• Le Passage du Bourg-l'Abbé

    Image01.jpg

     

    Image02.jpg

    Ce passage, ouvert en 1828 par l'architecte Auguste Lusson sur une dépendance de l'abbaye Saint-Martin-des-Champs, reliait la rue Saint-Denis et l'ancienne rue du Bourg-l'Abbé. Il se situe entre le passage du Grand Cerf et le passage de l'Ancre, allée privée bordée de petites boutiques, qui se dévoile à quelques pas du musée des Arts et Métiers.

     

    Image03.jpg

     

    Image04.jpg

     Il appartient à un réseau de cheminement piéton qui se déploie entre la rue Saint-Denis et la rue Saint-Martin, à l'instar du passage Saucède (ancien passage de la Croix de Lorraine), ouvert en 1827 à proximité du passage de l'Ancre et dont il ne demeure aucune trace.

     

    Image05.jpg

     

    Le passage du Bourg-l'Abbé fut amputé de son extrémité ouest en 1854, lors du percement de la rue de Turbigo et du boulevard de Sébastopol. Après diverses modifications, il mesure aujourd'hui 47 mètres de longueur. Certains promeneurs lui préfèrent le passage du Grand Cerf mais il offre de beaux détails d'architecture et ne mérite pas d'être boudé.

    On y contemple des devantures en bois qui rappellent les boutiques anciennes. Elles ont été restaurées, il y a quelques années, après un incendie.

     

    Image06.jpg

     

    Image07.jpg

     

    Image08.jpg

    Sa verrière est arrondie alors que dans la plupart des passages parisiens, les verrières présentent une structure à deux pentes.

     

    Image09.jpg

    Verrière à deux pentes du Passage du Grand Cerf, avec des cadeaux de Noël en suspension.

     

    Image10.jpg

     

    Image11.jpg

     Quand il était encore en vogue, le passage du Bourg-l'Abbé abritait un estaminet, un marchand de liqueurs, une imprimerie, une fabrique de pipes appartenant à un certain monsieur Krebs et plusieurs échoppes de tissu. Depuis 1965, on y trouve l'atelier de la famille Lulli, ébénistes de père en fils.

     

     Image12.jpg

     

    Image13.jpg

     Une horloge et un baromètre se situent à chacune de ses extrémités, bijoux mécaniques qui ont échappé aux griffes du temps.

     

    Image14.jpg

     L'horloge nous séduit par la finesse de son décor et les heures s'écoulent, rythmées par le cliquetis de la petite étoile d'or.

     

     Un dialogue secret semble s'établir entre le baromètre et l'horloge qui se font face.

     

    Image16.jpg

     

    Le passage de l'Opéra, joyau architectural du 9e arrondissement de Paris et malheureusement détruit en 1925 lors du prolongement du boulevard Haussmann, était organisé autour d'une galerie de l'Horloge et d'une galerie du Baromètre. Ces deux instruments marquaient le temps tout en témoignant de la splendeur et de la richesse des lieux.

     

    Image17.jpg

     

    Image18.jpg

     

    Image19.jpg

    Le passage s'ouvre sur la rue Saint-Denis, quasiment en face du passage du Grand Cerf.

     

    Image20.jpg

    Il débouche sur la rue de Palestro, bordée par une petite place qui s'étend vers le boulevard de Sébastopol. Sa façade monumentale fut reconstruite aux début des années 1860 par l'architecte Henri Blondel (1821-1897), gendre de Charles Garnier (1825-1898), le célèbre concepteur de l'Opéra.

     

    Image21.jpg

     Henri Blondel construisit de nombreux immeubles le long des boulevards percés par le baron Haussmann sous le règne de Napoléon III. Il fut aussi l'architecte de la Bourse de Commerce, érigée à l'emplacement de l'ancienne Halle aux blés, rue de Viarmes, à partir de 1885.

     

    Image22.jpg

    Une majestueuse arcade englobe le rez-de-chaussée et l'entresol de l'immeuble. Elle est flanquée de deux puissantes cariatides qui soutiennent le balcon du premier étage et symbolisent l'Industrie et le Commerce. Elles ont été sculptées en 1863 par Aimé Millet (1819-1891).

     

    Image23.jpg

     Entre ces deux gardiennes, à la clef de l'arcade, une ruche entourée d'abeilles dans un fin cartouche évoque l'activité économique des lieux, autrefois « bourdonnante ».

     

    Image24.jpg

    L'Industrie est appuyée sur un marteau, outil polyvalent qui évoque la force de production, le travail industriel mais aussi l'ouvrier qui le manipule.

     

    Image25.jpg

     

    Image26.jpg

    Instrument à la fois créateur et destructeur, le marteau forme la matière et brise ce qui entrave le processus de création. Il est associé aux anciens dieux du tonnerre et de la forge. Le marteau Mjöllnir est l'attribut de Thor dans la mythologie nordique. Héphaïstos, le seigneur des Cabires, artisans mystérieux de l'Antiquité gréco-romaine, possédait un marteau capable de faire jaillir le feu de la terre. Sucellus, le dieu gaulois des croisées de chemin, patron des bûcherons, des tonneliers, divinité champêtre et passeur d'âmes, brandit un maillet avec lequel il tue et ressuscite, à l'instar de l'omniscient dieu celte Dagda, le porteur de massue.

     

    Image27.jpg

    Symbole de vigueur, le marteau accompagne le dieu Mercure du pont du Carrousel, sur la rive droite de la Seine. Le dieu du commerce se présente ici comme un dieu de l'industrie et un gardien des richesses de la ville, à l'instar des cariatides du passage du Bourg-l'Abbé.

     

    Avec la faucille, le marteau était considéré comme l'incontournable symbole du communisme mais depuis quelques mois certains ont jugé ces instruments obsolètes voire honteux. Ils n'apparaissent donc plus sur les affiches officielles du parti, chacun jugera...

     

    Image28.jpg

    Une roue crantée, symbole de mouvement et emblème des mécaniciens, apparaît derrière le drapé de l'Industrie. Elle représente la vitesse des échanges, la subtilité des rouages du destin et le cycle inéluctable des saisons qui se déroulent sur l'écheveau du calendrier.

     

    Image29.jpg

    L'allégorie du Commerce est reconnaissable à l'ancre de marine qui se dévoile près de sa draperie. Un paquet rappelle les marchandises qui transitaient par voie d'eau, marchandises particulièrement abondantes dans le quartier Montorgueil-Saint-Denis.

     

    Image30.jpg

     

    Image31.jpg

    L'ancre est aussi un symbole de stabilité et d'espoir. Elle retient les bateaux dans la tempête et permet aux marins de trouver le salut face aux caprices des éléments.

     

    Image32.jpg

    Au-dessus de la belle arcade sculptée, le travail des balcons et des fenêtres ornées de mascarons retient également l'attention.

     

    Image33.jpg

     

    Image34.jpg

    Henri Blondel et Aimé Millet ont à nouveau associé leurs talents au numéro 15 de la rue du Louvre, dans les premier et deuxième arrondissements de Paris.

     

    Image35.jpg

    En 1889, Henri Blondel reprit le dispositif de la façade du passage du Bourg-l'Abbé mais il choisit de doubler l'arcade d'entrée pour donner davantage d'ampleur à la composition. Aimé Millet créa deux figures d'atlantes pour soutenir la balustrade ouvragée du balcon.

     

    Image36.jpg

    Blondel et Millet construisirent, à l'emplacement d'un hôtel qui fut la résidence du président Baillet (1560) et du chancelier Pierre Séguier (1630) avant de devenir le siège de la Ferme Générale (1690), un double portail monumental encadré de deux larges bustes d’atlantes non symétriques, juchés sur des consoles à guirlandes.

     

    Image37.jpg

    En 1891, la cour de l'élégant édifice fut occupée par une compagnie de diligences dont les bâtiments s'élevaient sur les vestiges de l'ancienne Cour des Fermes. Ce vaste espace avait été érigé là où se dressait l'hôtel de Jean de Ferrières (1520-1586), ami de Gaspard de Coligny (1519-1572). Amiral de France et chef du parti protestant, Gaspard de Coligny fut assassiné lors du massacre de la Saint-Barthélémy. La rue du Louvre regorge de trésors et mérite amplement qu'on lui consacre une série d'articles. J'ai commencé ce travail d'écriture il y a plusieurs mois, je laisse « décanter » comme à l'accoutumée et quand ce sera prêt je vous montrerai la variété de son architecture.

     

    Image38.jpg

    (Désolée pour la voiture, j'ai attendu pour prendre ma photo mais le véhicule n'était pas disposé à s'en aller...)

     Les figures d’atlantes et de cariatides se généralisèrent, à partir des années 1860, dans le décor des façades d'immeubles. Charles Garnier lança cette mode sur les façades de l'Opéra et de nombreux architectes lui emboîtèrent le pas. Ils voulurent opposer une réaction ornementale à ce qu'ils appelaient « l'uniformisation haussmannienne ». Les propriétaires d'immeubles cherchèrent à attirer le regard des visiteurs et des passants sur la beauté de leur bien.

     Le plus souvent, les atlantes et les cariatides soutiennent le balcon axial du premier étage. Ils sont parfois placés de part et d'autre de certaines fenêtres et se présentent comme des enseignes monumentales témoignant du prestige et de l'aisance financière de leur commanditaire.

     Les cariatides et les atlantes des bâtiments officiels se situent plutôt au dernier étage pour « supporter esthétiquement » les coupoles et les frontons.

     

    Image39.jpg

    (Photo d'Harrieta 171 datée du 21/01.06).

     Les cariatides font référence aux « jeunes filles » appelées « cariatides de l'Erechteion », temple d'ordre ionique situé sur l'Acropole d'Athènes, au nord du Parthénon. Il existe plusieurs interprétations mais la plus répandue prétend que ces jeunes filles vouaient un culte à Artémis Caryatis ou Karyatis, déesse de la lune, de la chasse et des arbres fruitiers.

     

    Image40.jpg

     En 1550, Jean Goujon (1510-mort entre 1564 et 1569), artiste majeur de la Renaissance française et maître d'oeuvre de la Fontaine des Innocents, sculpta des cariatides pour soutenir la tribune des musiciens au Louvre, dans la salle du même nom.

     

    Image41.jpg

    Gravure de Jacques Ier Androuet du Cerceau (1510-1584). Image Gallica.bnf.fr.

     Les cariatides se fondent et se dévoilent majestueusement dans les paysages de nos villes. Elles sont très nombreuses à Paris où elles décorent aussi les célèbres fontaines Wallace.

     

    Image42.jpg

    Ces charmants édicules en fonte ont été conçus pour distribuer de l'eau potable à différents endroits de Paris. Nous les devons à Sir Richard Wallace (1818-1890), un philanthrope qui offrit aux parisiens une part conséquente de sa fortune, suite à la guerre de 1870. Il fit construire un hôpital pour les victimes et distribuer de la nourriture dans les rues de Paris. Il dessina lui-même les plans de ses fontaines.

     

    Image43.jpg

    Il en confia la réalisation à Charles-Auguste Lebourg (1829-1906) qui illustra sa devise « bonté, simplicité, charité, sobriété » à travers quatre cariatides aux drapés délicats.

    Au fil du temps, je vous montrerai les différentes cariatides de ma collection.

     

    Image44.jpg

     

    Image45.jpg

    Nées sous le ciseau d'Aimé Millet, les cariatides du passage du Bourg-l'Abbé sont restées les gardiennes d'un lieu autrefois apprécié pour son effervescence. Épargnées par les outrages du temps, elles nous invitent à contempler les façades qui bordent nos rues, à la recherche des visages de jadis qui ont une infinité de grandes et de petites histoires à nous relater.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article, j'aime particulièrement ces deux statues et l'atmosphère hors du temps (certains diront inanimée) du passage du Bourg-l'Abbé qui dévoile aux promeneurs de beaux vestiges de sa splendeur passée.

     

    Image46.jpg

     

    Je vous souhaite une très agréable semaine, bien au chaud si possible... Je vous remercie pour votre fidélité. Gros bisous!

     

    Image47.jpg

     

    Image48.jpg

    Plume

    « Le Passage du Grand CerfSainte-Catherine, la fileuse des voeux »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    81
    Pax Romana
    Mercredi 11 Janvier à 16:03
    Un an auparavant je m'y étais égaré, sans doute attiré par le calme fuyant le stress de la ville... J'y avais pris quelques photos floues (grisailles du mois d'avril) en particulier pour le baromètre, merci pour ces photos qui m'éclairent plus pour ces détails!
    80
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:27
    Très intéressant, j'ai appris beaucoup de choses sur ces lieux que j'ai visité hier, de passage à Paris.
    Merci
    79
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 22:21

    Bonjour,ma petite fée.

    Merçi de tes gentils commentaires.

    Tu sais toujours trouver des mots gentils,dit avec beaucoup de tendresse.

    En ce moment,pas la grande forme.

    Mon torticolis spasmodique,me fait bien souffrir et m'empèche de dormir la nuit.

    C'est systématique...Toutes les nuits,ces douleurs,toujours les mèmes.

    4 heures de sommeil à peu près par jour et beaucoup de fatigue.

    Mais,il y a pire...Ca reviendra,un petit coup de blues.

    Bisous ma douce et courageuse Cendrine.

    Aimée

    78
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 10:54
    Ami Gégouska

    Bonjour chère Cendrine ma plume frigorifiée ce matin vient se poser délicatement sur ton beau blog de l'amitié, afin de te souhaiter une agréable journée gros bisous à bientôt

    77
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 03:22
    sylvie barbizon

    Chère Cendrine, Bonjour, j'espère que tu vas bien, merci pour cet article car vois-tu je ne connaissais pas ce passage..ou alors je l'ai oublié, j'adore ces passages, on a vraiment l'impression de pénétrer dans un autre monde. J'espère qu'ils seront toujours préservés! Gros bisous et bonne journée, Sylvie

    76
    Tina L
    Mardi 26 Novembre 2013 à 12:26

    Passe une belle journée ma Cendrine,j'ai revu tes belles cariatides,j'ai des lacunes tu sais et tu m'aides beaucoup.KISSOUS.

    75
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 18:56

    Coucou ma Cendrine, je viens de me plonger un grand moment et avec beaucoup de plaisir au coeur de cet article consacré au passage du Bourg-l'Abbé. C'est tout simplement passionnant cette incursion dans le passé car le 19ème siècle nous a laissé un patrimoine architectural très riche. Mais nous passerions à côté de tous ces trésors sans un guide tel que toi ! Tu détailles à merveille le symbolisme des cariatides et des atlantes qui ornent les façades de Paris, toutes choses sur lesquelles je ne m'étais jamais vraiment penchée... Comme ces Fontaines dont je connaissais le nom mais pas l'histoire. Nous pouvons avoir une certaine reconnaissance à l'égard de M. Wallace pour son action philanthropique envers la ville de Paris... J'ignore combien Paris possède de passages piétonniers tels que ceux que tu nous fais visiter, le sais-tu ?La pendule et le baromètre qui s'observent de loin dans le passage sont de toute beauté ainsi que la verrière de forme arrondie qui le protège. Tu vois, je n'avais même pas remarqué que celle du Grand Cerf était à deux pans ! Je suis fascinée par ton immense érudition en matière d'histoire et je te remercie encore de nous faire partager ton savoir en toute générosité... J'ai transmis tes encouragements à mon mari qui te remercie sincèrement. Je ne saurais dire s'il va mieux, au niveau de la douleur, peut-être un peu mais après une semaine passée sans pouvoir s'allonger dans un lit et avec un manque évident de sommeil, tu vois, une grosse fatigue est en train de s'installer. Demain, rendez-vous avec un ostéopathe, alors espérons qu'il va trouver la solution... Et toi ma petite Plumefée, j'espère que tu as passé un dimanche tranquille sans problème majeur et que la semaine à venir te sera agréable à vivre. J'ai bien aimé la photo de l'arbre du dragon, un étonnant érable flamboyant ! Je t'embrasse très très fort et je pense à toi, bonne nuit ma Cendrine, à bientôt, Shuki

    74
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 14:03

    Bonjour ma petite fée Cendrine que j'adore

    Me voici plus sereine en ce dimanche, le temps s'améliore.
    J'espère que tu as passé une bonne nuit et que tu te lèves de
    bonne humeur.
    J'aime bien ton sourire alors ne te prive pas de te servir
    de tes zygomatiques hi hi !
    Je t'ai apporté notre boisson du matin pour bien commencé la
    journée et je compte sur toi pour quelques croissants.

    Tu vas sûrement avoir des tas de choses à faire aujourd'hui,
    profite bien de cette journée et j'espère que tu seras comblé(e).

    Pour ma part je vais bien me reposer et me laisser dorloter, après
    une telle semaine chargée , ça va me faire du bien.
    Mais tu vois même fatiguée je ne peux pas me passer de venir te voir.
    Je tiens trop à mes amis.

    Je t'envoie un petit nuage de douceur pour accompagner l'amitié
    que je te voue chaque jour. J'espère que ça te fait plaisir hein ! lol !

    Bon dimanche tout en douceur et avec amour.

    Prends soin de toi mon ami(e). Je t'aime bien tu sais.

    Lolli

    73
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 12:31
    TititeParisienne*

    Bonjour Cendrine,

    Merci pour tes gentils commentaires, tu sais qu'à chaque fois ça me fait énormément plaisir, car je me dis, - "Cendrine est devant son ordi, donc c'est qu'elle va bien" !

    Je suis en plein boum, cet après-midi nous fêtons l'anniversaire de ma fille Yaël. Elle est née le 25 novembre, mais bon ça tombe demain, il n'y aura donc personne à la maison, et le soir tout mon p'tit monde est fatigué, en plus Aline ne rentre pas avant 22 heures, donc c'est mort. Le dimanche après-midi est très bien, en plus Sarah a dit qu'elle allait danser, je m'attend au pire, mdr !

    Je te souhaite une très bonne journée, prends soin de toi, je t'embrasse bien fort, Véronique

          

    72
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 12:12

    Bonjour Cendrine,

    Merci pour ta visite hebdomadaire;)

    A mon tour, je te souhaite un bon dimanche doublé d'une excellente semaine.

    Gros bisous et prends bien soin de toi

    71
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 11:02

    Bonjour Cendrine, jolies photos des cariatides qui ornent ce passage... Le froid est glacial ce matin..

    Bon dimanche, gros bisous

    70
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 10:07

    Bonjour Cendrine,

    Je viens te remercier de ta visite et te souhaiter un bon dimanche, le meilleur possible.

    Je t'ai laissé un petit mot...

    Bien amicalement, tendres pensées.

     

    69
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 09:35

     Un très bel article , une très belle balade sur le patrimoine

    Merci pour ton commentaire sur mon blog chat

    A bientôt

    68
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 09:28

     Je découvre ton bel univers amie cendrine, très très interréssant de découvrir de belles choses anciennes  dans Paris et ses alentours   Je connais très peu Paris , donc cela me permet de parcourir  et de voir  Merci du partage  Magnifique  Bon dimanche amitié kissssssssssssss

    cindy 

    67
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 09:28

    coucou

     en ce dimanche bien gris et pluvieux mais pas encore de neige ....

     bisous et prends bien soin de toi

    An apple singer
     

    L'ÉCUREUIL ET LA FEUILLE

     

    Un écureuil, sur la bruyère,

    Se lave avec de la lumière.

     

    Une feuille morte descend,

    Doucement portée par le vent .

     

    Et le vent balance la feuille

    Juste au dessus de l'écureuil;

     

    Le vent attend, pour la poser,

    Légèrement sur la bruyère,

     

    Que l'écureuil soit remonté

    Sur le chêne de la clairière

     

    Où il aime à se balancer

    Comme une feuille de lumière.

     

    Maurice Carème

    66
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 09:10

    Coucou et MERCI chère Cendrine pour ta visite sur mon petit blog ce week-end  !
    GROSSES BISES et bonne continuation !!!

    65
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 07:04

    J'aime beaucoup le baromètre, très beau. Bon dimanche. Bises Cendrine

    64
    Tina L
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 05:57

    Oublié de te dire sorry que j'ai reçu ta carte,elle est trop belle avec les petits chatset l'enveloppe assortie, tu as du goût c'est tendre et drôle.Merci  puissance mille, kissous ma belle et encore bravo!!

    63
    Tina L
    Dimanche 24 Novembre 2013 à 05:55

    Je lis ce magnifique article ma belle avec les yeux d'une enfant qui se promène dans ces beaux passages de Paris.Grâce à toi on découvre des splendeurs qui se cachent près des grands boulevards où tout va trop vite,tu es vraiment une fée,je t'espère pas trop fatiguée tite fée,du repos dominical pour toi,bravoe cncore et kissous de Tina.

    A très vite.

    62
    Samedi 23 Novembre 2013 à 15:24

    Passe un bon we , ici sous la grisaile mais pas de neige ni même de gel , on a 5° en ce moment

     bisous

    porte toi bien

     

    shantaru's blog - Blog de shantaru - Skyrock.com
    61
    Samedi 23 Novembre 2013 à 13:17

    bonjour cendrine
    mon petit passage de fin de semaine
    Plus de neige pour l’instant chez-moi ,mais il gèle
    Je te souhaite de passer un bon week-end
    je te fais de gros bisous

    60
    Samedi 23 Novembre 2013 à 10:01

    Bonjour ma toute douce fée Cendrine que j'adore, je serais mieux à me promener avec toi dans ce passage ce matin hi hi !

    Un imprévu la neige et les coupures en tous genres.
    Désolée si tu ne m'as pas vu hier, mais tellement de perturbations
    ont fait que je n'ai pas pu ouvrir mon ordi.

    J'espère que toi tu vas bien car c'est ce qui compte le plus.
    On a vraiment un temps étrange pour un automne lol, enfin
    un début d'hiver.
    Tu m'as bien manqué et je pensais à chacun de vous.
    je suis comme ça, sensible.

    Pas de soucis avec la neige par chez toi ? Bon certains sont
    en Australie les chanceux...  Vous habitez pour pas mal d'entre vous, dans
    des pays sans neige.
    Par contre les Canadiens connaissent la musique donc je ne leur ferai pas
    un cours sur les chutes de neige. Lol !

    Merci d'être passé pendant mon absence si c'est le cas.

    Passons à la réponse de mon jeu, un peu tombé dans les oubliettes lol :

     CHRISTOPHE COLOMB

    Je te remercie si tu as joué et trouvé.
    Mais aucune obligation de jouer.

    Je te souhaite un bon samedi.
    Prends soin de toi.

    Lolli

    59
    Samedi 23 Novembre 2013 à 09:09

    Bonjour Cendrine, les balcons au-dessus du passage sont magnifiquement bien ornés... Le ciel est nuageux ce matin, on aperçoit quelques traces de bleu.. Bon samedi, gros bisous

    58
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 21:35

    Coucou Cendrine, merci de ton gentil passage, toujours chaleureux et cette belle image avec ce paon, c'est vraiment magnifique.

    Ici aussi on se sent bien, ces promenades que tu nous proposes sont vraiment agréables et instructives. Paris est incontestablement une ville dont on découvre les vestiges du passé avec délectation. En ta compagnie généreuse cela devient un plaisir absolu.

    Ce soir je te dépose une licorne, fais un voeu Cendrine, il est dit que voir une licorne porte chance et je le crois volontiers. Celle-ci a quelque chose de spécial.

    Prends bien soin de toi surtout même si je me doute que tu fais bien attention. Je te souhaite une agréable soirée et un très beau week-end, gros bisous.

     

    57
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 21:34

    Un petit coucou avant d'aller préparer mon sac du we, je pars demain soir chez mes parents, il me tarde comme d'habitude mais je sais aussi que nous pourrons parler de ma puce, et cela va me faire du bien. Une pluie glaciale tombé depuis ce matin, la neige arrivé en flocons mouillés depuis les Pyrénées. Le jardin pleure sur Kimi, comme elle doit avoir froid m'a pauvre puce. Cela ne passe pas, je pense à elle tout le temps, j'espère qu'elle a été heureuse avec nous...j'espère que ce n'était pas sa dernière vie... Je suis désolée, je ne suis pas très gaie ce soir..ne m'en veux pas ma Cendrine... Je pense bien à toi et je te remercie pour ta présence et tes mots si doux, je te fais de gros bisous, prends bien soin de toi et passe une belle soirée avec Christophe, bisous à tous les 2!!!

    56
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 20:38
    TititeParisienne*

    Bonsoir mon amie Cendrine,

    J'espère que mon commentaire te trouvera en "forme".

    Pas de neige à Paris, encore une fois, Météo France s'est trompée, tant mieux.

    Je te souhaite une très bonne soirée, amitié, je t'embrasse bien fort, Véronique

                 

    55
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 20:28

    Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire. Eh bien c'est vraiment étonnant alors que vous habitez dans la Capitale qui est la ville la plus importante de France, que vous soyez aussi mal déservie en matière de connection internet! Enfin j'espère que les techniciens de votre fournisseur d'accès vont résoudre ce problème rapidement, car je présume que ça doit vous agacer et votre mari encore plus car comme vous m'avez dit qu'il est informaticien je présume que ça doit certainement l'énerver de voir tous ces dysfonctionnements de réseau. Autrement j'espère que vous allez à peu près bien et que vous avez pu vous débarrassez de vos crises d'épilepsie si toutefois évidement votre médecin vous a prescris un médicament plus efficace. Je vous souhaite une bonne fin de soirée bien au chaud. Merci pour votre sincère et fidèle amitié.

    54
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 18:34
    gut1

    Oh ! oui je l'ai emprunté ce passage mais il y a longtemps très longtemps même ! Tu me fais remonter des souvenirs ma chère Cendrine ! Merci beaucoup pour cette petite ballade Parisienne !!

    Je t'embrasse très amicalement

    53
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 17:17

    Coucou ma Cendrine, si je peux t'assurer que mes pensées t'accompagnent chaque jour qui passe, en revanche cette semaine a été particulièrement difficile à vivre pour nous... En fait, brièvement, mon mari s'est blessé à l'épaule dans l'escalier samedi dernier et depuis il a passé toutes ses nuits debout la plupart du temps, position la plus favorable pour ne pas trop souffrir. Par voie de conséquence, manque flagrant de sommeil pour lui ... et moi avec ! Le médecin s'est contenté d'antalgiques et anti-inflammatoires avec assez peu de résultats et ne sait pas vraiment ce qu'il a... Tout çà pour te dire que je n'ai pas vu la semaine défiler et étant préoccupée, je suis très peu venue sur les blogs... Tu me pardonneras j'espère de venir seulement maintenant te remercier pour ton grand message qui me permet de comprendre beaucoup mieux ta situation. Je ne connaissais pas l'histoire tragique de cette maman qui n'a pas résisté à une crise épileptique aux côtés de sa si petite fille, pauvre mignonne, c'est épouvantable... J'imagine qu'il y a autant de pathologies que de patients comme dans bien d'autres maladies. Et nous souhaitons toujours que le pire n'arrive jamais... Je me doute que tu es très raisonnable et que tu respectes à la lettre les prescriptions médicales. Mais il faut reconnaitre que bien souvent la médecine est très démunie face à certaines pathologies, même de nos jours. J'espère seulement pour toi des découvertes futures en matière de recherches, surtout ne te décourage pas ma charmante petite Fée, je suis sûre que le moment viendra où ta vie sera beaucoup plus souriante et heureuse et que ton immense courage sera récompensé... Tu sais je reviendrai me plonger longuement dans cette nouvelle découverte, le beau passage du Bourg-l'Abbé que tu nous détailles aujourd'hui, une balade pleine de promesses que j'ai à peine effleurée... Chère Cendrine, encore merci pour tes visites si précieuses pour moi, je t'embrasse très très fort et je pense à toi. Je t'envoie cette image que j'aime : petit matin brumeux sur la Vilaine...    Shuki

    52
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 16:02
    Ami Gégouska

    Bonne soirée,

    chère cendrine c'est toujours un plaisir de venir visiter avec toi tous ces lieux chargés d'histoire que tu nous racontes si bien...!

    merci pour ce partage gros bisous

    51
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 09:51

     

    Bonjour Cendrine, j'ai remarqué l'horloge et le baromètre à chaque extrémités de la galerie, ils sont magnifiques... Le soleil brille en ce moment, pas de neige à l'horizon... Bon vendredi, gros bisous

    50
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 09:45

    Bonjour , allez courage le we arrive!

    ici la mangeoire des oiseaux est couverte de givre mais le reste est bien sec, pas de neige mais du vent ....

    moi je rechauffe mon vieux dos a coté du feu de bois .....le nez dans mes  livres ....

    bisous

    tumblr_man0haDblt1rwcfrqo1_1280.jpg
    49
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 09:19

    Bonjour ma gentille cendrine je passe te faire un petit coucou en te disant de bien de couvrir si jamais tu sors meme chercher une baguette car la j avoue ce matin sur Paris fais pas bien chaud juste eu le temps de deposer les momes a l ecole j avais les mains glacée lol bisousssssssssssssssssssssssss

    48
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 06:30

    Les cariatides de ce passages lui donnent un art nouveau

    Bon et doux weekend Cendrine

    Bisous

    timilo

    47
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 06:07

    Chère Cendrine,

    Profitant d'une accalmie, je suis sortie pendant que le magnifique baromètre du passage du bourg l'abbé était au beau, de peur qu'il ne change d'avis.

    Après un arrêt à la papeterie pour respirer l'endroit,

    ressortie à l'air libre, je suis allée admirer tes "cariatides aux drapés délicats" et longtemps je suis restée devant, à lire et à relire cette devise qui me parle

    " bonté - simplicité - charité - sobriété ".

    Redécouvrir Paris avec tes yeux est un réel plaisir et maintenant que je n'y travaille plus et que je l'ai quitté, j'apprécie, je dirais même, je savoure de le revisiter tranquillement à tes côtés. Merci d'être mon guide.

    J'accompagne mes pensées de quelques flocons légers, douceurs d'amitié.

    46
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 05:28

    bonjour Cendrine 

    Merci de ton beau billet sur Paris ,j'ai reconnu certains endroits  ...tu sais que les passages fut couvert pour empecher autrefois a ses dames de marcher dans l'eau ,voir la boue ....(ce que j'ai appris à l'ecole des ovrages d'arts  de Nanterre ) 

    Merci de tes belles photos et d'un partage sans moderation  ...au plaisir 

    Bisous Gérard 

    45
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 05:27

    J ai beaucoup apprécié ta description des galleries. Il en existe deux aussi à Bruxelles: La gallerie du Roi et celle de la Reine: elles se font face. Je connais un peu cette ville , mes Parents étaient originaires de ce pays. J ignorais complétement que le parti communiste avait abandonné le Marteau et le Faucille comme embléme: Staline y tenait tellement! Dans ma jeunesse j ai beaucoup parcouru les routes de l est, et je suis resté sensible à toutes ces questions. Magnifique collection de photos de statues

    Nous avons 25 cm de neige! Et ce matin, je dois rouler!

    Bonne journée Cendrine

    Latil

    44
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 02:33

    Bonsoir très chère Fée Cendrine

    J’avais bien lu deux fois ton avant dernier commentaire avant de partir dormir et je m’étais délecté de tes mots acidulés, légèrement sucrés et vitaminés à la facétie de l’autodérision, alors je t’ai imaginé te sourire devant le miroir, mais il renvoyait une image de toi nue et Ô mon Dieu comme je me suis régalé… (Rire aux éclats), et tu en auras fait rire deux ce jour-là, Christophe et moi avec tes coconneries.

    Ce qui nous fait oublier dans ces moments de liesses, les turpitudes de la vie et c’est tout à ton honneur, à ceci d’ajouter l’histoire des patchs.

    Tu penses que je n’ai pas perdu une miette de la "Nana", comme tu le dis la jolie pin-up et je me suis dit, ce soir ma Fée Cendrine a décidé de me rendre fou et de me faire attiser les hormones "reproductives", tellement en cette créature de rêve tout est placé aux bons endroits pour déstabiliser le  mâle que je suis et tu peux être fière de toi garçonne de Satan… Car comme baby Sitter, effectivement, rien de tel pour chasser les microbes récalcitrants et je vais mettre des annonces de ce pas pour "Faire garder petit enfant", car le mien était fort gros ce soir-là.   

    Passons maintenant aux choses sérieuse et voyons ce que tu nous as concocté.

    A la première photo de l’intérieur, ce passage du Bourg- l’Abbé ressemble en plus dénué et plus austère au passage du Grand Cerfs, à ceci dit qu’il a des lignes plus fuyantes et arrondies au niveau des verrières, mais il est vrai que le bois lui donne noble valeur, alors que son horloge, lui retransmet son histoire dans le temps, sans parler de sa réplique en temps météo qui lui fait face.

    La subtilité de ces passages, réside dans le fait que bien souvent ils s’enchaînent et on passerait volontiers des heures à les visiter.

    Ce que j’adore par-dessus tout, c’est les architectures des bâtiments et le cœur de Paris s’en fait un joyau et les architectes contemporains feraient bien de prendre note, bien que dernièrement, ils reviennent à des lignes beaucoup plus chaudes et porteuses d’histoire humaine et non plus de lignes fuyantes dans des espaces futuristes se targuant de l’inconnu, représentant le vide et le superficiel de la vie et de l’état d’esprit d’aujourd’hui.

    Merci pour les remarques sur le marteau et la faucille et tous les autres symboles.

    L’entrée du n°15 de la rue du Louvre est magnifique et tu m’en fait apprendre beaucoup sur les cariatides.

    Que du bonheur de t’avoir lu et apprécié tes photos, je visite Paris, sans me déplacer et j’ai l’honneur de me trouver en ta compagnie.

    Ce qui me fait dire que tu es à la fois Ange et  Démon, ce pourquoi, je t’adore.

    Plein de bisous sur ta jolie frimousse et mon amitié à Christophe

    Douce nuit

    Le Noctamplume

     

     

    43
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 23:39

    Bonsoir Cendrine...magnifique article que celui-ci..comme d'habitude tu nous emmène dans des décors inhabituels pour ceux qui n'ont pas vécu à Paris...merci...en ce qui me concerne, je le connais ce passage là, et les autres aussi, ceux qui communiquent entre la rue St Martin, et la rue Meslay, rue où j'allais à l'école publique de filles..j'ai beaucoup utilisé ces passages avec mes copines de l'époque, pour arriver sur le boulevard Sébastopol, où nous nous promenions...j'habitais le 3è arrondissement de Paris, notre lieu de prédilection c'était le square des Arts et Métiers, les halles (les vraies), et nous nous baladions aussi dans la rue St Denis...nous allions aussi au cinéma (permanent) le père d'une de mes camarades de classe était projectionniste au cinéma "Le Bosphore", et on y entrait gratuitement ! ma rue débouchait sur l'avenue de la République..Pour en revenir à ce passage, et à celui du Grand Cerf, à l'époque (années 60) il n'était pas aussi pimpant que sur tes photos...il tombait un peu en décrépitude...c'est bien qu'il ait été réhabilité ..bravo pour tes photos, elles sont magnifiques ! grosses bises

    42
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 20:37

    Coucou ma Cendrine! Je suis super ravie que tu aies participé au petit jeu et je me doutais bien que tu découvrirais l'identité de cette oeuvre. Quel bonheur de l'avoir vue en vrai! Elle doit être encore plus fascinante et féérique!! J'annoncerai la semaine prochaine la solution et la liste des gagnantes et je vous enverrai un petit cadeau surprise... Je te fais de gros bisous ma Cendrine, prend bien soin de toi mon amie, et que le ciel étoilé qui veille sur Toulouse ce soir, vous éclaire aussi de ses bienveillantes lumières..

    41
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 18:58

    quel plaisir de parcourir ces lieux insolites en ta compagnie .. tu ne loupes rien, tu es aux petits soins pour nos yeux et notre culture!

    ce n'est que du bonheur

    j'ai partagé comme d'habitude parce que sincèrement tu es la tip top des blogueuses parisiennes !

    40
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 18:24
    francine 94

    bonsoir, ah mais j y ai trainé mes guêtres dans celui là !!! toujours au temps béni où j'avais en charge ce quartier; tu parles de mr blondel,  ça me fait penser à la rue blondel !!! mal famée !! je ne sais pas s il existe encore, il y avait un important grossiste en tissu là bas (en tissu, et pas autre chose !) bonne soirée bisous

    39
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 16:40

    bonjur CENDINE

    c est Magnifique ton article tes explications  et les photographies j adore tu nous fait découvrir pleins de belles choses  j espère que tu as la forme et que le temps n est pas en neige je te souhaite un excellentaprès Midi bisous DANIELLE

    38
    Florence-Testé
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 13:05

    Florence-Testé pour vous

    Bonjour...excellent, quel travail..et comme c'est vraiment intéressant. J'ai travaillé pendant quelques temps rue de la Victoire, à Paris, près du Bd Haussman, je n'ai jamais remarqué ce passage..ou alors ma mémoire me fait défaut..il faudrait que je retourne sur place pour être sure !

    Paris, superbe ville, pleine de secrets, pleine de détours..J'adore Paris, ces quartiers, ces lieux historiques, si chargés de souvenirs...Merci pour cette excellente promenade...Un rêve éveillé sans mauvais rêve...ici, j'ai testé le rêve et ça m'a fait plaisir...à très bientôt j'espère

    37
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 11:48
    **Chatbada**

    femme fée

    Cendrine, mon amie,

    Je suis venue me replonger en cet espace couvert , cocon du temps qui passe et protecteur des symboles qu'il recèle . Ton travail est remarquable . Ta perception est aiguisée par un sensitif que peu posséde. Les traces de l'homme parlent , les messages laissés n'ont de cesse de nous interpeller sur notre héritage culturel et sur l'importance de l'origine des lieux habités . Il reste toujours une trace du passé, toujours et même si elle demeure invisible à l'oeil du passant , il y a toujours une fée pour éclairer le regard des néophytes que nous sommes . Alors, c'est tout simplement que nous levons la tête vers tant de grâce et nous nous laissons guider par tant de savoir et d'élégance ...

    ***MERCI***

    Premiers flocons hier ... Ils n'ont fait que fondre en touchant la Terre ... Et les bulbes des premières perce-neige commencent à apprécier le froid de Dame Blanche ...

    Je t'embrasse

    De tout coeur

    Véronique .

    p.s. Je t'écris dans la journée ...

      elfes

    36
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 09:46

    Bonjour ma gentille cendrine

    oh la la mais ce passage est vraiment une petite merveille je ne connaissais pas du tout comme quoi alors si çà te derange pas j irais te copier pour faire des photos :p les status sont vraiment sublime j adore tu nous fais vraiment de tres belle photo ;) je t embrasse bien fort fais pas tres chaud aujourd hui sur Paris gros bisous

    35
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 08:46

    coucou! ce matin aucune neige ici même pas de gel mais a peine 2° et il fait humide et sombre .... on dirait le soir et pas le matin .....

    bisous et que ta journée soit belle!

    et demain je met du bouillon végétarien en recette :)

    Fancy - Good Dog!
    34
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 08:22

    bonjour Cendrine,de très belles photos dans ton billet,j'espère que tu vas bien,chez nous ce matin il pleut et hier il gelè,sa change vite,je te souhaite un très bon jeudi,bises

    33
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 08:22

    Bonjour Cendrine, ce passage me semble plus étroit que celui du grand cerf et la verrière est moins grande .... Par contre il y  de jolis motifs d'architecture... Pas de neige pour le moment mais du froid.. Bon jeudi, gros bisous

    32
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 07:43

    Bonjour ma douce fée Cendrine, une belle visite avec toi et c'est partie pour une belle journée. J'espère que tu vas bien.

    Beaucoup d'intempéries partout, la neige à tout bloqué
    ici et là, pas facile d'aller travailler dans ces circonstances.
    C'est pourquoi il faut rester zen. Je parle pour moi, car peut-être
    que tu as la chance d'avoir un temps plus clément et que tu ne travailles
    pas, donc évite les routes très enneigées, les trottoirs glissants et surtout
     reste au chaud car dehors ça pince sérieusement.

    Il faut garder le moral et une certaine bonne humeur, donc je te laisse
    mon p'tit sourire et notre boisson du matin.
    Si tu as du pain et du beurre, alors on se fait une p'tite tartine à deux...
    Hi Hi !

    J'espère que tu vas bien ou mieux, que tu n'as pas trop de soucis
    ces temps-ci. (A part le temps)

    Je te laisse le mot du jour à trouver, notre petit jeu pour faire
    fonctionner nos neurones.

    EPTIHHOSRC  BOOMLC

    Né entre le 25 août et le 31 octobre 1451 à Gênes,
    dans la République de Gênes, et mort le 20 mai 1506.

    Si tu joues tant mieux, sinon tant pis lol !

    Prends soin de toi.

    Lolli

    31
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 07:22

    Il semble moins fréquenté ce passage , mais peut-être que je me trompe  car ce n'est qu'une impression

    Joli baromètre , j'aime beaucoup , d'ailleurs je les collectionne , ces temps-ci j'ai de la chance , beaucoup de personnes se débarrassent des anciens pour acheter des électroniques , ils ne savent pas ce qu'ils font et tant mieux pour moi

    Douce journée Cendrine

    Bisous

    timilo

     

    30
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 07:08

    c'est un endroit magnifique et toutes ces statues ***

    j'adore une balade que je ne manquerait pas si je vais la bas**

    bisous

    29
    Jeudi 21 Novembre 2013 à 00:05

    c'est bien joli et au moins on y est abrité surtout par ce froid

    28
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 21:51

    j'adore les passages parisiens, que je croyais connaître assez bien ... après la lecture de vos deux  derniers articles j'ai compris que je ferai bien d'y retourner !! c'est ça aussi la magie de vos articles.

    grosses bises Cendrine et merci pour TOUT 

     

     

    27
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 21:13

    Me voici encore devant une belle découverte d'architecture! Ce passage, il est vrai n'a pas le même charme que celui du Cerf, qui est auréolé de la magie de ses boutiques qui titillent mon envie et mon imaginaire, mais celui-ci, est tout aussi remarquable. Je le trouve même empreint d'une beauté plus pure, et d'un charme brut et authentique. Quand je dis "brut"parce qu'il me semble sans artifice. Il est intact, sans volonté d'attirer le chaland. Il a quelque chose de majestueux, je trouve, tout en restant épuré. Papa ne resterait pas insensible à l'esthétique de l'horloge et du baromêtre, objets qu'il affectionne particulièrement. Tellement même, qu'il a fabriqué à la maison, son propre baromêtre, ainsi qu'un anémomêtre dans la plus pure tradition, avec du matériel récupéré sur des vide-greniers. Mon père exècre les stations météo qui fleurissent dans les supermarchés avec leur affichages digitaux. Il a bien raison, ils n'ont pas beaucoup d'âme... tu verrais celui qu'on a à La Teste, rien à voir! Et c'est une tradition quotidienne de consulter cette petite tribu d'objets quotidiennement..Bref, C'est une petite passion qu'il a depuis l'enfance. Ce week end, je vais à La Teste et je lui montrerai ton article, il sera aux anges!!!

    Ici la famille chat s'adapte et des changements apparaissent insensiblement...La disparition de Kimi entraine un bouleversement des rôles de chacun. Tu me connais, je suis très observatrice de mes 4 pattes et la place de dominante qu'avait Kimi étant libre, Sara et Happy se partagent les tâches: surveiller le jardin, guetter le chien de la voisine pour aller grimper sur le cerisier de l'autre côté de la haie, gratter à la porte de la chambre le matin...etc.. Caty, elle, est toujours en retrait plus calme et réservée, c'est son caractère, mais elle s'octroie quelques fantaisies nouvelles: elle a pris possession du meuble chinois de mon atelier que Kimi gardait jalousement (une vraie forteresse, ce meuble, qui, va savoir pourquoi, est depuis longtemps à l'origine de vraies tragédies félines! Troie à côté, est une bataille insignifiante! lol! ), et qui lui sert désormais pour ses petites siestes...

    Je te laisse pour ce soir ma Cendrine, je vais préparer quelques bouchées vapeur aux crevettes pour le diner. Je vous souhaite à tous les 2 une belle soirée, en espérant que ta nuit se passe dans la plus grande douceur. Je t'envoie toutes mes pensées d'amour et de sérénité, à toi et à Christophe. Le vent des Pyrénées te soufflent des flocons de bisous!!

     

     

    26
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 19:45
    Fée Laure ♥

    Bonsoir Cendrine,

    J'aime beaucoup ces paysages, ils ont un charme fou ♥ La pendule est magnifique elle a revêtu son habit de fêtes le médaillon extérieur est sublime, merci pour ce nouveau billet passionnant

    Douce semaine à toi aussi, chez nous il a neigé ce matin mais ça n'a pas tenu...nous verrons demain matin

    Gros bisous

    25
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 18:05

    Bonjour Cendrine,

    Merci pour ton gentil coucou.

    Merci aussi pour ton beau reportage.

    Grâce à toi, je découvre de fabuleux endroits. C'est très enrichissant!

    Merci pour cette belle découverte.

    Bonne soirée. Bises

    24
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 17:35

    Coucou Cendrine, quel beau reportage. Une fois encore tu nous promènes à travers un superbe passage.
    La pendule et le baromètre en auraient tant à nous dire sur ce qu'ils ont vu depuis leur installation. C'est un passage que je ne connais pas mais qui mérite bien cet article.

    Toutes ces statues sont vraiment élégantes et superbes. Un  petit pincement au coeur pour celles qui sont usagées par le temps qui passe inexorablement. Les cariatides ont une grâce exquise, quant à Mercure, il est magnifique. Bon, j'avoue un faible pour ce "dieu", disons sa version grecque.

    Quant aux atmosphères anciennes, elles ne sont pas figées mais nous ramènent vers un passé chargé d'une fabuleuse histoire. J'aime ces lieux , empreinte d'une époque dans laquelle l'art finement ciselé était respecté.

    Prends bien soin de toi Cendrine, le froid arrive, la neige peut-être aussi. Je te souhaite une belle soirée et une agréable fin de semaine, gros  bisous.

    23
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 17:03

    un très bel article bisous

    22
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 15:31

    C'est une riche et belle idée, chère Cendrine, d'ainsi m'emmener flâner dans ces passages parisiens : j'espère vraiment que vous y poursuivrez vos déambulations.

     

    Loin, évidemment, de les avoir tous découverts, j'estime que ceux que j'ai eu l'heur de fréquenter avaient chacun, peu ou prou, de quoi retenir mon attention, voire me ravir. De sorte qu'à mes yeux - mais je ne suis pas Parisien, seulement petit cousin d'Outre-Quiévrain -, aucun ne mérite d'être boudé !

     

    Parce que je pense vous connaître un petit peu, de manière évidemment virtuelle, j'ai souri, arrivé à la sixième photo, me disant que vous alliez me faire admirer, à l'instar de celles de votre précédent reportage sur le "Grand Cerf", les différentes boutiques de ce nouveau passage, que ce soit l'enseigne d'une papeterie que vous ayez plébiscitée.

     

    En revanche - et toujours par comparaison avec votre étude sur le "Grand Cerf", si riche en documents iconographiques -, je suis quelque peu resté sur ma faim quant à l'évocation des commerces qui se trouvent ici réunis. Tout est clos. Et vous ne vous attardez pas - Prévert revisité - à proposer un inventaire illustré qui m'eût comblé.

     

    J'espère que la raison réside dans un choix délibéré de votre part et non dans un surcroît de fatigue que ce reportage vous aurait occasionné ...

     

    Mais ne prenez aucun ombrage de cette mienne remarque : votre article présente à tout le moins le mérite de titiller plus encore ma curiosité et de m'inviter, lors de mon prochain séjour à Paris, à visiter cet endroit avec plus d'attention encore.

     

    Merci pour cela aussi.

     

    Amicalement,

    Richard 

    21
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 15:01

    bonjour cendrine
    merci pour toutes ces explications et j'ime beaucoup "les cariatides"elles sont richement sculptéesmagnifique ton article d'aujourd'hui
    Il pleut encore aujourd’hui, mais la météo nous annonce de la neige pour la fin de la journée pour la bourgogne
    Ce n’est pas réjouissant car nous ne sommes pas équipés 
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    gros bisous

    20
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 14:15
    Patricia89

    Bonjour Cendrine,

    Un nouveau passage que tu nous fais découvrir. En lisant ton article, je me sens transportée dans une autre époque. Ces passage étroit mais lumineux à la fois par les verrières. Une promenade en ce lieu semble appaisante, hors du tumulte des boulevards.

    Je ne connais pas Paris (je supplie souvent mon homme, mais lui, la vie agitée des parisiens le rend " malade ", alors je savoure chacun de tes articles).

    Prends soin de toi et ma douce Cendrine, merci pour le rêve que tu offres.

    Bisous, Patricia

    19
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 14:10
    **Chatbada**

    Cendrine, mon amie ,
    Mais comment peut-on, ne serait-ce, penser qu'une atmosphère peut être inanimée ..Le vif d'un lieu habité réside dans son atmosphère. Cette supposition oriente vers le pouvoir que dedans et dehors, tels que l'architecture les détermine, exercent sur l'homme.
    Il semble qu'il existe un lien entre la personnalité d'un lieu et son espace. Cette articulation est sans doute la même que celle qui relie une atmosphère unifiée à l'agencement d'un lieu quelconque. Nous sentons bien au quotidien que si les choses étaient construites différemment,  la sensation que nous retirons de nos contemplations serait différente. Il est pourtant difficile de mettre des mots sur ce qu'est exactement une atmosphère, qu'on pourrait définir comme la tonalité qui émane d'un lieu lorsque nous y prêtons attention. Sans doute celle-ci est aussi dépendante de notre état d'esprit, mais plusieurs personnes peuvent toutefois parvenir à s'accorder sur un même ressenti.  L'atmosphère est l'expression d'une sensation, de nos sensations à y ressentir les vibrations que tel ou tel lieu dégage. De ce fait, l'appréhension de la tonalité d'un lieu n'est pas esthétique comme le serait celle d'une oeuvre des beaux-arts. Il s'agit non d'un jugement sur la chose, mais d'un jugement sur notre réception.  C'est pourquoi la saisie d'un espace  n'apparaît pas seulement comme la matière de notre perception, mais comme la possibilité qui nous est donnée d'enchanter le monde. Nous ne comprenons peut-être l'espace qu'en l'enchantant d'une atmosphère et c'est cette enchantement que tu nous offres ...

    Lieu de passage entre profane et sacré ... passé le porche , c'est entrer dans cet univers où l'on est attendus .C'est quitter l'agitation du monde pour pénétrer dans un espace où règnent le calme et la paix . C'est rencontrer l'invisible .C'est découvrir un lieu habité par des présences , celles du passé et du temps qui passe ...

    *** Merci *** pour cet enchantement auquel je ne suis pas insensible ... L'atmosphère qui y règne y est si douce ...

    Je t'embrasse

    De tout coeur

    Véronique

    Que mes pensées t'accompagnent .

    18
    Miss Mary
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 13:34

    Bonjour Cendrine, j'espère que tu as vu le message où je te remerciais pour ta très jolie carte, parfumée au papier d'Arménie à la rose, j'ai adoré...... J'aime beaucoup ce nouveau reportage au coeur de Paris, et tu en parles très bien, et surtout tu joints de belles photos et de belles illustrations.... Cela me donne très envie de retourner visiter ce quartier que j'aime tant, j'y ai de bons souvenirs, car j'ai travaillé dans le coin, quand j'étais plus jeune ! merci pour ce partage touristique et culturel, sur la blogo de l'amitié..... Bon mercredi, bisous à bientôt.  "Miss Mary"

    17
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 12:09

    bonjour Cendrine , que c'est beaux ... !!!!   toutes ces sculptures  et têtes  et voutes  et +++

    merci pour cette visite !  passe une belle journée  a+

     

    16
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:44

    oups !!! je m'ai trompéé et je t'ai appellée Sandrine, lol !!!

    je veux dire Bon courage Cendrine ...

    encore bisous

    15
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:43

    j'adore me balader pour Paris, merci pour tous ces jolis partages, ton blog est une pure beauté.

    Bon courage Sandrine et prend soin de toi.

    je t'embrasse très fort

    Rosa

    14
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:41

    Bonjour Cendrine , toujours aussi intéressant , cet article sur un passage bien méconnu.

    J'aime beaucoup ces petites fontaines "Wallace "  !!! Gros bisous et prends bien soin de toi . Francine Clio.

    13
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:28

    Merci Cendrine pour ce nouveau "passage", je les découvre enfin grâce à toi. Ces endroits m'ont toujours fascinés mais je n'ai jamais eu l'occasion de m'y promener. Il faut bien connaître Paris pour cela. J'ai appris sur les atlantes, nous en avons deux à Amiens, une vraie et qui a été copiée ...
    Je trouve que ces passages, avec leur verrière si longue ont beaucoup de charmes, on doit s'y sentir transporté dans le monde d'avant ...

    Je te souhaite une très belle journée, ici les nuages arrivent, il faisait si beau ce matin, mais novembre est là !

    Gros bisous ma Plume Fée et à bientôt

    Anniclick

    12
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:20

    vraiment splendide les détails de façades!!

    courage , là je vais chercher des palettes dans 30 minutes ..... :p

    j'espère ue tu peux te reposer au chaud, soigne toi bien

    je commence de la kiné a partir du 5 décembre ....

     ce matin un super ciel bleu! enfin mais seulement 1° et neige annoncée pour cette nuit ....

    je vais donc en profiter pour faire mes derniers travaux dehors car avec la neige ici c'est boue ...

    bisous et belle journée

    tumblr_mgmk79mRJ31qcz4s2o1_500.jpg

     

    11
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:05

    Coucou ma Centrine,

    Comme toujours, un billet riche, instructif et bien documenté. Ce passage que je ne connais que de nom est superbe et très bien achalandé. Commercial très tôt, il a pris de l'ampleur. J'ai adoré la complicité de l'horloge et du baromètre. Ces pièces sont très belles. Mais ce que j'ai admiré le plus, sont les détails et explications de la symbolique de chaque personnage encadrant l'entrée. La fontaine Wallace aussi qui m'a bien été utile dans le défi de l'abédédaire des nuls pour la lettre W. Merci ma Cendrine pour l'excellence de ce billet qui a du te prendre beaucoup de temps. J'espère que tu n'es pas trop fatiguée par tous tes ennuis de santé. C'est bien souvent que je pense à toi.

    Bises et bon mercredi. ZAZA

    10
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 10:01

    merci pour ce bel oublié!

    les passages parisiens me plaisent beaucoup ! j'aime y flâner!

    belle journée à toi

    bises

    Sophie

    9
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 09:46

    Bonjour Cendrine, je viens de parcourir ton nouvel article, il me faura plusieurs jours pour voir tous les détails d'architecture.. Tes photos sont magnifiques.... Pas de neige pour le moment... Il fait zéro et il y a du soleil.. Bon mercredi, gros bisous

    8
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 09:31

    Bonjour Cendrine

    Quelle bonne idée de traiter ces "passages " Leur vie anterieure est passionnante , plus que celle d'aujourdhui , mais une chance unique de revivre ..

    Toutes tes explications sont passionnantes !!

    Bises Cendrine

    7
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 09:26
    TititeParisienne*

    Bonjour ma Cendrine,

    Je connais ce passage de nom seulement, je n'y suis jamais allée. Rien que l'entrée de ce passage est un vrai p'tit bijou ! on ne fait plus de si belles choses de nos jours et c'est bien dommage. Ces cariatides sont superbes et en imposent et impressionnent.

    Je ne sais pas combien il y a de passages à Paris, mais certains valent vraiment le détour ! 

    Merci, ma Cendrine, pour cet excellent article, on se régale toujours avec toi.

    Je te souhaite une bonne journée, je t'embrasse bien fort, Véronique

    6
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 09:21

    Mille merci pour cette promenade enchanteresse ! Tout un passé qui vit sous nos yeux et qu'on ne sait pas regarder. Heureusement que des personnes comme toi nous éclaire ! C'est superbe !

    Gros bisous jolie fée de Paris, à bientôt

    Albiréo

    5
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 08:07

    Bonjour ma douce Cendrine, merci pour ces belles découvertes que je fais chez toi, ici la neige est partout Brrr !

    Je viens te porter une couverture pour poser sur ton lit,
    reste encore au chaud si tu le peux, car il fait très froid.
    Moi je ne peux pas car je me dois de veiller sur toi.
    Il ne fait vraiment plus un temps d'automne hein, on est
    bien d'accord lol ! L'hiver frappe à la porte grrr !

    Une bonne boisson chaude avec des tartines t'attendent
    chez moi hi hi, alors n'oublie pas de chausser tes bottes,
    ou de pluie ou de neige, de mettre un bon manteau avec
    une écharpe et des gants. Ne prends pas froid, car je n'ai
    pas de médicaments sur moi oups.

    Certains d'entre vous se plaignent de perturbations sur leur réseau,
     mais je me demande si les perturbations ne viendraient pas de notre plateforme.
    A vérifier avant de changer d'opérateurs ou de matériel lol !
    Il faut dire aussi qu'internet est devenu une poubelle géante
    et assez lourde, comme par exemple les personnes qui
    ouvrent une multitudes de blogs ou sites et les abandonnent
    sans les fermer définitivement. Genre des vaisseaux fantômes
    qui errent et alourdissent le net pour rien.
    A méditer...

    La réponse du jeu d'hier :
    BORIS VIAN

    Bravo à tous ceux qui ont joué et trouvé.

    Prends soin de toi et bon mercredi.

    Lolli

    4
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 07:30

    Magnifique article et superbes photos!

    Très enrichissant et que du plaisir que de parcourire les galeries et les quartiers de Paris grâce à toi je redécouvre Paris ...ton oeil aguisé nous enchante...que du bonheur!

    Merci beaucoup!

    J'espère que tu ne vas pas trop mal ,si tu as un moment je serais ravie d avoir de tes nouvelles au besoin par mp,je ne suis pas toujours très presente car j essaye de tout concilier santé ,blog etc...mais je ne t oublie pas! 

    bises

    3
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 04:10
    jill bill

    Bonjour Cendrine, un peu à la fois je vais découvrir ton Paris que tu aimes tant... merciiiiiiii ! Belle semaine aussi, bises de jill

    2
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 02:40

    Hello chère Cendrine !!!


    Je te remercie pour ce reportage que je découvre avec grand plaisir  !!!

    Ce passage est SUPERBE !!!!  Il a gardé le charme du Paris d'hier et c'est MAGNIFIQUE !

    Tes photos sont très belles. MERCI pour ce partage amical et paridien. J'adore !
    Merci aussi pour ta visite et tes mots sur mon petit blog chère Cendrine !!!


      DOUX BISOUS à la saveur de thé !

    1
    promeneur75
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 00:57

    Merci encore une fois de faire renaître un coin de Paris parfois méconnu ou abandonné, tout en permettant aux lecteurs néophytes comme moi de comprendre les nombreux symboles qui décorent les lieux!

    Enchanteresse du Paris historique mille merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :