les hasards heureux de l'escarpolette wink2 . Je me suis toujours demandée si Pierre-Auguste Cot ne s'était pas inspiré de Fragonard pour réaliser "son" Printemps .

    La peinture de Cot est certes académique mais cela lui confère un côté très réaliste . J'aime beaucoup la lumière de ces toiles .C'est un élément essentiel dans ces tableaux car elle donne un sens important . Elle met en valeur les personnages mais apporte en même temps un contraste sur ce qui les entoure . Tu te doutes que j'aime beaucoup ce peintre et la force de ces détails . 

    Mon tableau préféré de Cot est " Ophélia" . L'intensité de son regard traduit celle de ses pensées . A mon avis , c'est la plus belle représentation de ce personnage shakespearien .

    Et puis , comment ne pas penser à Véronique , l'opérette de de André Messager que ma grand-mère maternelle fredonnait tout le temps…

    "Poussez poussez l'escarpolette …

    Elle me disait , tu portes le prénom de mon air préféré happy .

    Cet après-midi , j'ai attrapé notre cher farfadet par son grelot . Il a eu le culot de me dire : " J'ai pas l'temps , une coquine m'attend pour la chasse aux œufs !" . Tu te rends compte quel toupet !  Il est parti vers toi wink2.  

    Merci ma Petite Fée de cet article qui te ressemble tant .

    Je te souhaite une douce et flamboyante fin de semaine . Le printemps est au faite de sa beauté . Les pétales de fleurs de la couronne de Flore commencent déjà à s'envoler . Les fruits se préparent en secret , fruit du plus beau des amours , celui de la Nature .

    Je t'embrasse 

    Véronique 

    Tes mots sur mon chemin sot à eux seuls toute l'essence de Venise . 

    Résultat de recherche d'images pour "Véronique l'escarpolette"   

     

     

    16
    Mercredi 10 Avril à 15:00

    il est beau ton article Cendrine et tes photos sont superbes,j'espère que tu vas bien,chez nous il fait un soleil magnifique ,je te souhaite un très bon Mercredi,bises 

    15
    Mercredi 10 Avril à 14:07

    Ah c'est sublime, Cendrine.... Je raffole de "la balançoire" et de "la Tempête"... Des oeuvres qui laissent rêveur... Je me verrais bien méditer en les regardant, tant elles sont suggestives.... Je ris devant le regard malicieux des jeunes filles dans ces 2 tableaux ... Les drapés transparents laissent entendre qu'elles sont encore enveloppées de virginité... mais pas pour longtemps !!! 

    Je préfère, et de loin, ces magnifiques peintures d'un goût exquis, que les vilainies actuelles... qui ramènent l'Humanité vers le bas !!! Ici, les passions sont belles et puissantes : elles élèvent l'âme ! Une impression que les les jeunes gens volent... 

    Bravo Cendrine.

    Merci tout plein et bcp de bisous

    14
    Mercredi 10 Avril à 08:38

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    Je suis comme toi, j'aime beaucoup cet arbre, et cette année il est encore plus beau...

    J'ai répondu à notre amie Monia, sa situation devient difficile...

    Bonne journée, gros bisous

    13
    Mercredi 10 Avril à 06:30

     

    Cot est un très beau peintre, finement érotique, tout à fait dans le style encore très académique de ses maîtres plus connus : Bouguereau et Cabanel. Ses femmes et jeunes filles sont adorables.

    Dans les salons de peinture des années 70/80 ces peintres raflaient les récompenses avec des toiles conforment aux goûts de l’époque.

    Les  impressionnistes devaient se réfugier dans les salons des refusés. Leur tour allait venir.

    Belle journée

    12
    Mercredi 10 Avril à 01:06

    Merci pour cette page magnifique chère Cendrine

    Ils sont si beaux ces amoureux sur la balançoire , c'est très sensuel et à la fois pudique 

    Les jeunes filles étaient belles au naturel 

    Quant à moi j'ai continué à mettre mes affaires à l'abri . . .les choses se compliquent 

    Enfin j'ai envoyé un mp à notre amie Lucette 

    J'espère que tu te reposes suffisamment 

    De gros bisous et un grand merci pour tes douces images

     

    11
    Mercredi 10 Avril à 00:53

    Rebonsoir,

    Je viens de m'apercevoir que le lien vers la page du prestidigiteur Salvano ne fonctionne pas, donc je vous en met un autre en espérant que ça fonctionne:  https://www.youtube.com/watch?v=_6y4lZJkzlg  . c'est toujours le même numéro mais filmé dans une autre émission de télévision en 1979. Bon je vous souhaite à nouveau une bonne journée.

    10
    Mercredi 10 Avril à 00:44

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire. Oui il est vrai que la prestidigitation est un art, mais bon en ce qui me concerne j'étais un petit artiste, je n'avais pas le talent et les capacités de ceux que l'on voit à l'émission de Patrick Sébastien qui est d'ailleurs à ma connaissance la seule émission de music Hall, je devrais dire qui était, car malheureusement ce que j'appelle des cons au sommet de la direction de France Télévision ont viré en quelque sorte Patrick Sébastien et son émission! Je présume que sa popularité devait probablement gêner certaines personnes préférant probablement des émissions pseudo-intellectuels débiles aux émissions populaires comme l'était le plus grand cabaret du monde...enfin bref...! Pour répondre à votre question au sujet de la création du matériel de prestidigitation, en fait tout dépend de la complexité des tours, et contrairement à ce que beaucoup de gens croient, ce ne sont pas les tours avec les énormes boites genre grande illusions qui sont difficiles à faire mais plutôt tout ce qui est manipulation purement manuel. Je vous met en lien la page d'une vidéo d'un ancien très grand prestidigitateur que j'ai eu la chance de voir dans un congrès en 1982 ou 1983 je ne sais plus exactement, c'est la vidéo de son numéro mondialement connu, vidéo extrait de l'émission de Patrick Sébastien:   http://www.magictube.fr/?videogallery=salvano  . Je peux vous dire que ça c'est du grand art et énormément de travail pour parvenir à ce résultat, par contre les spectacles genre David Copperfild, c'est beaucoup de travail de mise en scène et surtout beaucoup d'argent, ça en met plein la vue au public c'est tout. En ce qui concerne l'aspect technique à mon petit niveau que j'étais, eh bien j'achetais certains de mes tours et pour ceux dont je connaissais le secret, je fabriquais mes boîtes, je faisais découper des planches de contreplaqués dans une menuiseries et ensuite j'assemblais mes boîtes et je faisais la peinture et la déco en collant par exemple de la diamantine, ce sont des petites paillettes qui brillent et avec les éclairage ça rendait pas trop mal, dans ce domaine artistique la décoration a beaucoup d'importance, certaines fois d'ailleurs la décoration sert à cacher les trucages. En ce qui concerne la mise en scène, ça c'était un peu mon point faible, j'étais plus concentré sur les aspects techniques, ce qui avait son importance, mais bon c'est un tout et la mise en scène a beaucoup d'importance pour l'harmonisation d'un spectacle quel qu'il soit, que ce soit en chanson, théatre ou bien en l'occurence en prestidigitation. Ce que j'aimais le plus et qui m'avait demandé par mal de travail c'était le tour des anneaux chinois, plusieurs mois de répétition devant un miroir, le miroir étant la méthode qui permet de constater ce que voit le public en spectacle, j'ignore si cette méthode est toujours utilisé par les prestidigitateurs ou bien s'ils travaillent avec du matériel audiovisuel. Pour répondre à votre dernier question, eh bien non j'ai cessé tout ça lors de mon dernier spectacle en 1982 ou 1983 je ne sais plus exactement, mais bon mon dernier spectacle était vraiment bien car j'avais une salle pleine de tous les clubs de troisième âge de ma région. Bon changeons de conversation...! Je lis dans votre commentaire que vous êtes soigné en partie par une naturopathe, j'espère pour vous que c'est efficace, en tout cas plus efficace qu'une médecin que personnellement j'ai essayé: L'homéopathie, mais bon sur moi ça ne fonctionne absolument pas, et je dois admettre que je n'ai aucune confiance en l'homéopathie, je n'ai jamais cru dans cette médecine bien qu'il paraît que ça fonctionne sur certaines personnes ainsi que sur les animaux. Par contre lorsqu'il s'agit de plantes en curatif, ça je sais que ça fonctionne certaines fois, car je prends par période de l'Urisanol "du cranberrie", eh bien c'est très efficace pour décoller les bactéries de l'arbre urinaire ou utilisé en prévention des infections urinaire. J'ai regardé les tableaux de peinture sur votre article, eh bien c'était de véritable artistes dans le passé, c'est autre chose que les merdes de peintures soit disant moderne de notre époque comme le peintrre soulage qui fait des tableaux qui ne ressemble à rien, car franchement peindre des traits noir ou gris sur une toile c'est à la porté de n'importe qui, par contre les tableaux que je vois sur votre blog on dirait carrément des portraits photographique tellement c'est bien fait, les gens avaient du goût dans les siècles passés, que ce soit en matière de constructions ou en matière de peinture artistique ou de n'importe quel création, meubles d'art, vaisselle, vêtements, etc...etc...! Autrement j'espère que vous allez à peu près bien, car je sais bien qu'avec votre pathologie infernale ce serait stupide je pense de dire que tout va bien malheureusement. Je vous souhaite une bonne journée, car je présume qu'à cette heure-ci vous devez dormir. Merci pour votre sincère et fidèle amitié.

    9
    Mardi 9 Avril à 17:31
    feelaure♥

    Coucou Cendrine,

    Que ses peintures sont belles mon coup de coeur va au couple sur la balançoire mais je les trouve toutes belles, et les détails que tu nous montres tout simplement magnifiques 

    Merci pour ce billet qui m'a fait découvrir cet peintre.

    Je pense bien à vous, de gros bisous à vous partager

    8
    Mardi 9 Avril à 09:33

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    quel magnifique article sur ce peintre que je ne connaissais pas...

    J'aime beaucoup la façon dont tu as détaillé le premier tableau en agrandissant chaque détail..

    Dommage qu'il n'ai pas terminé le dernier tableau, il aurait été magnifique...

    Voici  encore un nouveau bouquet, ce sont des peintures ... J'ai fait un article sur ce peintre qui paraîtra bientôt..

    Bonne journée chère petite amie fidèle, gros bisous

    7
    Mardi 9 Avril à 09:24

    Coucou ma Cendrine.

    Les sujets peints pas Pierre-Auguste Cot sont magnifiques et j'ai un faible pour ce couple d'amoureux illustrant le printemps et la tempête st magnifique. Le regard de ces amoureux l'un envers l'autre est intense et tellement sensuel. La baigneuse me plait beaucoup, aussi ! Un regard mutin. Je ne connaissais pas bien la vie de cet artiste, et grâce à toi j'en sais un peu plus. Merci !

    Bises et bon mardi à tous les deux

    6
    Mardi 9 Avril à 08:35

    Bonjour Cendrine 

    Un artiste reconnu en son temps  quelle chance 

    Il faut dire que ces peintures sont magnifiques

    Merci pour ce bel article 

    Bises 

    5
    Mardi 9 Avril à 07:32

    Hello Cendrine

    Que serait ces artistes aujourd'hui si à l'époque cela a pu choquer quelques un par l'aspect juvéniles des amoureux, aujourd'hui cet artiste magnifique serait peut être mis sur le bucher de l'inquisition religieuse radicale.... Quelques fois, je me dis aussi que Coluche n'aura certainement pas pu devenir l'artiste qu'il a été. Notre période sombre et extrémiste les empêcheraient de dévoiler leur talent.... En tout cas, moi, je comprend le collectionneur turc qui est tombé sous le charme de la tempête. C'est magnifique. La sensualité est la beauté meme, l'érotisme à ne pas confondre avec la pornographie a une attirance émotionnelle sans pareil....Mon Dieu, que nous étions bien dans nos années 70. J'ai vraiment eu la chance de connaitre une période doré...Quand je vois les garçons et les filles d'aujourd'hui, je crois qu'ils sont tristes à s'ennuyer ?

    Bon Mardi

    bizz

    Pat

    4
    Mardi 9 Avril à 06:39

    C'est incroyable ces détails de drapé, de transparence. On a vraiment l'impression d'une photo.

    3
    timilo
    Mardi 9 Avril à 06:35

    Un magnifique article sur son œuvre et sur l'artiste peintre ..

    J'ai beaucoup aimé , 

    Bravo CENDRINE 

    Douce journée 

    Bisous

    timilo

    2
    Mardi 9 Avril à 03:42

    Bonsoir dans ma nuit ! Quel joli billet quel magnifiques tableaux, j'aime beaucoup ce Peintre ! Bisous !

    1
    Promeneur75
    Lundi 8 Avril à 21:38

    Merci pour cette présentation d'un peintre que je ne connaissais pas.
     Dire que cet artiste a eu son heure de célébrité en France!
      C'est émouvant et un peu triste de découvrir la carte postale ancienne que vous avez mise sur votre article faisant état de la célébrité de ce peintre...
       Sans doute reste -t-il connu des spécialistes mais plus du grand public. Comme quoi la célébrité n'a qu'un temps.

    Reste de lui ses belles peintures remplies de sensualité et de désirs. Bravo pour ces moments que j'ai eu l'occasion de connaître et que
    je souhaite à toute personne en âge de vivre l'amour quand les passions se rejoignent d'un désir commun où la beauté des corps se melle à leurs faims.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :