• Voyage au Musée Grévin chapitre 2

     

    Image001.jpg

     

    Chers aminautes, nous revoici au musée Grévin et vous pouvez lire ou relire ICI le premier chapitre de cette promenade.

     

    Image002.jpg

     

    L'histoire des portraits de cire du musée, associée à Arthur Meyer, Alfred Grévin et Gabriel Thomas, nous fait remonter le temps à travers une myriade de saynètes occidentales ou exotiques qui s'ancrent dans le Moyen Âge, l'époque Renaissance, l'Âge Baroque, le Romantisme... et nous fait aussi évoluer au rythme de notre monde contemporain, à la rencontre de personnalités vivantes. Il y en a réellement pour tous les goûts !

     

    Image003.jpg

     

    Comme plusieurs d'entre vous, je ne suis pas particulièrement sensible à la présence de « gens connus » mais j'ai tout de même photographié quelques habitants des lieux dont la superbe Marylin. Ce que j'ai surtout aimé au musée Grévin, c'est le Palais des Mirages, l'escalier de Gustave Rives, les décors magnifiques et je suis également très intéressée par l'histoire des personnages de cire.

     

    Une histoire foisonnante, liée à des artistes comme la célèbre Madame Tussaud et qui se réfère à un art ancien, en vogue à la Cour de France sous l'Ancien Régime : l'art de mouler le visage d'un défunt de sang royal.

     

    Si l'on veut appréhender au mieux ce qui a fait du musée Grévin l'un des plus célèbres lieux culturels au monde, il faut s'intéresser au destin artistique de Marie Tussaud, destin qui se mêle à celui d'un médecin, anatomiste et sculpteur sur cire franco-allemand, nommé Philippe Mathé-Curtz (1737-1794), dit Curtius.

     

    Image004.jpg

    Portrait de Curtius par Marie Tussaud, conservé au musée Carnavalet. Photo de Jospe CC BY-SA 3.0.

     

    En 1761, Curtius prit à son service comme femme de ménage Anne Made, une jeune veuve qui avait une fille, Marie Greshlotz, la future Madame Tussaud.

     

    La petite Marie appela Curtius « mon oncle » et celui-ci lui enseigna l’art du modelage ainsi que différentes considérations anatomiques. L'attention manifestée par Curtius permit à Marie de réaliser avec talent, en 1777, son premier visage de cire, celui du philosophe Voltaire. En 1778, elle conçut, avec autant de réussite, les portraits de Jean-Jacques Rousseau et de Benjamin Franklin.

     

    Image005.jpg

    Voltaire, par Marie Tussaud (photo Rue du Savoir.com)

     

    En 1765, Curtius avait créé à Paris un cabinet de portraits en cire et depuis le portrait qu'il avait fait de Madame du Barry, la maîtresse de Louis XV, le succès ne s'était pas démenti.

     

    Image006.jpg

    Portrait de Madame du Barry en Belle au Bois Dormant (photo trouvée sur marie-antoinette.forumactif.org)

     

    En 1776, il présenta au Palais-Royal (au numéro 17 de la galerie Montpensier, actuelle boutique du fabriquant de médailles Bacqueville, une autre histoire...) la dernière version de son exposition de figures, consacrée aux célébrités de son temps, et la foule parisienne se déplaça en masse. Six ans plus tard, boulevard du Temple, il ouvrit « la Caverne des Grands Voleurs » où il prit plaisir à exposer des brigands, des repris de justice et des scènes de crime qui préfiguraient ce qu'on a appelé La Chambre des Horreurs.

     

    Il moula les effigies de nombreux guillotinés et immortalisa les traits de révolutionnaires comme Robespierre et Marat. A ses côtés, Marie Greshlotz put réaliser des moulages des têtes de Louis XVI et de Marie-Antoinette.

     

    Image007.jpg

    Marie-Antoinette au musée de Londres, d'après le masque réalisé par Marie Tussaud. Je ne connais pas l'auteur de la photo.

     

    Pendant plusieurs années, Marie s'entendit bien avec le peuple et la noblesse mais, calomniée par un certain Jacques Dutruy, aide-exécuteur du bourreau Samson, elle fut arrêtée par les Révolutionnaires. Elle partagea alors la cellule de Joséphine de Beauharnais, future épouse de Napoléon.

     

    Elle allait être emmenée à la guillotine quand le peintre Jacques-Louis David réussit à intercéder en sa faveur. Il obtint in extremis du Tribunal Révolutionnaire qu’elle soit libérée pour créer les masques mortuaires des décapités. Elle eut donc l'opportunité de modeler les visages de Marie-Antoinette et de Robespierre. Elle réalisa aussi le masque mortuaire de Marat, dit « l’Ami du Peuple », assassiné dans son bain par Charlotte Corday.

     

    En 1791, après la mort de Curtius, Marie hérita la collection d’œuvres en cire de son mentor et en 1795, elle épousa un ingénieur civil nommé François Tussaud qui lui donna deux fils, Joseph et François. Sept ans plus tard, séparée de son mari, elle se rendit à Londres où elle entra dans la troupe de Paul Philidor, un magicien itinérant. Pendant des années, elle présenta, de ville en ville, des figures de cire au public puis, en 1835, elle parvint à ouvrir à Londres, à Baker Street (les fans de Sherlock Holmes apprécieront!) son propre musée sous le nom de Madame Tussaud.

     

    Image008.jpg

     

    Rédigeant ses Mémoires à partir de 1838, elle mourut paisiblement le 15 avril 1850 et son œuvre a perduré. A Londres, une plaque mortuaire en son honneur fut installée du côté droit de la nef de l’église Saint-Mary à Cadogan Street.

     

    Image009.jpg

    Image catherinepope.co.uk

     

    Outre le musée Grévin, Paris connut d'autres lieux associés à l'art des portraits de cire. En 1865, un professeur suédois nommé Schwartz ouvrit, dans le passage de l'Opéra (disparu), le musée Hartkoff, une galerie d'anatomie, d'ethnologie et de géologie dans laquelle il exposait des dissections de corps en cire et d'étranges écorchés et sur les Champs-Élysées, on trouvait une boutique grand-guignolesque appelée « Maison de la figure de cire ».

     

    Fasciné par l'utilisation documentaire des portraits de cire, Arthur Meyer a sollicité Alfred Grévin, voir à ce sujet le premier volet de cette promenade, et le financier Gabriel Thomas a complété l'équation.

     

    Le musée Grévin est rempli de « merveilles ». Nous l'avons vu avec l'escalier de marbre 1900, le Palais des Mirages et le Théâtre Italien. Découvrons à présent la magnifique Salle des Colonnes, de style baroque, lambrissée de bois de palissandre et sculptée d'or et de marbre.

     

    Image010.jpg

     

    Image011.jpg

     

    Elle est conçue comme une sorte de théâtre avec de belles torchères, des petits balcons, une décoration très opulente, des chimères, des masques, des putti...

     

    Image012.jpg

     

    Elle est surmontée d'une coupole en mosaïque de Venise, de couleur bleue et or, qui donne l'impression d'évoluer sous un ciel rayonnant.

     

    En cheminant entre les colonnes, on découvre deux statues de cire pleines de charme : un faune et une faunesse, mes personnages préférés !

     

    Image013.jpg

     

    Image014.jpg

     

     

    Outre son magnifique décor baroque, la Salle des Colonnes est réputée pour ses jeux de lumière qui séduisent les visiteurs. On y donne aussi des fêtes privées, des banquets d'affaires, des soirées dansantes etc...

     

    Image015.jpg

     

    Image016.jpg

     

    Image017.jpg

     

    Image018.jpg

     

    Et maintenant, je vous propose de « saluer » certains habitants du musée...

     

    Image019.jpg

    Le rêveur Charlie Chaplin (16 avril 1889-25 décembre 1977)...

     

    Image020.jpg

    La styliste Chantal Thomass, née le 5 septembre 1947.

     

    Image021.jpg

    La Marquise de Pompadour (29 décembre 1721-15 avril 1764)... et ses innombrables escarpins, humour !

     

    Image022.jpg

    Orson Welles (6 mai 1915-10 octobre 1985) et Gérard Depardieu (né le 27 décembre 1948)

     

    Image023.jpg

    Salvador Dali (11 mai 1904-23 janvier 1989)

     

    Image024.jpg

    Pablo Picasso (25 octobre 1881-8 avril 1973)

     

    Image025.jpg

    Auguste Rodin (12 novembre 1840-17 novembre 1917)

     

    Image026.jpg

    Atelier de Rodin

     

    Image027.jpg

    Bernard Pivot (né le 5 mai 1935)

     

    Image028.jpg

    Amélie Nothomb (née le 13 août 1967)

     

    Image029.jpg

    Jean d'Ormesson (16 juin 1925-5 décembre 2017)

     

    Image030.jpg

    Jean-Paul Sartre (21 juin 1905-15 avril 1980) et Fabrice Luchini (né le 1er novembre 1951)

     

    Image031.jpg

     

    Comment choisit-on les nouveaux « pensionnaires » des lieux ? En ayant recours à l'Académie Grévin ?

     

    Restant proche de l'esprit original de création, celle-ci, présidée, depuis 2014, par Stéphane Bern et constituée de onze « sages » issus du monde des lettres et des médias, se réunit deux fois par an pour désigner les nouvelles personnalités du musée. On trouve parmi les membres de l'Académie Nikos Aliagas, Daniela Lumbroso, Eve Ruggieri, Gérard Holtz, William Leymergie, Laurent Boyer ou la romancière Christine Orban...

     

    Ensuite, il faut environ une quinzaine d'artistes pour faire vivre un personnage de cire et différents rendez-vous pendant près de six mois pour prendre les mesures, mouler les traits du visage dans la terre glaise avec une précision inouïe, y insuffler une énergie caractéristique de « l'esprit Grévin » etc...

     

    Image032.jpg

    Un travail impressionnant comme en témoigne l'effigie de Jean Reno !

     

    Les tenues d'époque sont conçues, d'après des documents historiques, dans les foisonnants ateliers de Grévin. Quant aux actuelles célébrités, elles donnent au musée une de leurs tenues préférées.

     

    Chaque détail (cernes, tâches, cicatrices...) fait l'objet de plusieurs heures d'attention. Les cheveux sont naturels, implantés un par un et on en compte jusqu'à 500 000 sur une seule tête ! Les couleurs des dents sont très précisément choisies et les yeux, de véritables prothèses en verre.

     

    Image033.jpg

     

    Image034.jpg

     

    J'ai aimé la partie du musée consacrée aux pâtissiers, aux cuisiniers et décorée de citations sur l'art culinaire.

     

    Image035.jpg

    Pierre Hermé (né le 20 novembre 1961), l'alchimiste des macarons !

     

    Image036.jpg

     

    Image037.jpg

     

    Image038.jpg

     

    Image039.jpg

    Le regretté Paul Bocuse (11 février 1926-20 janvier 2018)

     

    Image040.jpg

    (Je sais qu'il manque les accents circonflexes, je l'écris pour les puristes... mais je souscris pleinement à la citation !)

     

    Image041.jpg

     

    Un peu plus loin, c'est le pape François (né le 17 décembre 1936) qui nous attend, avec un franc sourire !

     

    Image042.jpg

     

    Je n'avais pas envie de photographier Nicolas Sarkozy, François Hollande, Donald Trump, Angela Merkel... alors j'ai passé mon chemin. J'ai aussi laissé de côté les sportifs et les chanteurs à la mode...

     

    J'ai préféré les personnages qui suivent...

     

    Image043.jpg

     Gaston Lagaffe, « né » le 28 février 1957 sous le crayon d'André Franquin, associé à Yvan Delporte dans Le journal de Spirou (n°985).

     

    Image044.jpg

    Le trop mignon Idéfix !

     

    Saviez-vous que le nom de ce facétieux petit chien blanc avait été choisi par les lecteurs du journal Pilote dans lequel étaient publiées les aventures d'Astérix et Obélix ? Idéfix est apparu dans l'album Le Tour de Gaule (5e album d'Astérix), « comme un gag » d'après Albert Uderzo. On ne devait pas le revoir dans les albums suivants mais les lecteurs ont tant apprécié ce petit chien (il attend devant la porte d'une charcuterie et suit les héros pour leur dérober l'os du jambon qu'ils ont acheté) qu'ils ont demandé avec force son retour. Il est donc devenu un personnage à part entière de la saga Astérix.

     

    Il a aussi sa propre série d'albums, publiée à partir de 1972, et qui n'a pas de lien avec les aventures d'Astérix et Obélix.

     

    Image045.jpg

    Le Petit Prince m'a charmée ! On se souvient forcément avec émotion de la lecture de ce magnifique conte philosophique né à New York en 1943, sous la plume d'Antoine de Saint-Exupéry...

     

    Image046.jpg

     

    Le musée regorge ensuite de saynètes historiques associées à la Révolution Française, aux Rois de France, à des personnages comme Nostradamus, Catherine de Médicis, Jeanne d'Arc ou la mythique Esmeralda du roman Notre-Dame de Paris.

     

    Image047.jpg

     

    Je n'ai pas pu prendre beaucoup de photos dans cette partie-là. C'était très sombre et j'avais déjà collecté tant d'images que mes batteries étaient presque hors service.

     

    Voici François Ier (12 septembre 1494-31 mars 1547).

    Image048.jpg

     

    Image049.jpg

     

    Saint-Louis (25 avril 1214-25 août 1270)

    Image050.jpg

     

    Image051.jpg

    La Grande Peste ou Peste Noire de 1347

     

    Image052.jpg

    Le philosophe Denis Diderot (5 octobre 1713-31 juillet 1784)

     

    Image053.jpg

    Jean de la Fontaine (8 juillet 1621-13 avril 1695) dont j'ai beaucoup apprécié l'attitude et le regard intense et rêveur mais la photo est piquetée, désolée...

     

    Il est temps de partir alors j'espère que vous aurez pris comme moi, plaisir à visiter ou à revisiter ce lieu emblématique d'une certaine histoire de Paris.

     

    Image054.jpg

     

    Nous sortons par une porte située au milieu du passage Jouffroy.

     

    Image055.jpg

     

    Conçue par l'architecte François Lafaye, elle est dominée par une œuvre du sculpteur oublié Alexandre Barbieri, élève du sculpteur et peintre Albert Louis Edmond Chartier (1898-1992) qui travailla au musée Grévin pour Gabriel Thomas.

     

    Image056.jpg

     

    Elle réunit différents personnages de l'histoire de France comme Jeanne d’Arc, Louis XI, François Ier, Henri IV, Richelieu, Louis XIV, Napoléon Bonaparte.

     

    Image057.jpg

     

    Image058.jpg

     

    Image059.jpg

     

    Le musée Grévin est une aventure que j'ai beaucoup aimé partager avec vous et cela m'a amusée de suivre l'imposante main-enseigne dorée...

     

    Image060.jpg

     

    Merci de votre fidélité et gros bisous !

     

    J'ajoute un merci très tendre et passionné aux personnes qui m'apportent chaque jour une délicieuse amitié et qui se reconnaîtront. Je suis profondément heureuse des relations qui nous unissent, de manière privée et je veux vous embrasser très fort !

     

    Image061.jpg

    Plume

    « Gourmandises de Saint-Valentin...Les atmosphères enchantées de John Atkinson Grimshaw »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    50
    Jeudi 8 Mars à 17:11

    coucou ! ben oui,  me revoilà ...  je parcours ton mon retard et Dieu sait si j'en ai !

    un grand regret pour moi  ce musée, je n'ai jamais pris le temps de le visiter lorsque j'habitais Paris .

    je continue ma balade .. bisous

    49
    Mardi 6 Mars à 17:29

    bonne fin de journée il fait doux et encore clair! le printemps arrive .... je pense que le coup de froid était le dernier sursaut de l'hiver ....

    on va reprendre de l'énergie avec le soleil, les fleurs , les arbres en bourgeons ...

    gros bisous

     voici les 3 chiens que je balade le midi

    Photo

    48
    Mardi 6 Mars à 09:02

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, je suis contente que l'article sur le Palais du Louvre t'ai plu.

    Moi aussi, je l'ai visité plusieurs fois, lorsque j'étais jeune

    puis ensuite avec mes enfants et enfin avec mes petits enfants...

    J'espère que tu vas mieux aujourd'hui..

    Bonne journée, gr

    47
    Lundi 5 Mars à 16:31

    coucou rapide la météo est "chaude" 8°  mais le ciel est souvent gris et le sol bien trempé ...retour des balades dans la boue!

     bisous et douce semaine

    voici Mugu , un des chiens du jour .....Photo

    46
    Lundi 5 Mars à 09:28

    Création du jour

    Bonjour Cendrine

     je suis désolée d'apprendre que tu as encore eu une violente crise

    et qu'elle a provoquée un traumatisme à ton épaule.Courage chère petite amie..

    je t'envoie pleins de gros bisous

     

     

    45
    Dimanche 4 Mars à 23:19

    Un merveilleux voyage dans le Musée Grévin dans tes pas ! J'aime bcp, bcp ! J'ai grossi la page pour pouvoir bien lire et voir au mieux les personnages ! c'est très impressionnant ! 

    Le plus expressif est le portrait de Voltaire.. Son visage anguleux et ses petits yeux perçants nous racontent mieux que les mots son caractère malicieux et son intelligence vive.

    Très émouvant d'observer "presque réelle" la tête de Marie-Antoinette ... 

    Un très beau billet !

    Merci Cendrine et bisous admiratifs

    44
    Dimanche 4 Mars à 18:13

    ne force pas pour la lire .....:)

    bisous

    L'amour brisé de la fée de la Lienne

     

     

    LÉGENDES L'amour brisé de la fée de la Lienne

    Elles viennent du fond des âges. Tragiques ou merveilleuses, les légendes de notre terroir racontent notre histoire (9).

     

    On raconte au pays de la Lienne l'éphémère amour que vécut autrefois la fée de la rivière. L'élu de son cour se prénommait Rambert.

    C'était un modeste seigneur qui passait ses journées en forêt. Au petit matin, on le voyait partir avec son arc et son carquois...

    mais lorsqu'il s'en revenait, à la nuit tombée, il n'avait souvent pas décoché la moindre flèche.

    Alors Rambert , lui lançait son père qui aimait le taquiner, que nous rapportes-tu aujourd'hui? Une laie ou un lai?

    Il faut dire que le jeune homme était plus féru de poésie que de chasse. Il aimait ces chansons que les trouvères venus de France

    récitaient les jours où ils faisaient halte du côté de Lierneux. Et il s'essayait lui aussi à l'art des vers.

    Ses longues escapades en forêt n'avaient d'ailleurs d'autre but. Rambert s'installait au bord de la Lienne,

    écoutait le chant de l'eau, celui des oiseaux, et s'inspirait de ce joyeux méli-mélo pour faire chanter les mots.

    Biches et sangliers pouvaient se balader en toute tranquillité, notre chasseur avait la tête ailleurs...

     

    CINQ ANS SEULEMENT

     

    Un après-midi qu'il sommeillait à l'ombre d'un hêtre, Rambert fut soudainement réveillé par un rayon de soleil.

    C'est du moins ce qu'il crut d'abord. Mais en se frottant les yeux,

    il vit qu'il s'agissait en fait d'une jeune femme aux cheveux d'un blond lumineux.

    Elle était accompagnée d'une petite chèvre à la toison dorée. Je ne connais point de damoiselle aussi belle...,

    songea Rambert. Quel est ton nom? , lui demanda-t-il. Elle eut un moment d'hésitation,

    puis: Lienne, appelle-moi Lienne, comme la rivière.

    Rambert en perdait ses mots, ses rimes et ses vers. Lienne, dit-il finalement, je ne veux plus jamais te quitter. Epouse-moi .

    La jeune femme baissa les yeux. Je ne peux pas, répondit-elle. Es-tu promise? , s'enquit Rambert.

    Non, ce n'est pas ça... Je suis une fée, la fée de cette rivière. Je n'aurais jamais dû m'approcher de toi,

    mais tes chansons courtoises sont tellement belles que je n'ai pas pu y résister ...

    Elle prit la main de Rambert et ajouta d'un air triste: J'ai pris forme humaine, mais je ne puis vivre que cinq ans.

    Si je t'épousais, ce ne pourrait être pour plus longtemps ... Rambert se leva d'un bond:

    Il faut donc profiter tout de suite de notre bonheur! Marions-nous. Et la chose fut faite. D'un coup de baguette magique,

    la fée fit ensuite apparaître un castel sur le rocher de Grimbiéville et le couple y vécut heureux.

    Un jour, Rambert trouva pourtant Lienne en larmes. Mon amour, lui dit-elle, voilà cinq ans aujourd'hui que nous

    nous sommes rencontrés. Il va me falloir partir. Je te confie ma chèvre d'or, sa riche toison te laisse pour toujours à l'abri du besoin .

    Rambert se moquait de la chèvre! Comment? Voilà quelques semaines à peine que nous sommes mariés!

    Les moments heureux paraissent souvent courts... Il prit son épouse dans ses bras mais, quelques instants après,

    il n'enlaçait plus que du vide... La fée avait rejoint pour toujours son lit, la Lienne.

     

    CHRISTINE MASUY

    43
    Samedi 3 Mars à 16:11

    Coucou ! la neige est arrivée dans l'après-midi  hier , elle tient ...

    je devais garder un chien mais son maitre a eu son vol annulé il est venu la chercher hier soir donc we calme!

    ici 5 cm de neige et plus rien ne fonctionne lolll

    gros bisous a demain

    Photo

    42
    Samedi 3 Mars à 11:04

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, j'espère que tu es en bonne santé... 

    Bonne journée, gros bisous

    41
    Samedi 3 Mars à 06:00

    J'avais pris quelques jours pour aller voir mes petits enfants..

    Bon et doux weekend Cendrine

    Bisous

    timilo

    40
    Vendredi 2 Mars à 13:51

    j'ai fait là une bien jolie visite qui plus est intéressante.

    39
    Vendredi 2 Mars à 12:17

    je te souhaite une belle journée

    ici la neige annonce il fait très sombre mais tout est gris pas de blanc pour le moment, c'est plutôt de la pluie qui tombe
    mais le vent est glacial

    bisous

    Image associée
    38
    Vendredi 2 Mars à 10:23

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, tu n'est pas passée sur mon blog aujourd'hui, j'espère que tu vas bien..

    La pluie a remplacé la neige, il fait 6°.. Bonne journée, gros bisous

    37
    Jeudi 1er Mars à 22:17

    Bonsoir Cendrine,

    Je ne suis encore jamais allée au Musée Grévin, mes enfants eux par contre y sont allés et ils ont adorés !! Voilà encore un excellent article ... Tu m'excuses si je ne passe pas souvent, mais chez moi à Rambouillet je n'ai pas encore internet ... ça serait fait le 5 mars !! donc je pourrais venir plus souvent.

    Je te souhaite une très bonne soirée, prends soin de toi, grosses bises, Véronique

    36
    Jeudi 1er Mars à 19:13

    Ah le musée Grévin, j'y suis allée avec mes parents quand j'étais gamine, un bon souvenir bien que certains personnages m'avaient fait peur, mais rien de bien grave car aujourd'hui je ne me souviens plus lesquels! Lol! Merci pour cette visite ludique, gros bisous ma belle et bon début de mois de mars!

    35
    Jeudi 1er Mars à 16:03

    Coucou ma Cendrine, je viens de lire à nouveau ton second volet sur le Musée Grévin, et il faut bien çà pour s'imprégner de cette histoire fabuleuse  ! Et puis tu sais si bien raconter que je me suis laissée emportée ! Je connaissais l'histoire de Marie Tussaud pour avoir vu un excellent reportage télévisé la concernant et ton article m'a permis de me remettre en mémoire la vie de cette femme que la Révolution a bien failli faire disparaître avant l'heure... On peut dire que le modelage de personnages en cire lui a sauvé la vie ! Parmi les figures que tu as présentées, j'aime en particulier le Petit Prince, La Fontaine, Idéfix, Jean d'Ormesson, Fabrice Luchini, le Pape François aussi, un grand bravo aux artistes sculpteurs pour leur talent et le réalisme dont ils font preuve...  Merci à toi ma petite Fée pour ce superbe reportage , j'ai vraiment beaucoup apprécié cette balade à la fois artistique et historique ! J'espère que tu n'es pas trop affectée par cette vague sibérienne qui nous submerge en ce moment, prends bien soin de toi, le froid ne t'est peut-être pas favorable... Je voulais aussi te remercier pour tes visites et les adorables et délicats commentaires empreints de poésie que tu déposes lors de tes passages...  Chère Cendrine, reçois toute mon  affectueuse amitié et une "foultitude" de gros bisous, Shuki

    34
    Jeudi 1er Mars à 15:23

    voilà mars! le mois du printemps ...

    même si en ce moment c'est vent polaire et ciel gris .....

    gros bisous et prend soin de toi

    Mars 

    Mars 2015

     

    Mars 2015

    33
    Jeudi 1er Mars à 08:22

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, la neige qui est tombée hier commence de fondre ce matin, il fait 2°..

    Bonne journée, gros bisous

    32
    Mercredi 28 Février à 16:24

    Je te souhaite une douce fin de journée ... le ciel gris pointe son nez ,

    il va faire moins froid ...l'hiver va disparaitre a petit pas ....

    bisous et a demain ....

    Neige de cristal
    31
    Mercredi 28 Février à 14:12

    un petit coucou ma chère Cendrine,mais chez nous ont aura vu la neige cette année car il neige depuis ce matin mais il y a beaucoup de fleur qui vont être brûlé,je te souhaite une très belle journée,bises

    30
    Mercredi 28 Février à 11:50

    Coucou ma douce Cendrine, tu as toujours de bonnes idées, et tu m'enchantes avec cet article sur le musée Grévin. J'y suis allée assez de fois avec mes parents. J'adorais le palais des mirages ? On dit comme ça je crois ? Mais tout me fascine, parfois j'avais peur car il y avait une vraie personne, qui se mettait à bouger lol ! Je n'y suis jamais allée avec mamie, mais elle y était déjà aller sans moi yes.

    J'espère y aller un de ces jours avec mon chériwink2.

    Il ne fait pas un temps à rester dehors, ici on à -13. Mais le soleil semble vouloir se montrer, espérons qu'il nous apporte de la chaleur.
    Je profite de cette matinée ou je peux encore rester au chaud, pour te dire merci pour tes visites et tes mots d'amitié. Je pense bien à toi.
    Passe un doux mercredi en espérant que tu vas bien.
    Gros bisous
    Lolli

    29
    Mercredi 28 Février à 11:15

    Bonjour Cendrine, mon amie,

    Je viens de découvrir ton article, qui m'a beaucoup plu, tant sur ton historique de ce musée, que sur ses personnages, qui grâce à des artistes qui excellent dans l'art de la cire, ont pu reproduire leurs visages, leurs attitudes, leurs émotions exprimées, tout comme toi, j'aime beaucoup Jean de la Fontaine (d'ailleurs, je me risquerais à te confier qu'il à des airs de ressemblance avec notre acteur Jean-Marais....) qui d'ailleurs aimait beaucoup Jean de la Fontaine ! 

    Je n'ai pas encore eu le bonheur de visiter ce très beau musée, et je te remercie de nous offrir en cadeau et partage, toute ta culture historique et tes photos très belles !

    J'ai apprécié ces deux faunes (peut-être parce que je suis une bête à cornes he).

    Je suis d'accord avec toutes les citations sur "l'art de la cuisine", que tu mets à l'honneur, je confirme qu'il faut une bonne dose de sorcelleriehe, qu'il  nourrit bien son homme (l'art culinaire)tongue et qu'il faut un coeur généreux et puis surtout un ingrédient qui est cher à mon coeur et que je mets dans chacune de mes recettes (un zeste d'amour), il en faut, de l'Amour pour concocter nombres de plats culinaires !!!!

    J'ai voyagé à travers le temps, une ballade qui m'a séduite, à tes côtés, et entre passé et présent, illustres personnalités, j'ai rencontré, admirative par leur talent, leur mémoire.

    J'avais vu un reportage, sur la création des moules, des visages des personnages, et l'implantation des cheveux (de vrais cheveux), talent d'orfèvrerie mon amie ! Tout comme ton article si magnifiquement illustré et narré.

    Bravo l'artiste ! 

    Je ne manquerai point de revenir en ces lieux magiques et de lumière.

    Je te souhaite une belle journée, bien au chaud avec ce froid, et un bon chocolat he

    Ma rose d'amtié pour une amie fidèle de plume et de coeur.

    Gros bisous aux parfum de la Rose.

    CorpsRimes (Corinne)

    Résultat de recherche d'images pour "amitié roses"

     

    28
    Mercredi 28 Février à 10:24

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, le ciel est bien gris ce matin, la pluie ou la neige sont annoncées pour tantôt..

    Bonne journée sous la froidure.. Gros bisous

    27
    Mardi 27 Février à 15:52

    je te souhaite un bon après midi ...deja bien avancer mais les jours rallonge,t ça se voit ....

    une journée encore froide mais retour de la pluie deja jeudi ....

    j'en profite donc du ciel bleu ...le froid suffit de bien se couvrir

    et les chiens aiment les grandes balades peut importe le temps

    bisous et pour les frileux restez avec un bon livre au coin du feu

    Image associée
    26
    Mardi 27 Février à 10:15

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, après mon passage sur ton blog hier matin la pluie c'est transformée en neige...

    Ce main il ne fait que 1° et le thermomètre est descendu en dessous de zéro cette nuit..

    Bonne journée, gros bisous

    25
    Mardi 27 Février à 08:42

    Une très enrichissante visite de ce beau musée parisien. Nous y retournons toujours avec plaisir lorsque nous avons la visite de provinciaux qui ne le connaisse pas 

    bisous

    gérard

    24
    Lundi 26 Février à 15:42

     

    Epatant !

    Vous devez, Cendrine, passez un temps fou à prendre toutes ces photos, à les retoucher pour certaines, et à les mettre en place dans vos articles. Un travail que je n’ai jamais rencontré dans d’autres blogs qui présentent, le plus souvent, des articles relativement courts.

    Tout l’article est passionnant. Je retiens entre autres :

    L’histoire de Marie Tussaud au 18e, cette jeune femme qui a modelé un Voltaire criant de vérité avec son fin visage et ses yeux perçants. Elle a été récupérée avant la guillotine par le peintre David. Elle fit le modelage de Marat assassiné dans sa baignoire, qui fut d'ailleurs peint par David. Je pense que le modelage du Marat que j’avais vu autrefois dans sa baignoire doit encore être au musée ?

    Les derniers personnages historiques sont étonnants. Plus particulièrement Saint-Louis. Je serais curieux de savoir comment il a été possible de modeler un portrait du roi aussi saisissant et précis ? D’autant plus, que l’on ne doit posséder que quelques miniatures ou enluminures d’époque.

    Encore bravo pour ce travail d’orfèvre.

    23
    Lundi 26 Février à 15:10

    la semaine la plus froide de cet hiver commence ....

    mais ensuite il parait deja +8° fin de semaine .....

    ça fait une grande variation ...

     là je profite de la clarté ...on a eu quelques flocons mais vite disparus ...

    bisous et douce semaine , reste au chaud

    Image associée
    22
    Lundi 26 Février à 08:46

    Création du jour

    Bonjour Cendrine,

    la vague de froid n'a pas touché la côte d'azur, ici, il fait encore 5°, mais il pleut..

    C'est désolant d'avoir une maison mal isolée, tu dois avoir bien froid...

    Vivement le printemps.. Bonne journée, gros bisous

    21
    Dimanche 25 Février à 23:01

    Je suis sous le charme de la visite virtuelle que j'ai fait à ce lieu magique grace a tes photos Cendrine!

    c'est une histoire extraordinaire que celle de ses createurs qui donnent "vie" à tant de personnages avec des ressemblances extraordinaires 1 si les vivants sont tellement semblables, alors on imagine que le visage des personnages historiques est lui aussi aussi vrai que nature :)

    je ne connaissais pas tout cela, ni j'avais vu de si belles images des merveilles qui logent dans cet espace ! alors merci Cendrine, tu nous gâtes !!!

     a bientot, millier de bisous

    Angie

    20
    Dimanche 25 Février à 15:53

    je te souhaite une belle fin de we ...toujours un ciel bien bleu méme si le vent de Sibérie est là ....

    mais ici dans une semaine c'est fini et on volera vers le printemps ....

    gros bisous et a demain

    Résultat de recherche d'images pour "poésie froid"
     
    et en bonus pour toi ....
    Résultat de recherche d'images pour "fée glace"
    19
    Dimanche 25 Février à 09:22

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, le mauvais temps continue sur la côte, la pluie est annoncée pour aujourd'hui..

    Bonne journée, gros bisous

    18
    Dimanche 25 Février à 05:45

    Je me suis promené à côté de toi dans ce musée... Que d'émotions! 

    Bon et doux Dimanche CENDRINE

    Bisous

    timilo

    17
    Samedi 24 Février à 18:32

    j'avais trouvé un poème sur la cire ...soleil de cire mais droit d'auteurs alors je te depose celui-ci .....


    Le Cierge

    C'est du séjour des Dieux que les Abeilles viennent.
    Les premières, dit-on, s'en allèrent loger
    Au mont Hymette, et se gorger
    Des trésors qu'en ce lieu les zéphirs entretiennent.
    Quand on eut des palais de ces filles du Ciel
    Enlevé l'ambroisie en leurs chambres enclose,
    Ou, pour dire en Français la chose,
    Après que les ruches sans miel
    N'eurent plus que la Cire, on fit mainte bougie ;
    Maint Cierge aussi fut façonné.
    Un d'eux voyant la terre en brique au feu durcie
    Vaincre l'effort des ans, il eut la même envie ;
    Et, nouvel Empédocle aux flammes condamné,
    Par sa propre et pure folie,
    Il se lança dedans. Ce fut mal raisonné ;
    Ce Cierge ne savait grain de Philosophie.
    Tout en tout est divers : ôtez-vous de l'esprit
    Qu'aucun être ait été composé sur le vôtre.
    L'Empédocle de Cire au brasier se fondit :
    Il n'était pas plus fou que l'autre.

    16
    Samedi 24 Février à 13:18

    c'est superbe Cendrine je l'ai jamais vu merci du partage,j'ai fini de tailler mes rosiers mais j'ai mis deux jours j'en ai 75 pieds sa se fait pas comme ça ,je te souhaite un très bon Samedi,bises

    15
    Samedi 24 Février à 09:15

    Bonjour Cendrine 

    Quel regal de te suivre et là j'avoue mon ignorance totale sur les tenants et aboutissants  sur ce musée 

    Du coup j'en connais beaucoup plus et j'espère bien à l'occasion pouvoir aller le visiter avec toutes tes explications en tête 

    J'ignorais aussi la diversité de ces grands noms  dans ce musée 

    Merci à toi pour toutes tes recherches 

    Bises et bone journée

    14
    Vendredi 23 Février à 20:41

    Je ne devais pas être bien réveillée ce matin quand j'ai commenté ton billet. Avant de te répondre cela m'a donné l'occasion de relire la première partie de ton billet, dans lequel tu parlais des fondateurs, Arthur Meyer Gabriel Thomas et Alfred Grévin. Par contre, je ne savais pas qu'un musée Grévin existait à Montréal, à Prague et à Séoul.

    Quant à Marie Tussaud, je savas qu'elle avait travaillé pour le musée Grévin avant de se sédentariser à Backer Street.

    Ce que je voulais exprimer dans mon commentaire, c'était ma préférence pour le musée de Madame Tussaud ainsi que sa notoriété dans le monde entier.

    Autres musées Madame Tussauds

    Drapeau de l'Allemagne Allemagne

    Drapeau de l'Australie Australie

    Drapeau de l'Autriche Autriche

    Drapeau de la République populaire de Chine Chine

    Drapeau des États-Unis États-Unis

    Drapeau du Japon Japon

    Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

    Drapeau de la République tchèque République tchèque

    Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

    Drapeau de Singapour Singapour

    Drapeau de la Thaïlande Thaïlande

    Turquie

    • Istanbul, ouvert en 2016

    Source Wikipédia

    Bises et bonne soirée

    13
    Vendredi 23 Février à 19:32
    Un enchantement te suivre à été pour moi relire Alice au pays des merveilles. TES photos sont divines! Merci à toi.
    12
    Vendredi 23 Février à 17:18
    feelaure♥

    Coucou Cendrine,

    Me voilà enfin ! wink2 merci pour cette magnifique visite que tu nous offres, je me suis régalée. Il y en a vraiment pour tous les goûts. La salle des colonnes est une pure merveille ♥ on a vraiment l'impression d'être dans un autre monde ! J'adore le couple de faunes (je n'avais jamais vu de faunesse ! Elle est trop belle ♥ un beau couple he C'est impressionnant comme certains habitants du musée donnent vraiment l'impression d'être réels !!! Miam la partie macarons oh la gourmande que je suis dévore son écran he j'adhère aussi à la citation que tu aimes et d'ailleurs une petite anecdote hier soir j'ai fait un riz pilaf oignons et courgettes et j'ai mis du gingembre frais râpé chose que je fais rarement car du frais je n'en prend pas toujours, j'ai rien dit...tout à coup Jean-Mi devient rouge et me dit ça pique non ? he il faut dire que j'avais aussi rajout un peu de sel au gingembre...j'aime quand ça a du goût !

    Comme toi, je craque sur Idéfix trognon ♥ et la vitrine du Petit Prince une pure merveille, j'adore son sourire ♥ j'ai relu le livre il n'y a pas si longtemps que ça car j'avoue que je n'avais pas réussi la première fois...et je me suis régalée ! comme quoi on change wink2

    Encore merci mon Amie pour cette magnifique visite, tes belles photos et toutes ces explications recherchées, quel travail ! mais quand on aime, on ne compte pas wink2

    Je vous souhaite à tous les deux un doux week end, prenez soin de vous et profitez de chaque instant 

    Je t'embrasse bien fort et de gros bisous à Christophe

     

    11
    Vendredi 23 Février à 16:53
    Véronique S.

    Cendrine , mon amie ,

    Cette visite à ton bras m'enchante , m'émerveille , me transporte dans une autre dimension celle du rêve , du fantastique, de l'histoire . Tour à tour , on ouvre un roman , un livre d'histoire , on prend dans ses bras le Petit Prince , on prend un café avec Luchini , on demande des nouvelles de l'au-delà à Jean D'Ormesson et on se laisse envoûter par la magie de l'endroit , par la magie que tu nous transmets ma Petite Fée .

    Tu trempes ta plume dans l'encre scintillante de la vie , tes mots sont de soie et enchante le monde .

    Merci pour cet instant en un lieu où tout semble figé mais où la vie palpite car l"éternité ne meurt jamais .

    Delphine va bien . Je l'ai eue auprès de moi ces deux derniers jours . Instants de bonheur où une jeune fille redevient petite fille dans les bras d'une maman , où la complicité se peaufine , où la vie est belle tout simplement . Elle est heureuse . Mon coeur de maman est comblé.

    Je te souhaite une douce et lumineuse fin de semaine . L'hiver n'en finit pas de faire des pirouettes mais nous savons que le printemps se cache sous la mousse des sous bois , sous les feuilles mortes, dans les bourgeons des arbres et qu'il est prêt à bondir de mille et une couleurs .

    Je t'embrasse ainsi que Christophe

    Avec toute mon affection .

    Véronique

    10
    Vendredi 23 Février à 10:47

    Merci Cendrine pour ce beau billet.

    Je suis toujours impressionnée et émerveillée par le réalisme des œuvres du Musée Grévin.

    Bonne fin de semaine, porte toi bien

    Bisous bisous

    Lili

    9
    Vendredi 23 Février à 10:31

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, quel magnifique endroit tu nous fait visiter aujourd'hui...

    Il me faudra plusieurs jours pour admirer tous ces personnages de cire qui sont saisissant de réalité..

    Le soleil brille ce matin, il fait 8°... Bonne journée, gros bisous

    8
    Vendredi 23 Février à 09:48

    wauw la deuxième photo , c'est très réaliste ! bravo aux artistes ..et la pape souriant! ça m'a fait rire ... ça le rend moins sérieux et plus proche de nous !

    et les femmes sont belles sensuelles ... quand tu penses que c'est juste de la "cire" ...et que c'est si vivant ....

    faudra que j'y aille un jour .... :)

    je te souhaite une douce journée

     froid mais superbe soleil! moi je revis :)

    j'en pouvais plus du gris et de la pluie!

    bisous

    Image associée
    7
    Vendredi 23 Février à 08:38

    Pris plaisir ?

    Bien plus que cela chère Cendrine :  acquis la certitude, moi qui croyais ce musée totalement "superficiel" et inintéressant, que lors d'un éventuel prochain séjour parisien, je m'y précipiterai non seulement pour y découvrir l'ensemble des personnages "historiques" mais, surtout, la riche décoration intérieure sur certaines parties de laquelle, lors de votre premier chapitre sur cet endroit, vous m'aviez déjà convaincu ... 

    6
    Vendredi 23 Février à 08:36

    Coucou ma Cendrine,

    C'est vraiment une belle suite de visite et le choix de tes personnages est magnifique.

    Marie Tussaud, française, qui bien entendu a travaillé pour le musée Grévin, mais a eu la chance d'être formée à la fabrication des portraits en cire par Philippe Curtius qui lui a légué sa collection. Son nom de Tussaud lui vient de son mariage avec François et elle se produit en Angleterre, se sédentarisant avec ses fils  à Baker Street.

    Si je te parle de Marie Tussaud et des différents musées Tussauds, c'est que sa descendance a su faire perdurer et développer cet art un peu partout dans le monde, alors que le musée Grévin ne se borne qu'à l’hexagone. J'ai eu la chance de visiter les deux, celui de Londres et celui de Paris, et je dois t'avouer que celui de Londres m'a laissé de meilleurs souvenirs. .

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 23 Février à 14:23

        Merci ma Zaza pour ton message mais euh...

        Le musée Grévin est à l'international... Il ne se borne donc pas qu'à l'hexagone!!!

        Grévin Montréal dont l'inauguration eut lieu le 19 avril 2013, est la première déclinaison de la marque à l'international.

        Après Montréal en 2013, Grévin s’est implanté à Prague et a ouvert ses portes au public le 1er mai 2014 au cœur de la vieille ville 15, rue Celetna.
         

        Après l’ouverture de Grévin Montréal en 2013, de Grévin Prague en mai 2014, Grévin a ouvert ses portes en juillet 2015 à Séoul, en Corée du Sud.
        Quand à Marie Tussaud, j'ai parlé abondamment d'elle au début de mon article...  Si tu as lu ce que j'ai écrit, tu sais que je suis au courant qu'elle était mariée avec François Tussaud puisque je l'ai... écrit! Je n'ai pas compris ton message à vrai dire...Mon texte:

        Si l'on veut appréhender au mieux ce qui a fait du musée Grévin l'un des plus célèbres lieux culturels au monde, il faut s'intéresser au destin artistique de Marie Tussaud, destin qui se mêle à celui d'un médecin, anatomiste et sculpteur sur cire franco-allemand, nommé Philippe Mathé-Curtz (1737-1794), dit Curtius.

         En 1761, Curtius prit à son service comme femme de ménage Anne Made, une jeune veuve qui avait une fille, Marie Greshlotz, la future Madame Tussaud. 

         La petite Marie appela Curtius « mon oncle » et celui-ci lui enseigna l’art du modelage ainsi que différentes considérations anatomiques. L'attention manifestée par Curtius permit à Marie de réaliser avec talent, en 1777, son premier visage de cire, celui du philosophe Voltaire. En 1778, elle conçut, avec autant de réussite, les portraits de Jean-Jacques Rousseau et de Benjamin Franklin.

         En 1765, Curtius avait créé à Paris un cabinet de portraits en cire et depuis le portrait qu'il avait fait de Madame du Barry, la maîtresse de Louis XV, le succès ne s'était pas démenti. 

         En 1776, il présenta au Palais-Royal (au numéro 17 de la galerie Montpensier, actuelle boutique du fabriquant de médailles Bacqueville, une autre histoire...) la dernière version de son exposition de figures, consacrée aux célébrités de son temps, et la foule parisienne se déplaça en masse. Six ans plus tard, boulevard du Temple, il ouvrit « la Caverne des Grands Voleurs » où il prit plaisir à exposer des brigands, des repris de justice et des scènes de crime qui préfiguraient ce qu'on a appelé La Chambre des Horreurs.

         

        Il moula les effigies de nombreux guillotinés et immortalisa les traits de révolutionnaires comme Robespierre et Marat. A ses côtés, Marie Greshlotz put réaliser des moulages des têtes de Louis XVI et de Marie-Antoinette.

         

        Pendant plusieurs années, Marie s'entendit bien avec le peuple et la noblesse mais, calomniée par un certain Jacques Dutruy, aide-exécuteur du bourreau Samson, elle fut arrêtée par les Révolutionnaires. Elle partagea alors la cellule de Joséphine de Beauharnais, future épouse de Napoléon.

         

        Elle allait être emmenée à la guillotine quand le peintre Jacques-Louis David réussit à intercéder en sa faveur. Il obtint in extremis du Tribunal Révolutionnaire qu’elle soit libérée pour créer les masques mortuaires des décapités. Elle eut donc l'opportunité de modeler les visages de Marie-Antoinette et de Robespierre. Elle réalisa aussi le masque mortuaire de Marat, dit « l’Ami du Peuple », assassiné dans son bain par Charlotte Corday.

         

        En 1791, après la mort de Curtius, Marie hérita la collection d’œuvres en cire de son mentor et en 1795, elle épousa un ingénieur civil nommé François Tussaud qui lui donna deux fils, Joseph et François. Sept ans plus tard, séparée de son mari, elle se rendit à Londres où elle entra dans la troupe de Paul Philidor, un magicien itinérant. Pendant des années, elle présenta, de ville en ville, des figures de cire au public puis, en 1835, elle parvint à ouvrir à Londres, à Baker Street (les fans de Sherlock Holmes apprécieront!) son propre musée sous le nom de Madame Tussaud.

         

        Rédigeant ses Mémoires à partir de 1838, elle mourut paisiblement le 15 avril 1850 et son œuvre a perduré. A Londres, une plaque mortuaire en son honneur fut installée du côté droit de la nef de l’église Saint-Mary à Cadogan Street.Bisous...  

    5
    Vendredi 23 Février à 08:07

    Merci pour cette promenade historique et poétique ! C'est toujours un enchantement de te suivre....

    Bisous

      • Vendredi 23 Février à 14:24

        Merci à toi chère Albiréo et gros bisous...

    4
    Vendredi 23 Février à 05:58

    Le Petit Prince m'a toujours fait rêver ...

    Certaines œuvres sont tellement saisissantes que si elles avaient la parole elles seraient bien plus vraies que les modèles.

    Bravo pour cet article Cendrine , j'ai aimé

    Bon et doux weekend 

    Bisous

    timilo

    3
    Sissi94
    Jeudi 22 Février à 21:44

    Merci pour cette belle promenade dans le temps.

    Il y a quelques années, j'y avais accompagné mon Grand Zouzou. Il avait les yeux qui brillaient devant tant de personnages .

    A la prochaine promenade parisienne.

    Amitiés.

    Sylvie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :