•  

    Image001.jpg

     

    Avant de publier de nouveaux articles, j'avais envie de rééditer ce poème écrit il y a quelques temps. Je l'avais un peu oublié et je l'ai relu avec plaisir.

    En vous remerciant de vos vœux et en vous souhaitant, à nouveau, une très belle année 2017, gros bisous !

     

    Nouvelle année tu fais ta belle

    Avec tes jupons de dentelle

    Qui dansent dans la nuit brodée

    De givre et de bonbons de fée

     

    Dans tes cheveux le vent des neiges

    Tisse la soie des sortilèges

    Avec tes larmes de rosée

    Tu prends mon coeur dans un baiser

     

    Nouvelle année aux doux pétales

    Sous les étoiles de cristal

    N'oublie pas les plus démunis

    Les naufragés de cette vie

     

    Leurs mots brisés leurs yeux fanés

    Au festin de la destinée

    A l'heure des enchantements

    Sème leurs vœux au firmament

     

    Nouvelle année rose d'hiver

    Éclose au front des arbres verts

    Nourris les corps berce les âmes

    Dans la jeunesse de ta flamme

     

    Flocons de lune et fleurs sauvages

    Font scintiller le paysage

    Le ciel dans tes rubans d'aurore

    S'enivre aux légendes du Nord

     

    Au creux de l'âtre familier

    Sur la roue du calendrier

    Dans le grimoire des saisons

    Écris la blanche floraison

     

    Nouvelle année au sang rebelle

    Je sens tes jupons de dentelle

    Glisser sur la peau des chemins

    Éveillant l'or des lendemains...

     

    Cendrine

     

    Image002.jpg

     

    Plume

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    33 commentaires
  •  

    Image001.jpg

     

    Quelles que soient les couleurs du temps, les humeurs de la saison, les pensées de ceux qui m'entourent, je me love sous l'arbre et j'embrasse l'ample couronne qui porte les rêves et les dieux. L'arbre qui murmure, pleure, tremble, chante, s'exalte et se rappelle être tombé tant de fois et de tant de manières. Flamme qui respire et dont la sève éclate aux lèvres des nuages... (Cendrine)

     

    Image002.jpg

     

    Image003.jpg

     

    « L'Arbre est le lien entre les mondes souterrain et céleste. Arbres, éternels efforts de la terre pour parler au ciel qui l'écoute. » Rabindranath Tagore (1861-1941), poète, philosophe, peintre, dramaturge et compositeur indien.

     

    Image004.jpg

     

    « Mais il en va d'une œuvre comme d'un arbre : plus les racines s'enfoncent dans la nuit dense de la terre, plus grand est le morceau de ciel que la ramure peut embrasser. » Michel Tournier (né en 1924).

     

    Image005.jpg

     

    Image006.jpg

     

    Arbres d'hiver arbres torses

    Doigts griffus et mues d'écorce

    Sombres formes qui s'enlacent

    Tentacules au ciel de glace

    (Cendrine)

     

     

    Image007.jpg

     

    Image008.jpg

     

    Image009.jpg

     

    Image010.jpg

     

    Image011.jpg

    Comme toute saison l'arbre est mouvement, contemplation secrète, attente et vertige d'un nouveau cycle qui jaillira de la blanche spirale de l'hiver et fera chuchoter le printemps sur les toits de Paris... (Cendrine)

     

    Image012.jpg

    Arbre des quatre saisons, par Joséphine Wall.

    Plume

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    89 commentaires
  •  

    Image01.jpg

    Illustration de Anne-Julie Aubry

     

    Image02.jpg

     

    J'adresse un chaleureux merci à celles et ceux qui sèment des pensées d'amitié sur mon jardin de la toile. Je suis très touchée par vos messages, votre tendresse et votre sensibilité.

     

    Image03.jpg

     

    Je reviens doucement, aimantée par les charmes du printemps naissant, après une période d'introspection profondément nécessaire et réparatrice. Alors merci à vous, amies et fidèles lecteurs qui m'avez accompagnée en pensée.

     

    Je vous offre avec tendresse cette première émulsion de printemps, magique farandole de camélias, crocus, narcisses, jonquilles, pâquerettes pomponnettes et primevères...

     

    Image04.jpg

     

    Image05.jpg

     

    Image06.jpg

     

    Image07.jpg

     

    Image08.jpg

     

    Image09.jpg

     

    Image10.jpg

     

    Image11.jpg

     

    Image12.jpg

     

    Image13.jpg

     

    Image14.jpg

     

    Image15.jpg

     

    Image16.jpg

     

    Image17.jpg

     

    Joyeux Ostara à mes amies d'ici et d'ailleurs.

     

    Affectueusement vôtre et gros bisous!

     

    Cendrine

    Plume

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    64 commentaires
  •  Image001.jpg

     

    Je tiens à vous remercier, une nouvelle fois, pour votre soutien pendant les moments difficiles  que j'ai vécus. J'ai écrit cet article, en grande partie, avant ma crise d'épilepsie et ses conséquences bien douloureuses. Le publier signifie donc un renouveau pour moi... Merci à vous d'être là...

     

    Paris aux couleurs de Noël

     

    Image002.jpg

     

    Quand décembre montre son nez poudré de blanc, les façades parisiennes s'illuminent et les vitrines dévoilent, dans un concert d'animations variées, la magie de leurs mises en scène enchantées. C'est le temps des fêtes, un temps ambivalent mêlé de joie et d'une certaine mélancolie, le renouveau des plaisirs d'enfance à travers une myriade de sucreries, le temps des retrouvailles, des confidences et du partage mais aussi le temps de la solitude exacerbée pour les naufragés de la vie. C'est une période profondément initiatique...

     

    Image003.jpg

     

    Sans oublier ceux qui n'ont pas la chance de vivre ces moments festifs, je vous invite à contempler la féerie moderne des décors de Noël, à arpenter la ville maquillée de lumière et à prêter l'oreille au murmure des légendes hivernales, entre deux dégustations de chocolat chaud.

     

    Image004.jpg

     

    Comme chaque année, les vitrines des grands magasins du boulevard Haussmann revêtent leurs plus beaux atours.

     

    Image005.jpg

     

    Les Galeries Lafayette ont choisi de mettre à l'honneur les contes de fées à travers des saynètes aux couleurs chatoyantes.

     

    Image006.jpg

     « Il était une fois Noël...avant les douze coups de minuit. »

     

    Image007.jpg

     

    Image008.jpg

     

    Sous la prestigieuse coupole Art Nouveau, se dresse un sapin d'une vingtaine de mètres, surmonté d'une chouette des neiges.

     

    Image009.jpg

     

    Image010.jpg

     

    Image011.jpg

     

    Un arbre enchanté, sponsorisé par l'horloger suisse Swatch.

     

    Image012.jpg

     

    En cette fin d'année 2013, le temps se matérialise à travers une multitude d'horloges, de rouages et de sabliers.

     

    Image013.jpg

     

    Au pied du majestueux conifère, un village peuplé d'animaux et de charmants personnages s'anime toutes les heures.

     

    Image014.jpg

     

    Un délicieux théâtre en mouvement, à quatre mètres au-dessus du sol...

     

    Image015.jpg

     

    De facétieuses petites souris déclenchent les mécanismes qui font s'ébranler le décor.

     

    Image016.jpg

     

    Chats noirs, lapins, singes, ours, chiens, oiseaux... se livrent à une farandole endiablée.

     

    Image017.jpg

     

    Image018.jpg

     

    Les détails de l'oeuvre (château, tourelles, clochers, maisons de formes variées) sont particulièrement soignés.

     

    Image019.jpg

     

    Image020.jpg

     

    Le long du boulevard Haussmann, la magie opère grâce à une charmante poupée rousse nommée Lilly.

     

    Image021.jpg

    Rêveuse et aventureuse, Lilly nous accueille en compagnie du petit ours Martin.

     

    Image022.jpg

     

    Image023.jpg

     

    Lilly et Martin sont la version enfantine du thème de la Belle et la Bête qui s'épanouit, à travers une mise en scène onirique, du côté de la rue de la Chaussée d'Antin.

     

    Image024.jpg

     

    La tête dans les étoiles, nos deux amis caracolent de vitrine en vitrine, après avoir reçu une singulière invitation.

     

    Image025.jpg

     

    Au fil de leurs pérégrinations, ils découvrent des mondes enchantés qui s'animent au rythme d'horloges mystérieuses.

     

    Image026.jpg

     

    Image027.jpg

    Ils rencontrent des souricettes en tutu...

     

    Image028.jpg

     

    Image029.jpg

     

    Image030.jpg

     

    Image031.jpg

     

    Image032.jpg

     

    Ils rêvent ou devisent sous un ciel constellé d'étoiles de glace...

     

    Image033.jpg

     

    Image034.jpg

     

    Pendant que perchées sur un arbre magique, des chouettes chuchotent les secrets des légendes hivernales.

     

    Image035.jpg

     

    Image036.jpg

    Ils font connaissance avec des singes et des lapins au cours d'un festin baroque.

     

    Image037.jpg

     

    Image038.jpg

     

    Image039.jpg

    Ils s'aventurent entre des sabliers géants et rencontrent des lapins emmitouflés dans de jolies écharpes.

     

    Image040.jpg

     

    Image041.jpg

     

    Image042.jpg

     

    Image043.jpg

    Ils découvrent une étrange forêt peuplée de chats noirs...

     

    Image044.jpg

     

    et un immense matou aux yeux très particuliers... Un autre gardien du temps!

     

    Image045.jpg

     

    Temps dont les sortilèges happent notre attention grâce à des coucous musicaux, des métronomes et des rouages colorés, animés par des souris pleines de fantaisie.

     

    Image046.jpg

     

    Image047.jpg

     

    Image048.jpg

    Un univers onirique qui semble très apprécié par Lilly la gourmande...

     

    Image049.jpg

     

    Le temps, irrémédiablement, s'écoule mais nos amis cheminent vers la demeure de Monsieur et Madame Loup qu'ils doivent atteindre avant le douzième coup de minuit.

     

    Image050.jpg

     

    Image051.jpg

     

    Après avoir traversé un jardin peuplé de mécanismes mystérieux, ils découvrent des horloges mobiles gardées par des singes affublés de chapeaux haut de forme.

     

    Image052.jpg

     

    Image053.jpg

     

    Image054.jpg

     

    Image055.jpg

     

    Et ils collectent chez Monsieur et Madame Loup, dans la chaleur de l'amitié, une myriade de petits trésors.

     

    Image056.jpg

     

    Image057.jpg

     

    Le long de la rue de la Chaussée d'Antin, se dévoile un monde féerique... Monde imaginé par les Galeries Lafayette et les films Pathé pour annoncer le film événement du début de l'année 2014: La Belle et la Bête de Christophe Gans. Je ne vous montre pas ici tous les éléments de ce décor car je veux consacrer un article au thème de la Belle et la Bête et à la magnifique exposition intitulée « Jean Cocteau et le cinématographe » qui se tient à la Cinémathèque de Bercy jusqu'au 23 février 2014.

     

    Image058.jpg

     

    « Noël, Joyeuse Obsession ».

     

    Image059.jpg

     

    Du côté du Printemps Haussmann, petits et grands sont aimantés par les vitrines où s'ébattent d'irrésistibles oursons, héros régressifs de paysages aux couleurs sucrées.

     

    Image060.jpg

     

    La maison italienne Prada a imaginé huit décors inspirés de l'univers des fêtes et truffés de références facétieuses au monde de la mode.

     

    Image061.jpg

     

    Les oursons fétiches de la maison de haute couture ont été mis en scène par la créatrice Miuccia Prada autour d'un gâteau de pain d'épices géant, à l'intérieur d'un atelier de couture ou sur une piste de ski.

     

    Image062.jpg

     

    Image063.jpg

     

    Image064.jpg

     

    Image065.jpg

     

    Univers doux, drôles et chatoyants, indissociables du savoir-faire du marionnettiste Jean-Claude Dehix qui coordonne depuis 40 ans l'animation des vitrines afin que nos yeux s'illuminent. Ce « Gepetto des décors de Noël » dirige, à l'instar d'un chef d'orchestre, une armée de décorateurs, d'éclairagistes et d'ingénieurs du son et insuffle la vie à des personnages de chiffon, de cire, de papier dans son atelier de Gagny, en Seine-Saint-Denis. Chaque année, il anime environ deux cents personnages, dans des décors opulents et poétiques, pour les Galeries Lafayette et le Printemps.

     

    Image066.jpg

     

    Image067.jpg

     

    Image068.jpg

     

    Image069.jpg

     

    Image070.jpg

     

    Image071.jpg

     

    Image072.jpg

     

    Image073.jpg

     

    Image074.jpg

     

    Image075.jpg

     

    Image076.jpg

     

    Image077.jpg

     

    J'espère que vous avez apprécié les facéties de ces petits personnages qui animeront les vitrines des Galeries Lafayette jusqu'au 2 janvier 2014 et celles du Printemps jusqu'au 4 janvier 2014.

     

    Image078.jpg

     

    Image079.jpg

     

    Avec une poésie fantasque, le thème principal des vitrines de ce Noël 2013 s'articule autour du thème du temps, le temps qui file comme un fou et parfois s'arrête dans un jardin enchanté, le temps qui rêve sous les étoiles ou s'épanouit dans les dunes d'un paysage enneigé, le temps qui nous happe et nous ensorcèle...

     

    Image080.jpg

     

    Une symphonie d'horloges et de rouages qui nous invite à nous poser à contretemps d'un monde où tout s'accélère, afin de savourer ce qui est le plus précieux...

     

    Image081.jpg

     

    Image082.jpg

     

    Image083.gif

     

    Je vous souhaite, ainsi qu'à vos proches, un très Joyeux Noël et une magnifique nouvelle année!

     

    Image084.jpg

    Avec mon Amitié...

    Plume

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    109 commentaires
  •  

    Image01.jpg

     

    Image02.jpg

     

    Image03.jpg

     

    Image04.jpg

     

    Je vous invite sur les bords de Seine, en cet été 2013 où flâner dans la capitale et laisser voguer rêves et pensées au fil de l'eau est particulièrement agréable.

     

    Image05.jpg

     

    La Seine se déploie, majestueuse, entre les berges bordées de monuments historiques et la treizième édition de Paris Plages nous offre un accès privilégié aux ponts et aux couleurs changeantes du fleuve.

     

    Image06.jpg

     

    Image07.jpg

     

    Nous profitons d'une exposition intitulée « Regardez Monsieur Monet comme la Seine a changé! »

     

    Image08.jpg

     

    Cette exposition dont je vous parlerai en détail à la rentrée est fondée sur la mise en perspective de reproductions d'oeuvres de Claude Monet et de photographies illustrant les changements des bords de Seine depuis un siècle.

     

    Image09.jpg

     

    La Seine, gigantesque serpent d'eau nourricier aux mémorables « colères », est indissociable de la naissance, de l'expansion et de la prospérité de Paris.

     

    Image10.jpg

     

    Elle est la voie navigable la plus fréquentée de France et une source d'inspiration pour les artistes depuis des siècles. En pleine Révolution Industrielle, Claude Monet fut un témoin privilégié de ses humeurs et de ses transformations. Il décrivit aussi les promenades au fil de l'eau et les loisirs nautiques prisés par une société en quête de villégiature.

     

    Image11.jpg

    La Seine à Argenteuil, 1875.

     

    Image12.jpg

    Le canal Saint-Martin, le 4 mars 1894.

     

    Image13.jpg

     

    Autrefois, quand elle n'était pas retenue par de fortes digues, la Seine charriait beaucoup de sable, de grosses pierres, des arbres et différents déchets organiques. Tour à tour placide et tempétueuse, elle formait une myriade de petites îles et de bancs limoneux. Certaines de ces îles, bordées de roseaux et de saules, étaient exploitées au Moyen-âge. Hormis l'île de la Cité et l'île Saint-Louis, constituée de l'île Notre-Dame et de l'île aux Vaches, elles ont aujourd'hui disparu.

     

    Image14.jpg

     

    Image15.jpg

     

    Image16.jpg

    Une journée radieuse, le regard suspendu entre le ciel et les moires de l'eau...

     

    Image17.jpg

    avant de contempler les façades de l'Île Saint-Louis, hiératiques derrière les arbres ivres de lumière.

     

    L'île est environnée de quatre quais en pierre de taille garnis de beaux et puissants parapets, le quai Bourbon, le quai d'Orléans, le quai de Béthune et le quai d'Anjou. Je publierai bientôt des articles sur le sujet ainsi qu'une abondante bibliographie.

     

    Image18.jpg

     

    La plupart des hôtels qui dominent l'eau étaient autrefois habités par des magistrats de cours souveraines. Sous les grands ombrages, l'île Saint-Louis nous invite à redécouvrir ses secrets et pour cela, il faut traverser le pont Marie, construit à l'initiative de Christophe Marie, entrepreneur-général des ponts de France. Le roi Louis XIII, alors âgé de treize ans, posa la première pierre de ce pont à cinq arches, le 11 décembre 1614, sous la régence de sa mère Marie de Médicis.

     

    Image19.jpg

    Le pont fut ouvert à la circulation en 1635 et surmonté de cinquante maisons mais, dans la nuit du 1658, une crue de la Seine emporta deux arches et vingt-deux maisons, ce qui coûta la vie à près de soixante personnes. La communication avec l'île ne fut rétablie qu'aux alentours de1660, grâce à un pont de bois.

     

    Les deux arches de pierre ne furent reconstruites qu'en 1667 et à partir de 1769, la décision fut prise de démolir les maisons érigées sur les ponts dans la crainte de nouvelles crues.

     

    Image20.jpg

    A travers les arches du pont Marie, on aperçoit le pont Louis-Philippe qui subit de nombreuses modifications après la pose de la première pierre, le 29 juillet 1833. Le pont actuel fut construit entre août 1860 et avril 1862, un peu plus en amont que le précédent ouvrage.

     

    Image21.jpg

    Je vous emmènerai bientôt visiter l'île Saint-Louis, ses quais, ses portes, ses façades remarquables, ses détails d'architecture et ses ornements mystérieux. J'ai collecté de nombreuses photos depuis des années et des centaines de gravures et de plans dans le cadre de mon Doctorat alors je prends le temps nécessaire pour bien partager cette documentation.

     

    Image22.jpg

     

    Image23.jpg

    L'été, les berges de la Seine deviennent d'agréables lieux de villégiature que se réapproprient les touristes et les franciliens.

     

    Image24.jpg

     

    Image25.jpg

     

    Image26.jpg

     

    Image27.jpg

     

    Image28.jpg

     

    Image29.jpg

     

    Image30.jpg

     

    Image31.jpg

    Il est bien agréable de pouvoir se promener là où passent habituellement les voitures.

     

    Image32.jpg

     

    Image33.jpg

    Dans le vent et l'écume, les hommes du fleuve filent à toute allure.

     

    Image34.jpg

     

    Image35.jpg

    Il est encore tôt, la promenade est à nous!

     

    Image36.jpg

     

    Image37.jpg

     

    Image38.jpg

    Ceux qui ont lu mes précédents articles sur Paris Plages savent que j'apprécie tout particulièrement la bibliothèque éphémère Flammarion, située à l'ombre du Pont Marie.

     

    Image39.jpg

    Cette année je me suis installée dans ces drôles de poufs verts, ultra gonflés, hybrides de chamallows et de cocons ventrus...

     

    Image40.jpg

     

    Image41.jpg

    Une agréable invitation à la sieste et à la lecture.

     

    Image42.jpg

    Ce n'est pas Christophe qui me contredira!

     

    Image43.jpg

    Ou cette dame qui a dévoré son livre tout au long de l'après-midi...

     

    Image44.jpg

    Demoiselle libellule bronze dans la lumière d'or.

     

    Image45.jpg

    Rêveries littéraires dans le doux et mystérieux clapotis de la Seine.

     

    Image46.jpg

     

    Image47.jpg

     

    Image48.jpg

     

    Image49.jpg

     

    Image50.jpg

    Lors des journées caniculaires de juillet, l'atmosphère très rafraîchissante du jardin des brumes était la bienvenue.

     

    Image51.jpg

     

    Image52.jpg

     

    Image53.jpg

    Cette année encore, dans le contexte de Paris Plages, je me suis régalée à cheminer le long de la Seine et à photographier les charmes de la capitale au bord de l'eau.

     

    Image54.jpg

    Tôt le matin, quand les couleurs semblent jaillir de la palette de monsieur Monet...

     

    Image55.jpg

    et quand le soleil descend, aimanté par les scintillements de l'eau. A contrejour, de sombres mystères crépitent dans les profondeurs de la Conciergerie et dans les pierres de Notre-Dame.

     

    Image56.jpg

    Laissons la ville écrasée de chaleur s'endormir doucement... Je vous conterai plus tard l'histoire des lieux, le marchand de sable m'enveloppe de son souffle doré.

     

    Image57.jpg

     

    Image58.jpg

     

    La plume fée se pose quelques temps. En attendant de vous retrouver, je vous souhaite un très agréable mois d'août. Je pense bien à vous, merci de votre fidélité!

     

    Image59.gif

    Plume

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    229 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique