• Bruno Cazarré, Galacticon

     

    Image001.jpg

    Nébuleuse de la Tête de Sorcière (Image Pinterest)

     

    Un récit puissant et vif qui déploie ses ailes romanesques dans les hauteurs de l'Univers...

    Une vision d'un monde, notre monde dans un Ailleurs plus proche de nous que nous ne pourrions le penser.

     

    Image002.jpg

    https://www.librinova.com/librairie/bruno-cazarre/galacticon

     

    J'ai pris grand plaisir à lire cet ouvrage proposé par les éditions Librinova. J'ai voyagé dans une fascinante matière fictionnelle, rencontré des aventures qui transcendent, avec force, notre réalité et nous propulsent vers des Multivers... Je conseille cette histoire aux amateurs de Space Opera, de sagas de SF et également à ceux qui aiment les intrigues associées aux âges antiques.

     

    Dans ce beau roman, j'ai aimé que les mondes et les temps se télescopent. Je me suis laissée prendre, dès les premières lignes, aux propos de l'auteur.

     

    Si vous êtes alléchés, je vous invite à découvrir les grands piliers de l'histoire, le regard happé par les pleins et les déliés du ciel de nuit...

     

    Image003.jpg

    Image Pinterest

     

    Ce que nous murmure le livre...

     

    « Notre histoire commença quand, séparés de nos parents à l’âge de sept ans, nous entrâmes en préformation. C’est là que nous nous croisâmes, Ascylte et moi, pour la première fois et, de ce jour où nous nous reconnûmes si semblables et si nécessaires l’un à l’autre, nous ne nous quittâmes plus. »

     

    Quand l’homme ira dans les étoiles, c’est pour après-demain, il n’occupera sans doute qu’un tout petit secteur du bras excentré de la Voie Lactée où nous nous trouvons. Mais même ainsi, à cause de la Fatalité d’Einstein : la vitesse indépassable de la lumière, l’humanité sera condamnée à se disperser, car aucune organisation ne peut se concevoir sans communications. La lumière cela va vite, mais pas assez à l’échelle des distances de notre Galaxie… À moins que… Tel est le point de départ de Galacticon qui raconte les aventures galactiques de deux garçons, Encolpe et Ascylte, lointains descendants des héros du Satyricon de Pétrone. Ces mondes qu’ils découvrent, leur écologie, leur religion, leur société, sont aussi l’occasion de parler du nôtre, en nous divertissant de leurs aventures et de leurs amours, car là, depuis l’antiquité, rien n’a changé. »

     

    Plaisir de lecture donc...

     

    Je ne peux clore ce billet sans vous parler du Satyricon, œuvre issue de la Rome Antique et attribuée par les spécialistes, avec un certain nombre de réserves, au « romancier » et poète latin Pétrone (14-66 après J.-C.).

     

    Image004.jpg

     

    Le Satyricon est une critique facétieuse et ardente de la société romaine d'antan. Au fil des pages, cette société se vautre dans ses travers, de la manière la plus intense et débridée qui soit, avec pour fil conducteur une appétence irrépressible pour le sexe et l'argent.

     

    Au-delà de la soif effrénée de plaisirs et de richesses, l'auteur nous invite à considérer les possibilités de l'Humanité face à son plus grand défi : en l'occurrence, la mort. On s'amuse beaucoup, on butine une myriade de détails concernant la Rome Antique et on réfléchit à travers les strates d'une écriture aussi savoureuse et ambivalente que peut l'être l'épisode du Festin de Trimalcion, à l'initiative d'un des personnages majeurs du récit...

     

    Image005.jpg

    Lithographie de Achille-Émile Othon Friesz (1879-1949) pour une édition du Satirycon parue en 1949.

     

    Le Satyricon nous conte l'histoire mouvementée de deux jeunes gens nommés Encolpe et Ascylte et aussi de Giton, le jeune amant d'Encolpe. Encolpe devient impuissant à cause du dieu Priape et Ascylte se languit de désir pour Giton ! Les aventures -déjantées- se succèdent et les héros se retrouvent chez Trimalcion, personnage haut en couleurs qui organise un banquet décadent d'un luxe inouï. Encolpe cherche à reconquérir sa virilité, se dispute avec Ascylte, rencontre le poète Eumolpe, retrouve Ascylte et Giton au gré de saynètes jouissives et fait la connaissance d'OEnothéa, prêtresse du dieu Priape.

     

    Je sais que l'histoire peut sembler « folle » mais ce roman qui est considéré comme l'un des tous premiers de l'histoire littéraire du monde se déguste comme une gourmandise. Alors si vous souhaitez vous « encanailler » les neurones, n'hésitez pas !

     

    Image006.png

    Magnifique édition du Satyricon ou Satiricon, illustré par l'artiste surréaliste d'origine italienne et argentine Léonor Fini (1908-1996).

     

    Et si vous voulez voyager à travers l'Espace et goûter les saveurs d'une belle écriture qui dessine des aventures haletantes tout autant qu'elle nous invite à réfléchir sur une myriade de sujets, je vous invite à lire Galacticon...

     

    Merci à Bruno Cazarré et aux éditions Librinova...

     

    Image007.jpg

    © Amy Brown

     

    Et merci à vous, chers Aminautes, pour votre gentillesse et votre fidélité !

    Plume

    « Chioné, déesse grecque de la glace et de la neigeValentines Galantes »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    24
    Jeudi 14 Février à 12:45

     

    Bien sûr cela fait plaisir de lire une critique aussi élogieuse mais plus encore de savoir que vous vous êtes laissé prendre, dès les premières lignes.  Merci aussi pour ce rappel érudit du Satyricon et la belle édition que vous signalez.

    Amitiés 

    Bruno. Cazarré

    p.-s. si vous en avez le temps venez faire un petit tour sur mon blog; cela me fera plaisir. 

     

     

    23
    Jeudi 14 Février à 09:34

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    bonne fête des amoureux, que cette journée t'apporte plein de petits bonheurs.

    Gros bisous à vous deux

    22
    Jeudi 14 Février à 08:59

    Merci pour ton long commentaire qui m'a fait plaisir avant tout 

    Oui c'est vrai que l'exercice de ce défi m'a permise d'écrire autour de ces mots imposés 

    Mais il y a au*delà de ma pensée  oui certes un peu de vérité , je n'aime pas les fêtes en général car rien ne vaut le naturel chaque jour hihi

    Bises et bonne saint Valentin à toi 

    wink2

    21
    Jeudi 14 Février à 01:39

     

    Une bonne St Valentin chère Plume Fée 

    De gros bisous et de douces pensées ainsi qu'un grand merci pour ta gentillesse

    20
    Mercredi 13 Février à 17:54

    Image associée

    Bonsoir Cendrine,

    Tu as vu ce beau soleil ? j'espère que tu en a profité un peu. Là je suis à Paris, je ne vais pas tarder à repartir chez moi.

    Passe une bonne soirée, grosses bises, Véronique

    19
    Mercredi 13 Février à 09:59

    La création du jour

    Bonjour Cendrine, un petit coucou et je file sur ton autre blog.

    Gros bisous

    18
    Mardi 12 Février à 19:13

    C'est un roman bien particulier en tous cas ! Il faut avoir l'habitude de ce genre de récit et d'écriture dont tu es expertes.

    Le monde céleste, encore bien inconnu ... que de mystères ...

    Un peu fatiguée en ce moment, la grippe attaque mes enfants, mes deux aînés l'on attrapé. Le virus rode autour de nous, alors j'évite un peu les sorties dans la foule.

    Prends bien soin de toi ma Cendrine

    Gros gros bisous

    17
    Mardi 12 Février à 11:36

    La création du jour

    Bonjour Cendrine,

    ces livres t'ont passionné, merci de nous les faire connaître..

    Bonne journée, gros bisous

    16
    Mardi 12 Février à 07:30

    Bonjour Cendrine,

    Un petit bonjour de Rambouillet pour prendre de tes nouvelles … 

    Je t'embrasse, Véronique

          

    15
    Mardi 12 Février à 06:26
    Merci de partager tes lectures. Tu nous donnes envie de les lire aussi. Bises, bonne journée...
    14
    timilo
    Mardi 12 Février à 05:48

    Joliment présenté ce livre ..

    J'aime beaucoup ce genre de littérature

    Douce journée CENDRINE

    Bisous

    timilo

    13
    Mardi 12 Février à 02:53

    J'aime la Rome antique et ces deux livres me plairaient beaucoup si j'avais plus de temps . . .

    De gros bisous Plume Fée et une douce semaine pour toi

    12
    Lundi 11 Février à 21:49

    chère Cendrine ton talent pour nous décrire ces passages des livres est bien associé à ces cyber espaces que l'on aille vers le futur ou vers le passé ! ne dit-on pas que plusieurs univers suivent leurs cours en même temps, et que avec un peu plus de technique (ou d'imagination ?!) nous pourions passer de l'un à autre, plus rapidement que la vitesse de la lumiére ?! et que peut-être nous pourions faire connaissance de ces jeune romains Encolpe et Ascylte !!! tout est dans le cadre de notre ignorance de tous les mystère des mondes qui nous laisse des capacités infinies !

    je t'embrasse bien amicalement Cendrine,

    gros bisous :)

    Angie

     

    11
    Lundi 11 Février à 20:51

    c'est bien ce qui me préoccupe, après l'inscription, il n'y a pas d'avis.....même dans les spams

    bizz

    10
    Lundi 11 Février à 20:49

    lorsque l'on vient chez toi
    c'est toujours un moment d'émois
    la tu touches au monde de l'univers 
    je plonge sans réserve dans cet éthér
    je suis fasciné depuis toujours par ce qui est mystére
     a nous les gens bien modeste de cette terre
    je ne connais qu'un de ces livres, pas les deux
    mais la passion reste entière pour ces cieux
    j'apprends toujours avec interêt ce qui touche aux dieux
    mais je continue de rêver chez toi même si je suis vieux
    tant pis je reste dans cette perspective de savoir toujours mieux
    Merci chère Cendrine de ce moment j'en suis curieux 

    je t'embrasse affectueusement

    VL/Claude

    9
    Lundi 11 Février à 20:48

    Hello Cendrine

    Et une de plus on va dire ! Encore une news pas reçu. Je vais retenter l'inscription, mais la derniere fois ça m'avait répondu que j'étais deja inscrit. C'est un peu le défaut de elka les bugs pour les avis d'article. Je ne sais pas si elka à un forum comme ob ou on peut signaler les problèmes aux modérateurs et administrateurs ??

    Bon, comme tu dis le livre à l'air d'être alléchant....C'est un peu comme le Satyricon de Fellini cela se passe à l'époque antique mais c'est de la science fiction. En tout cas le souvenir du film de Fellini avait été un choc entre l'incompréhension et  le scabreux et l'indécence. A cette époque, je n'étais peut être pas préparé à voir cela ....Il faudrait que je revoie le film sans vouloir faire du voyeurisme mais peut être que celui ci a mal vieilli dans notre société actuelle ? Quoique à l'époque de Neron ou de Caligula les moeurs étaient pire que de nos jours...

    Bonne soirée

    Pat

    8
    Lundi 11 Février à 19:08

                           

    Bonsoir Cendrine,

    Un livre qui nous emmène dans un monde … que je ne connais pas. Je suis un peu perdue … 

    Comment vas tu ? 

    Tu as vu les jours rallongent, HOURRA le printemps arrive !!

    Passe une bonne soirée, prends soin de toi, je t'embrasse, Véronique

      • Vendredi 15 Février à 16:40

        C'est pour mieux nous parler de notre monde, et ce monde que vous ne connaissez pas est le votre.

        yes 

    7
    Lundi 11 Février à 18:27
    feelaure♥

    Coucou Cendrine, Bon je t'avoue pas trop ma tasse de thé ni l'un ni l'autre mais je t'ai lu avec plaisir, comme toujours yes

    Je vous souhaite à tous les deux une douce soirée et vous fais de gros bisous

    On pense bien à vous, tendresse et Amitié

    6
    Lundi 11 Février à 18:10

    Coucou ma Cendrine,

    Aujourd'hui sera donc  d'autres galaxies, j'ai toujours considérée la littérature comme une autre planète, et sincèrement si elle n'existait pas, que serions-nous ?

    Merci de nous donner tant de bonnes informations sur ces deux livres.

    Je ne sais pas si je les lirai, mais en tout cas j'ai les clés pour le faire.

    J'ai eu la chance de rencontrer dans un "tout autre registre", au cours d'une présentation de livre, un auteur Maurice Revelli, moins connu que certains, mais pour qui je me passionne actuellement. Donc je me suis lancée dans la lecture de ses livres. En tout cas une très belle rencontre et une grande disponibilité d’échange avec ce Monsieur.

    Une semaine qui s'annonce douce, mais vers le milieu et la fin, ça ne peut pas faire de mal, car aujourd'hui j'ai eu un peu froid, brrr !
    J'espère que tout va bien par chez toi et surtout que toi tu vas bien ou bien mieux.
    Un semaine aussi sous le signe de l'amour, même si normalement ça devrait-être tous les jours de l'année.

    Merci pour ta gentille et fidèle présence, l'amitié est une chose aussi précieuse que l'amour, n'est-il pas vrai ? Lol!

    Je pense bien à toi et te souhaite plein de bonnes choses pour cette nouvelle semaine. Je mets mon blog en pause le 18, pour les raisons que je t'ai dit la semaine passée hi hi !

    Plein de gros bisous et à très bientôt !

    Lolli♥

    5
    Lundi 11 Février à 18:07

    Coucou ma Cendrine,

    De beaux mots choisis pour nous parler de ces deux ouvrages, qui  suscitent l'envie de les dévorer. J'avoue qu'en te lisant, l'atmosphère décrite pour le premier ouvrage me tente davantage que pour le second. Merci pour ces deux très belles présentations très bien illustrées.

    De gros bisous à tous les deux et une excellente semaine surtout.

    4
    Lundi 11 Février à 17:34
    Véronique

    Cendrine , mon Amie

    tu nous ouvres les pages de deux livres qui nous entrainent dans des mondes d'ailleurs .

    Lorsque je vivais en Italie, j'ai eu l'occasion de voir le film de Federico Fellini " Satyricon" . J'ai trouvé ce lien qui en parle

    https://www.cineclubdecaen.com/realisat/fellini/satyricon.htm

    Sincèrement , mes idées ne sont plus très claires concernant ce film . 30 années sont passées ... déjà !

    "Depuis, l'Antiquité, rien n'a changé ... " et tu vois , lorsque je me promenais dans Rome et dans ses ruines , lorsque je marchais sur les pavés millénaires de ces rues antiques cabossées par le temps , j'avais l'impression de poser mes pas sur celles et ceux qui m'avaient précédée , je levais les yeux vers le ciel et je me disais que peut-être , il y a deux mille ans , jour pour jour , le ciel était aussi bleu et il suffisait que je ferme les yeux pour entendre la résonance des pas d'hier venu d'un ailleurs qui est parvenu jusqu'à nous .

    Butinons ma Petite Fée et "ancanaillons" nous les neurones - j'adore ton expression-  .

    Je retiens !

    Merci de tes mots déposés . Te lire me procure toujours autant d'émotions .

    Bonne semaine .

    Je t'embrasse

    Véronique

    et pour les news ... n'y comprends rien du tout . Je ne reçois pas celles de blogs de certaines plateformes . Il doit y avoir des interférences maléfiques ( rire) . je reçois la tienne ;-)

    NOUVEAU FOLK WITCH Poster

    3
    Lundi 11 Février à 14:47

    Si après ce billet on a pas envie de dire oui à ce livre ;-) Merci Cendrine, curieuse de tout, bel après-midi, bises

    2
    Lundi 11 Février à 14:32

    J'ai lu tes impressions avec attention 

    Tes mots nous conduisent insidieusement vers un monde qui ne demande qu'à être découvert 

    Merci 

    Bonne semaine à toi 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :