• Paris flamme d'inspiration!

    Image01

     

    Je vous remercie pour vos nombreux messages d'amitié, vos cartes postales, vos pensées gorgées de réconfort et votre soutien sans faille.

     

    Tout doucement mais sûrement, mon énergie se reconstitue. J'espère reprendre mes activités fin octobre ou début novembre.

     

    En attendant, je vous offre cette belle aux atours voluptueux, accompagnée d'un florilège de vues de Paris. Promenons-nous, pour le plaisir, entre lieux intimistes et monuments connus, sur les chemins buissonniers de la capitale...

     

    Image02

     

    J'ai rêvé que le coeur de Paris battait près de l'eau, dans un coffret de pierre moussue, ciselé par les gargouilles de Notre-Dame.

     

    Image03

     

    Et la clef du coffret était suspendue, à la barbe des nuages, sur l'échine de la Tour Eiffel...

     

    Image04

     

    Notre-Dame et la Dame de Fer préservent les secrets de Paris. Bibliothèques d'Art et d'Histoire aux piliers de Poésie, tant de siècles les séparent et pourtant...

     

    Image05

     

    Elles se mirent dans le ciel, s'enivrent des rumeurs de l'eau, s'élancent, avec une éternelle jeunesse, entre les racines de la ville et les mystères étoilés.

     

    Image06

     

    La Tour Eiffel, entre deux averses estivales, bienveillante envers la joyeuse cohue qui s'étire entre ses drôles de jambes. Chaque fois que je la contemple, le vent chuchote à mon oreille ce poème de Maurice Carême (1899-1978).

     

     

    « Mais oui, je suis une girafe,

    M’a raconté la tour Eiffel,

    Et si ma tête est dans le ciel,

    C’est pour mieux brouter les nuages,

    Car ils me rendent éternelle.

    Mais j’ai quatre pieds bien assis

    Dans une courbe de la Seine.

    On ne s’ennuie pas à Paris :

    Les femmes, comme des phalènes,

    Les hommes, comme des fourmis,

    Glissent sans fin entre mes jambes

    Et les plus fous, les plus ingambes

    Montent et descendent le long

    De mon cou comme des frelons

    La nuit, je lèche les étoiles.

    Et si l’on m’aperçoit de loin,

    C’est que très souvent, j’en avale

    Une sans avoir l’air de rien. »

     

    Ce festin d'écriture, aux allures de comptine, célèbre celle qui a essuyé tant de mépris à ses débuts. Certains esprits se crispent avant d'évoluer, c'est ainsi...

     

    Image07

     

    Celle qui chevauche les modes fut taxée de monstre, de Tour de Babel, de gribouillis d'encre infâme sur le ciel de Paris. On voulut éclater « son corps de cheminée d'usine » alors que d'autres voyaient en elle une reine de puissance mathématique, un nouvel arbre de vie, une vigie des utopies...

     

    Image08

     

    Je l'ai photographiée de près comme de loin, dans la ronde des saisons...

     

    Image09

     

    Entre 1887 et 1889, son audacieuse ossature jaillit d'un magma de gravier, d'un lacis de poutrelles métalliques, d'une forêt de boulons d'ancrage et de puissants arbalétriers. Elle fut inaugurée par Gustave Eiffel, le 31 mars 1889, et ouverte au public le 15 mai 1889, pour l'Exposition Universelle.

     

    Image10

     

    Elle fut chantée, en 1893, par la facétieuse Yvette Guilbert (1865-1944).

     

    « Le bon Dieu, les saints et les saintes

    Regardent par les trous du ciel

    L'instrument que Monsieur Eiffel

    Vient de dresser dans nos enceintes.

    Ils discutent. Le Dieu des dieux,

    Qui, vu son âge, est un peu myope,

    Prononce : "C'est un télescope."

    Jésus dit : "Papa devient vieux !"

     

    Pierre, craignant pour sa ferrure,

    Dit : "Nous sommes perdus, Seigneur,

    C'est une pince-monseigneur

    Pour crocheter notre serrure."

    Jésus, depuis sa passion,

    Redoutant toujours la souffrance,

    Dit : "Ça, c'est un pal que la France

    Élève à mon intention."

     

    "Non, c'est une échelle hardie",

    Dit Michel le conquérant.

    "C'est un flambeau", dit saint Laurent

    Qui craint toujours quelque incendie.

    Alors la Vierge qui sourit

    Dit à son tour, et toute rose :

    "C'est un mystère, quelque chose

    Dans le genre du Saint-Esprit ! »

     

    (Paroles et musique de Léon Xanrof, 1867-1953).

     

    Image11

     

    Cette vigie de 300 mètres faillit disparaître au premier janvier 1910, date à laquelle se terminait la concession accordée à Gustave Eiffel! Mais elle survécut grâce au Réseau Télégraphique sans Fil (TSF) dont l'importance fut hautement stratégique pendant la Première Guerre Mondiale. Au fil du temps, elle se révéla indissociable des évolutions technologiques et de l'histoire « moderne » de Paris.

     

    Image12

     

    Image13

     

    Image14

    La Dame de Fer était autrefois appelée « l'épingle à chapeaux ».

     

    Image15

     

    Image16

    Fascinante verticalité de la tour, des lampadaires et des pylônes du Pont Alexandre III,
    dominé par Pégase et la Renommée d'or.

     

    Image17

     

    En cheminant le long de la Seine, dans le sillage des bateaux de songes, nous évoluons d'une dame à une autre. De l'ère du fer aux secrets maçonniques de la pierre, du Paris du futur à celui des légendes et des roses de lumière, le temps s'écoule à rebours...

     

    Image18

    Aux merveilles de Notre-Dame, j'ai prévu de consacrer plusieurs articles. A l'ombre de ses délicates broderies, j'ai noirci les pages de nombreux carnets, escaladé sa flèche d'argent, emporté dans mes nuits son fabuleux bestiaire.

     

    Image19

     

    Quand mes textes auront suffisamment « décanté » dans le creuset alchimique de mes pensées, je vous les offrirai...

     

    Image20

     

    Au chevet de la cathédrale, les roses sont reines. Tendons l'oreille, en frôlant leurs sublimes livrées de velours et d'épines, et nous entendrons peut-être chuchoter les mystères du vieux Paris, danser les sabots des licornes et crépiter le souffle des dragons...

     

    Image21

    Des jupons soyeux, des courbes parfumées...

     

    Image22

    Image23

    Image24

    Des roses d'automne dont les appas se fanent sous les assauts de la pluie...

     

    Image25

     

    Au gré du macadam, Paris devient jardin, pépinière de couleurs, de sons et de parfums. La Nature et la ville savent dialoguer, s'entrelacer, réinventer le paysage.

     

    Image26

     

    Dans de nombreux endroits, la Nature n'est pas ordonnancée. Elle s'épanouit à sa guise et s'enrichit des graines semées aux quatre vents par des urbains qui rêvent de campagne et façonnent autour d'eux un petit monde bucolique.

     

    Image27

     

    Aux Tuileries se révèle une majestueuse géométrie de l'espace, un subtil équilibre entre rigueur à la française, luxuriance et fantaisie. Dans ce royaume chatoyant, j'écoute respirer le marbre des vasques et des statues.

     

    Image28

     

    Image29

     

    Image30

     

    Image31

     

    Image32

    La douce atmosphère du petit matin...

     

    Image33

    Avant que tombent les voiles de la nuit...

     

    Au Palais-Royal, je me love dans les frondaisons des tilleuls et le rire de l'eau, pendant que les roses dévoilent leurs secrets.

     

    Image34

     

    Image35

     

    Image36

    Sub rosa, « Sous le sceau du silence. »

     

    Image37

    On peut ouvrir son coeur dans le parfum des roses... Lors des festins antiques, quand on échangeait des propos sous une rose suspendue, on se plaçait sous la protection d'Harpocrate, le dieu du silence. La confidentialité des mots partagés était alors de mise.

     

    Image38

     

    Image39

     

    Au Luxembourg, je musarde sous le regard des Blanches Dames, Reines de France et Femmes illustres qui, depuis le règne de Louis-Philippe (1830-1848), couronnent la partie haute du jardin.

     

    Image40

    Clémence Isaure, la mythique fondatrice des Jeux Florauxde Toulouse, à l'époque médiévale. Elle fut superbement sculptée par Auguste Préault, en 1848.

     

    Paris fait palpiter l'imagination. On y rencontre des cavaliers dans les arbres, de mystérieux totems, des amants éternels...

     

    Image41

    Le long de la Promenade du Cours-la-Reine, se dresse le monument équestre à Albert Ier (1875-1934), le Roi des Belges. Cet arrière petit-fils du roi Louis-Philippefit son possible pour assurer la neutralité de la Belgique à la veille de la Première Guerre mondiale. Il refusa d'accorder le passage à l'armée allemande mais, le 3 août 1914, son pays fut envahi. Il prit la tête de ses troupes et s'efforça de relever sa chère patrie, dévastée par le conflit. Quand il perdit la vie dans un accident, les Français, attristés, lancèrent une souscription pour honorer ce valeureux allié, à travers un portrait équestre, réalisé par le sculpteur Armand Martial (1884-1960).

     

    Dans quelques temps, je consacrerai un article au Cours-la-Reine et au monument à Albert Ier. Mais cette rencontre dans les vertes frondaisons m'a donné l'occasion de saluer et de remercier pour leur gentillesse mes ami(e)s de Belgique.

     

    Image42

    Le chevalier des ombres...

     

    A travers les branches qui semblent jaillir d'un conte hivernal, il galope, insensible au tumulte de la ville.

     

    Image43

    A deux pas de l'Espace Champerret, dans le XVIIe arrondissement de Paris, ce mystérieux totem est une porte insolite vers un lieu mythique des années 1980: la Main Jaune, première boîte de nuit d'Europe réservée aux patins à roulettes. Mais après être restés à l'abandon et avoir accueilli un collectif d'artistes, les lieux seront bientôt revendus. Quelle sera leur vocation nouvelle?

     

    Image44

     

    Les pas des amoureux résonnent sur les pavés de Paris mais la Fortune en a réuni certains « pour l'éternité », de manière réelle ou symbolique, à différents endroits de la capitale.

     

    Image45

     

    Image46

    Acis et Galatée, dans les moirures de la Fontaine Médicis.

     

    Image47

     

    Image48

     

    Image49

     

    Image50

    Le tombeau d'Héloïse et Abélard, amants réels à la passion mythique, au cimetière du Père-Lachaise. Arraché au supplice de l'absence, leur souvenir est étendu parmi les tombes moussues ou fracassées par le temps.

     

    Image51

     

    Image52

     

    Image53

               
               

    Regards croisés d'Héloïse et d'Abélard, sur une porte d'époque Louis-Philippe.

               
     

    Image54

     

     

      

    Image55

     

    Il y a toujours dans Paris un coin de nature, une bulle verdoyante, une émulsion de couleurs et de parfums, un monument qui attise ma soif d'écrire et mon imagination.

     

    Image56

     

    Image57

    La Tour Saint-Jacques, vestige de l'église Saint-Jacques de la Boucherie (XIIe siècle, reconstruite au XVIe siècle et démolie en 1797), emporte mes pensées vers le ciel. Au carrefour de la rue de Rivoli et du boulevard de Sébastopol, ce monument gorgé de mystère domine un square où j'adore m'installer.

     

    Image58

    Située dans l'axe de la rue Nicolas Flamel, la tour est considérée comme un chef d'oeuvre du gothique flamboyant. Sa riche ornementation est associée, depuis fort longtemps, aux secrets de l'alchimie.

     

    Image59

    D'après la tradition populaire, un fabuleux trésor serait enterré, dans les entrailles de Paris, et accessible par les profondeurs de la tour. Mes pas m'ont guidée tant de fois vers cette gardienne des légendes de Paris...

     

    Image60

     

    Mais il est temps de redescendre, après cette ascension vertigineuse, et de succomber au charme de cette fleur à la robe immaculée.

     

    Image61

    Puisse-t-elle exprimer l'amitié que je ressens pour vous!

    Plume4

    « Une petite PauseLa mystérieuse nuit d'Halloween »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    70
    Promeneur75
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:08

    Bonsoir la Plume Fée de Paris !

    Voilà quelques semaines que je m'inquiétais de cette pause à la fois, salvatrice et nécessaire devant cet immense travail que doit représenter votre blog et tout autant inquiétante et un peu longue et signe d'un excés de fatigue bien malvenu lorsque l'on connait un peu vos problèmes de santé .

    Aussi ce soir, me voici soulagé de vous retrouver. Je rodais depuis quelques temps sur le net dans l'espoir de votre retour. Et voici donc le lever de rideau

    sur la Plume fée qui dans sa chrysalide rêvait déjà des nombreux articles qu'elle souhaite publier. Vous nous offrez ce soir un florilège poétique autour de Paris. Merveilleux moments à venir et rappels de quelques articles précédents.

    Alors bon retour à vous sur la toile  et à bientôt dans l'attente de vos créations.

     

    69
    Lilirose
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:08

    Ma chérie,

    Avec toi je vais de merveilles en merveilles...

    Ravie de te retrouver mais fais bien attention.

    Tes roses sont magnifiques.

    Dors bien, grosses bises

    Lilirose

    68
    Lilirose
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:08

    je sais pas si mon image est passée, elle est peut-être trop grosse

    Tu mérites amplement des roses

    Grosses bises

    67
    Valquirit
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:08
    Valquirit

    Comme je suis contente et soulagée de ton retour ! surtout ménage toi et prends soin de toi.

    J'aime ton article. J'aime la vasque avec la tête de bélier, j'adore le tombeau et les mascarons d'Héloïse (et pour cause !) et d'Abélard, et la statue d'Albert 1er surgissant des feuillages a un petit côté comique et puis toutes ces roses, je sens leur parfum à travers tes magnifiques photos. Belle et douce nuit et à très bientôt.

    66
    Tina
    Dimanche 3 Mars 2013 à 03:08

    Ma belle, je te retrouve avec plaisir!!

    Bravo pour ton article, tes photos sont superbes, pleines de poésie. Paris est unique et dans tes yeux, encore plus beau.

    Continue à te reposer.

    je t'embrasse fort

    Tina

     

    65
    Vendredi 26 Octobre 2012 à 00:09
    Cendrine

    Cher Richard, vos propos me réjouissent. C'est l'amoureuse de Paris qui s'est exprimée, se laissant guider par un étrange rêve, en premier lieu, et par les chuchotements des photos, dans un second temps.

    Je vous remercie et vous souhaite de très belles vacances.

    Bien amicalement

    Cendrine

    64
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 23:56
    Cendrine

    Chers amis,

    Je voyage à travers votre délicieux commentaire! L'épingle à chapeau est plus que jamais à la mode! Elle s'affiche avec bonheur sur de nombreux objets mais surtout elle rayonne dans notre belle capitale et se paye même le luxe d'un toilettage conséquent.

    La Nature se love avec bonheur dans Paris. Nouvelles valeurs véhiculées, signes du temps et prise de conscience de l'exceptionnelle importance des trésors de pétales, de tiges et d'écorces.

    Merci beaucoup à mes chers Enfants des Bois!

    Très belle nuit, gros bisous affectueux!

    Cendrine

    63
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 23:41
    Cendrine

    Bonsoir Mary,

    Je te remercie pour ton charmant message.

    J'ai adoré ce livre, en effet, et je suis ravie que la promenade t'ait fait plaisir.

    Je te souhaite une belle nuit, gros bisous

    Cendrine

    62
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 23:28
    Cendrine

    Ma chère Valérie,

    Ton message m'a fait très plaisir et ta superbe carte aussi. Je l'ai posée sur le bureau à côté de la petite plume fée que tu m'avais envoyée.

    Sache que je pense bien à toi et que j'espère que vous allez tous vous sentir mieux et guérir au plus vite de vos blessures. Je te souhaite aussi la réussite de tes projets professionnels. Je vais t'écrire dans quelques jours. Je progresse au fur et à mesure, j'ai été bien secouée par de nombreuses hémorragies et je ressemble encore à un zombie! Mais un gentil zombie!!! Bon d'accord, je suis moins moche quand même...

    Je t'embrasse très fort, tu es dans mon coeur et dans mes pensées!

    Cendrine

    61
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 23:21
    Cendrine

    Un profond merci, Plume! Mes muses m'ont bien veillée, elles avaient hâte de me retrouver derrière l'écran. J'avais heureusement mes petits carnets adorés...

    Je fais attention à moi, promis! De toute façon, très vite mon énergie s'amenuise alors je me pose et me repose...

    Je t'embrasse aussi bien affectueusement!

    Cendrine

    60
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 22:51
    Cendrine

    Cher Papy, je te remercie, gros bisous bien affectueux!

    Cendrine

    59
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 21:08
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Merci pour ce si doux et fougueux message... dans le secret et le parfum des roses! Je les aime immensément et désormais, à chaque fois que j'en vois une, je me dis "elle plairait à Corinne"! Tu es la poétesse des roses et une amie de coeur, soufflant ta délicatesse sur mes écrits.

    J'ai également pensé à toi à travers la statue de Clémence Isaure, si belle et rayonnante, avec le drapé magnifique de sa robe. Le féminin sacré, toujours, guide nos pas...

    Un profond merci que je t'adresse et une profusion de bisous qui chuchotent sous les roses, avec bonheur!

    Excellente soirée

    Cendrine

    58
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 20:51
    Cendrine

    Tu me fais immensément plaisir!

    Je suis très heureuse de pouvoir faire partager mon amour de Paris qui a tant de trésors à offrir, en dépit de la pollution et du stress. D'ailleurs, tu as vu, les roses n'ont pas l'air stressées ni rongées par l'air ambiant.

    Merci beaucoup, je te souhaite une très belle soirée, gros bisous!

    Cendrine

    57
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 20:40
    Cendrine

    Merci beaucoup cher Claude! Je fais attention à moi, c'est promis.

    J'ai trouvé des petites fleurs bleues comme je sais que tu les aimes.

    Gros bisous et une excellente soirée!

    Cendrine

    56
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 19:38
    Cendrine

    Ma chère Véronique,

    Je suis sous le charme de tes mots délicieux... Tu es une personne tellement riche d'amour et de sensibilité, je te remercie du fond du coeur!

    Je suis ravie que Orange ait arrangé au plus vite tes problèmes de Livebox. Je pense bien fort à toi et je te souhaite une excellente soirée. Enormes bisous!

    Cendrine

    55
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 18:49
    Cendrine

    Merci, c'est très gentil!

    Promis, je continue à faire attention. De toute façon, je suis encore bien secouée...

    Prends soin de toi également.

    Gros bisous

    Cendrine

     

    54
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 18:44
    Cendrine

    Je suis ravie que tu te régales!  Paris a tant de visages, de charme, de lieux connus ou plus secrets à explorer... Je me souviens de ton article, de la passion que tu mets dans tes mots pour exprimer le lien que tu entretiens avec un lieu.

    Merci pour ta si gentille visite. Je te souhaite une excellente soirée. Gros bisous bien affectueux!

    Cendrine

    53
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 15:09
    jean marie

    heureux de te retrouver avec des belles photos,chez nous il pleut,très bon vendredi à toi,belle journée Cendrine,bises

    52
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 09:38
    Hello Cendrine,  ravie d'apercevoir notre roi Chevalier dans le parc de ta ville bien aimée, Un grand personnage que cet Albert I.
    Ici,  brouillard matin, peut être un gage de beau temps pour cette après midi ? 
    Je te souhaite une belle journée Rose rouge
    a demain com
    51
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 07:01
    timilo

    Toutes ces roses qui ne fleurissent que pour nous , peu de monde leurs accorde un regard

    Les gargouilles de Notre Dame ont un air inquiétant 

    Douce journée CENDRINE

    Bisous

    timilo

    50
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 06:45
    Martine Eglantine

    Superbes roses de la cathédrale.... Merci pour ces belles photos, je poursuis ma lecture chaque jour et c'est un plaisir. Bises

    49
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 21:50
    Latil

    La Tour Eiffel était aussi trés jolie, surtout la nuit, quand Citroén ,dans les années 25-30 l avait louée pour y inscrire son nom. Tu as du certainement du voire l 'illumination sur des photos. Mais Eiffel, a construit aussi un pont sur la Birse pour le chemin de fer, en Suisse, tout prés de chez moi. Le 14 Juin 1891, alors qu un groupe folklorique se rendait à une féte, le pont s est effondré provoquant ainsi la mort de 71 personnes et en blessant 170 autres J aime bien la tour St Jacques, mais je ne l ai jamais vue.Je vais voire sur Google comment le Roi Albert 1er est mort.

    Bonne soirée Cendrine

    Latil

    48
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 21:00
    Cendrine

    Ma chère Annick,

    Je suis ravie aussi. Au début, je voulais vous remercier toutes et tous pour les gentils petits mots  reçus et j'ai commencé à écrire. Pendant deux jours entiers, j'ai écrit cet article, cherché dans mes photos, etc... En plus j'avais fait ce drôle de rêve avec les gargouilles. il m'a guidée au fil des rues de Paris.

    Un grand merci, je pense bien à toi et je t'envoie de gros bisous, sans oublier les caresses pour Pépita!

    Cendrine

    47
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 19:44
    cronin

    Bonsoir Cendrine!

    Magnifique !!! Sublime article sur PARIS et sa flamme d'inspiration ! Je suis éblouis par toute sa beauté et ces essences divines de ROSES !!! (Rires) Tu me fais un immense plaisir, d'en semer à chaque découverte, sous tes pas, au coeur de Paris même ! Chaque photographie, est un trésor dévoilé à notre regard, de précieux mystères alchimiques à la face du temps qui passe, qui demeurent cependant, bien gardés... Merci d'évoquer Harpocrate, et oui... on peux ouvrir son coeur près des roses... gardienne du silence mon amie...du secret des confidences... J'aime la statue de Clémence Isaure, qui inaugura les jeux floraux, ainsi que cette belle harmonie entre vasques et statues, des jardins comme j'aime, espace et beauté, offert à notre regard ! Le fameux tombeaux des amants célèbres d'Héloise et Abélard, amants mythiques...à la passion divine !! Triste histoire, mais que la mort ne séparera...destins tragiques, comme Tristan et Iseulte... Un travail, toujours si enrichissants et si bien documentés, qui me ravit à chaque fois, j'aime la statue de Galatée et Acis, dans la moirure de la Fontaine Médécis ! Un pur chef-d'oeuvre ! Tout n'est que beauté, encensée par ta plume, dont le regard nous abreuve sans cesse de divins nectars en savoir historique ! Une belle ballade romantique, à tes côtés, parfumées et fleuries au doux parfum de ma fleur égérie la Rose ! Merci Cendrine, c'est toujours un bouquet parfumé d'amitié, que tu m'offres dans tes articles ornés de parures mystérieuses et divines dont seul un regard qui sait sonder le visible, au fond de son coeur, de son âme, fait refléter au miroir de nos âmes toutes leurs profondeurs sacrées ! Je te salue Noble Dame Cendrine, et en ma révérence, dépose ma rose d'amitié, sur ce chef-d'oeuvre qu'est ton noble travail... Très gros bisous Cendrine, mes amitiés à Christophe. Belle soirée mon amie, prends soin de toi. Ma rose et mes remèdes.....

    46
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 19:40
    cathycat

    J'aime bien toutes ces photos de tour Eiffel. La grande Dame n'est pas si belle mais tellement inscrite dans notre représentation de la capitale que nous ne pourrions plus nous en passer. J'aime par contre ces poutrelles métalliques. On en retrouve un peu partout sur les ponts et vraiment j'ai une grande affection pour ceux-ci. J'aime les grandes armatures métalliques des entrepôts et même d'une église dont j'avais parlé... tu te rappelles... Notre Dame du Travail. Cette architecture m'émeut beaucoup. Et quand on arrive sur Paris, on la voit de loin, accompagnée du Sacré Coeur quand on arrive du nord, et de la tour Montparnasse quand on arrive du sud. Quand j'habitais Paris, j'affectionnais particulièrement ces monuments qui vus de loin me faisaient penser à des phares me montrant le chemin de la maison.

    Tu continues ta balade par des coins que j'aime beaucoup. Notre Dame et le jardin de l'évêché, les contrastes, le Paris public et le Paris plus confidentiel. Un bel hommage à notre capitale. Je me régales tu penses.

    Continue à prendre bien soin de toi. Cocoone toi bien. Gros bisous

    45
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 18:17

    PARTI MON MESSAGE ......

     

    JE RECOMMENCE

    c'est une myriades de couleurs que tu as déposé sur tous ces monuments, les gargottes de Notre Dame en rient de plaisir et mêmes les pierres tombales ont un charme fou qui prend le coeur, inondées d'un parapluie de pétales de roses tout parait plus beau, tu es un guide extraordinaire et ce fût un grand plaisir de t'accompagner sir les chemins où t'entrainent ton amour pour les belles choses

     

    gros bisous

    44
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 17:58
    Au fil du temps

    voici le retour de notre meilleure guide de Paris

    beaucoup de choses et d'endroits et de très belles photos

    43
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 17:24
    el lobo

    coucou

    c'est encore bien fleurit!!! superbe les roses et j'aime bcp les gargouilles!

     je passe encore rapidemment car le soleil est toujours là! enfin l'été !

    bon il annonce pluie demain alors on verra ...

    passe un bel après midi ...j'espère chez toi aussi au soleil!?

     bisous


    Le soleil du matin doucement chauffe et dore

    Le soleil du matin doucement chauffe et dore
    Les seigles et les blés tout humides encore,
    Et l'azur a gardé sa fraîcheur de la nuit.
    L'on sort sans autre but que de sortir ; on suit,
    Le long de la rivière aux vagues herbes jaunes,
    Un chemin de gazon que bordent de vieux aunes.
    L'air est vif. Par moment un oiseau vole avec
    Quelque fruit de la haie ou quelque paille au bec,
    Et son reflet dans l'eau survit à son passage.
    C'est tout.

    Mais le songeur aime ce paysage
    Dont la claire douceur a soudain caressé
    Son rêve de bonheur adorable, et bercé
    Le souvenir charmant de cette jeune fille,
    Blanche apparition qui chante et qui scintille,

    Dont rêve le poète et que l'homme chérit,
    Evoquant en ses voeux dont peut-être on sourit
    La Compagne qu'enfin il a trouvée, et l'âme
    Que son âme depuis toujours pleure et réclame.

    42
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 17:13
    papyanar
    Bonjour tite Fée de Paris, Délicate et majestueuse romance que tu nous contes à nouveau sur un "bout de Paris"Merci à toi et bravo Je suis tres heureux que tu retrouves la "joie"d'écrire" Je t'embrasse tres affectueusement Your papy!et bisouxxxx
    41
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 17:11
    Hécate

    Un merveilleux tour dans Paris encore ! La Tour sous toutes ses coutures :)

    Et cette fontaine Médicis que j'affectionne tant avec le bassin ombreux et le géant Polyphème dont l'histoire m'émeut toujours. Mystérieuse tour St Jacques...aussi, et toutes ces fleurs...Le Père Lachaise ce grand jardin des célèbrités...Merci de tes mots chez moi.Mes amicales pensées.

    40
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 16:30
    choupette82

    Je suis tellement contente que tu sois de retour parmi nous . Et avec cette magnifique balade... que c'est beau tu as toujours le don de me faire découvrir des endroits merveilleux...j'adore les gargouilles et ces roses magnifiques mais que c'est beau tout ça !!!! Mille merci et à bientôt pour une nouvelle promenade !Gros bisous et bon mercredi.

    39
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 16:30
    Framboise44

    j'ai vu sur d'autres blogs qu'il y avait une superbe exposition d'OURS au champs de Mars et qu'il y avait des travaux au 1 er étage de la Dame de Fer ..

    Merci pour cette gentille promenade au hasard des rues dans notre belle capitale

    38
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 13:42
    janine

    que d'articles,je te laisserai un com les un après les autres
    la cathédrale notre dame est celle que je préfère après le sacré coeur,j'aime beaucoup ses gargouilles et sculptures.et dire qu'à l'époque de sa construction l'on avait pas tous les moyens que l'on a maintenant
    je suis contente que ta santé se soit un peu améliorée
    je te souhaite une bonne fin de journée
    gros bisous
    janine

    37
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 13:32
    fraizy

    Magnifique comme d'habitude. C'est toujours un plaisir de me ballader avec toi dans Paris ou ailleurs. Gros bisous et repose toi bien encore pour nous revenir en pleine forme. Je pense à toi bien fort

    36
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 13:19

    ma chère cendrine.....je suis ravi de te retrouver.....mais le plus important reste ta santé....ton bien être....c'est la seule chose qui m'importe....alors si tu es mieux : c'est merveilleux....mais j'ai profité de me balader avec toi dans paris enchanté par cette grande dame et toutes ces beautés qui l'entourent....je suis comblé car tout ce que j'aime est là sous mes yeux....l'harmonie de l'ensemble est un bouquet qui te ressemble...il a la couleur de ton coeur....celui d'une belle fleur...qui est un arc en ciel...;qui apporte les couleurs du bonheur....merci... prend soin de  toi.............
    bisessssssssssss
    claude

    35
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 12:11
    chatbada

    Ma douce Cendrine,

    Je voulais venir te rendre visite dès la parution de ton nouvel article .

    J'étais si heureuse et puis , ma lifebox s'est mise à jouer au sapin de Noël ... S'entraîne-t-'elle peut-être . Va savoir ...

    Ce matin et un coup de téléphone plus tard chez Madame Orange, tout est revenu comme avant ! Le feu est vert !

    Je suis si contente de savoir que tu vas mieux . Ta page est magnifique et empreinte de osuvenirs pour moi ... Je me suis assise un jour , sur un banc du square Saint-Jacques .Je pensais y avoir rencontré l'amour mais je suis sûre désormais que cette gardienne, comme tu le dis si bien, a veillé sur moi en rendant cet amour impossible ... sans doute pour m'éviter bien des maux ...

    J'ai adoré ce square et la tour m'a fait frissonner d'émoi et quand les légendes tourbillonnent, elles nous emmènent dans leur course folle .

    J'ignorais que la tour-Eiffel avait été surnommée "l'épingle à chapeau" .Comme c'est charmant mais rien d'étonnant après tout, Paris est une élangante .

    Si Paris m'était conté ... Oui, mais par Plume Fée . La clé se trouve en toi . Ton âme est si belle , si pure que tes mots s'envolent sur des plumes d'ange .

    De toute beauté .

    Je te souhaite une douce journée mon amie .

    Le soleil rayonne en ce jour .

    Je t'embrasse bien affectueusement .

    Véronique.

    34
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 11:45
    Bernard d'Auvelais

    Je suis heureux de ton retour Cendrine.

    Albert 1er est aussi nommé le Roi Chevalier. Un mythe, une légende se sont formés autour de ce roi. C'est un vaste sujet et notre époque a tendance à casser les mythes.

    Bonne  journée Cendrine.

     

    33
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 11:01
    Hello Cendrine,  l'épingle a chapeau est une découverte pour moi, serait ce typiquement un colibet Francais pour se gausser de cette dame de fer ?  Merci pour ce merveilleux article, et j'imagine que tu étais en grande forme pour le rédiger ! Cela fait plaisir.
    Le soleil toujours d'actualité pour ce matin.., belle journée Amie, A bientôt   Rose rouge
    com-pre-au-clair.png
    32
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 10:59
    Messire merlin

     Coucou notre Douce Fée Plume ! Un article où vagabonde la poésie en robe de mots et de photos ! J’ai dévoré cette Tour Effel que j’admire tant ! Je découvre le  poème de Maurice Carême et la chanson d’ Yvette Guilbert… un délice ! Tes photos sont sublimes.  Epingle à chapeau ! Comique et bien vu ! Nous attendons avec grande impatience l’article prévu sur Notre Dame de Paris ! Je t’imagine avec ton petit calepin en grande vadrouille dans cette somptueuse cathédrale ! Les graines véhiculées par les insectes envahissent les jardins et fleurissent où bon leur semble ! Voilà la Liberté de La Nature ! Que serions nous sans  cette Belle Dame ? La mythologie se rappelle toujours  à nous ! Je regarderai les roses différemment… et penserai à Harpocrate ! Y’a de drôle de porte à Paris… sourire ! On reviendra flâner chez notre Ami l’Article….. Merveilleuse Fée Cendrine, prend soin de Toi…. On t’embrasse très fort, on pense à Toi ! Les Enfants des Bois.

    31
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 10:47
    Chris

    Cette fois, je n'en ai fait qu'une bouchée, de ton billet. Est-ce de l'avoir tant attendu ?

    Je suis contente de voir que tu vas mieux, que tes forces reviennent et que les douleurs te laissent un peu respirer.

    Je me suis amusée à me reconnaître dans les détracteurs de la Tour Eiffel. Je n'étais pas aussi négative mais je ne lui reconnaissais aucun attrait. Elle était, à mon avis, inutile et de voir tout le monde accourir à ses pieds était risible. Ce n'était qu'un exploit technologique, rien de plus. Comme d'aller dans la Lune, maintenant, rien de poétique, rien qui enflamme les sens.

    Et puis j'ai vu celle de Tokyo, cette pâle imitation disgracieuse. Et j'ai revu alors, de ma chambre d'hôtel, MA tour si élégante s'élançant vers le ciel dans un élan de grâce telle une ballerine. Et j'ai découvert, à ce moment-là et si loin d'elle, toute la beauté, la poésie qui se dégagent de cette technologie. Depuis, je l'aime ! Elle est à Paris ce que la haute couture est à la femme, une parure.

    Bon je pourrai tant dire tant et tant sur Paris, ses monuments, ses rues, ses jardins. Mais tu me connais. Il n'y a qu"à Paris que je vois tant de beauté et d'élégance. A Paris et en France. Pourquoi partir si loin ?

    Bises et belle et bonne journée ! Mes amitiés à Christophe.

     

    30
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 10:47
    leblogdhenri.over-bl

    Bonjour Cendrine,

    Quel bonheur et quel plaisir de te retrouver à nouveau. tu manquais vraiment. Un grand MERCI pour ces magnifiques promenades dans Paris. A trés bientôt j'espère. Bises trés amicales.

    Henri.

    29
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 10:18
    Richard  LEJEUNE

         Votre retour, chère Cendrine - ou plutôt, si je vous ai bien lu, votre "pré-retour" devrais-je écrire -,  mais aussi vos mots ciselés qu'accompagnent bellement vos clichés, me ravissent car vous me permettez de découvrir Paris d'une autre manière, avec d'autres yeux ...

     

         A tout bientôt pour un nouveau voyage intra-muros.

    28
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 09:46
    albireo

    Bonjour Cendrine, mon féerique guide parisien,

    C'est toujours un bonheur que de suivre ta plume magique. Merci pour cette promenade merveilleuse à travers ces jolies photos.

    J'espère que tu vas bien, je t'embrasse

    Albiréo

    27
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 09:27
    Miss mary

    Bonjour Cendrine, merci d'être venue voir mon article littéraire sur "Christine Arnotny", je vois que tu as lu "j'ai quinze ans et je ne veux pas mourir" et que tu as aimé sa lecture..... Merci pour cette magnifique balade à Paris, je connais très bien tous les lieux que tu montres, merci pour ces jolies photos en partage, et aussi les jolies fleurs, j'ai adoré te suivre..... Bon mercredi, bisous à bientôt.  "Miss Mary"

    26
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 09:24
    Rose

    Ma chère Cendrine,

    Savoir que tu vas un peu mieux me fait chaud au coeur!

    Ton article est une fois de plus magnifique. Tu nous fais découvrir Paris avec les yeux de la passion, de la tendresse aussi, car tu l'aimes tendrement notre capitale, c'est sûr! Il faut dire qu'elle renferme bien des trésors...

    Je t'embrasse bien fort en te souhaitant une douce journée!

    Rose

    25
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 09:17
    Anniclick

    J'ai regardé avec attention, curiosité et bonheur chacune de tes photos. Tu as su photographier la tour Eiffel de façon très originale, j'aime beaucoup. Et ce premier poème ... un beau clin d'oeil à Madame la Tour.

    Je suis très heureuse de te "voir" ici, d'admirer tes clichés et te lire.

    Prends bien soin de toi et à très bientôt.

    Gros gros bisous

    24
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 08:48
    lebon pequery franço

    Un grand merci pour cet article passionnant et ces superbes photos! tu as dû y consacrer comme d'habitude de longues heures...Merci et surtout prend soin de toi! Nous te remercions chaque jour de nous livrer ta plume,ton savoir ,ta passion et ton coeur...Bon courage et d'affectueuses pensées!bises!

    23
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 08:08
    therese

    Bonjour ma belle , trés heureuse de voir tes superbes articles. Les Roses sont encore trés belles . Merci ma chére CENDRINE de nous faire visité tout ces beaux endroits dans la Capitale. Je te souhaite une belle journée. Bisous doux

                    

    22
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 08:06
    Plume

    Qu'il est agréable de te suivre dans cette promenade poétique, notre fée-guide a retrouvé ses muses ... passion dévorante qui fait notre enchantement, mais prudence Cendrine, prends soin de toi ...

    Je t'embrasse très fort, Plume .

    21
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 07:08
    timilo

    De bien jolis poèmes que tu as choisis , pour cette belle Dame qu'est la tour Effeil , 

    Un phare sur Paris

    Jolies roses que ces roses d'automne , une merveille avant l'hiver

    J'espère que tout va pour le mieux

    Douce journée CENDRINE

    Bisous

    timilo

    20
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 06:33
    Martine Eglantine

    Contente de te retrouver et de savoir que tu vas un peu mieux. J'aime la tour eiffel et que serait Paris sans elle. Je ne connaissais pas ce poème de Maurice Carême et il y a de l'humour dans la chanson d'Yvette Guilbert. Bisous

    19
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 06:01
    JP.M

    Bonjour Cendrine , quel superbe bouquet de photos !
    Cela me donne envie de revenir dans cette belle ville de Paris où j'y étais en début de mois. Bonne reprise et à bientôt, bises du sud... 

    18
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 02:07
    Le Noctamplume

    Bonsoir Chère Cendrine

    comme d'habitude, je prends mon temps, je savoure, je lis, j'observe, je reviens en arrière, je relis et je découvre béa d'admiration, avec un plaisir supplémentaire, celui de te retrouver en meilleur forme.

    Grâce à toi, je vais finir par devenir un "inconditionnel" de la ville de Paris, s'en trop l'avoir visité  et je te remercie pour ces détails croustillants sur la dame de fer.

    Je te souhaite une douce nuit, à toi belle dame qui n'est pas de fer et qui pourtant touche allègrement les étoiles et qui me fait si bien partager tes rêves.

    Bisous et toute mon amitié

    Le Noctamplume

    17
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 01:13
    columbo1962

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire et aussi pour la photo de nounours ça me rappel lorsque j'étais enfant, j'avais un nounours, et je regardais tous les soirs également le feuilleton bonne nuit les petits, le manège enchanté, et aglaé et Sidonie, enfin bref tout ça c'est du passé! C'est très curieux ce truc qui ressemble à une sorte de temple, je n'avais jamais vu ce "monument", mais par contre je me rappelle avoir vu dans un film au cinéma cette salle de patin à roulettes c'était je crois dans le film la boum si mes souvenirs sont exacts. La rivière que j'ai photographié est déjà en cru, à certains endroits les rives sont inondées et les tables en bois qui servent à manger l'été sont pratiquement entièrement recouvertes d'eau. Je vous souhaite une bonne nuit ainsi qu'une bonne journée, et merci pour votre sincère et fidèle amitié.

    16
    Mercredi 24 Octobre 2012 à 00:04
    Cendrine

    Bonsoir Carole,

    Je suis très heureuse de ta visite. Au début, je voulais remercier mes ami(e)s de leur sollicitude et Paris m'a emportée sur ses chemins d'inspiration. Le rêve avec les gargouilles m'a réjouie au réveil, j'ai laissé ma plume caracoler...

    Je trouve aussi que "l'épingle à chapeau" va très bien à la Dame de Fer . La photo est de circonstance.

    Je vais aller me reposer, je reviens progressivement, sans brûler les forces que j'ai reconstituées.

    Merci beaucoup, bonne nuit, amitiés

    Cendrine

    15
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:55
    Cendrine

    Bonsoir Jill,

    Merci à toi, pour ton enthousiasme et ta gentillesse!

    Je te souhaite aussi le meilleur, gros bisous et une excellente nuit!

    Cendrine

    14
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:54
    Carole

    Merci encore une fois, Cendrine pour nous avoir fait, de jardin en jardin, voyager avec tant de bonheur dans Paris, en passant par bien des lieux qui sollicitent toujours notre admiration ou notre réflexion. Tu es le plus merveilleux des guides...
    J'ai été enchantée d'apprendre qu'on avait appelé la Tour Eiffel "l'épingle à chapeau" : c'est tout à fait cela, une belle épingle qui fait toute l'élégance de Paris, cette belle entre les belles...

    Repose-toi bien maintenant, jusqu'à ce que tu aies pleinement recouvré tes forces. Amitiés. Carole

    13
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:49
    Cendrine

    Notre Paris aimé, vécu et souffleur de rêves, si loin des fausses étiquettes que certains ont pu lui coller... Le bonheur de "le" partager, encore et encore...

    De gros bisous pour te remercier, excellente soirée!

    Cendrine

    12
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:40
    Cendrine

    De tout coeur, merci, très cher Promeneur75!

    A très bientôt!

    Cendrine

    11
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:38
    Cendrine

    Merci beaucoup!

    A petits pas mais avec ma passion flamboyante, je reviens!

    Bonne soirée, bisous

    Cendrine

    10
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:15
    Cendrine

    Merci beaucoup, c'est très gentil!

    J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article, en pensant à mes ami(e)s...

    Excellente soirée, gros bisous!

    Cendrine

    9
    Mardi 23 Octobre 2012 à 23:10
    Cendrine

    Merci!

    Bisous

    8
    Mardi 23 Octobre 2012 à 22:21
    jill bill

    Bonsoir Cendrine, guide sympathique et passionné de Paris... j'y retrouve une sihouette connue, le roi chevalier, mort en escalade à Marches les Dames !  Le père Lachaise visité deux fois... un lieu où se trouve morts célèbres et non... Merci Cendrine, je vois que tu vas reprendre ton activité pro... Que tout aille au mieux, je te souhaite la douce nuit, amicales pensées de la part de jill, bisouxxx

    7
    Mardi 23 Octobre 2012 à 22:14
    mansfield

    La tour Eiffel dans tes photos est une demoiselle bien solennelle, Albert 1èr m'intrigue car une place lui était consacrée à Casablanca où j'ai vécu, je me demande pourquoi, Le Père Lachaise est bien sûr un lieu où l'on papote avec beaucoup de célébrités du passé, et le parc au pied de la tour Saint Jacques m'a souvent acceuillie avec mes enfants pour le goûter quand ils étaient petits alors, ton Paris  est bien sûr aussi le mien...Bon rétablissement Cendrine, j'attends tes anecdotes avec impatience... Bonne soirée à toi.

    6
    Mardi 23 Octobre 2012 à 21:38
    afaurore

    on attend ton retour trèèèèèèèèèès vite. Bizzzz

    5
    Mardi 23 Octobre 2012 à 21:20
    ZAZA

    Heureuse que tu te sentes mieux ma Cendrine... Reviens nous vite. Bises et bonne soirée

    4
    Mardi 23 Octobre 2012 à 21:13
    canelle56/claudine

    Quelle belle promenade au coeur de notre belle capitale ...merci à toi Cendrine

    Bises

    3
    Mardi 23 Octobre 2012 à 21:12
    assia

    Bonsoir mon amie ,

     très contente de te lire et j'espère que tu vas mieux ma belle, heureuse aussi de  retrouver  tes belles photos et tes beaux articles qui coupent le souffle! Je suis en admiration toujours ! Tu es super douée en écriture quelle passion Bravo:Gros gros bisous  

    2
    Mardi 23 Octobre 2012 à 21:09
    sophie

    merci pour ce beau voyage dans ma ville tant aimée, c'est vrai qu'elle a milles facettes et que je l'aime pour cela... on peut se retrouver à la campagne en plein Paris...

    belle nuit

    à bientôt

    Sophie

    1
    Mardi 23 Octobre 2012 à 20:59
    Fourchette

    Trop contente de pouvoir lire à nouveau tes articles....

    Bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :