• Saint-Nicolas, le messager de l'Hiver

    Nouvelle édition

     

    Je prends plaisir à rééditer cet article, augmenté d'autres cartes anciennes. Il était déjà long, je le sais, mais je n'ai pas voulu le découper. De cette manière, il a sa cohérence et il peut être lu en plusieurs fois, à votre convenance... J'en profite pour remercier les personnes qui prennent très gentiment de mes nouvelles et me déposent toujours un petit mot concernant mes crises d'épilepsie et les douleurs et saignements associés. L'année a été rude et les crises de la semaine dernière m'ont encore bien malmenée alors merci d'être là...

    Merci également à ceux qui passent par ici, silencieusement, et qui, de temps à autre, s'expriment avec sollicitude. Je pense également à mes ami(e)s qui souffrent et je leur souhaite un bon rétablissement...

     

    Image001.jpg

     

    Image002.jpg

     

    Image003.jpg

     

    Quinze jours avant le Solstice d'Hiver, un personnage débonnaire et complexe, émanation des plus anciennes légendes et de rituels mystérieux, accomplit, dans certaines régions de France et dans plusieurs pays d'Europe et du monde, une distribution de friandises et de cadeaux. Très attendu par les enfants, il apporte la lumière de l'espérance et protège les innocents contre les forces de l'obscurité hivernale.

     

    Image004.jpg

     

    Saint-Nicolas naquit vers 270 après J.-C. dans la ville de Patare, en Asie Mineure. Sa mère s'appelait Anne, elle était la sœur de Nicolas l'ancien, archevêque de Myre, et son père, Euphémius, était un homme riche et très pieux. Il aurait accompli son premier miracle en se tenant debout dès sa naissance. Il fut évêque de Myre, ville située dans l'actuelle Turquie, et mourut le 6 décembre de l'année 310.

     

    Image005.jpg

     

    Une huile odorante et miraculeuse s'échappa de son sépulcre, déposé dans la cathédrale de Myre dont les Sarrasins s'emparèrent en 1087 mais des marchands italiens parvinrent à subtiliser ses reliques et à les emmener à Bari, dans les Pouilles où fut érigée une magnifique cathédrale en son honneur. Les rituels qui lui furent associés se propagèrent le long des voies fluviales et maritimes et furent principalement diffusés en France au retour des Croisades.

     

    Image006.jpg

     

    Le culte de Saint-Nicolas s'implanta en Lorraine aux alentours de l'an mil et devint « officiel » en 1477, après la victoire de René II sur Charles le Téméraire, à la bataille de Nancy. Il se mêla peu à peu, dans les contrées celtiques et germaniques, à des personnages locaux.

     

    Son patronage concerne une foule de métiers et d'activités: écoliers, enseignants, voyageurs et pèlerins, jeunes gens désireux de se marier, forgerons, cordonniers, brasseurs, tonneliers, marins, bateliers, pêcheurs, bouchers, apothicaires, ciriers, vitriers, prisonniers, notaires dans certaines régions, avocats à Paris. Il est aussi le saint patron de la Russie, de la Grèce, des villes d'Amsterdam, de Fribourg, de New York...

     

    Image007.jpg

     

    Au XVIe siècle, la Réforme de Luther s'efforça de remplacer Saint-Nicolas par l'enfant Jésus ou Christkindel mais Nicolas « survécut » et se confondit, au fil du temps, « avec des personnages locaux pour engendrer un personnage synthétique qui, sous l'influence américaine, deviendra plus tard le Père Noël », comme nous l'explique Bernard Coussée dans son passionnant ouvrage intitulé Saint-Nicolas: Histoire, mythe et légende.

     

    Image008.jpg

     

    Image009.jpg

     

    En 1871, suite au Traité de Francfort, 20000 lorrains et alsaciens quittèrent leur terre natale et se répartirent à travers les différentes régions de France. Ils propagèrent la coutume du sapin de Noël, initiée en 1837 par la duchesse d'Orléans. La duchesse avait fait dresser un sapin aux Tuileries mais l'arbre vert était resté marginal hormis dans la noblesse et la bourgeoisie aisée.

     

    Image010.jpg

     

    Les migrants répandirent aussi le culte du vieillard débonnaire à barbe blanche, portant la crosse, la mitre et arborant un manteau rouge. Dans l'imagerie populaire, il est accompagné d'un âne soutenant un sac rempli de cadeaux et d'un alter ego réputé maléfique, le Père Fouettard, émanation de Krampus, un démon des anciens mondes.

     

    Image011.jpg

     

    Les miracles de Saint-Nicolas

     

    Image012.jpg

     Le Miracle de Saint-Nicolas, 1696, œuvre du peintre Louis Herluison, actif dans la deuxième moitié du XVIIe siècle.

     

    La légende de Saint-Nicolas relate une succession de miracles associés à des cycles d'abondance et de fécondité, comme en témoigne la Complainte des enfants au saloir.

     

    « Il était trois petits enfants,

    Qui s’en allaient glaner aux champs.

    Ils sont tant allés et venus

    Que le soir ils se sont perdus.

     

    Ils sont allés chez le boucher :

    « Boucher, voudrais-tu nous loger ? »

    « Entrez, entrez, petits enfants,

    Il y a d'la place assurément.

    Nous vous ferons fort bien souper.

     

    Ils n’étaient pas sitôt entrés

    que le boucher les a tués.

    Les a coupés en p'tits morceaux

    Mis au saloir comme pourceaux.

     

    Saint Nicolas au bout d'sept ans

    vint à passer dedans ce champ,

    alla frapper chez le boucher :

    « Boucher, voudrais-tu me loger ?»

     

    « Entrez, entrez Saint Nicolas.

    De la place, il n’en manque pas. »

    Il n’était pas sitôt entré,

    Qu’il a demandé à souper.

     

    « Voulez-vous un morceau d'jambon ? »

    « Je n’en veux pas, il n’est pas bon. »

    « Voulez-vous un morceau de veau ? »

    « Je n’en veux pas, il n’est pas beau.

     

    « Du p'tit salé je veux avoir

    qu’il y a sept ans est au saloir.»

    Quand le boucher entendit ça,

    bien vivement il se sauva.

     

    « Boucher, boucher, ne t’enfuis pas !

    Repens-toi, Dieu te pardonn’ra. »

    « Petits enfants qui dormez là,

    je suis le grand Saint-Nicolas.»

     

    Le grand Saint étendit trois doigts,

    et les enfants ressuscita.

    Le premier dit : « J’ai bien dormi.»

    Le second dit : « Et moi aussi.»

    « Je me croyais au paradis.»

    A ajouté le plus petit.

     

    Image013.jpg

    Vitrail de l'histoire de Saint-Nicolas, visible dans l'église de Joinville en Haute-Marne. Photo Vassil.

     

    Le plus fameux miracle de Saint-Nicolas fut donc de ressusciter les trois garçonnets que le boucher avait découpés et mis au saloir. Personnage vorace qui représente les forces obscures de la terre, le boucher est souvent évoqué dans les contes et les récits de veillée. Il se rapproche des esprits du sel qui accompagnent le saint dans les histoires populaires.

     

    Image014.jpg

     

    Saint-Nicolas entendit aussi les prières d'une femme qui s'était rendue à la messe en oubliant son enfant dans le bain. Quand elle regagna sa maison, l'enfant l'attendait, sain et sauf, dans une cuve d'eau placée sur le feu.

     

    Saint-Nicolas et les mystérieuses puissances de l'eau

     

    Image015.jpg

     

    Le long des voies navigables, Nicolas s'est substitué à Hnikar Odin, l'ancien dieu germanique des eaux. Je cite à nouveau Bernard Coussée : « Derrière la légende médiévale de Saint-Nicolas, on décèle des traditions pré-chrétiennes relatives à un démon des eaux. »

     

    Image016.jpg

     Georg Von Rosen (1843-1923), Odin the wanderer (Odin le vagabond), 1886.

     

    L'étymologie du nom « Nicolas » est particulièrement riche de sens. Nickes et nix signifient « génie des eaux » en allemand, ce qui fait de Nicolas, par différents aspects de sa légende, l'enfant de la Nisse, une créature mystérieuse et complexe, à la fois mère des eaux et croquemitaine aquatique.

     

    Image017.jpg

     

    La Nisse ou Nixe évolue dans les eaux profondes, troubles ou marécageuses et règne sur les tourbières enchantées. Cette ogresse protéiforme apprécie la chair des enfants qu'elle attire par le biais de métamorphoses humaines et animales. Elle engendre les Nisses ou Nixes, puissances liquides qui incarnent la férocité des eaux en période de crue ou de changement de saison.

     

    Mais dans le folklore du nord de l'Europe, le Nisse désigne un facétieux et bienveillant petit lutin qui distribue les cadeaux aux enfants, la nuit du solstice d'hiver.

     

    Image018.jpg

     Jenny Nyström (1854-1946), peintre et illustratrice suédoise de livres pour enfants, le Nisse ou Tomte.

     

    Fils de la Nisse et saint thaumaturge, Nicolas est un médecin (du corps et de l'âme), c'est à dire un « mire » en ancien français. A la fois mage et guérisseur, il exerce un pouvoir sur l'élément liquide, matière ambivalente dans laquelle on se « mire », miroir des autres réalités lovées dans le monde humain.

     

    Il est honoré dans de nombreuses chapelles situées près de l'eau et dans les lieux où se concentrent les forces telluriques. Ses reliques y ont attiré pendant des siècles les pèlerins venus de toute l'Europe.

     

    C'est le cas de sa « phalange dextre bénissante » rapportée, à la fin du XIe siècle, après la Croisade, par le chevalier Albert de Varangéville (certains auteurs le nomment « Aubert ») à Saint-Nicolas-de-Port, en Meurthe-et-Moselle.

     

    En Vendée, où de nombreuses églises ont été construites sous son patronage, des processions se déroulent dans les petits villages et ont toujours « un rapport avec l'eau ».

     

    En Grèce, où il est le saint patron des bateliers, on trouve dans plusieurs chapelles des petits bateaux votifs qui lui sont dédiés. En France également, le long des côtes vendéennes et bretonnes (...) ou à l'intérieur des terres. Le musée de la marine possède certains de ces ex-voto(s).

    (Le nom masculin ex-voto était invariable en orthographe traditionnelle jusqu'en 1990, date à laquelle l'Académie Française a autorisé le « s » au pluriel. Ex-voto peut aussi s'écrire sans le trait d'union soit un exvoto, des exvotos. Source : La nouvelle orthographe en pratique de Dominique Dupriez.)

     

    Image019.jpg

     Bateau ex-voto fabriqué au 18e siècle à Saint-Leu d'Esserent, dans l'Oise. Il fut appelé « le bon Saint-Nicolas » par un marin anonyme. Copyright musée de la Marine.

     

    Image020.jpg

     

    Saint-Nicolas et la magie des éléments

     

    A l'instar des gnomes, des nains et des lutins, Nicolas est associé aux trésors souterrains. Il est invoqué près des mines, des puits et des rivières où l'on découvre des paillettes aurifères. Les concrétions minérales étranges, souvent considérées dans le folklore comme l'oeuvre du Diable (Old Nick), sont liées à sa mythologie; de même pour le sel (que l'on retrouve dans l'histoire du boucher), le cuivre et le nickel.

     

    Le nickel fut découvert en 1751 et placé sous l'obédience de Nicolas, maître des passages et des richesses enfouies. Nicolaus désigne aussi un lutin facétieux, gardien des mondes chthoniens et des chemins qui s'enfoncent vers les profondeurs de la terre où se forment les métaux.

     

    Image021.jpg

     

    Nicolas est un personnage magique, une sorte de Merlin voyageur dont les exploits s'enracinent dans les récits de veillée. Il peut « lever » le vent grâce à certaines incantations, changer les créatures animées en pierre, faire danser le feu sur l'eau, ouvrir les tumuli et briser les pierres scellées. Il est invoqué contre les tempêtes et les caprices de la météorologie. Son image et son nom ornent des bateaux miniatures qui font office de talismans. Il possède une clochette d'argent, instrument féerique, qui influe sur les cycles de la lune.

     

    Patron des apothicaires, il dénoue la fièvre et les maladies humides autant que la peur. Des médailles à l'effigie du saint étaient placées sur le front des enfants pour faire tomber la fièvre et apaiser les cauchemars et les terreurs nocturnes.

     

    Il est accompagné d'un Valet Noir et du Hans Trapp, à la fois lutin, ogre, elfe sombre et cyclope lié au monde de la houille, des carrières, des mines, des étangs et des tourbières.

     

    Avec le Père Fouettard, il se transforme en un mystérieux Janus qui règne sur les éléments et peut consoler, sauver, guérir, protéger mais aussi affoler et « tuer » de manière initiatique.

     

    Le Père Fouettard: double obscur de Saint-Nicolas

     

    Image022.gif

     

    Ce personnage rude, au visage souvent noirci, qui porte une baguette ou des verges trempées dans le vinaigre est connu dans l'est de la France sous le nom de « Père Fouettard ». Vêtu d'un grand manteau et coiffé d’un capuchon ou d’une cagoule, il a de grosses bottes et réprimande les enfants qui n'ont pas été sages pendant l'année. On commença à parler de lui au XVIe siècle.

     

    D'après certaines légendes, il naquit à Metz en 1552, pendant le siège de la ville par les troupes de Charles Quint. Les messins auraient promené l'effigie de l'Empereur à travers les rues avant de la brûler et la dépouille noircie serait devenue, au fil du temps, cette inquiétante figure aux pouvoirs initiatiques, associée à la tournée de Saint-Nicolas.

     

    D'après d'autres récits, le Père Fouettard serait un Maure venu d'Espagne ou le boucher qui avait mis les trois petits enfants au saloir.

     

    Contraint d'expier sa faute en accompagnant Saint-Nicolas, il porte différents noms en fonction des pays qu'il visite.

     

    En Alsace, on l'appelle communément Hans Trapp.

     

    Image023.jpg

     Hans Trapp, 1953, photographie issue de l'almanach de Wintzenheim.

     

    En Belgique et aux Pays-Bas, on le nomme Zwarte Piet (Pierre le Noir) ; en Wallonie, Hanscroufe ou Jean le Bossu ; en Allemagne, Ruprecht ou Knecht Ruprecht mais aussi Pelznickel, Pelzruppert, Rasselbock, Pelzbock ou encore Bartel...

     

    Image024.jpg

     

    Knecht Ruprecht

     

    Image025.jpg

     

    Sur cette illustration du 19e siècle, Knecht Ruprecht suit le Christkindel (enfant de Noël) qui fut substitué par les théoriciens de la Réforme à Saint-Nicolas.

     

    En Suisse, il est appelé Schmutzli ou Hansmuff (Jean qui fait la moue) ; au Luxembourg, Housecker ; en Autriche, Krampus...

     

    Image026.jpg

     Krampus

     

    Le mot vient du haut-allemand « Krampen » qui signifie « griffes » ou « crochet ».

     

    Image027.jpg

     

    Dans les régions alpines, Krampus est une sorte de diable indissociable de Saint-Nicolas. Traditionnellement, les jeunes hommes se déguisent en Krampus pendant les deux premières semaines du mois de décembre et plus particulièrement dans la soirée du 5 décembre. Ils parcourent les rues en compagnie d'enfants qui agitent des chaînes et des cloches.

     

    Leurs costumes se composent de masques en bois, de peau de mouton et de cornes. Ces « démons » anciens et modernes ont pour fonction d'effrayer les passants et notamment les jeunes femmes, ce qui correspond à d'anciens rites de sexualité et de fécondité, à l'instar des Lupercales romaines.

     

    Ainsi, des processions d'hommes masqués et portant des bâtons, guidés par le « vieux Saint Nicolas » et son diable de valet entraient dans les maisons pour forcer les femmes et les jeunes filles à danser voire à se frotter contre eux.

     

    Image028.jpg

     

    Les cadeaux de Saint-Nicolas

     

    Image029.jpg

     

    Dans les régions les plus froides, alors que les nuits dévorent de plus en plus la lumière du jour, ce personnage incontournable du folklore de l'hiver est attendu par les enfants. Sa venue coïncide avec le tintement d'une clochette d'argent et trois coups frappés à la porte. Il apporte des fruits, des jouets, une myriade de gourmandises (dragées, bonbons, personnages en chocolat, en massepain, en pain d'épices, männeles, petites brioches en forme d'animaux, pièces en chocolat recouvertes de métal doré...) et bénit les enfants sages avec sa crosse. Comme il sait lire au plus profond des coeurs, on ne peut rien lui dissimuler.

     

    En France

     

    Image030.jpg

     

    Saint-Nicolas est très fêté dans l'Est et le Nord de la France où il est encore plus attendu que le Père Noël. Le Père Fouettard qui l'accompagne est vêtu de noir. Il a le visage maculé de suie et porte un fagot. Il menace les enfants les plus turbulents de recevoir des coups de verges trempées dans du vinaigre, de dormir sur des bouts de bois, de grelotter toute la nuit, d'avoir le visage et les mains couverts de suie ou d'être enfermés au fond de la hotte du saint pendant toute une année... Il leur distribue surtout une trique (une branche de son fagot) en guise d'avertissement.

     

    Les gestes d'aujourd'hui s'apparentent à ceux des enfants d'autrefois qui plaçaient des victuailles devant l'âtre sans oublier de laisser leurs chaussettes ou leurs souliers en évidence.

     

    Image031.jpg

     

    Pour l'âne ou la mule que chevauche Saint-Nicolas, les enfants préparent de la nourriture (foin, paille, grain, carottes, sucre) qu'ils déposent, le soir du 5 décembre, devant les portes ou dans les jardins. Le 6 décembre au matin, ils trouvent les friandises (bonbons, pain d'épices en forme de bonhomme, orange...) déposées par Nicolas lors de sa tournée ou la fameuse trique du Père Fouettard.

     

    En Alsace et en Lorraine, il frappe à la porte ou se glisse par la cheminée avec le Père Fouettard. Ils sont tous les deux de véritables « stars » dans les écoles mais ils visitent aussi les mairies, les hôpitaux, les maisons de retraite, les lieux associatifs...

     

    Les enfants se réjouissent de découvrir les jouets apportés par le saint mais ils n'oublient pas que le Père Fouettard est « armé » d'un martinet. Les plus sages savourent une myriade de gourmandises dont le traditionnel gâteau en pain d'épices à l'effigie du saint. Les turbulents se régalent aussi mais Saint-Nicolas leur remet une lettre qui énumère leurs polissonneries de l'année et le Père Fouettard fait mine de les emporter dans sa hotte.

     

    Parmi les friandises en vigueur, on trouve aussi des marrons glacés et des crottes de bique, bonbons de réglisse symbolisant les crottes de l'âne, initialement destinées aux enfants les plus agités.

     

    Image032.jpg

     

    « Saint-Nicolas, mon bon patron

    Apportez-moi des macarons

    Des coups de bâton

    Pour les garçons

    Des mirabelles

    Pour les demoiselles. » (Vieille chanson de Lorraine.)

     

    Tous les ans, à Nancy, le défilé de la Saint-Nicolas est une manifestation des plus joyeuses qui s'accompagne de parades et d'un feu d’artifice.

     

    A Saint-Nicolas-de-Port, où repose dans la basilique l'une des plus fameuses reliques du saint, (voir plus haut la référence au chevalier de Varangéville), est organisée une procession aux flambeaux.

     

    Saint-Nicolas défile aussi à Metz où sa parade carnavalesque est illustrée par un feu d'artifice et différents concerts de musique traditionnelle. Et n'oublions pas tous les petits villages (qu'on ne peut évidemment pas citer tant ils sont nombreux) qui préparent des processions en son honneur.

     

    Dans le Nord de la France, les Géants Traditionnels, émanations des forces ancestrales, dansent avec Saint-Nicolas et son cortège mystérieux.

     

    Image033.jpg

     

    En Belgique francophone, Saint-Nicolas se déplace sur un âne ou une mule en compagnie du Père Fouettard, appelé aussi Hanscroufe (avec ou sans le « e »), alors qu'en Belgique néerlandophone, Sinterklaas chevauche un cheval blanc. Il arrive d'Espagne, dans la nuit du 5 au 6 décembre, pour déposer, dans les chaussettes ou les souliers des enfants sages, des friandises (figurines en chocolat, en massepain, agrumes, fruits confits, spéculoos à son effigie...) et des petits cadeaux. Selon la tradition, les enfants laissent leurs souliers devant la cheminée ou la porte d'entrée avec du sucre, du lait et une carotte pour la fidèle monture ; un verre de lait, de vin, de bière ou de peket (eau-de-vie traditionnelle obtenue à partir de farine de céréales telles que l´orge maltée, le seigle, le maïs et l´avoine et aromatisée aux baies de genévrier) pour le saint.

     

    Image034.jpg

     

    Dans bien des pays, Saint-Nicolas est encore plus important que le Père Noël. Il vient vérifier, dans les écoles, si les enfants ont été sages et s'ils méritent de recevoir des cadeaux. Les enfants font des photos de classe en sa compagnie ou lui écrivent. Un service de la Poste reçoit les lettres et y répond.

     

    Une coutume proche de celle du calendrier de l'Avent invite les enfants à placer, chaque soir, pendant plusieurs semaines, une paire de chaussons ou de souliers devant la porte d'entrée ou la porte de leur chambre. Chaque matin, les « petits anges » y découvrent un cadeau ou une friandise : personnage en chocolat, figurine en massepain, guimauves, fruits confits, clémentine ou orange...

     

    Image035.jpg

     

    La Saint-Nicolas est aussi très fêtée dans les Universités de Belgique, de Suisse, du Luxembourg... où les friandises sont une institution. Les étudiants vont chahuter les lycéens et les collégiens à la sortie des cours et brandir des chopines aux feux rouges pour récupérer de l'argent dans le but de festoyer. Les beuveries sont légion, une amie belge rencontrée à la fac m'a raconté nombre de choses truculentes à ce sujet, sans omettre les débordements !

     

    Saint-Nicolas emprunte différents moyens de locomotion. Il voyage à dos de mule, d'âne, sur un cheval normal ou féerique (que l'on peut rapprocher de Sleipnir, la monture du dieu nordique Odin), sur un bateau, dans un carrosse et même en hélicoptère.

     

    Image036.jpg

    Odin et Sleipnir, 1901, par John Bauer (1882-1918), peintre et illustrateur suédois.

     

    Aux Pays-Bas

     

    Dans le folklore néerlandais, Saint-Nicolas alias Sinterklaas ou Sinterclaas chevauche un cheval blanc et distribue les cadeaux dans la nuit du 5 au 6 décembre.

     

    Image037.jpg

     

    Une quinzaine de jours avant sa fête, il traverse la mer sur un bateau à vapeur appelé « pakjesboot » (le bateau des petits paquets). Zwarte Piet (Pierre le Noir), serviteur à la peau noire arborant des vêtements colorés, l'accompagne dans sa tournée de quête. Ils sont parfois rejoints par des assistants lutins qui multiplient les facéties. Ils apportent dans les foyers des betteraves à sucre et du charbon pour propager la chaleur et la prospérité et cachent les cadeaux dans les maisons ou dans les jardins. Des poèmes aux allures de boutades y sont souvent accrochés. La soirée du 5 décembre est d'ailleurs appelée « Pakjesavond » ou soirée des paquets-surprises.

     

    Image038.png

     

    Zwarte Piet fut introduit en 1845 dans un récit intitulé Saint-Nicolas et son serviteur, écrit par un maître d’école néerlandais nommé Jan Schenkman. Illustration du XIXe siècle.

     

    Image039.jpg

     

    En Allemagne, Niklaus descend des étendues célestes dans une luge remplie de friandises et de cadeaux. Accompagné de Knecht Ruprecht, la version germanique du Père Fouettard, il dépose, dans la nuit du 5 au 6 décembre, du chocolat, des fruits (mandarines, pommes, oranges, noix, noisettes) et des petits objets en bois dans les chaussures des enfants. Dans certaines régions (Hanovre, Westphalie), il ressemble à un lutin. On le nomme Klas ou Bullerklas.

     

    Image040.jpg

     

    En Autriche, Saint-Nicolas (Nikolo ou Niglo dans les régions de l’Est et Santaklos ou Klos dans le reste du pays) mène des défilés, le soir du 5 décembre, accompagné de créatures issues des enfers et du mystérieux diable noir nommé Krampus que j'ai présenté plus haut.

     

    Image041.jpg

    Carte postale, 1901.

     

    Il demande aux enfants de réciter des comptines et/ou des prières et leur offre des cadeaux, des friandises et des fruits : clémentines, pommes, oranges, noix. Si les enfants ne savent pas quoi dire, Krampus et ses serviteurs démoniaques font mine de les conduire aux enfers en les plaçant dans une hotte maléfique, le Buckelkraxen.

     

    Image042.jpg

     

    Image043.jpg

     

    Pendant la parade, les serviteurs de Krampus, figures carnavalesques reconnaissables à leurs vêtements de fourrure décorés de grelots, leurs fagots, leurs cornes et leurs masques d'effroi, poursuivent rituellement la foule en agitant des bâtons et des chaînes.

     

    Image044.jpg

     

    Cette image appartient à la collection de Charles Fréger, photographe français auteur d'un magnifique ouvrage qui s'intitule Wilder Mann ou la figure du Sauvage. Krampus et ses avatars mystérieux l'ont particulièrement inspiré. Voici l'adresse de son site : http://www.charlesfreger.com

     

    Dans certaines régions d'Autriche, de mystérieux personnages appelés Schabs, vêtus de costumes de paille décorés de grelots et portant de longues antennes sur la tête se livrent, armés de fouets, à des jeux rituels. Les claquements du fouet ont pour fonction de repousser les démons de l'hiver.

     

    Image045.jpg

     

    Le Saint-Nicolas luxembourgeois, alias Kleeschen, arrive en bateau ou dans un carrosse tiré par des chevaux blancs. Il est accompagné du Housecker (Père Fouettard), un petit homme qui ne montre pas son visage. Il porte un vêtement gris ou noir à capuche d'où émergent parfois des cornes. Il transporte une hotte ou un sac rempli de brindilles crépitantes, les « ruten » dont il « honore » les enfants turbulents. Deux semaines avant le 6 décembre, les enfants déposent, avant d'aller se coucher, un de leurs chaussons devant la porte d'entrée. S’ils ont été sages, une gourmandise les récompensera au matin et s’ils se sont mal comportés, ils ne pourront échapper à la brindille.

     

    Image046.jpg

     

    En Suisse

     

    Saint-Nicolas est très aimé en Suisse et célébré, dans plusieurs cantons, par des défilés nocturnes. Les Iffeltrager portent de grosses lampes en forme de mitres, ils mènent les défilés et guident les participants qui agitent des grelots et des cloches. Ils se réunissent autour d'un « souffleur de cor » et de personnages qui arborent des masques lumineux.

     

    Les Klaüse portent des aubes blanches et soutiennent des mitres de taille impressionnante, ornées de figures découpées d'où émane un éclairage traditionnel.

     

    Image047.jpg

    Image trouvée sur le site MySwitzerland.com

     

    Dans ces processions joyeuses, on rencontre parfois des Silvesterklaüse ou « Nicolas de la Saint-Sylvestre », incarnations d'anciens esprits feuillus qui sont des messagers entre les mondes et composent la cour du Green Man, seigneur de la végétation.

     

    Image048.jpg

    Wilder Mann par Charles Fréger

     

    Leurs costumes sont agrémentés de matières végétales : brindilles, mousses, pommes de pin, glands, feuilles et baies de houx, champignons, aiguilles de pin, arabesques de lierre...

     

    A travers ces personnages énigmatiques et ces rituels variés, nous ressentons la complexité d'une fête qui s'enracine au plus profond des âges et que Saint-Nicolas, l'initiateur, a fait parvenir jusqu'à nous. Il « accepte » donc volontiers que les parents l'utilisent comme une autorité sacrée.

     

    Image049.jpg

     

    Les parents dressent, pendant l'année, une liste comprenant les bonnes et les mauvaises actions de leurs enfants et font venir, en décembre, Nicolas et son alter ego sombre chez eux. Nicolas distribue les cadeaux, les fruits et les friandises que les parents ont préparé. Il fait promettre aux garnements de bien travailler à l'école et de s'améliorer dans tous les domaines.

     

    Image050.jpg

     

    Image051.jpg

     

    La Saint Nicolas fut abolie dans plusieurs pays d'Europe après la Réforme (XVIe siècle) mais elle survécut aux Pays-Bas pendant des décennies. Au XVIIe siècle, les traditions néerlandaises s'implantèrent aux États-Unis lors des arrivées massives d'immigrants. Les Hollandais fondèrent la colonie de Nieuw Amsterdam qui devint New York en 1664 et le traditionnel Sinter Klaas néerlandais devint Santa Claus, le Père Noël, qui accomplit sa tournée dans la nuit du 24 décembre.

     

    Image052.jpg

     

    La marque Coca Cola modela son apparence et le fit connaître d'un large public mais elle n'a en aucun cas créé le débonnaire personnage à barbe blanche. Il faut se méfier de ce qu'on peut lire sur de nombreux sites qui interprètent très mal les récits de folklore et l'histoire des traditions populaires.

     

    Image053.jpg

     

    Saint-Nicolas est un être mystérieux qui chevauche, dans de nombreux récits, un cheval blanc féerique et apporte, de maison en maison, des cadeaux, des fruits, des petits cochons en massepain, des figurines en chocolat, en spéculoos et en pain d'épices. Son bestiaire magique est constitué de porcs, de cerfs, de coqs, de lièvres, de chevaux et de poules, animaux pâtissiers substitués aux animaux autrefois sacrifiés pour apaiser la faim des créatures hivernales.

     

    Image054.jpg

    Image Saveurs croisées.com

     

    Les gourmandises à son effigie sont associés à des sapins, des étoiles, des cœurs, des lunes et des soleils et témoignent de l'importance de son culte populaire.

     

    Image055.jpg

     

    Ces « douceurs » s'accompagnent irrémédiablement de cadeaux à rebours, délivrés, comme nous l'avons vu précédemment, par un alter ego « démoniaque », héritier de l'Orgos celtique, sorte d'Ogre primordial et gardien de la porte des Enfers qui est un écho du roi de Samain/Halloween (comme je l'ai déjà évoqué, le folklore de Samain/Halloween est intimement lié à celui de la Saint-Nicolas, de Noël et de la Saint-Sylvestre. Les portes s'ouvrent entre les mondes et des êtres mystérieux, ambivalents, initiatiques font irruption dans l'espace-temps humain...)

     

    Cet Orgos aux cornes de bouc-démon est celui qui réprimande, de manière initiatique, et la face plutonienne du Nicolas qui distribue les cadeaux. On oscille donc constamment entre deux êtres, l'un débonnaire, rassurant et protecteur et l'autre au visage couleur de suie qui émane des mondes chthoniens, des profondeurs de l'inconscient, des peurs inhérentes au monde de la nuit.

     

    Nicolas et son valet noir

     

    Image056.jpg

     

    Il existe autour du Valet Noir de Saint-Nicolas une polémique qui reflète une problématique de notre époque, celle qui consiste à dévoyer le sens des symboles et à vouloir les inscrire à tout prix dans la modernité, avec ce que cela comporte d'inapproprié. Certains voudraient faire interdire la Saint-Nicolas sous prétexte que le voyageur à barbe blanche serait raciste. C'est un débat dans lequel je n'ai pas envie de m'attarder tant je le trouve absurde. Autant je m'insurge contre l'ignominie de certains propos et attitudes racistes et délétères dans un monde qui aurait bien besoin d'apaisement, autant je ne comprends pas cette lecture restrictive et cette condamnation à tout crin des symboles anciens. Les personnages « noirs » sont des initiateurs. Ils sont associés aux secrets des mondes légendaires et gardent les portes qui mènent à de mystérieuses réalités. Qui plus est, les assistants de Saint-Nicolas passent souvent par la cheminée et sont couverts de suie. Les caricatures sont ce qu'elles sont, pas toujours très « heureuses », mais vouloir changer le sens des symboles est pure ineptie... Certains ont essayé mais ces modifications n'ont pas été bien perçues par les enfants et leurs parents, comme en ont témoigné différents journaux et sites de presse locale.

     

     

    Image057.jpg

     

     

    Saint-Nicolas, la fête des jeunes hommes célibataires

     

    Image058.jpg

     

    Autrefois, à la Saint-Nicolas, les jeunes filles qui avaient coiffé Sainte-Catherine offraient aux garçons célibataires des bonnets décorés, des bouquets de fleurs naturelles ou artificielles, des souhaits brodés sur des petits morceaux de tissu, une écharpe, une cravate ou une pipe. Le dimanche suivant la Saint-Nicolas, des bals pour célibataires étaient organisés.

     

    Image059.jpg

     

    Comme la Sainte-Catherine, la Saint-Nicolas est propice à la réalisation des vœux d'amour. Les saints et les saintes du cycle de l'Avent sont associés à la magie populaire amoureuse et reçoivent, à l'instar des divinités du paganisme, les prières et les vœux destinés à rencontrer l'âme sœur... ou pas !

     

    Image060.jpg

     

    (Elle m'a fait bien rire cette carte qui détourne le thème des trois petits garçons enlevés par le boucher...)

     

    D'après une ancienne légende, un homme avait trois filles en âge de se marier mais en raison de son extrême pauvreté il ne pouvait assumer le paiement de leur dot. Les jeunes filles furent alors contraintes de se prostituer. Le matin de leur départ vers leur sombre destinée, le père découvrit une bourse remplie d'or, de provenance mystérieuse, qui lui permit de nourrir sa famille et de payer la dot de la fille aînée. Le lendemain, l'apparition d'une seconde bourse lui permit d'honorer la dot de sa deuxième fille. Le troisième jour, il surprit Saint-Nicolas qui déposait l'argent près de la cheminée. Le saint lui demanda de ne rien dévoiler mais le père ne put garder le secret. Les prières à Nicolas se multiplièrent, les jeunes filles se marièrent et la famille fut heureuse.

     

    Image061.jpg

     

    Saint-Nicolas unit les coeurs et les corps. Il est considéré comme un saint phallique dans de nombreuses régions de France. Plusieurs « rochers Saint-Nicolas » répartis le long des vieilles voies telluriques étaient réputés favoriser la fécondité. Les femmes y accomplissaient des rituels de frottement et de glissade. Les couples s'y rendaient (et s'y rendent encore) pour y faire l'amour en fonction des phases de la lune.

     

    Image062.jpg

     

    Dictons et proverbes de la Saint-Nicolas

     

    Ils sont la plupart du temps associés au mariage et à la météorologie.

     

    Image063.jpg

     

    Saint Nicolas marie les filles avec les gars.

     

    Patron des filles, saint Nicolas,

    Mariez-nous, ne tardez pas.

     

    Saint Nicolas fait les bons mariages,

    Guérit de la fièvre et de la rage.

     

    A la Saint-Nicolas, les jours sont les plus bas.

     

    L'hiver est souvent là, à la Saint-Nicolas.

     

    Neige à la Saint Nicolas donne froid pour trois mois.

     

    Nouvelle lune à la Saint Nicolas, dans les champs c'est du verglas.

     

    Le jour de Saint-Nicolas

    De décembre est le moins froid

    Mais si Nicolas plume ses oies (neige)

    L'hiver est bien là.

     

    Si le ciel rougeoie au coucher du soleil, saint Nicolas cuit ses gâteaux.

     

    S'il neige à la Saint-Nicolas, beaucoup de neige en hiver tombera.

     

    Pluie à la Saint-Nicolas, le vignoble gèlera.

     

    De la sève après la Saint-Nicolas, un hiver sans force viendra.

     

    De la pluie à la Saint-Nicolas, un hiver sévère et cruel viendra.

     

    L'hiver serait-il outremer, Vient à Saint-Nicolas parler.

     

    On invoque Saint-Nicolas pour attirer l'amour, la chance, la prospérité, pour repousser les forces de la nuit mais aussi pour conjurer le désespoir, comme en témoigne la Légende du Sire de Réchicourt

     

    Emprisonné par les Sarrasins en Turquie alors qu'il se rendait en Palestine pour prendre part aux Croisades, le seigneur de Réchicourt se morfondait dans sa prison, persuadé que ses proches l'avaient oublié. Chaque soir, pendant des années, il pria Saint-Nicolas et un cinq décembre, au milieu de la nuit, il fut brusquement réveillé. Il grelottait dans ses haillons et s'aperçut qu'il ne se trouvait plus dans son sinistre cachot mais devant l’entrée de l’église de Saint-Nicolas-de-Port, en Lorraine. Saint-Nicolas fut ensuite considéré comme le patron des prisonniers.

     

    Image064.jpg

     

    Les friandises de la Saint Nicolas

     

    Image065.jpg

    Image du net

     

    Les facétieux männeles, incarnations gourmandes des esprits du froid... Ces petits hommes de pâte fine épicée ou briochés aux yeux de sucre, de raisin ou de chocolat sont aussi des objets rituels, réputés chasser les démons, faire tourner la chance favorablement, éparpiller les ombres et les peines de l'hiver...

     

    Image066.jpg

     Image trouvée sur bloc.com (si elle « appartient » à une personne qui désire que je la retire, je le ferais).

     

    Spéculoos moulés

     

    La tradition qui consiste à les offrir est indissociable des festivités de la Saint-Nicolas. Des moules sont d'ailleurs fabriqués pour la circonstance.

     

    Image067.jpg

     

    Pour contempler et commander de jolis moules, vous pouvez vous rendre sur le site Arts et Sculpture, je le précise car plusieurs amies m'ont demandé si je connaissais un endroit. Je ne suis pas « intéressée », j'ai trouvé ce lieu en passant...

     

    L’étymologie du nom « spéculoos » est discutée par les spécialistes. Certains pensent qu'il est issu du latin « species » signifiant « épices » ou de «spéculum » qui désigne le miroir. Le spéculoos pourrait alors représenter le reflet d’un personnage dans un miroir. Pour d’autres, spéculoos dérive de « speculator » : l'évêque. Il existe aussi un gâteau hollandais, le « spéculaas », datant du 17ème siècle et contenant beaucoup d'épices.

     

    Les spéculoos sont une alchimie de farine, d'eau ou de lait, de cassonade (on utilise aussi de la vergeoise, de la mélasse voire du miel), de beurre doux, de levure chimique et d'épices (cannelle, gingembre, quatre épices, cardamome et anis). A chacun d'exprimer sa gourmandise et sa créativité.

     

    Image068.jpg

     Banketletter, photographie trouvée sur le site de la pâtisserie Kwekkeboom (Amsterdam).

     

    Les Banketletters sont des rouleaux de pâte feuilletée, fourrés avec de la crème d'amandes et façonnés en forme de lettres. Ils constituent un incontournable alphabet gourmand comme en témoigne le tableau ci-dessous.

     

    Image069.jpg

     Nature morte aux lettres feuilletées, 1615, par Peter Binoit (1589-1632). Museum Amstelkring. Photo C. Myers.

     

    Image070.jpg

     

    Les petites poupées ou figurines en pain d'épices appelées « taai-taai pop » sont très prisées aux Pays-Bas. Image Bankeletters.nl.

     

    Les gourmandises de la Saint-Nicolas sont nombreuses et variées : on savoure des pepernoten ou « noix de poivre » (petits biscuits ronds constitués d'une pâte à base d'épices, de la taille d'une noix), des strooiged ou « bonbons pour jeter » (on les lance sur les gens pour leur porter chance), des figurines à l'effigie du saint en chocolat, spéculoos, sucre, pain d'épices, massepain..., des animaux en sucre ou en pâte d'amandes (les plus répandus sont les petits cochons roses, réputés apporter la chance et la prospérité), des lettres et des mots en chocolat héritiers des « banketletters », des pièces en chocolat recouvertes de métal doré, du chocolat chaud aux épices et/ou à la Chantilly...

     

    Image071.jpg

     

     

    Sources et Bibliographie

     

    COUSSÉE, Bernard : Histoire, mythe et légende. CEM éditions, 1999.

     

    LECOUTEUX, Claude : Introduction à l'étude du merveilleux médiéval. Études germaniques, 1981.

    -Nicchus-Nix. Euphorion, 1984, pp. 280-288.

     

    LEMPEREUR, Françoise : « À la rencontre des Sylvesterklaüse » dans Tradition wallonne, revue annuelle de la Commission royale belge de Folklore, t. 3, 1986, pp. 113-124.

     

    LEVI-STRAUSS, Claude : « Le Père Noël supplicié » dans Les Temps modernes, 7e année, n° 77, mars 1952.

     

    MATZEN, Raymond : Proverbes et dictons d'Alsace. Rivages, 1987.

     

    MÉCHIN, Colette : Saint Nicolas. Fêtes et traditions populaires d'hier et d'aujourd'hui. Paris : Berger-Levrault, 1978.

     

    REY-FLAUD, Henri : Le Charivari. Les rituels fondamentaux de la sexualité. Paris : Payot, 1985.

     

    REVELARD, Michel : Fêtes et traditions masquées d'Autriche. Binche, Musée international du Carnaval et du Masque, 1987.

     

    TROXLER, H.J. : Proverbes d'Alsace. Éditions du Bastberg, 1977.

     

    VAN GENNEP, Arnold : Manuel de folklore français contemporain. Paris : Picard, 1947. 4 volumes.

     

    WALTER, Philippe : Mythologie chrétienne, fêtes, rites et mythes du Moyen Âge. Éditions Imago, 2003/2005.

    -La Mémoire du temps : fêtes et calendriers de Chrétien de Troyes à La Mort Artu. Paris, 1989.

     

    Image072.jpg

     

    Amusons-nous, pour finir, avec cette chanson de Jacques Dutronc que j'adore...

     

    La Fille Du Père Noël (ou quand le Père Noël et Saint-Nicolas se confondent...)

     

    « Je l'ai trouvée au

    petit matin

    Toute nue dans mes grands souliers

    Placés devant la cheminée

    Pas besoin de vous faire un dessin

     

    De battr' mon cœur s'est arrêté

    Sur le lit j'ai jeté mon fouet

    Tout contre elle je me suis penché

    Et sa beauté m'a rendu muet

     

    Fatigué j'ai la gueule de bois

    Toute la nuit j'avais aidé mon père

    Dans le feu j'ai remis du bois

    Dans la ch'minée y avait pas son père

     

    C'était la fille du Père Noël

    J'étais le fils du Père Fouettard

    Elle s'appelait Marie Noël

    Je m'appelais Jean Balthazar

     

    Je prends la fille dans mes bras

    Elle me dit mais non Balthazar

    Ne fais donc pas le fier à bras

    Je suis tombée là par hasard

     

    Toute la nuit j'avais fouetté

    A tour de bras les gens méchants

    Toute la nuit elle avait donné

    Des cadeaux à tous les enfants

     

    C'était la fille du Père Noël

    J'étais le fils du Père Fouettard

    Elle s'appelait Marie Noël

    Je m'appelais Jean Balthazar

     

    Descendue chez moi par erreur

    Elle était là dans mes souliers

    Et comm' je ne pouvais prendre son coeur

    Je l'ai remise sur le palier

     

    C'était la fille du Père Noël

    J'étais le fils du Père Fouettard

    Et elle m'a dit d'une voix d'crécelle

    Bye bye au hasard Balthazar

     

    C'était la fille du Père Noël

    J'étais le fils du Père Fouettard

    Elle s'appelait Marie Noël

    Je m'appelais Jean Balthazar... »

     

    Image073.jpg

     

    Je vous souhaite de belles fêtes, merci de votre fidélité, amicalement vôtre !

    Plume

    « Les Atlantes du 48 bis, rue de Rivoli et les Esclaves de Michel-AngeImpressions de Noël au passage Jouffroy... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    40
    Samedi 16 Décembre 2017 à 17:39

    bonsoir , j'espère que ton we a bien commencé ?

    avec un peu de soleil! un pt coin de ciel bleu?

    ici c'est toujours de la pluie et de la grisaille ...

    la terre ne manque pas d'eau ...

    bisous et belle soirée a demain

    Résultat de recherche d'images pour "magie décembre"
    39
    Samedi 16 Décembre 2017 à 12:53

    Bonjour Cendrine,

    Je passe te souhaiter ainsi qu'à tes proches, un doux et merveilleux wk, même si la bise glaciale souffle sur ma région, mes bisous aux pétales de roses sont parfumés d'amitié et de tendresse, 

    Amicalement,

    Mon chocolat chaud et pain d'épices,

    CorpsRimes

     

    Image associée

    38
    Samedi 16 Décembre 2017 à 10:51

    Accueil

    Bonjour Cendrine, la journée s'annonce belle et ensoleillée..

    Bon samedi, gros bisous

    37
    Samedi 16 Décembre 2017 à 09:49

    C'est un plaisir de te lire ma chère Cendrine...
    Je pense à toi
    Amitiés d'Isa Marie

    36
    Vendredi 15 Décembre 2017 à 17:47

    un petit coucou tardif ... toujours dans la grisaille et le vent ...vive le vent vive le vent

    on va le dire en poésie se soir

     bisous dans les bras d'Eole

    Résultat de recherche d'images pour "dieu éole"

    VENT LEGER

     

    Qui passe sur mon nez,

    Caresse ma joue,

    Joue dans mes cheveux,

    Frôle mes yeux ?

    Le vent malicieux !

    Qui chuchote à mon oreille,

    Agite les feuilles,

    Souffle sur le gazon,

    Pousse mon ballon ?

    Le vent vagabond !

    Qui touche ma main,

    FIle entre mes doigts ?

    Le vent coquin !

    Où est-il passé ?

    Léger, léger...

    Il s'est envolé,

    Et revient me chatouiller !

    Marie Tenaille

    35
    Vendredi 15 Décembre 2017 à 10:14

    Accueil

    Bonjour Cendrine, merci de ton passage et de la belle image que tu as déposée sur mon blog.

    Bonne journée, gros bisous

    34
    Jeudi 14 Décembre 2017 à 10:27

    Accueil

    Bonjour Cendrine, il fait doux ce matin, 14° à 10 heures 30...

    Bonne journée , gros bisous

    33
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 12:30

    je te souhaite une bonne journée ici plus une seule trace de neige, il ne reste que la pluie , le vent et la boue ....

    j'espère que ça va se calmer un peu

    bisous et a demain

    Photo

    32
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 10:21

    Accueil

    Bonjour Cendrine, pas de neige chez nous mais un beau ciel bleu et 9° à 10 heures ...

    Bonne journée, gros bisous

    31
    Mardi 12 Décembre 2017 à 18:01

    Bonsoir

     la neige est devenue une grande marre d'eau et de boue froide ....

    ça perce les bottes , mais faut quand méme sortir les chiens au parc ...balade d'une heure

    je vais rouiller a ce rythme là ....:)

     bisous et douce soirée

     

    Photo

    30
    Mardi 12 Décembre 2017 à 08:50

    Accueil

    Bonjour Cendrine,

    après une journée de pluie et de vent, le ciel ce matin a l'air d'être plus clément.

    Bonne journée, gros bisous

    29
    Lundi 11 Décembre 2017 à 12:30

    Bonjour j'espère que tu vas bien?

     ici on est passé d'une sorte de répit de fin d'été à la neige fondante et dans les parc pour sortir les chiens c'est un vrai marécage de boue ...

    neige fondante qui tombe encore se matin ...

    bisous et douce semaine

    on prépare les fêtes sous un ciel gris plomb bien triste

    a demain

     

    Photo

    La neige

    Regardez la neige qui danse
    Derrière le carreau fermé.
    Qui là-haut peut bien s'amuser
    À déchirer le ciel immense
    En petits morceaux de papier ?

    Pernette Chaponnière

    28
    Lundi 11 Décembre 2017 à 08:41

    Accueil

    Bonjour Cendrine, il pleut ce matin et la météo annonce de fortes vagues sur le littoral..

    Bonne journée, gros bisous

    27
    Dimanche 10 Décembre 2017 à 10:50

    coucou! il neige aussi ici ce matin! depuis les jours où l'on me parle de neige et qu'ici rien a part de la pluie et du gris .... faudra voir si elle tient , mais là les flocons volent drus dans le vent ....

    au final en décembre c'est normal mais les jeunes oies du parc et toutes les fleurs qui se croyaient deja au printemps , ça va être dure ...la neige va faire de gros dégats dans la nature

    a demain bisous et doux dimanche

    Résultat de recherche d'images pour "fée neige"
    26
    Dimanche 10 Décembre 2017 à 10:03

    Accueil

    Bonjour Cendrine, c'est par une matinée pluvieuse que je te déposes de bons baisers

    25
    Samedi 9 Décembre 2017 à 20:14

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire. Oui bien que Johnny Hallyday était un grand artiste avec un talent immense, il faut rester équilibré et le considérer comme un humain tout simplement. En ce qui me concerne je fais une différence entre l'artiste et la façon dont il a dirigé sa vie. Cet homme a eu une vie formidable, il n'a jamais su ce que c'était que de vivre seul, et je suis pratiquement certain que si il avait eu une vie saine dans excès, tabac alcool etc...etc...il aurait pu vivre bien plus longtemps. Sur cette terre il y a des gens anonymes qui meurent chaque jour dans la misère, la maladie, les persécutions dans certains pays en guerre, de la famine aussi, et cela dans l'indifférence générale, donc je crois qu'il faut relativiser. Mais bon je crois aussi que c'est l'effet de masse qui provoque toute cette émotion, moi-même devant ma télévision j'étais ému, mais bon je le considère avant tout comme un humain et non comme une idole. Ce qui me dégoûte dans tout ça, c'est tout l'argent qu'une certaine presse et d'autres vont se faire sur sa mort. Pour changer de conversation, je lis dans votre commentaire qu'en plus de vos problèmes de maladie orpheline vous avez également un souci de rétine au niveau d'un de vos yeux, oui ce genre de pathologie c'est sérieux, mais bon j'espère que vous faite surveiller cela régulièrement par votre ophtalmologiste. Cela faisait un bon moment que je n'étais pas venu sur votre blog, donc merci d'être passé faire un petit coucou afin de prendre de mes nouvelles. Le froid m'a l'air d'être bien installé dans ma région du Maine et loire, donc je pense qu'à Paris il doit faire encore nettement plus froid. Je repense à ce que vous disiez à propos du Téléthon, je me pose beaucoup de question au sujet de ce marathon télévisuel, cela fait maintenant une trentaine d'années que cette organisation engrange des dons très importants, et je me demande si il n'y a pas des personnes qui se graissent les pattes avec le Téléthon, en clair je me demande si tous les dons sont employés comme il le faut, difficile de faire confiance lorsque l'on vit dans une société ou la malhonnêteté et le mensonge est comme on dit dans le langage populaire monnaie courante, enfin bref...! Bon je vous souhaite une bonne fin de soirée, et merci pour votre sincère et fidèle amitié.

    24
    Samedi 9 Décembre 2017 à 17:16

    je te souhaite un doux we

     ici un peu de vent , du froid mais toujours pas de neige! et tant mieux

    Arya n'a pas besoin de super balade , là elle ronfle a 1m du poele au bois .....

    a demain

    Image associée
    23
    Samedi 9 Décembre 2017 à 09:25

    Accueil

    Bonjour Cendrine, il va faire beau aujourd'hui, il fait 7° et le soleil brille..

    Bonne journée, gros bisous

    22
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 16:09

    je te souhaite une belle fin de semaine

    ici un rayon de soleil le matin mais depuis un ciel d'orage et des giboulées de grêles!

    et un vent froid .....

    demain matin je vais au marché j'espère être dans un blizzard!

    ensuite j'ai une chienne tout le we , donc pas de sieste au coin du feu mais des balades sous un temps d'hiver .....

    bisous a demain

    21
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 08:39

    Accueil

    Coucou Cendrine, je suis passée sur ton autre blog,

    dommage que l'on ne puisse déguster tous ces petits bonhommes en pain d'épice..

    Bonne journée, gros bisous

    20
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 06:00

    Même si j'ai gardé mon âme d'enfant, je n'ai pas eu droit aux cadeaux ...happy

    Bon et doux weekend Cendrine

    Bisous

    timilo

    19
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 17:59

    bonne fin de journée ici vent fort froid ce jour et neige annoncé le we , ça change des + 10° d'hier
    gros bisous a demain

    Image associée
    18
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 12:34
    Article vraiment très étonnant par l’étendue des connaissances qui nous arrivent et cette exceptionnelle iconographie que l’on retrouve dans toutes vos publications. Un très gros travail de recherche, je me doute.
    Ce Saint-Nicolas m’épate vraiment. Depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui il a été utilisé comme patron à toutes les sauces, et cela diffère suivant les pays… Même les prisonniers l’ont comme patron !
    Ce qui m’étonne le plus est l’association de ce saint homme avec le Père fouettard. En fait, l’on retrouve ainsi l’association du bien et du mal de notre condition humaine.
    J’apprends aussi que ce saint honore les hommes célibataires, et, de plus, qu’il est un saint phallique favorisant l’amour (même de nos jours) suivant les phases de lune. Que de vertus a ce saint…
    Vous nous avez fait la totale, Cendrine, sans oublier les dictons et proverbes.
    Magnifique article qui se termine par la gourmandise. Nous sommes gavés.
    Ce genre d’article devrait vous redonner la forme.
    Belle journée.
    17
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 12:24

    Saint Nicolas et ses légendes, une tradition bien ancrée un peu partout et qui est respectée, même par des gens qui, comme moi,

    sont très loin de tout ce qui peut être lié aux Saints et tout ce qui tourne autour...

    Il est nécessaire de rester fidèle aux traditions et de les faire vivre,  face aux obscurantistes de tous poils qui voudraient les voir disparaître

    Une belle page de lecture fort bien documentée qui nous apprend beaucoup de choses sur l'origine de ces légendes....passionnant !

    bonne journée

     

    16
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 08:55

    Accueil

    Bonjour Cendrine, le froid s'installe chez nous,plus que 5° ce matin..

    Bonne journée, gros bisous

    15
    gérard
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 05:18

    féérique ..normal venant de Ma Plume fée.  Tu nous fait replonger dans cette période dont on ne se lasse jamais malgré les années qui passent.

    Cette semaine nous avons été voir les vitrines des grands magasins avec toujours le même émerveillement.

    bisous

    gérard

    ps

    A voir aussi la fontaine des Innocents avec de jolis éclairages

     

    14
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 22:05

    Comme tu as étoffé ce très beau texte de manière à nous rendre bien sensible à cette coutume alsacienne, de nous familiariser avec la gastronomie, de nous préparer comme des enfants impatients à l'agitation de Noël et à ses préparatifs! Ca y est, on entre dans l'ambiance! Merci Cendrine!

    13
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 14:22

    Bonjour Cendrine,

    C'est une Lorraine, qui vient prendre plaisir à relire ton article, si richement illustré, de belles images à l'effigie, d'un Saint Patron des enfants, le Saint Patron de la Lorraine, en ma ville natale, en sa très belle basilique de Saint Nicolas de Port, dont je te joins les photographies, 

    Saint Nicolas, sa basilique à Saint Nicolas de Port, la procession ancestrale, la paroisse, l'icône

    vitrail de st nicolas

    Samedi 9 décembre : 772ème procession en l'honneur de St Nicolas

    procession flambeaux

    La grande procession ancestrale de la Saint Nicolas se déroulera le samedi 9 décembre 2017 à 20 h 30 à la basilique. Les portes ouvrirons à 19 h 30.
        Comme chaque année, la basilique illuminée de mille bougies, accueillera les fidèles venus Résultat de recherche d'images pour "procession saint nicolas en lorraine"

    de partout pour vénérer le saint patron de la Lorraine.

     

    Je te joins un lien, vers notre légende et à ceux et celles qui veulent connaître certaines traditions lorraines.

    http://www.wikiwand.com/fr/Basilique_de_Saint-Nicolas-de-Port

     

    A Nancy, aura lieu, le traditionnel défilé de la Saint Nicolas, un gros bisous, merci Cendrine mon amie, d'honorer ce Saint Patron, dont la légende à traversé les siècles !

    Très gros bisous, d'une Lorraine,

    Notre pain d'épice, Saint Nicolas et bonbons !

    CorpsRimes, prends soin de toi mon amie !

    Résultat de recherche d'images pour "pain d'épice saint nicolas nancy"

     

    Image associée    Lorraine: Les bonbons du défilé de la Saint-Nicolas volés, des parents organisent une collecte (Illustration)

    12
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 14:16

    En Belgique la tradition le père fouettard noir car c'est celui qui ramone la cheminée pour le saint .... et les cadeaux c'étaient spéculoos et mandarines ... mais ça évolue .... certains veulent supprimer le ramoneur car ils pensent que c'est un black et que c'est pas bien lui donner le mauvais rôle loll  et ici les gosses veulent des jouets et des iphone et pas de fruits!

    bisous et doux après midi sous un ciel gris , j'espère plus de soleil chez toi

    Résultat de recherche d'images pour "saint Nicolas"
    11
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 11:15

    Un superbe article, prolongé de nouvelles images, un long travail de recherche très agréable à découvrir.

    J'ai peu de souvenirs de ce St-Nicolas, aperçu cependant en ville lorsque j'étais petite. Je l'avais pris pour le père noël, ce qui avait tout chamboulé dans ma tête de petite fille qui croyait que c'était déjà Noël ! j'attendais de lui plein de chocolats, Nicolas ressemblant à chocolats sans doute ? Il fallait envoyer des cartes postales aux garçons, à nos cousins donc, pas de petits amis à l'époque et à l'école des filles ! Ce sont surtout des personnages très connus dans certaines régions de France, en particulier à l'Est.
    Je n'ai pas ton courage de rédiger d'articles en ce moment, la nuit je tousse, la journée, je suis toute endormie. Ce matin j'ai dû corriger plein de fautes laissées sur mon article d'hier soir ! lol ! oops pas la forme donc.
    Je dois attendre que les médicaments fassent leur boulot ... parfois j'en ai pour trois mois comme çà ! j'espère que non cette fois-ci.

    Je pense souvent à toi qui dois vivre avec ces gros ennuis de santé. Saint-Nicolas, après avoir si bien parlé de lui doit te faire le cadeau de te guérir ! je le lui demande en tous cas ! on peut toujours essayer n'est-ce-pas ? wink2

    Merci encore et gros bisous

    10
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 10:16

    Merci Cendrine d'avoir remis cet article au gout du jour 

    Pour moi qui ne connait pas St Nicolas , j'avoue que ton article est vraiment tres interessant 

    Du coup j'en sais beaucoup plus ..

    Bonne fête a tout ceux pour qui la venue de St Nicolas est attendue 

    Prends bien soin de toi douce Cendrine 

    Je t'embrasse très fort 

    9
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 10:08
    Véronique S.

    Cendrine , ma douce Amie ,

     

    Saint Nicolas avec son balluchon de jouets flanqué sur les épaules, il a l'air d'un chiffonnier , celui du bonheur avec ses fossettes joyeuses , ses pommettes rebondies sur lesquelles on a une envie irrésistible de lui claquer deux grosses bises , son nez rouge, sa bouche gourmande , sa barbe blanche comme neige , sa petite bedaine toute ronde contre laquelle on aimerait se blottir et ses sandales lacées , il court sur les chemins que l'automne ouvre à l'hiver .

    Raconter l'histoire de Saint Nicolas est participer à la magie du merveilleux dont nous avons tous besoin . On ne croit jamais trop ou trop longtemps au Père Noël ou à saint Nicolas. Je n'y ai jamais renoncé et je refuse de vivre cette période dans le cadre de référence du monde des adultes  . Pourquoi d'ailleurs pousser les enfants à grandir trop vite , à en faire des images des adultes que nous sommes car si l'on prive l'enfant du caractère magique de la fête, elle perd sa signification symbolique et inconsciente, dont l'enfant a besoin pour soutenir sa confiance dans l'avenir. Ne leur volons pas leur enfance. Si on le pousse trop tôt à la rationalité dont les adultes sont bien souvent dépourvus d'ailleurs, l'enfant n'est pas armé pour affronter les difficultés de la vie. Arrêtons de croire que nous sommes des êtres rationnels. Nous sommes dans un monde de marchandises, parfaitement irrationnel. La société est organisée autour de l'argent. Or l'argent porte en lui sa propre destruction, puisqu'on ne peut rien en faire, sinon le dépenser, c'est-à-dire le faire disparaître. C'est complètement irrationnel. Nous avons construit des fictions que nous présentons comme rationnelles, parce qu'elles fonctionnent sur le mode rationnel, mais la fiction sous-jacente, c'est bien une fiction. 

    Alors VIVE Saint-Nicolas et merci ma Petite Fée de lui rendre ce si vibrant hommage par cet article délicieux qui sent si bon le pain d'épices , de cannelle , de sapin , de chocolat , de clous de girofles et de toute cette magie dont jamais je me lasserai et qui laisse des éclats d'étoiles dans mon regard de petite fille , celle que je suis restée au plus profond de moi . 

    Je t'embrasse de toute mon affection et t'envoie le farfadet messager . Pour l'instant , il furette par la maison à la recherche de la Soyeuse . Tu le connais , il ne peut s'empêcher de conter fleurettes .

    Véronique

    Résultat de recherche d'images pour "yule"

    8
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 09:54

    Mais que vous faites bien, chère Cendrine, de proposer à nouveau ce voyage européen de saint Nicolas à tous les ... parents, et grands-parents sages ! 

    7
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 08:36

    Accueil

    Me revoici avec ma création du jour...

    6
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 08:23

    Bonjour Cendrine, c'est avec plaisir que j'ai relu ton article sur Saint Nicolas...

    Merci de nous donner des nouvelles de ta santé, je vois que malheureusement tu as toujours des crises

    Je reviendrais déposer ma création du jour..

    GROS BISOUS

    5
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 07:31
    feelaure♥

    Coucou Cendrine,

    Merci d'avoir republié ce billet passionnant, tu sais que j'aime tout autant que toi ces belles images vintage qui me font rêver, les cartes anciennes sont aussi très belles.

    Je ne connaissais pas le nom des Männeles que j'ai toujours appelés les bonhommes en pin d'épices ou gingerbread hum ces épices qui sentent bons Noël.

    Une tradition que nous ne connaissons pas par chez nous, j'ai vu avant hier un reportage à la télé avec défilés, la joie des enfants...et des adultes

    Le 6 c'est aussi l'anniversaire de ma maman 81 ans aujourd'hui

    Je te souhaite une douce journée en souhaitant de tout coeur qu'elle soit bonne et que tu remontes doucement. Je t'ai envoyé un mail hier avec photo j'espère que tu l'as bien eu, mais te te presses pas à répondre prends ton temps quand tu iras mieux

    Je pense bien à toi, je t'embrasse bien fort pensée aussi pour ton époux

    4
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 05:46

    Magnifique article que j'ai aimé relire ... Superbe documentation ..

    Un avant-goût de Nöel...

    Bravo Cendrine

    Douce journée 

    Bisous

    timilo

    3
    La Connectrice
    Mardi 5 Décembre 2017 à 22:07

    Merci pour ce bel article superbement illustré. Joyeuse Saint Nicolas

    Il y a une "nixe" dans le sonnet en X d'Apollinaire ...

    2
    verismo-lagardere Profil de verismo-lagardere
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:58

    Je viens de t’emboîter le pas
    Voyager avec tes saints Nicolas
    De France à la suisse via la Belgique
    Ta narration est magnifique
    J'ai appris, j'ai rêvé
    Enfant je me suis retrouvé
    Chez toi il ne faut rien dire
    Il faut lire et relire
    Dans cette histoire tout n'est pas beau
    Mais on a envie des seuls cadeaux
    Et puis il ya tous les temps
    D'une vie qui se vie dans nos présents
    Merci cendrine
    Tu es divine
    je t'embrasse
    VL/Claude

     

    1
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:32

    Coucou Cendrine, eh oui belge c'est demain la fête des enfants sages, jouets, coquille, spéculoos, guimauve, orange... que chacun soit à la fête même l'on se doute bien que des familles modestes ne feront pas de miracles... juste ce qu'elles peuvent... Notre aîné demain portera l'habit du grand Saint Patron pour une école de sa région... c'est un moment sympa, voir les enfants heureux ou... craintifs... ;-) Merci, bonne soirée, bises, jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :