• Clara Zetkin et la Journée Internationale des Femmes

     

    Image001.jpg

     

    Image002.jpg

    Ce visage est celui de Clara Zetkin (1857-1933), enseignante et journaliste allemande qui fut l'instigatrice de la Journée Internationale des Femmes. Farouchement rebelle à toute forme d'oppression envers les femmes mais ne reniant certainement pas la présence des hommes à leurs côtés, Clara Zetkin fonda en 1890 la célèbre revue Die Gleichheit : L’égalité.

     

    Elle mena des actions révolutionnaires qui marquèrent profondément nos sociétés.

     

    A Copenhague en 1910, à l'occasion de la 2ème conférence internationale des femmes socialistes, elle proposa d’organiser, devant une centaine de participantes originaires de dix sept pays, une « Journée internationale des femmes » associée à la bataille du droit de vote.

     

    Image003.jpg

    Copenhague, 1910... Sur cette photographie du VIIIe Congrès de l'Internationale Socialiste, nous apercevons en position quasi centrale, au premier plan, Clara Zetkin qui tient la main d'Alexandra Kollontaï (1872-1952).

     

    Militante féministe, socialiste et communiste, Alexandra Kollontaï fut la première femme à faire partie d'un gouvernement. Elle fut aussi la première ambassadrice de l'Histoire et déploya ses talents en Suède, en Norvège et au Mexique.

     

    Image004.jpg

     

    Le 8 mars 1914, les femmes réclamèrent le droit de vote en Allemagne et elles réussirent à l’obtenir, le 12 novembre 1918. En France, elles durent attendre le 21 avril 1944 pour qu'une ordonnance du Comité français de la Libération nationale, signée par Charles de Gaulle, leur accorde enfin ce droit.

     

    Image005.jpg

     

    En 1915, Clara Zetkin connut la prison à cause de ses idées pacifistes et en 1916, elle joua avec la célèbre militante féministe Rosa Luxemburg (1871-1919), un rôle déterminant dans la création du parti communiste allemand.

     

    Image006.jpg

    Clara Zetkin et Rosa Luxemburg

     

    Élue au Reichstag en 1920, Clara Zetkin fut témoin de la montée du Nazisme en Allemagne et en URSS, l’ascension de Staline la fit s'éloigner pendant un temps de l’Internationale communiste.

     

    Le 30 août 1932, âgée de 75 ans, elle prononça, en tant que « doyenne du Reichstag », le discours d’inauguration du Parlement où les « chemises noires » étaient en nombre dominant. Fidèle à ses convictions rebelles, elle appela à lutter, devant les principaux intéressés, contre les glaçantes idées du Nazisme.

     

    Image007.jpg

    Image Secoursrouge.org

     

    Ce fut sa dernière intervention en public. Exilée à Moscou, elle y trouva la mort, le 20 juin 1933, dans des conditions qui n'ont jamais élucidées. Sa tombe est située sur la place Rouge, le long d'un mur qui borde le Kremlin.

     

    Image008.jpg

     

    Tout au long de sa vie, cette dame a dénoncé la violence du capitalisme et l’oppression des femmes dans tous les milieux. Elle a défendu les droits des femmes au travail, milité pour l’éducation mixte et laïque, l'équité des salaires entre les hommes et les femmes, le droit des femmes à s'impliquer en politique. Elle a lutté contre les dérives du mariage et la notion de viol conjugal. Elle a milité pour le libre choix des partenaires amoureux qu'ils soient du même sexe ou du sexe opposé, le droit des femmes à disposer de leur corps et à affirmer leur sexualité, pour le divorce par consentement mutuel, l’accès à la contraception et la dépénalisation de l’avortement. Dans de nombreux discours, elle a insisté sur l'importance de ne pas élever différemment filles et garçons, les garçons devant participer, tout comme les filles, aux tâches ménagères.

     

    Suite à son combat, trois dates majeures sont associées à la Journée des Femmes...

     

    Le 8 mars 1921, par décret de Lénine, chaque journée du 8 mars fut considérée comme celle des femmes. Le 8 mars 1977, les Nations Unies l'ont reconnue et le 8 mars 1982, elle a été officialisée en France. Une journée symboliquement forte mais qui ne doit pas nous faire oublier qu'il existe encore de nombreux combats à mener. Il faut se battre pour que la culture finisse par triompher là où elle est menacée, pour la véritable égalité des salaires, pour l'intégrité du corps féminin dans les pays où l'on perçoit la femme comme une vulgaire marchandise. Continuer à lutter pour que, partout dans le monde, les petites filles qui cherchent à s'instruire puissent le faire sans risquer d'être blessées ou pire...

    Ne pas baisser la tête devant l'adversité, ne pas accepter d'être manipulées dans quelque domaine que ce soit...

     

    Image009.jpg

     

    Pour les personnes qui désirent le lire, voici le discours prononcé par Clara Zetkin devant « l'assemblée des chemises noires »... Il entre en résonance avec bien des aspects de notre époque et nous dit combien il est essentiel d'aller voter, en son âme et conscience...

     

    « Mesdames et Messieurs,

    Le Reichstag se réunit dans une situation où la crise du capitalisme... Que dis-je son déclin accable les très larges masses laborieuses d’Allemagne et leur inflige les souffrances les plus épouvantables. Les millions de chômeurs que les maigres allocations dont on leur fait (ou dont on ne leur fait pas) l’aumône n’empêchent pas de mourir de faim seront rejoints cet automne et cet hiver par des millions d’autres. La famine, qui est aussi le sort de tous ceux qui ont besoin d’aide sociale, s’aggrave. Quant aux travailleurs qui ont encore un emploi, les bas salaires les empêchent de renouveler leur force nerveuse et musculaire usée au maximum par la rationalisation et, a fortiori, de satisfaire le moindre besoin culturel. En se poursuivant, le démantèlement des conventions collectives et des organes de conciliation va faire baisser encore les salaires de misère. Un nombre croissant d’artisans et de petits industriels, de petits et moyens paysans sombrent dans le désespoir et la ruine. Le déclin économique, les coupes sombres dans les dépenses culturelles réduisent à néant les bases économiques de la création intellectuelle et ôtent de plus en plus aux créateurs la possibilité de mettre en œuvre leurs forces et leurs connaissances.

    L’incendie allumé en Orient que l’Occident attise de toutes ses forces dans l’espoir qu’un océan de flammes engloutisse l’Union soviétique et la construction du socialisme, pourrait bien attirer sur l’Allemagne aussi une abominable terreur, susceptible d’éclipser l’œuvre de mort et de destruction de la dernière guerre mondiale. Le pouvoir politique en Allemagne est aujourd’hui aux mains d’un cabinet présidentiel formé sans l’assentiment du Reichstag, composé des hommes de main du grand capital monopoliste et des grands agrariens et dont les généraux de la Reichswehr constituent l’élément moteur. Malgré ses pouvoirs discrétionnaires, le cabinet présidentiel a échoué devant tous les problèmes actuels de politique intérieure et de politique étrangère. Sa politique intérieure est marquée, comme celle des précédents gouvernements, par la pratique des décrets-lois, lois scélérates qui décrètent la misère et augmentent celle qui règne déjà. En même temps, ce cabinet foule aux pieds le droit des masses à lutter contre la misère. Ceux qui ont besoin de l’aide sociale et ceux qui y ont droit, ce sont, pour le gouvernement, les gros agrariens endettés, les industriels faillis, les requins de la finance, les armateurs, les spéculateurs et trafiquants sans scrupules. Toute sa politique fiscale, douanière, commerciale, consiste à prendre aux larges couches du peuple travailleur pour donner à de petits groupes de profiteurs et à aggraver la crise en restreignant davantage la consommation, les importations et les exportations. Sa politique étrangère aussi est placée sous le signe du mépris pour les intérêts des travailleurs. Déterminée par les appétits impérialistes, elle conduit l’Allemagne à dépendre de plus en plus des grandes puissances du Traité de Versailles, malgré les hésitations qui la font louvoyer entre les coups de gueule des traîneurs de sabres et les bassesses les plus plates, et elle compromet ses relations avec l’Union soviétique, le seul État qui, par sa politique de paix sincère et son essor économique, puisse offrir aux travailleurs allemands un véritable soutien.

    Le solde du cabinet présidentiel est déjà lourdement débiteur depuis les meurtres des dernières semaines, dont il porte l’entière responsabilité en ayant levé l’interdiction de porter l’uniforme prononcée contre les S.A. nationaux-socialistes et en favorisant ouvertement ces troupes fascistes de guerre civile. C’est en vain qu’il cherche à faire oublier sa culpabilité politique et morale en se chamaillant avec ses alliés sur la répartition du pouvoir dans l’État ; le sang versé en fait pour toujours un complice des assassins fascistes. L’impuissance du Reichstag et la toute puissance du cabinet présidentiel sont l’expression de la décadence du libéralisme bourgeois, qui accompagne nécessairement l’effondrement du mode de production capitaliste. Cette décadence se retrouve entièrement dans la social-démocratie réformiste qui se place en théorie et en pratique sur le terrain pourri de l’ordre social bourgeois.

    La politique du gouvernement Papen-Schleicher n’est rien autre que la continuation ouverte de la politique du gouvernement Brüning toléré par les sociaux-démocrates, précédée elle-même par la politique de coalition de la social-démocratie qui lui avait ouvert la voie. La politique du « moindre mal » confirmait les forces réactionnaires dans la conscience qu’elles avaient de leur puissance et ne pouvait, et ne peut encore, manquer d’engendrer le pire de tous les maux : habituer les masses à la passivité. On leur demande de renoncer à mettre en jeu la puissance dont elles disposent à l’extérieur du parlement. De cette façon, c’est le rôle du parlement dans la lutte de classes du prolétariat que l’on réduit aussi. Il est possible aujourd’hui dans certaines limites d’utiliser le parlement pour la lutte des travailleurs, mais uniquement s’il s’appuie sur de puissantes actions des masses à l’extérieur de ses murs. Avant que le Reichstag ne puisse prendre position sur des problèmes particuliers de l’heure, il faut qu’il ait compris quelle est sa tâche essentielle, et qu’il l’ait accomplie : il faut qu’il renverse le gouvernement qui tente, au mépris de la Constitution, de mettre le parlement complètement à l’écart.

    Le Reichstag pourrait aussi saisir la Haute Cour de Leipzig d’une plainte contre le Président du Reich et les Ministres pour viol de la Constitution et pour les nouveaux viols de la Constitution qu’ils projettent. Mais il est vrai qu’une plainte devant cette haute instance reviendrait à demander à Lucifer de condamner Belzébuth. Bien entendu, ce n’est pas un vote du parlement qui peut briser le pouvoir d’un gouvernement qui s’appuie sur l’armée et sur tous les autres moyens dont dispose le pouvoir d’État bourgeois, sur la terreur exercée par les fascistes, la lâcheté du libéralisme bourgeois et la passivité d’une grande partie du prolétariat, des travailleurs. Le renversement du gouvernement au parlement peut seulement donner le signal de la levée en masse des travailleurs à l’extérieur du parlement. Et ceci afin de jeter dans la bataille tout le poids économique et social des masses, et aussi toute la force de leur nombre.

    Dans cette bataille, il s’agit d’abord et avant tout d’abattre le fascisme qui veut réduire à néant, par le fer et par le sang, les manifestations de classe des travailleurs, en sachant bien, comme nos ennemis, que la force du prolétariat ne dépend pas du nombre de sièges au parlement, mais qu’elle est ancrée dans ses organisations politiques, syndicales et culturelles. La Belgique montre aux travailleurs que la grève de masse conserve sa force, même à une époque de crise économique aiguë, à condition qu’en employant cette arme les masses soient résolues et prêtes à ne reculer devant aucun sacrifice, ni devant l’extension de la lutte, prêtes à répondre par la violence à la violence de leurs ennemis.

    Mais la démonstration de force du peuple travailleur à l’extérieur du parlement ne doit pas se limiter au renversement d’un gouvernement anticonstitutionnel ; elle doit aller au delà de cet objectif limité et se préparer à renverser l’État bourgeois et son fondement, l’économie bourgeoise. Toutes les tentatives d’atténuer, et a fortiori de résoudre la crise en restant sur le terrain de l’économie capitaliste ne peuvent qu’aggraver le mal. Les interventions de l’État ont échoué, car ce n’est pas l’État bourgeois qui tient l’économie, c’est au contraire l’économie qui tient l’État bourgeois. Entre les mains des possédants, l’appareil d’État ne saurait être utilisé qu’à leur avantage et au détriment des larges masses populaires qui travaillent, qui produisent et qui consomment. Une économie planifiée sur la base du capitalisme est une contradiction en soi. Les tentatives en ce sens ont toujours achoppé sur la propriété privée des moyens de production. La planification de l’économie n’est possible que si l’on abolit cette propriété privée. La seule et unique voie pour surmonter les crises économiques et écarter tous les dangers de guerre impérialiste, c’est la révolution prolétarienne qui supprime la propriété privée des moyens de production et garantit ainsi la possibilité de planifier l’économie. La meilleure preuve historique en est la Révolution russe. Elle a montré que les travailleurs ont la force de jeter à terre tous leurs ennemis, d’abattre les rapaces impérialistes en même temps que le capitalisme dans leur propre pays et de déchirer des traités d’asservissement comme celui de Versailles. L’État soviétique confirme aussi que les travailleurs ont la maturité nécessaire pour construire un nouvel ordre économique où le développement économique de la société peut aller sans ces crises désastreuses, précisément parce qu’a été supprimée la cause du mode de production anarchique, la propriété privée des moyens de production.

    La lutte des masses laborieuses contre la misère qui les opprime maintenant est en même temps une lutte pour leur libération totale. C’est lutter contre le capitalisme qui exploite et avilit, pour le socialisme qui délivre et libère. C’est vers ce but lumineux que les masses doivent tourner constamment leurs regards, sans se laisser troubler par des illusions sur la démocratie libératrice, et sans se laisser effrayer par la brutalité du capitalisme, qui cherche son salut dans un nouveau génocide universel, dans les assassinats fascistes et la guerre civile. La nécessité de l’heure, c’est le front uni de tous les travailleurs pour repousser le fascisme, et pour conserver ainsi aux esclaves de l’exploitation la force et la puissance de leurs organisations, et même tout simplement pour les conserver en vie.

    Devant cette impérieuse nécessité historique, toutes les opinions politiques, syndicales, religieuses, idéologiques, qui nous entravent et nous séparent, doivent passer au second plan. Tous ceux qui sont menacés, tous ceux qui souffrent, tous ceux qui aspirent à se libérer doivent faire partie du front uni contre le fascisme et ses fondés de pouvoir au gouvernement ! Tous les travailleurs doivent se retrouver et s’affirmer contre le fascisme, telle est la condition indispensable pour que se constitue le front uni contre la crise, les guerres impérialistes et leur cause, le mode de production capitaliste. Le soulèvement de millions de travailleurs, hommes et femmes, en Allemagne, contre la faim, la privation de leurs droits, les assassinats fascistes et les guerres impérialistes est une expression de l’indestructible communauté de destin de tous les travailleurs du monde.

    Cette communauté de destin internationale doit devenir une communauté de combat solidement forgée par les travailleurs partout où le capitalisme étend sa domination, une communauté de combat avec nos frères et nos sœurs soviétiques qui nous ont précédés dans l’assaut. Les grèves et les soulèvements dans les pays les plus divers sont des signes enflammés dont la lumière montre à ceux qui combattent en Allemagne qu’ils ne sont pas seuls. Partout les déshérités et les humiliés s’apprêtent à la conquête du pouvoir. Dans le front uni des travailleurs qui se forme aussi en Allemagne ne doivent pas être absentes les millions de femmes qui portent encore les chaînes de l’esclavage de leur sexe, et qui sont de ce fait livrées à l’esclavage de classe le plus dur. Et aux tout premiers rangs, c’est la jeunesse qui doit lutter, la jeunesse qui aspire à s’épanouir librement, mais qui n’a aujourd’hui d’autres perspectives que l’obéissance aveugle et l’exploitation dans les colonnes des esclaves du travail. Dans ce front uni ont aussi leur place tous les créateurs intellectuels dont le savoir et la volonté d’accroître le bien être et la culture de la société ne peuvent plus s’exercer aujourd’hui dans l’ordre bourgeois. Puissent-ils tous rejoindre le front uni de combat, les esclaves salariés, les corvéables du capital, tous ceux qui sont à la fois les supports et les victimes du capitalisme !

    En ma qualité de doyenne d’âge et dans l’espoir que, malgré mon invalidité actuelle, j’aurai encore le bonheur d’ouvrir, en qualité de doyenne d’âge, la première session du Congrès des Conseils de l’Allemagne soviétique, je déclare ouverte la session du Reichstag. »

     

    Imaginez-vous prononcer ces mots devant un parterre de nazis ! Respect, madame Zetkin !

     

    Image010.jpg

     

    Bonne fête à vous mesdames... Cette rose exprime mes pensées d'amitié... Soyons « célébrées » et n'oublions pas les hommes de nos vies, ceux qui savent être présents, sensibles, complices et profondément amoureux ! Nos amis masculins également... Merci de votre fidélité, grosses bises et à bientôt...

    Plume

    « Arbres remarquables : les grands platanes du jardin du Luxembourg et d'autres jardins de Paris...J'ai retrouvé mon blog ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    75
    Vendredi 7 Avril à 17:49

    coucou avec une belle journée mais du vent froid et des voisins qui font du bruit a partir de 22h je râle et c'est encore moi la mauvaise !

    y'a des jours je rêve d'une ile déserte mais vraiment déserte , du moment que j'ai un bananier pur manger c'est bon!

    tes voisins sont sympas?

    bisous

     

    74
    Mardi 21 Mars à 13:11

    je passe te souhaiter une douce journée

    ici on reparle que des attentats de l'année passée ...

    demain ça fera un an ... pensées a tout les morts inutiles dans ce monde de violence ...

    sinon moi j'attends un rayon de soleil pour le printemps et réchauffer les coeurs

    Photo

    73
    Lundi 20 Mars à 21:26

    chère Cendrinte j'ai bien reçu tes messages chaleureux!   gentils comme une pluie 'étoilée de paroles douces qui nous encouragent à continuer la chaine de l'amitié au travers des écrits et des photos sur ce qui nous touche et qu'on souhaite transmettre aux autres par le partage de choses simples comme nos pensées et les images que nous pouvons capturer grâce à cette merveille qu'est devenu un appareil photo numerique !!!

    je te laisse un panier de belles roses, virtuelles bien sûr, mais bien imaginées !

    bisous chére Cendrine, je te souhaite une meilleure santé et beaucoup de bonheur

    Angie

    72
    Lundi 20 Mars à 18:37

    Bonsoir ma douce Cendrine,

    Je n'arrivais pas à entrer ici, comme si ton blog n'existait plus. J'ai insisté et cherché sur le net, car le lien dans les coms que tu écris dans mon blog ne fonctionnait pas. ouf !

    Je suis là pour te souhaiter un doux printemps et que toutes les fleurs de cette belle saison emplissent ton coeur de bonheur et d'espoir.

    Merci d'être juste toi pour nous.

    Prends soin de toi et bonne semaine.

    Lolli

    71
    Lundi 20 Mars à 17:22

    Bonsoir Cendrine,

    Super ton blog est de retour, ça été plus rapide que pour le mien lol !!

    Tu dois aller mieux ... Tu as vu ce sale temps pour ce premier jour de printemps, grrrrr !!

    Passe une bonne soirée, grosses bises, Véronique

      

    70
    Lundi 20 Mars à 17:16

    coucou

    parait que c'est le printemps depuis 11h du mat

    mais le ciel est pluvieux et un vent froid ....

    bisous

     

    Photo

    69
    Dimanche 19 Mars à 01:05

    Bonjour Cendrine,

    Je suis rentrée tard hier soir, mais je passe dans ma nuit prendre de tes nouvelles et te souhaiter un bon dimanche. Un temps bien craspouille et beaucoup de vent hier, j'espère que le temps de ce dimanche sera meilleur.

    Passe une bonne journée, grosses bises, Véronique

    Résultat de recherche d'images pour "Bouquet roses orange"

    68
    Samedi 18 Mars à 11:45

    un petit coucou Cendrine très bel article ,une petite excuse car je suis en train de tailler mes rosiers et comme j'en ai plus de 70 c'est beaucoup de travail ,je te souhaite un très bon Samedi,bises

    67
    Samedi 18 Mars à 10:16

    Accueil

    Bonjour Cendrine, le soleil brille  mais la température était fraîche ce matin...

    Bon samedi, gros bisous

    66
    Samedi 18 Mars à 10:00

    coucou avec la pluie le chien arrivé ce matin est trempé ... mais tu sais lui c'est un chien d'exposition donc il adore le séche cheveux loll c'est marrant de le voir se rouler devant le séche cheveux loll

    là il veut jouer avec Picasso et ça c'est pas gagné loll

     je te souhaite un bon we ici la nuit sous la pluie et la journée continue comme ça aussi pfff

     bisous

    65
    Vendredi 17 Mars à 15:02

    Bonjour Cendrine,

    Je suis bien contente qu'hier tu as pu profiter du soleil. J'aime bien le quartier du Marais aussi, un quartier avec un passé historique important. 

    Aujourd'hui c'est un peu plus gris, mais il fait bon quand même. 

    Passe une très bonne journée, prends soin de toi, reposes toi aussi. Grosses bises, Véronique

    Résultat de recherche d'images pour "rose ancienne rose pale"

    64
    Vendredi 17 Mars à 10:30

    Accueil

    Bonne journée Cendrine, gros bisous

    63
    Vendredi 17 Mars à 08:12

    Coucou ma Cendrine,

    Ça va dis ? sarcastic

    Profite du soleil si possible, ça donne bon moral ma douce.

    Je te souhaite un doux vendredi et un bon week end, chez nous il devrait encore faire soleil. Il y a des fleurs partout et le printemps est déjà bien là avant l'heure. C'est cool !
    J'espère que tout va bien par chez toi. Merci pour ta gentille et fidèle présence.
    Je bois un café et je t'offre ce que tu veux, puis je file. Je pense bien à toi.Prends soin de la belle personne que tu es.
    Lolli

    62
    Jeudi 16 Mars à 17:40

    un petit coucou rapide ,

    pas mal de boulot et là il fait super beau!

    ici quand on frôle les 20° c'est comme en été loll

    bisous a demain

     

    Photo

    61
    Jeudi 16 Mars à 10:02

    Accueil

    Bonjour CENDRINE, un petit coucou pour te souhaiter de passer un bon jeudi ensoleillé..

    Gros bisous

    60
    Jeudi 16 Mars à 08:52

    Bonjour Cendrine,

    Un petit bonjour de la parisienne. Prends soin de toi et passe une bonne journée. Grosses bises, Véronique

    Image associée

    59
    Mercredi 15 Mars à 17:59

    coucou avec un ciel moitié blanc moitié bleu , le vent reste frais mais au soleil et sans vent il fait presque chaud!

    j'en profite pour finir mes semis

    et me chamailler avec les merles qui me grattent toute la terre ...

    bisous et a demain

    58
    Mercredi 15 Mars à 10:57

    Accueil

    Bonjour Cendrine, la journée s'annonce belle et chaude, j'espère qu'il en est de même pour toi..

    Bonne journée, gros bisous

    57
    Mercredi 15 Mars à 10:14

    Bonjour Cendrine,

    Oui tu as bien raison de vouloir parler à ton tour des Serres d'Auteuil, c'est une honte !! Ils ont pris l'excuse que les serres techniques et les serres chaudes n'étaient pas classées, alors que la serre principale est classée, donc celle la ils n'y toucheront pas. Mais il n'y a pas que ça, ils ont également massacré de superbes arbres, plus vieux qu'eux, ça, ça fait mal au coeur. 

    Hidalgo je ne peux pas la voir, il n'y a que le fric qui compte pour elle. Tu as vu pour la Samaritaine, il va y avoir des logements sociaux. L'Île de la Cité est un quartier magnifique, le plus beau de Paris pour moi et excuses moi, mais y mettre une certaine catégorie de gens, ça va mal finir. Pauvre pont Neuf, pont des Arts, la Seine, le jardin des Tuileries oh la la ça me fout la trouille !! Le Grand Paris, pffffff ils vont pouvoir venir à leur guise, écrire sur les murs, les monuments, et les touristes les pauvres ... 

    Passe une bonne journée Cendrine, prends soin de toi, amitié, Véronique

    Image associée

    56
    Mardi 14 Mars à 21:28

    Une femme étonnante qui méritait bien un si bel hommage !

     Le poète a toujours raison

    Qui voit plus haut que l'horizon
    Et le futur est son royaume.
    Face à notre génération,
    Je déclare avec Aragon:
    La femme est l'avenir de l'homme.

    gros bisous

    gérard

    55
    Mardi 14 Mars à 15:31

    je te souhaite un bel après midi , ici beau soleil ce matin même si le vent reste frais mais là le ciel devient gris

    on approche du printemps mais toujours pas une journée entière de soleil et ciel bleu

     bisous

     

    Photo

    54
    Mardi 14 Mars à 14:47

    Une grande dame annonciatrice de nos Simone de Beauvoir et Elsa Triolet, du courage, une vocation et un énorme besoin de reconnaissance du droit à l'égalité ou à la singularité, sans que l'on bafoue la dignité humaine. Merci Cendrine de nous en apprendre davantage sur une femme qui nous a permis d'être telles que nous sommes aujourd'hui. Grosses bises à toi.

    53
    Mardi 14 Mars à 11:25

    Je rentre d'une escapade à LYON de plusieurs jours et je rattrape mon retard dans la lecture des blogs

    Il y a des femmes extraordinaires et Eve en fait partie

    je te souhaite une belle journée

    PS : ( De retour d'une escapade à LYON - Nouveau départ le 2 avril pour la côte basque )

    52
    Mardi 14 Mars à 10:45

    Accueil

    Bonne journée Cendrine, gros bisous

    51
    Lundi 13 Mars à 13:27

    Accueil

    Bonjour Cendrine, j'espère que tu as passé un bon dimanche... Gros bisous

    50
    Lundi 13 Mars à 10:39
    j'espère que tu as pu un peu te reposer je te souhaite une belle et douce semaine ... bientôt le printemps , ce matin ciel clair un peu laiteux mais temps doux ....
    49
    Lundi 13 Mars à 08:42

    Bonjour Cendrine,

    Aujourd'hui je parle des Serres d'Auteuil, la F.F.T. a gagné, les travaux ont repris, cette fois c'est bien fichu !! Une honte, encore le fric qui a gagné, tout ça pour un tournoi qui se déroule une fois par an !! je suis dégoûtée !!

    Passe une très bonne journée, le soleil brille déjà, je t'embrasse Véronique

    Image associée

    48
    Lundi 13 Mars à 06:19

    Coucou ma Cendrine, merci pour ton amitié et je suis contente de te retrouver.

    Très bel hommage rendu aux femmes, je te reconnais bien là, toujours dans tous les combats de la vie. C'est un jour important et l'égalité n'est pas prête de régner dans ce monde, c'est un triste constat, non seulement on massacre cette pauvre terre, mais en plus on ne laisse pas la place qu'il convient à toutes ses femmes, qui ne méritent pas certains traitement. Un jour on le paiera, se sera trop tard.

    Heureusement tu es là ma douce amie, chacun de tes passages est un peu de bon temps et j'en profite hi hi !

    C'est bien moi lol, ça me fait plaisir de passer te voir et te souhaiter une douce semaine.
    Le printemps c'est dans huit jours et youpiiii ! Par ici les arbres sont en fleurs, c'est trop beau.
    Tout va bien par chez toi ? Merci pour ton amitié et tes gentils messages.
    Je t'offre un café et puis je file, il faut reprendre le chemin de ce qui fait une vie de tous les jours, allez op !
    Prends soin de toi.
    Lolli

    47
    Dimanche 12 Mars à 16:56

    Accueil

    Bonsoir CendrinE, je te souhaite de passer une fin de journée, gros bisous

    46
    Dimanche 12 Mars à 14:20

    Ma chère Cendrine, j'ai attendu l'âge de 21 ans (âge de la majorité à mon époque) pour trouver le courage de dire à mon père tout ce que j'avais sur le coeur; il faut dire que mes forces étaient décuplées par la future venue au monde de mon fils aîné et que je n'ai pas supporté, qu'une fois de plus, il me rabaisse et me traîne dans la boue (un enfant et je n'étais pas mariée!!!); j'ai passé mon enfance recluse, sortie de l'école pour aller travailler malgré les protestations de mon institutrice (l'école était mon refuge), il me terrorisait ainsi que ma mère. Mes quatre enfants (deux filles et deux garçons), je les ai élevés sans faire de différences et conduits avec les mêmes chances vers leur vie d'adulte; ils ont réuss et j'en suis fière.

    Combien faudra-t-il de journées de la femme pour tous soyons à égalité dans la société tout en conservant nos différences d'hommes et de femmes?

    Merci pour ce très bel article d'une combattante parmi d'autres, des femmes admirables!

    Bon dimanche et gros bisous.

    Jackie

     

    45
    Dimanche 12 Mars à 12:43

    Bonjour Cendrine,

    J'ai lu sur Facebook que tu avais eu encore des crises, pfffff ça me rend très triste. Y'a rien d'efficace pour au moins arrêter les crises ? Reposes toi Cendrine, passe un dimanche à t'occuper de toi, et puis tu as vu le printemps arrive, le soleil est là, ça remonte un peu le moral. Je t'embrasse bien fort, Véronique

     Image associée

    44
    Dimanche 12 Mars à 12:40

    je te souhaite un doux dimanche , il fait beau j'en profite au jardin

     bisous et a demain Photo

    43
    Dimanche 12 Mars à 12:28

    Bonjour Cendrine... Voilà longtemps que je n'étais pas passée pour cause de voyages assez nombreux encore ces derniers mois...je découvre ton admirable article sur cette page d'histoire et sur cette femme dont j'ignorais jusqu'à l'existence, ainsi que le combat de sa vie !! Et quelle vie...Incroyable la volonté et la pugnacité de cette femme et de son amie, qui ont réussi à faire passer dans l'esprit des hommes qui gouvernaient à l'époque, que les femmes doivent avoir des droits, dont celui du droit de vote ! Et ce discours prononcé devant ce parterre nazzi, est un formidable exploit, démontre un courage et une volonté sans faille...En France, elle mériterait d'avoir sa place au Panthéon !! Merci pour cet article très intéressant et bien documenté comme toujours..J'espère que ta santé se maintient et que tu ne souffres pas en ce moment..Bon week-end et grosses bises

    42
    Samedi 11 Mars à 16:16
    Véronique S.

    Cendrine , mon Amie ,

    Tu nous livres une nouvelle fois un article remarquable . Le 8 mars , cette date symbole est aujourd’hui un événement mondial. Depuis lors, les revendications n’ont cessé de s’affirmer à l’échelle de la planète. Être une femme pour certaines d'entre nous est encore pénible sur cette planète, quel que soit le pays. Mais si, pour certaines, la célébration de la 107ème année de la Journée internationale de la femme frise le ridicule, pour d’autres, les expositions, vernissages et autres manifestations à caractère socioculturel permettront à tout le moins de relancer l’impératif débat sur leurs préoccupations, leurs aspirations, leurs difficultés, les violences familiales et culturelles et donc sur l’indispensable égalité des droits. “Une femme est aussi un être humain”, écrivait Malraux. Je me souviens de la première fois où j'ai pris conscience de la vraie portée du 8 mars , je n'avais pas encore 20 ans et je me suis sentie porter par cette joie féminine mais en même temps je me demandais pourquoi les femmes devaient défendre leurs droits,comme si c'était acquis pour moi, naïve que j'étais alors.
    je me souviens très bien de ce vent de liberté féminin qui jaillissait dans les rues,dans les coeurs.  Cette journée réservée aux femmes permet de marquer une date pour secouer les consciences mais les prises de conscience doivent être continuelles et entretenues quelles que soient les circonstances, comme une philosophie d'être à l'égard des êtres humains, de tous les êtres vivants.
    Le prendre soin des Autres et de soi, 365 jours sur 365 jours.

    Je te souhaite une douce fin de semaine . Le printemps s'est faufilé sur les chemins d'un hiver finissant et fleurit arbres et plantes et comme il est doux de ressentir les premières chaleurs d'un soleil qui peu à peu vaincra à nouveau les ténèbres .

    Je t'embrasse de toute ma sincère affection .

    Véronique

    Résultat de recherche d'images pour "fée du printemps"

    41
    Samedi 11 Mars à 15:06

    alors ce matin j'en ai profité dehors , scié et semé aussi

    épinard, cerfeuil ,les lys tigrées ,la nigelle ...

    car là le ciel change deja , c'était juste un peu de répit c'est repartit pour un ciel gris

    c'était trop beau pour durer ... on est encore en hiver

     bisous et a demain

     

    Photo

    40
    Samedi 11 Mars à 09:53

    Accueil

    Bonjour Cendrine, c'est par une matinée ensoleillée que je t'envoie de bons baisers

    39
    Vendredi 10 Mars à 21:54

    bonsoir chère Cendrine! Quel discours ! Quel courage qui devait être celui de ces femmes qui luttaient au péril de leur vie

    le combat est toujours d'actualité dans grand nombre de pays, les filles et les femmes ont encore des conditions misérables où les traditions, les injustices, et la souffrance controllent leur vie et d'où elles ne peuvent s'échapper!

    beau partage Cendrine, il ne faut pas oublier ces femmes courageuses

    je j'embrasse affectueusement

    Angie

    38
    Vendredi 10 Mars à 16:15

    Bonjour Cendrine,

    Tu as vu ce beau soleil, que ça fait du bien, pourvu que ça dure tout le weekend.

    J'espère que tu vas bien et que tu as passé une bonne journée. Prends soin de toi, grosses bises, Véronique

    Forêt de Rambouillet

    Résultat de recherche d'images pour "rambouillet foret"

    37
    Vendredi 10 Mars à 15:19

    coucou alors ici enfin une journée sans pluie!

    j'en profite car j'avais un tas de palettes a scier en retard et sous la pluie pas possible de scier

    j'espère que ce we il fera un peu ou même beaucoup de soleil!

     bisous Photo

    36
    Vendredi 10 Mars à 14:31

    Ceci est un copié-collé

    Bonjour les amis,

    Un petit mot pour vous dire que je ne vous abandonne pas. Je passe lire vos billets même si je ne laisse pas de commentaire. Toujours très occupée par la paperasse et les dossiers CARSAT, MDPH, APA et maintenant A2GR. Zeus n’a pas épargné la Bretagne et lundi dernier, dans ma campagne bretonne, j’ai revécu les souvenirs de Lothar en décembre 1999 quand j’habitais encore dans les Yvelines. Des dégâts mineurs sur le portail électrique, quelques pièces se sont fait la malle, le châtaigner a tenu le coup, alors que dans le village, quelques arbres ont été déracinés, tout comme certaines toitures qui ont perdu quelques ardoises ou plaques de tôles. Impressionnant en terre, même si je suis une habituée des tempêtes sur mon île. Le fort coup de vent à l’île de BATZ était passé la veille.

    Je continue à écrire la suite des aventures de Meg, l’inspiration revenant doucement.

    A bientôt et profitez du beau temps qui ce matin tente une belle percée.

      • Vendredi 10 Mars à 15:13

        Merci de tes nouvelles ma Zaza, je pense à toi et je suis ravie pour la future suite des aventures de Meg!!!

        On va encore s'éclater!wink2

        Gros bisous

        Cendrine

    35
    Vendredi 10 Mars à 12:06

    Quelle courage cette femme. Je n’en reviens pas.

    Un discours pareil devant des fascistes, il fallait le faire. Apparemment on n’a pas tardé à lui faire payer de tels propos.

    Il y a eu beaucoup de femmes de ce genre dans le passé, je pense à toutes ces femmes qui combattirent durant la Commune de Paris pour obtenir des droits nouveaux, et en particulier à Louise Michel.

      • Vendredi 10 Mars à 15:17

        Quel courage, en effet!!!

        J'avoue avoir aussi bien du mal à réaliser ce qu'elle a fait, devant des gens pareils...

        Louise Michel est une figure historique que j'aime beaucoup, une guerrière intelligente et généreuse. De tous temps, il y a eu des femmes qui n'ont pas abdiqué devant l'adversité, qui se sont battues pour les droits de tous et de toutes.

        Belle fin de journée Alain, j'espère que vos yeux vont mieux, amitiés

        Cendrine

    34
    Vendredi 10 Mars à 10:54

    Accueil

    Bonjour Cendrine, merci pour la jolie image que tu as déposée sur mon blog..

    Bonne journée, gros bisous

    33
    Jeudi 9 Mars à 10:16

    Accueil

    Bonjour Cendrine, merci pour ce bel article sur la journée de la femme..

    Je te souhaite de passer une bonne journée, gros bisous

    32
    Jeudi 9 Mars à 10:13

    je te souhaite une douce journée

    la météo m'use le moral , toujours très sombre et la pluie

     mais il fait doux

    samedi soir j'ai un chien blanc qui arrive pour 2 semaines , il va être beau avec la boue du parc ....

     bisous Photo

    31
    Jeudi 9 Mars à 10:12

    Merci pour cette très très intéressante piqûre de rappel, Cendrine.

     

    Merci aussi d'avoir pris la peine de nous donner à découvrir dans son intégralité l'intervention de Clara Zetkin au Reichstag. Bravo à elle, de toute évidence, pour l'avoir prononcée, certes, mais ce qui m'étonne, c'est le fait qu'elle ait pu le faire sans être immédiatement interrompue. Maintenant, son décès non élucidé à Moscou un an plus tard est-il en corrélation directe avec ses courageux propos ...

    Pour simple information : chez nous, en Belgique, le droit de vote est accordé aux femmes pour les élections communales (sauf pour les prostituées et les femmes adultères !!!) dès avril 1920 déjà. Malheureusement, aux élections parlementaires, elles devront attendre 1948 !

     

    J'épingle une remarque pénétrante à mes yeux dans vos propos : il est essentiel d'aller voter.

    Je ne comprends d'ailleurs pas qu'en France, le vote ne soit pas, comme chez nous, obligatoire ...

    30
    Jeudi 9 Mars à 09:09

    Bonjour Cendrine,

    Quand je pense à toutes ces femmes de part le monde qui sont bafouées, battues, qui n'ont pas le droit à la parole, qui sont mariées dès l'âge de 12 ans, parfois plus jeunes, vendues aussi, elles mettent un enfant au monde pratiquement tous les ans, dans des conditions horribles, battues parfois quand c'est une fille, car chez eux seuls les garçons comptent ... et je ne crois pas que ça ira en s'arrangeant ... 

    Passe une bonne journée, grosses bises, Véronique

    Résultat d’images pour femmes du monde coutume

    Résultat d’images pour femmes du monde coutume

    Résultat d’images pour femmes du monde coutume

    Résultat d’images pour femmes du monde coutume

    Résultat d’images pour femmes du monde coutume

    Résultat d’images pour femmes du monde coutume

    29
    Jeudi 9 Mars à 07:29

    Coucou ma douce Cendrine,

    Et oui c'est bien moi, pardon de passer rapidement, je veux juste te dire que je vais mieux maintenant. D'une bronchite, je suis passée à une pneumopathie qui m'a bien secouée. Je dois encore me reposer. Je ne t'oublie pas. Je reviendrai semaine prochaine en forme et nous reprendrons nos petites habitudes. J'espère que tout va bien par chez toi. Le temps ici gris et moche. Bon jeudi et bonne fin de semaine. Prends soin de toi.
    Lolli

      • Vendredi 10 Mars à 13:37

        Bien désolée ma Lolli, j'espère que tu vas encore bien récupérer. Surtout repose toi, tu n'as pas à t'excuser, je suis bien placée pour savoir qu'il faut se préserver et quand ça ne va pas on doit être à l'écoute de soi.

        Je t'embrasse, reste bien à l'abri des giboulées

        Cendrine

    28
    Jeudi 9 Mars à 06:16

    Le combat de ces femmes, je l'espère, ne sera pas oublié. Il faudra, cependant, garder à l'esprit que rien n'est acquis et qu'il faut continuer à faire valoir nos droits et à ne pas se laisser asservir. Malheureusement, je rencontre de plus en plus souvent des femmes qui soit par contrainte culturelle ou religieuse sont diminuées dans leurs activités ou tout simplement cachées. Le pire est que certaines le revendiquent. Sans compter tout le reste qui est notre ordinaire. Gros bisous et porte-toi bien !

    27
    Mercredi 8 Mars à 20:49
    C'était une grande dame !enrichissant ton article !Bonne fête Cendrine !
      • Jeudi 9 Mars à 00:13

        Merci beaucoup!

        Meilleures pensées pour toi aussi

        Cendrine

    26
    Mercredi 8 Mars à 19:37

    Un très bel hommage, je ne connaissais pas cette femme et son combat qui à l'époque était encore plus rude qu'aujourd'hui. Beaucoup de chemin parcouru jusqu'à nos jours, mais comme tu le dis il y a encore tant à faire! Merci pour ce beau billet! Je t'embrasse bien fortma douce

      • Mercredi 8 Mars à 20:32

        Je suis ravie de ton message et heureuse d'avoir pu écrire cet article que j'avais commencé à préparer l'année dernière sans pouvoir l'achever. Merci pour tes mots doux et cette ravissante image, je t'embrasse aussi bien fort ainsi qu'Emmanuel.Et je n'oublie pas Caty et Naty... Papouilles!!! wink2

        Cendrine

    25
    Albireo
    Mercredi 8 Mars à 19:02

    Merci pour ce bel article ! Le combat continue... Je le partage sur Facebook cool

    Bises. Albiréo

      • Mercredi 8 Mars à 20:19

        Merci beaucoup Albiréo, c'est très gentil!

        C'est un hommage qui me tenait à coeur.

        Belle soirée et mes pensées d'amitié, bisous

    24
    Mercredi 8 Mars à 17:55

    Voilà que j'apprends une chose sur cette grande dame ! A mon avis, il faut associer son nom à cette journée,et pourquoi pas l'appeler "Journée Zetkin" car c'est elle qui eut cette formidable initiative, n'est-ce pas...

    Bonne fête, chère Cendrine, et aussi à toutes celles qui postent sur ton magnifique blog.

    Je t'embrasse,

    Tahar

      • Mercredi 8 Mars à 20:29

        Merci de tes amicales pensées, de ta gentillesse et de ta galanterie qui s'expriment au fil des années. J'y suis très sensible.

        Il est vrai que le nom de Clara Zetkin mériterait d'être plus associé à cette journée dont elle a porté la symbolique à bout de bras, avec un courage jamais émoussé.

        Merci également pour les photos magnifiques qui nous accueillent sur ton blog. Je te souhaite une belle soirée. Grosses bises et mes pensées pour tes charmantes filles.

        Cendrine

    23
    Mercredi 8 Mars à 16:54

    Bonjour Cendrine, merci beaucoup pour l'historique, précis et détaillé sur la vie et l’œuvre héroïque de cette femme. C'est bien intéressant de se rappeler tout cela et merci à cette grande dame.
    Mais voilà, cela m'agace au plus haut point toutes ces journées et fêtes concernant la femme, uniquement la femme. Cette grande dame doit-être triste de voir que de nos jours l'égalité entre hommes et femmes est loin d'être faite.
    Dans certains métiers, la femme doit "prouver" malgré ses diplômes ses capacités d'obtenir des postes importants. Les salaires toujours inégaux pour le même boulot.
    La femme doit toujours se protéger des hommes malfaisants, dans les transports, la nuit, dans leur travail, (je peux en parler en tant que secrétaire).
    Quand aux violences faites aux femmes n'en parlons pas.
    Alors moi, je leur ferai bien leur fête ... aux hommes ! wink2
    Gros bisous et à bientôt !

      • Mercredi 8 Mars à 17:42

        Gros bisous pour toi aussi, Annick et plein de clins d'oeil tendresse!

        Oui, rendre hommage à cette dame me semblait indispensable, je voulais le faire l'année dernière mais j'étais à l'hôpital...

        Heureusement que des personnes de cette trempe existent. Sans son combat et sans cette journée qui a initié bien des choses, nous serions encore mal loties. Le combat continue plus que jamais, il n'a jamais cessé et ne cessera pas de sitôt...

        Avec mon amitié

        Cendrine

         

    22
    Mercredi 8 Mars à 16:35

    Bonjour Cendrine,

     

    Un grand merci pour cet article sur l’origine de cette journée internationale de la femme. Ce billet est absolument passionnant et formidablement bien documenté. Cette femme à fait preuve d’un grand courage et il semblerait qu’aujourd’hui il reste encore des différences et inégalités. Il faut fêter cette journée les femmes le méritent bien.

    Braco ma chère Cendrine, je t’embrasse très amicalement.

     

     

    Henri.

      • Mercredi 8 Mars à 17:45

        Un très chaleureux merci Henri, je suis très sensible à tes compliments.

        Cette journée est symboliquement forte mais elle ne doit pas faire oublier les nombreux combats qui restent à livrer.

        Je te souhaite une belle soirée, bien amicalement, gros bisous!

        Cendrine

    21
    Mercredi 8 Mars à 15:48

    Bonjour Cendrine,

    Voilà une femme que j'admire et que j'aurais aimé rencontrer (bon je sais, pas la même époque) mais je me serais très bien entendue avec elle ! quelle femme ! J'ai avalé ton article, un vrai régal, merci Cendrine, je vais le faire lire à mes filles ce soir !! 

    Encore merci ... Passe une très bonne soirée, grosses bises, Véronique

    Clara Zetkin sur le billet de 10 marks de la RDA.

     

      • Mercredi 8 Mars à 17:49

        Quelle femme, en effet!

        Il en faut de cette trempe là, je pense entre autres au discours du Reichtag...

        Je sais qu'il n'est pas évident de dire ce qu'on aurait fait mais nos côtés passionnés nous auraient sûrement poussées à rejoindre cette lutte,  j'y crois profondément.

        Merci pour l'image du billet, je l'avais vue mais je ne l'ai pas enregistrée dans mes images alors je suis contente que tu me l'aies envoyée.

        Gros bisous et belle soirée, ainsi qu'à tes filles, merci encore!

        Cendrine

    20
    Mercredi 8 Mars à 15:26

    Toujours tu es au rdv dans les jours  importants de l'année

    J'aime beaucoup ton article, je vais revenir pour le revoir avec plus de calme. Les photos sont magnifiques 

    Bonne journée des femmes ma Cendrine, prend soin de toi

    Gros bisous

    Rosa

      • Mercredi 8 Mars à 17:53

        Merci beaucoup ma chère Rosa.

        C'est un article qui me tenait à coeur. Je voulais parler de Clara Zetkin l'année dernière mais je n'ai pas pu le faire. Cette année, je suis contente. Il s'agit d'une héroïne moderne mais en nous toutes il y  aune héroïne en puissance. Il faut continuer à porter le flambeau, ne pas se résigner, ne pas baisser la tête et continuer à se battre contre les inégalités, avec ferveur et intensité.

        Grosses bises, belle soirée, amitiés

        Cendrine

    19
    Mercredi 8 Mars à 13:07

    Coucou Cendrine

    Respect pour cette grande Dame ! merci à toi pour cette belle rose

    Je te souhaite une douce et belle journée, chez nous encore bien froid, je suis gelée mais pas de pluie

    Gros bisous ♥

      • Mercredi 8 Mars à 20:37

        Merci à toi, je suis surtout contente d'avoir pu écrire au sujet de Clara Zetkin, sacré bout de femme que je voulais honorer!

        Que cette rose souffle vers toi des parfums d'amitié, je pense aux cinquante que tu as reçues, elles doivent embaumer...smile

        Ici, il a plu toute la journée et l'humidité est glacée... j'ai gardé mon jogging polaire toute la journée... Emmitouflée en attendant le Printemps!

        Gros bisous

        Cendrine

    18
    Mercredi 8 Mars à 13:01

    Coucou Cendrine 

    Merci à toi encore pour ce bel article  sur une femme   qui a su combattre sans se soucier de se mettre en danger ...

    Comme tu dis RESPECT !!

    Il y a encore beaucoup à faire malheureusement ..

    Bises à toi 

      • Mercredi 8 Mars à 20:46

        Merci Claudine, continuons à nous battre et à avancer , la tête haute!

        Je te souhaite une agréable soirée, grosses bises

        Cendrine

    17
    Mercredi 8 Mars à 12:54

    en cette journée qui reste sous la pluie

    les droits de la femme ...ça devrait être toute l'année ...

    très complet ton article , ça doit te prendre un temps fou ... merci de tes partages et superbes roses

      • Mercredi 8 Mars à 20:48

        Toute l'année... bien d'accord! C'est le propre de toutes les fêtes et importantes journées qui marquent l'histoire, elles ne durent que l'espace d'une journée sur le calendrier MAIS elles existent tout au long de l'année dans le coeur et l'esprit de celles et ceux qui portent le flambeau de la liberté, de l'égalité et de la fraternité!

        Merci pour ces jolis mots d'amitié, je t'embrasse, douce et belle soirée... Câlins pour Picasso...

        Cendrine

    16
    Mercredi 8 Mars à 11:25

    Bonjour Cendrine en ce 8 mars... journée de la femme !!  Ah une bien forte combattante pour nos droits de vivre à notre guise, non soumise mais égal de l'homme !  De part le monde il y a encore tant à faire pour que Eve soit libre de tout enfermement au sens large, merci à toi, belle journée, bises de jill

      • Mercredi 8 Mars à 20:50

        Eve est courageuse mais le combat est rude... merci Jill pour tes visites d'amitié, gros bisous et belle soirée

        Cendrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :