• Auguste Gorguet, Rêveries d'atmosphère...

     

    Image001.jpg

     

    Un banc de marbre en demi-lune dans un jardin ensoleillé, peuplé de hautes herbes et de luxuriants iris.

    Une fée parée d'ailes bleues de papillon vient offrir des fleurs à une jeune fille vêtue de blanc. Magie d'une rencontre... La fée, initiatrice en cette scène d'intimité, touche la tête de sa visiteuse dont le visage est éclairé par un radieux sourire.

     

    La fée aux ailes de papillon est un être psychopompe, une messagère entre les mondes. Elle porte les rêves dans le palais de Somnus, le dieu antique des songes et des initiations qui s'élaborent au niveau de la psyché.

     

    Psyché mythologique, délicieuse amante de Cupidon, le Désir, qui arbore des ailes de papillon...

     

    Le Papillon est l'une des créatures les plus aimées du Bestiaire Symboliste et du Bestiaire Art Nouveau. A la fois fragile et doux, enivrant et ambivalent, emblème de vie et de mort, gardien des secrets et des métamorphoses... Double envoûtant de la femme qui connaît plusieurs transformations au cours de sa vie.

     

    L’œuvre, tissée d'un charme Symboliste mêlé d'Art Nouveau, est signée du peintre parisien, dessinateur, graveur et affichiste Auguste Gorguet.

     

    Image002.jpg

     

    Artiste prolifique, Auguste François-Marie Gorguet (1862-1927) étudia à l'École des Beaux-Arts de Paris, sous la direction des maîtres Gustave Boulanger (1824-1888), Jean-Léon Gérôme (1824-1904), Léon Bonnat (1833-1922) et Aimé Morot (1850-1913). Son talent fut reconnu au Salon à partir de l'année 1885 et en 1892, il reçut une distinction dans les milieux artistiques de la ville de Chicago. La photographie ci-dessus a été prise en 1896.

     

    Il fut un peintre décorateur qui réalisa sur une inspiration Symboliste, des plafonds, des panneaux, des huiles sur toile, une myriade d'affiches et de couvertures de magazines.

     

    Image003.jpg

     

    Le Symbolisme naquit le 18 Septembre 1886 sous la plume du poète Jean Moréas (15 avril 1856-30 avril 1910) qui publia dans Le Figaro un manifeste associé aux Arts Visuels, à la Musique et à la Littérature. Nourri d'un substrat poétique, onirique et mythologique, le Symbolisme s'inspirait du Préraphaélisme et des œuvres hermétiques et envoûtantes de William Blake (1757-1827). Il s'agit d'un mouvement européen.

     

    Image004.jpg

     

    Quant au Préraphaélisme, je vous en parle souvent... Les personnes intéressées pourront en retrouver la définition, assortie de détails esthétiques, dans mon article intitulé Les atmosphères enchantées de John Atkinson Grimshaw.

     

    http://maplumefeedansparis.eklablog.com/les-atmospheres-enchantees-de-john-atkinson-grimshaw-a138324034

     

    Image005.jpg

    Allégorie de l'Hiver

     

    Image006.jpg

     

    Passionné de Littérature, Auguste Gorguet a illustré de nombreux ouvrages dont Le Lys Rouge d'Anatole France, plusieurs livres d'Alphonse Daudet (1840-1897) et de Victor Hugo (1802-1885) ainsi que Les Poèmes de Sapphô (poétesse brillante et sulfureuse, chanteuse et danseuse née vers 632 avant J-C à Mytilène, sur l’île de Lesbos...)

     

    Image007.jpg

    Les Compositions de Sapphô, 1897.

     

    Image008.jpg

     

    Il a donc conçu de nombreuses affiches pour le Théâtre et l'Opéra, il a aussi gravé des billets de banque et différents titres financiers comme des actions, des emprunts et des obligations.

     

    Image009.jpg

    La Symbolique du Théâtre

     

    Image010.jpg

     

     

    Image011.jpg

    Portrait du romancier et dramaturge Georges Courteline (1858-1929).

     

    Il a travaillé, entre 1914 et 1916, avec Pierre Carrier-Belleuse (1851-1932), peintre renommé et portraitiste des danseuses de l'Opéra, à l'élaboration du Panthéon de la Guerre, une immense peinture panoramique de forme circulaire. L’œuvre, inaugurée par Raymond Poincaré le 19 octobre 1918, se trouve aujourd'hui disséminée à travers le monde. Elle a nécessité lors de sa création la présence d'une vingtaine d'artistes et l'édification d'un bâtiment près de l'Hôtel des Invalides.

     

    Image012.jpg

    Le déjeuner des amoureux, 1890

     

    Auguste Gorguet a réalisé des œuvres variées, délicatement colorées et emblématiques d'une certaine harmonie dans la façon de vivre et de ressentir son époque.

     

    Il était fasciné par Isadora Duncan (1877-1927), danseuse et chorégraphe américaine, d'origine irlandaise par sa mère et écossaise par son père.

     

    Image013.jpg

     

    Cette « pionnière de la danse moderne » était l'incarnation faite femme d'une forme nouvelle de liberté. Héroïne féministe, artiste passionnée par la créativité de tous les aspects de l'être, elle se métamorphosait sur scène... Papillon, Libellule, Cygne... Elle avait adoré incarner une fée dans Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare.

    Elle portait de fines tuniques dites « à la grecque » et offrait à son public la possibilité de contempler des mouvements particulièrement inventifs. Passionnée d'art chorégraphique, elle lutta toute sa vie contre ce qu'elle appelait « le corps corseté ». Elle aimait être pieds nus, privilégiait l'improvisation et ce qu'elle considérait comme le langage intime du corps. Détestant le Puritanisme et le Conservatisme, elle pratiqua la « danse serpentine », d'inspiration dionysiaque et fut l'égérie d'une foule d'artistes et de grands personnages parmi lesquels on trouvait Georges Clémenceau, Auguste Rodin... et Auguste Gorguet qui nous concerne ici. Elle avait coutume de dire « Montrer son corps relève de l’art, le dissimuler est vulgaire. »

     

    Image014.jpg

     

    Elle connut une autre danseuse d'exception : Loïe Fuller, un fascinant personnage qui m'inspire l'écriture d'un article que je publierai dans quelques temps.

     

    Image015.jpg

     

    Isadora Duncan disparut de manière bien tragique. Dans la soirée du 14 septembre 1927, à Nice, vers le numéro 239 de la Promenade des Anglais, un morceau de son écharpe fut happé par une roue de son automobile... Elle mourut étranglée.

     

    Image016.jpg

    Étude de nu, inspirée d'Isadora Duncan.

     

    Image017.jpg

    Auguste Gorguet, Isadora

     

    Image018.jpg

    Andante Nocturne

     

    Auguste Gorguet fut un professeur de dessin renommé et très aimé de ses élèves. Il ne cessa de mêler, au fil de sa vie, le merveilleux à la réalité, recherchant une énergie secrète à travers la femme, les fleurs, les éléments...

     

    Image019.jpg

    La jeune femme à l'iris et aux ombelles...

     

     

    Image020.jpg

     

    Le Jardin des Hespérides... Merveilleux jardin situé à l'Extrême-Occident, au bord de l'Océan, où coulaient des sources d'ambroisie destinées aux dieux. Un arbre fabuleux, porteur de « fruits d'or », s'y épanouissait, sous la garde d'un dragon à cent têtes, appelé Ladon et des gracieuses Hespérides.

     

    L'orange ou « pomme d'or » est associée au mythe du Jardin des Hespérides. Je ne développe pas plus, j'ai un article à publier sur le sujet...

     

     

    Image021.jpg

     

    Le verger de Pomone, la déesse des fruits... J'ai aussi consacré un article à cette déesse et à son parèdre, le dieu Vertumne. Il s'agit d'une future publication. Je m'éclipse donc en vous laissant savourer avec les yeux ces fruits luxuriants.

     

    En attendant de vous retrouver, merci pour vos petits mots pleins d'amitié. A bientôt, chers Aminautes !

    Plume

    « Anthologies Éphémères : Métiers ImprobablesThéodore de Banville, Les Roses, Les Muses, Églé... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    18
    Jeudi 30 Mai à 09:14

    De très belles photos, un artiste passionnant et passionné. J'ai revu il y a peu un vieux film consacré à Isadora Duncan incarnée par Vanessa Redgrave et je l'avais beaucoup aimé. Quand au film plus récent "La danseuse" consacré à Loïe Fuller avec Soko dans le rôle titre, il m"avait aussi enchantée. Je comprends que de telles danseuses puissent enflammer les arts et les esprits.

    17
    Dimanche 26 Mai à 01:33

    Je viens te souhaiter une douce nuit  chère Cendrine et une bonne fête des Mamans

    Comment vas la santé ?

    Bisous tendresse 

    Méli Mélo de créations ( Bisous à toutes )

    16
    Samedi 25 Mai à 15:19

     

    Tous ces peintres symbolistes et préraphaélites savaient envelopper les femmes avec une touche de mystère et de pureté. Des femmes aux formes vaporeuses, des couleurs aquarellées comme cette fée papillon. J’aime : « Le désir qui arbore des ailes de papillon ».

    Beauté de femmes-fleurs se glissant dans une nature luxuriante. Ces toiles sont toujours un vrai plaisir pour l’œil.
    Merci Cendrine.

    15
    Samedi 25 Mai à 10:47

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    le soleil est de retour ce matin après plusieurs jours de grisaille..

    Bonne journée, gros bisous

    14
    Samedi 25 Mai à 02:11

    Merci pour tes réponses chère Cendrine  , oui les collections au fil du temps ne deviennent plus gérables 

    Non j'ai très peu de DVD , ce sont des films et des séries qui sont sur des disques durs externes . J'ai donc fais un classement par année

    et par genre , par séries etc . . .

    J'aime beaucoup les films d'après les romans de Jane Austen ,enfin le genre classique d'auteurs anglais , les Brontë , les films

    inspirés de leur histoire . 

    Les séries aussi tirées des romans de Lucy Maud Montgomery , Anne aux pignons verts et Les chroniques D'Avonlea 

    Je pense que tu connais . 

    Hier journée calme , temps pas trop chaud c'est bien . Je suis allée chez notre ami pour lui apprendre les créations d'images

    Il va ouvrir son blog très bientôt . J'ai fais son kit , 3 soirées pour le faire 

    Je te fais de gros bisous Cendrine , je t'espère en bonne santé 

     

     

    13
    Vendredi 24 Mai à 17:31

    drine , mon Amie ,

    Comment ne pas évoquer le symbolisme sans rendre hommage à A. Gorget et tu le fais si bien que l'on ne peut que se poser avec délice sur ces rêveries d'atmosphère . Le symbolisme , cet art du caché, de l'ailleurs , de l'invisible où le symbole et les femmes tiennent une place si importante . La femme est important sujet d'inspiration , le plus beau à mon sens . 

    le portrait de La Jeune Femme à l'Iris et aux ombelles est sublime . Le visage de cette femme est d'une pureté presque antique, et d'une rare noblesse de port, dans ce cadre où la nature est très généreuse, et dans une très belle palette de teintes mauves, d'où le romantisme qui se dégage de cette scène, on dirait une déesse . D'ailleurs, je me suis toujours demandé que Gorget n'avait pas là , voulu représenter Gaia entouré du romantisme de l'époque . 

    Quant à la fée aux ailes bleues de papillon , il me revient cette très belle citation de George Sand :" Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité."

    Je vais bien . Merci . Enfin comme tout à chacun sont lot de petites misères . J'ai beaucoup de mal à te laisser un commentaire . J'ai d'ailleurs sauvegardé ce que je t'ai écrit ci-dessus . la première fois : " eklablog ne répond pas " et la page se réactualise à chaque fois , si bien que je perds le commentaire . J'étais passé dimanche , puis , lundi . J'espère qu'aujourd'hui , le dieu " toile" soit de meilleur poil ( rire). 

    De plus, le soir , je me refuse désormais d'ouvrir le pc . je profite de ces longues journées qui s'éternisent lorsque la nuit se pose alors je lis où je contemple tout simplement dans le silence du soir . Je m'évade aussi dans mes photos . J'ai encore tant , non tout à apprendre dans ce domaine qui m'ouvre de belles portes .

    Mai apporte les premières chaleurs et comme cela fait du bien . L'été se faufile tout doucement . Je n'en revient pas que le beau printemps en est déjà à son troisième mois .

    Je te souhaite ainsi qu'à ton cher Christophe une très douce et enivrante fin de semaine .

    Je t'embrasse de toute mon affection .

    Image associée  

     

    12
    Vendredi 24 Mai à 17:28

    Cendrine , mon Amie ,

    Comment ne pas évoquer le symbolisme sans rendre hommage à A. Gorget et tu le fais si bien que l'on ne peut que se poser avec délice sur ces rêveries d'atmosphère . Le symbolisme , cet art du caché, de l'ailleurs , de l'invisible où le symbole et les femmes tiennent une place si importante . La femme est important sujet d'inspiration , le plus beau à mon sens . 

    le portrait de La Jeune Femme à l'Iris et aux ombelles est sublime . Le visage de cette femme est d'une pureté presque antique, et d'une rare noblesse de port, dans ce cadre où la nature est très généreuse, et dans une très belle palette de teintes mauves, d'où le romantisme qui se dégage de cette scène, on dirait une déesse . D'ailleurs, je me suis toujours demandé que Gorget n'avait pas là , voulu représenter Gaia entouré du romantisme de l'époque . 

    Quant à la fée aux ailes bleues de papillon , il me revient cette très belle citation de George Sand :" Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité."

    Je vais bien . Merci . Enfin comme tout à chacun sont lot de petites misères . J'ai beaucoup de mal à te laisser un commentaire . J'ai d'ailleurs sauvegarder ce que je t'ai écrit ci-dessus . la première fois : " eklablog ne répond pas " et la page se réactualise à chaque fois , si bien que je perds le commentaire . J'étais passé dimanche , puis , lundi . J'espère qu'aujourd'hui , le dieu " toile" soit de meilleur poil ( rire). 

    De plus, le soir , je me refuse désormais d'ouvrir le pc . je profite de ces longues journées qui s'éternisent lorsque la nuit se pose alors je lis où je contemple tout simplement dans le silence du soir . Je m'évade aussi dans mes photos . J'ai encore tant , non tout à apprendre dans ce domaine qui m'ouvre de belles portes .

    Mai apporte les premières chaleurs et comme cela fait du bien . L'été se faufile tout doucement . Je n'en revient pas que le beau printemps en est déjà à son troisième mois .

    Je te souhaite ainsi qu'à ton cher Christophe une très douce et enivrante fin de semaine .

    Je t'embrasse de toute mon affection .

    Véronique 



    Image associée
      

     

     

     Ouf … mes mots sont passés .

    11
    Vendredi 24 Mai à 10:15

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    je découvre en regardant ton article un peintre que je ne connaissais pas...

    Ces peintures de femmes me plaisent beaucoup...

    Bonne journée chère petite amie, gros bisous

    10
    Vendredi 24 Mai à 09:50

    Quel beau billet plein de charme et de délicatesse .. lui au moins il aimait les femmes et les sublimait .

    un touche à tout fort prolifique et inspiré.

    Il n'y a rien qui ne me plaise pas, tu l'as parfaitement décrit.  je vais aller voir mon ami google image pour voir encore plus sur lui. 

    Merci

    Bises 

    9
    Vendredi 24 Mai à 07:59

    Tu me fais rêver dès le matin Cendrine, plus personne ne représente la femme ainsi, de façon hyper romantique, peintures et illustrations extraordinaires d'inspiration.
    Coup de cœur pour la danseuse toute "envoilée". Ces danseuses m'ont toujours fascinée. Hâte d'en voir et savoir plus sur cette Loïe Fuller.
    Je pense à toi, à ta santé ... pas trop la forme en ce moment, grande fatigue dûe j'en ai bien peur à l'extrême pollution du centre ville et que faire ? la nature m'attire donc et cela me prend du temps mais c'est indispensable pour respirer un peu mieux.
    Bonne journée ma Cendrine, je pense bien à toi.
    Gros bisous

    8
    Vendredi 24 Mai à 07:57

    Coucou Cendrine 

    Je decouvre avec beaucoup d'interet  ta page , je ne connaissais pas du tout ce Monsieur 

    Son travail est vraiment très beau 

    Merci pour toutes recherches toujours très affinées 

    Bises et bonne journée

     

    7
    Vendredi 24 Mai à 07:48

    Magnifique ... on est sous le charme !

    bisous

    6
    Vendredi 24 Mai à 06:39

    Merci Cendrine !

    C'est toujours passionnant ! On attend les prochains avec impatience !

    Gros bisous smile

    5
    timilo
    Vendredi 24 Mai à 06:05

    Une peinture très poétique, j'adore ses tableaux ...

    Très bel article 

    Bon et doux weekend Cendrine

    Bisous

    timilo

    4
    Vendredi 24 Mai à 02:32

    Quel bel article chère Cendrine , comme il est tendre le premier tableau !! et la jeune fille à l'iris une beauté

     

    Quelle fin cruelle pour Isadora .

    J'aime beaucoup les papillons , ils sont fragiles et si délicats ( j'en mets sur toutes mes créations où presque .)

    J'ai fais de belles photos sur les papillons de ma région , ils sont dans certains articles . Le plus difficile à avoir c'est le Mars changeant 

    Il est magnifique Bleu Violine et irisé mais il est très matinal , c'est un fugitif . Il s'attarde surtout chez nous sur le crottin de cheval

    C'est un forestier aussi , enfin il est visible de Juillet à Août mais pour les lèves tôt 

    Mauvais temps hier chez nous , enfin surtout couvert donc courses et pharmacie pour renouveler le traitement de mon compagnon

    Après j'ai passé beaucoup de temps à faire le tri dans mes disques durs externes 

    Il y a de quoi regarder , beaucoup trop alors que je n'ai pas vraiment le temps . C'est une passion la collection . Tu sais il y a quelques années 

    j'avais commencé une collection de cygne car je les aimes beaucoup . J'avais plus de 500 cygnes porcelaine et autres , j'en ai vendu la moitié

    à une amie anglaise car depuis ces deux dernières années plus de temps pour les poussières . Tu sais quand je pense à mes poupées à mes

    peluches , même à mes doudous de laine , je ne sais pas comment m'en séparer  . . .Mes nièces sont petites mais elles n'aiment pas les

    jouets à part les tablettes . 

    Chère Cendrine tu fais aussi des collections ?

    Je te souhaite bien mon amie et te remercie pour la douceur de tes images , gros bisous d'amitié 

     

     

     

    3
    Promeneur75
    Jeudi 23 Mai à 21:22

    Merci pour ce moment très agréable

     

    2
    Jeudi 23 Mai à 21:06

    C'est une superbe page Cendrine. Je découvre cet artiste que je connaissais pour l'avoir croisé dans les illustrations des ouvrages que tu énonces, mais je ne savais que c'était l'auteur de ces petites merveilles. Le premier tableau en entrée de billet est sublime. Quelle triste fin tout de même pour Isadora Duncan.

    Bises et bonne soirée à vous deux les amoureux.

    1
    Jeudi 23 Mai à 20:41
    feelaure♥

    Bonsoir Cendrine,

    Je découvre ce peintre grâce à toi. Tu te doutes bien que je craque sur le premier tableau les couleurs sont douces et une lumière incroyable ressort de ce tableau ainsi qu'une grande tendresse.

    Triste fin pour Isadora, quelle horreur !

    Toujours émerveillée par tes recherches et tes billets, merci de tout coeur

    Je te souhaite une douce soirée sans oublier Christophe, de gros bisous de nous deux à vous partager

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :