• Le Tableau du Samedi : David Teniers le Jeune, Le Rémouleur, vers 1660.

     

    Image001.jpg

     

     

    Image002.jpg

     

     

    En souvenir de Lady Marianne qui demeure, tendrement, dans nos pensées et maintenant, régi par Fardoise et LilouSoleil.

     

    https://lilousoleil.wordpress.com

     

    http://entretoilesetpapiers.eklablog.com

     

    Pour le samedi 6 Mars, le thème est « Métiers qui ont aujourd'hui disparu, ou quasiment disparu... »

    Les participations sont sur le blog de LilouSoleilhttps://lilousoleil.wordpress.com

     

    Bon Courage à Lilou pour ses ennuis Internet, j'espère que ça va aller mieux...

     

    Je précise aussi qu'avec Christophe, nous avons de gros soucis de réseau et hier la box ne marchait plus pendant des heures. Du coup, impossible de souhaiter les vœux d'anniversaire à une Amie très chère qui se reconnaîtra, désolée, grr... Mais, j'ai réussi ensuite, youpi !

     

    Je publie et je passe chez vous comme je peux. Le réseau coupe brutalement et quand ça le fait, ça peut durer des heures, du coup, stand by... Je pense à vous mais la technique a ses caprices...

     

    Allez, je crois au fait de pouvoir publier mes articles ce samedi...

     

    J'ai choisi d'évoquer le personnage du Rémouleur, à travers un tableau de David Teniers le Jeune (1610-1690) qui fut l'un des plus grands artistes flamands de son temps.

    Le Rémouleur... Un mot plein de charme suranné qui désigne un vieux métier, une activité itinérante d'antan qui peut se pratiquer encore mais de façon très confidentielle. Autrefois, le Rémouleur ou Gagne-Petit sillonnait les rues avec une sorte de banc portatif ou une charrette agrémentée d'une meule grâce à laquelle il pouvait aiguiser une myriade d'ustensiles et d'instruments dotés de lames.

    « Rémouleur, Rémouleur ! Repasse couteaux ! Repasse ciseaux ! »

     

    Image003.jpg

     

    Le tableau de David Teniers est une huile sur bois, conservée au Louvre, qui a servi de modèle d'enseigne pour un magasin du Vieux Paris. On appelait ce commerce dont la façade se laisse admirer au numéro 23 de l'avenue de l'Opéra : « Au Gagne-Petit ». Un Monoprix y est installé depuis de longues années et, depuis le 22 mars 1983, les ornements préservés de la façade sont protégés « au titre des Monuments Historiques ».

     

    Image004.jpg

     

    « Au Gagne-Petit » fut édifié par l’architecte Auguste Tronquois (1829-1884) entre 1876 et 1877, à l'emplacement d'un magasin de toiles qui avait été fondé en 1844 par Monsieur Bouruet-Aubertot, rue des Moineaux, avant la création de l'Avenue de l'Opéra. Perçu comme un hommage au métier de Rémouleur, « Au Gagne-Petit » donna son nom à différentes boutiques dans toute la France.

     

    Image005.jpg

     

    La belle entrée se pare, dans ses hauteurs, d'un bas-relief directement inspiré du tableau Le Rémouleur de David Teniers. On reconnaît aisément le personnage et son espace de travail. Quant à l'arrière-plan de la composition sculptée, il est à la fois retravaillé et ressemblant à celui du tableau initial.

     

     

    Image006.jpg

     

     

    Image007.jpg

     

     

    Je me souviens du Rémouleur qui, lorsque j'étais petite, s'arrêtait devant la maison de ma grand-mère maternelle, en Charente-Maritime. Cela m'amusait de le voir surgir sous la fenêtre de la cuisine comme s'il émergeait d'un almanach. J'aimais bien entendre tinter sa clochette et résonner son « cri/chant » caractéristique...

    Ma grand-mère et ses voisins lui apportaient toutes sortes d'objets alors je me faufilais dans la foule et je contemplais les étincelles rouge et or qui jaillissaient de la roue/meule tournoyant grâce à une pédale sur laquelle, tel un homme orchestre, il appuyait.

    Outre les objets de cuisine, il y a fort longtemps, il aiguisait aussi les armes... donnant ainsi une seconde jeunesse aux lames des épées, des couteaux et des poignards. Il savait se rendre, particulièrement, utile !

    Évoluant sous l'égide de Sainte-Catherine d'Alexandrie (292-307), les Rémouleurs possédaient pour la plupart une petite image ou une effigie de leur sainte patronne, maîtresse de la roue...

    Le nom Gagne-Petit vient des rudes conditions de vie de ces êtres qui sillonnaient les rues et les routes et ne gagnaient, bien qu'indispensables à la vie quotidienne, que peu d'argent...

     

     

    Image008.jpg

     

     

    Image009.jpg

     

    Esprit prolifique et brillant, David Teniers le Jeune (David II) fut peintre, miniaturiste, graveur, dessinateur, copiste de renom et il s'illustra à travers la nature morte et la peinture d'histoire, le portrait, la peinture de paysage et de genre.

     

    Il naquit dans la haute société artistique d'Anvers, ville phare des arts à son époque. Il était le fils de David Teniers le Vieux, peintre émérite et de Dymphna de Wilde, une amatrice éclairée. Il devint, en 1637, le gendre de Jan Brueghel l'Ancien en épousant Anna Brueghel qui lui donna cinq enfants. Son oncle, Julian Teniers III était un célèbre peintre et un marchand de tableaux. Il fut un intime d'Adriaen Brouwer (1605-1638) et de Pierre Paul Rubens (1577-1640). Il fut aussi le père du peintre David Teniers III.

     

     

    Image010.jpg

    Autre version de son Rémouleur

     

     

    Avec un sens affirmé du détail et un audacieux mélange de truculence et d'élégance, il représenta des alchimistes, des apothicaires, des comédiens, des médecins, des buveurs (Le Joyeux Buveur...) et des joueurs de cartes et de dés dans les tavernes, des fumeurs de pipe, des paysans travaillant la terre... Il était fasciné par les effets de lumière et plusieurs de ses paysages possèdent un côté crépusculaire et fantasmagorique. Il aimait représenter les éléments, la neige, les mouvements changeants des nuages et les clairs de lune... Sa touche, au fil des années, s'allégea pour devenir de plus en plus poétique.

    Il occupa des postes prestigieux : Doyen de la Guilde de Saint-Luc, Maître de la Chapelle du Saint-Sacrement à l'église Saint-Jacques d'Anvers, responsable de Collections Royales et Princières... Il reproduisit des tableaux de maîtres vénitiens dans des catalogues (Le Theatrum Pictorium) très renommés qui enrichirent les collections de l’archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg mais également celles de souverains épris d'art, comme le roi Philippe IV d'Espagne, la reine Christine de Suède, le Prince Guillaume II d'Orange...

    Anobli en 1663, il fonda une Académie d'Art à Anvers.

     

     

    Sur La Chimère écarlate, j'ai choisi une œuvre de Georges Louis Picard (1857-1943), intitulée La Vendeuse de Violettes... Autre regard sur la vie, autre métier d'antan, la bouquetière itinérante...

    Image011.jpg

     

    http://chimereecarlate.over-blog.com/2021/03/le-tableau-du-samedi-georges-louis-picard-1857-1943-la-vendeuse-de-violettes.html

     

     

    Je réitère mes soucis d'Internet et de réseau... Réussir à publier quelque chose est déjà bien, vu le contexte...

     

    Gros bisous, prenez bien soin de vous, merci de votre fidélité !

     

    Image012.jpg

     

    Des couleurs pour vous ! Autour de mon immeuble...

     

     

    Image013.jpg

     

    Image014.jpg

     

    Image015.jpg

     

    Image016.jpg

    Plume

    « La Fontaine du Cirque ou Fontaine des Quatre Saisons et Mardi Poésie...BLOG EN PAUSE car Panne de Réseau, Travaux, Changement de Box... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    34
    Vendredi 12 Mars à 14:38

    chat-oreiller-rien-demain-courage-dormir-finir- | Citations drôles chien,  Citation chat, Citation chien

     

    Chère Cendrine je sens que tu dois encore subir les travaux de ton quartier. Je viens te faire une grosse bise et te dire COURAGE avec Titi

    nani

    33
    Vendredi 12 Mars à 13:26

    coucou Cendrine il est beau ce tableau ,et je vois aussi de belles fleurs , sa sent le printemps chez toi,il fait soleil chez nous et doux j'espère que le weekend sera pareil, je te souhaite une belle journèe,bises

    32
    Vendredi 12 Mars à 10:47

    La peinture du jour

    Bonne journée Cendrine, gros bisous

    31
    Jeudi 11 Mars à 10:56

    La peinture du jour

    Bonjour Cendrine,

    toujours pas de réseau ?..

    A bientôt.. Gros bisous

    30
    Mercredi 10 Mars à 18:07
    Une fleur de Paris

    Bonsoir Cendrine,

    Toujours aucune nouvelle, donc j'en conclus que les travaux ne sont pas terminés. Courage.

    Prends soin de toi Cendrine, je t'embrasse bien fort, Véronique

    vent d'ouest - Bretzel liquide, humour noir et photos étranges

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    29
    Mercredi 10 Mars à 12:43

    Chère Cendrine parait il que vous avez des travaux dans ton quartier. Mais surtout que tu vas ...comme l'ont peu ...et si bien je me réjouis. Je te fais des grosses bises. nani et Titi

                                                                                       

                                                                    Georges de La Tour – Saint Joseph charpentier [1280×768] | Arbrealettres

    J'aime beaucoup ce tableau de Georges de la Tour

    28
    Mercredi 10 Mars à 10:38

    La peinture du jour

    Bonjour Cendrine,

    j'espère que les travaux dans ton quartier vont bientôt finir pour que tu puisses revenir sur les blogs..

    Bonne journée, gros bisous

    27
    Mardi 9 Mars à 10:56

    La photo du jour

    Bonjour Cendrine,

    pas de poème comme tous les mardis, tu n'as pas pu te connecter..

    Bonne journée, gros bisous

    26
    Lundi 8 Mars à 10:38

    La photo du jour

    Bonjour Cendrine,

    J'espère que tu as passé un bon weekend.

    c'est par un beau soleil que je te dépose de bons baisers

    25
    Dimanche 7 Mars à 18:57
    Une fleur de Paris

    Bonsoir Cendrine,

    J'espère que tes soucis internet sont bientôt résolus. C'est énervant quand ça arrive. 

    Je te souhaite une bonne soirée, prends soin de toi Cendrine, je pense à toi. Je t'embrasse bien fort, Véronique

    Маленькая фея и светлячок - анимация на телефон №1432442 | Art féérique,  Image de fée, Elfe

    24
    Dimanche 7 Mars à 18:41

    Pas d'inquiétude, je sais que tu pensais à moi yes et bien désolée pour vos problèmes d'internet, c'est pas marrant ! et ça se rajoute !

    Ce tableau du rémouleur est très beau et le bâtiment de toute beauté, cette plaque est sublime.

    Doux souvenir d'enfance que tu évoques, je n'en n'ai jamais vu personnellement et Jean-Mi non plus mais j'aurais aimé.

    Merci pour toutes ces belles fleurs, tes photos sont magnifiques et font du bien. Les arbres sont en fleurs autour de chez nous et quand on sort de la maison, il y a des effluves merveilleuses

    Douce fin de week-end à vous deux, de gros bisous à vous partager

    23
    Dimanche 7 Mars à 11:24

    Coucou cendrine 

    Un remouleur j'en ai connu  toute jeune , c'était passionnant de le regarder travailler !

    Bonne journée à toi 

    Gros bisous

    22
    Dimanche 7 Mars à 11:13
    Véronique

    Cendrine, mon Amie

    Anciens métiers, métiers oubliés, métiers d'autrefois ... Appelons-les comme on veut, ce sont les métiers de nos ancêtres. Bon nombre ont disparu , d'autres ont changé , certains sont perpétués par de trop rares passionnés. Ils étaient la raison de vivre de nos aïeux, leur vie , ces métiers sont nos racines. Métiers aux gestes oubliés, et pourtant , ils se transmettaient de génération en génération, ils étaient la transmission d'un savoir ancestral. Je me souviens encore d'un maréchal ferrant , d'un forgeron , du vieux cordonnier chez qui mémé apportait ses souliers , si tu savais comme j'aimais son atelier , il y avait toute sa vie à l'intérieur ...

    Tu sais que j'aime la peinture flamande et je ne peux que te suivre dans ton choix . J'apprends que le rémouleur de Téniers a servi de modèle pour l'enseigne de ce magasin au nom très évocateur . Il est vrai que tous ces travailleurs ne gagnaient que quelques sous à la sueur de leur front et au savoir faire de leurs mains. La façade de cet immeuble est d'une beauté incroyable .

    Merci pour ta sensibilité. Bien des âmes se reconnaîtront .

    Merci aussi pour ce bouquet qui annonce la fin de l'hiver.Si tu savais comme j'aime cet instant où flotte dans l'air ce je ne sais quoi d'indéfinissable , d'intemporelle . La Vieille raccroche ses hardes et au fur et à mesure , les fleurettes sortent de terre et s'accrochent aux arbres .

    Heureux dimanche sous ce magnifique ciel bleu .

    Je t'embrasse de toute mon affection .

    Véronique

     

    Vieux métiers d'autrefois - Photos anciennes et d'autrefois, photographies d'époque en noir et bla

    21
    Dimanche 7 Mars à 11:00

    c'est aujourd'hui la fête des grands mères

    Bonne journée Cendrine, gros bisous

    20
    Dimanche 7 Mars à 09:56

    Je suis désolée pour tes problèmes d'internet... j'espère que ça se règlera vite.

    Merci pour ces fleurs que tu nous offres, elles font du bien.

    Les tableaux que tu as choisis me plaisent beaucoup, et j'ai découvert grâce à toi ce superbe fronton. Merci !!

    Je me souviens que chez nous, il n'y a finalement pas si longtemps, un rémouleur passait chaque année à la même époque...  Enfin, quand je dis pas si longtemps... mon fils était encore petit. :(

    Ils manquent aujourd'hui, ils affutaient tout, couteaux et ciseaux.

    Bisous et douce journée Cendrine.

    19
    Dimanche 7 Mars à 07:47

    Un très bel article avec beaucoup de recherche sur le rémouleur avec ce tableau et cette magnifique enseigne  sur cette belle façade ...

    Doux dimanche Cendrine bise.

    18
    timilo
    Dimanche 7 Mars à 07:01

    C'est tout un art d'affuter les couteaux, ciseaux et outils tranchants ..

    On voit l'effort du rémouleur mis en évidence

    Un joli tableau pour l'époque et bien conservé

    Bon et doux Dimanche Cendrine

    Bisous

    timilo

    17
    Samedi 6 Mars à 22:26
    colettedc

    Bonsoir Cendrine, 

    Malgré ces soucis, quelle autre excellente page, tu offres ici ! 

    Tu as toute mon admiration !!! Bonne fin de soirée et beau dimanche !

    Gros bisous

    16
    Samedi 6 Mars à 20:11

    Très interressant ce que tu en dis de ce tableau 

    Merci à toi 

    Je te souhaite une belle soirée 

    Gros bisous 

    15
    Samedi 6 Mars à 19:19

    Bonsoir ma chère Cendrine,

    Merci pour cet article très intéressant sur le thème du rémouleur, un métier mis à l'honneur par David Thénier et qui figure en bas-relief sous l'enseigne du "Gagne Petit", un bel immeuble de commerce du 19ème siècle. Comme toujours, c'est passionnant de te lire, tes connaissances sont multiples et très riches quelque soit le sujet et ... j'adore !. A propos de rémouleur, nous avons vu récemment une émission sur la formation très sérieuse de ce métier que l'on pourrait croire disparu mais qui s'est juste modernisé... Les pratiquants parcourent villes et campagnes dans des véhicules aménagés et c'est très utile... Dans un autre registre, la petite bouquetière et son bouquet de violettes est adorable, on sentirait presque le parfum de ces fleurs modestes et délicates. Merci ma Cendrine pour ces beaux tableaux que tu as choisis. 

    .Je constate que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu des soucis avec internet. Hier, nous avons été déconnectés pendant plus de 24 heures (box en panne donc plus d'internet, de télévision, de téléphone... enfin bref, vive la fibre !) Orange a bien voulu s'excuser... Mais bon !

    J'espère que tout va bien pour toi et ton Christophe (en dehors des problèmes informatiques très désagréables bien sûr). Un grand merci pour cette belle brassée de fleurs printanières, un autre beau cadeau que tu nous offres...

    Je vous souhaite une douce soirée et un beau dimanche à tous les deux et vous envoie mes très sincères amitiés, bises de Shuki 

     

    14
    Samedi 6 Mars à 17:57

    Superbe billet ! Bien agréable à regarder...

    Bon courage avec  tes soucis sur internet. Bien agaçants

    Je t'embrasse

    13
    Samedi 6 Mars à 16:30
    Une fleur de Paris
    Bonsoir Cendrine,
    J'aime beaucoup ce tableau. Que d'anciens métiers aujourd'hui disparus et qui pourtant seraient encore bien utiles.
    Nous avons un rémouleur à Rambouillet, il passe une fois par mois au marché. Et crois moi il a du monde.
    Bonne soirée, je t'embrasse Véronique
    12
    Samedi 6 Mars à 16:18

    Un gai rémouleur, superbe ! C'est vrai que maintenant on n'aiguise plus ses couteaux, on les jette sarcastic. Les rémouleurs, comme d'autres de ces métiers ambulants, maintenaient le lien. C'est vrai aussi qu'à l'époque du tableau on aiguisait aussi les armes. Merci pour ce rappel. Bon courage Cendrine pour tous ces problèmes avec Internet, et bonne journée

    11
    Samedi 6 Mars à 16:00
    Renée

    tout d'abord comment vas tu ces temps un peu mieux j'espère?

    il est très beau ce tableau et je me souviens aussi des rémouleur qui bien sûr n'avait pas cette tenue et un outil de travail un poil plus moderne mais le souvenir est là..

    une superbe idée qu'à eu ce magasin d'en faire en quelque sorte son enseigne ça va tellement bien avec le nom car ils ne gagnaient pas grand chose ces pauvres pour ce travail quand même fatiguant vu qu'ils se déplaçaient beaucoup. 

     

    te souhaite doux weekend et si tu y pense dis moi le nom de ces fleurs ravissantes sur les deux derniers clichés. Bisous

    10
    Samedi 6 Mars à 15:53

    Un grand merci pour ce billet consacré au rémouleur , de bien belles façades avec cette référence au rémouleur .  Un tres beau tableau de David Teniers qui me rappelle aussi les cris entendus dans la rue quand j'avais 5 ou 6 ans , il s'arrêtait  dans la rue et attendait qu'on lui apporte tout ce qu'on avait à aiguiser .  Toujours aussi bien documentés tes articles . Merci aussi pour la touche fleurie de fin de billet 

    Bon week - end 

    Bises 

    9
    Samedi 6 Mars à 15:25

    Jolis rémouleurs, gentils repasseur, gagne petits qui apportaient les nouvelles et de la vie aux village.

    Merci Cendrine pour cette profusion printanière.

         bonne journee - Page 3

     

    8
    Samedi 6 Mars à 11:32

    Un joli bouquet printanier que tu nous offres pour clore ton article, avec une mention spéciale pour me mahonia dont le jaune acidulé ensoleille aussi çà et là mon jardin : sous ces flèches de métal , il a l'air particulièrement conquérant : nul doute , la fin du long tunnel hivernal est proche !

    J' ai vu  aussi dans ma petite enfance un rémouleur qui passait avec beaucoup de succès dans mon petit village et j'avais une grande considération pour la manière dont il ressuscitait les ciseaux que j'avais émoussés en leur confiant des tâches pas possibles  !

    Il y avait un autre personnage qui passait , mais celui-là me faisait peur: le marchand de peaux de lapins et j'entends encore sa voix de tentor "Peaux de  lapins , peaux de lapins , peaux !" Et il me semblait toujours qu'il laissait derrière lui une odeur de naphtaline !

     J'apprécie beaucoup la manière dont tu expliques tes choix !

    Bises .

    7
    Samedi 6 Mars à 10:22

    Coucou Cendrine, ton réseau internet te joue encore des tours ! c'est incroyable encore de nos jours, et surtout à Paris.
    Mais j'ai bien lu ton article sur le Rémouleur. Je suis étonnée que jeune comme tu es, tu aies connue cette époque où le rémouleur passait dans nos rues. Je m'en souviens très bien, ma mère lui confiait ses ciseaux de couturière.
    Les tableaux t'inspirent chaque fois des histoires passionnantes à lire.
    Bon week-end de mars, ensoleillé mais très frais.
    Gros bisous

    6
    Samedi 6 Mars à 10:19

    La photo du jour

    Bonjour Cendrine,

    je vois que malgré tes soucis d'Internet tu as pu publier ton article du samedi..

    Belle peinture du Rémouleur et du bas relief  qui orne l'entrée du  "Gagne Petit"..

    Je me souviens que lorsque j'habitais Paris dans ma jeunesse il y avait un rémouleur qui passait dans notre rue..

    Bonne journée, gros bisous

    5
    Samedi 6 Mars à 09:57
    Lilousoleil

    Ouf quel billet, je suis scotchée de voir toutes tes recherches, ton travail et tes commentaires. 

    Moi le rémouleur me fait penser à Jean Giono et son livre Regain... Un texte superbe qui parle de renouveau et dont le personnege principal est un remouleur.... Et mine de rien c'est un métier qui quelques part nous manque un peu... 

    avec le sourire

    4
    Samedi 6 Mars à 08:31

    bonjour 

     oui ce métier à disparu , mais moi aussi  j 'en ai vu , dans la ville ou petite  j 'habitais 

     ( il criait  couteaux , ciseaux lames de rasoirs ) et il y à quelques années  , à une fête costumée  , il y en avait un  il y avait d 'ailleurs   d 'autres vieux  métiers comme sabotiers )

     

     je vais aller voir   sur chiméne écarlate  car  la  petite vendeuse d eviolette me plait beaucoup 

     

     bises Cendrine  bonne journée 

    3
    Samedi 6 Mars à 08:01

    Hello Cendrine

    Tres tres belle porte d'entrée pour ce gagne petit et le tableau de la demoiselle aux violettes est tout à fait charmant !

    Bon Week end

    Pat

    2
    Promeneur75
    Samedi 6 Mars à 07:55

    Dire que ces métiers ont vécu pendant des siècles pour disparaître presque hier dans les années 1970...

    Je me souviens aussi des cris du rémouleur et de sa grosse charrette à bras arpentant les rues . C'était un vieux monsieur qui faisait partie du paysage urbain de l'époque. Il semblait intemporel. Et puis un jour, il disparut silencieusement sans que ça n'émeuve personne avec le rempailleur de chaises...  C'était avant les chaises en plastique et autres couteaux inoxydables.  Les rues en effet en témoignent encore sur les façades de certains immeubles. L'écho de leurs cris s'est éteint dans les bruits de la ville noyée d'un progrès impitoyable .

    Que restera-t-il de nous à notre tour quand le monde nous jugera obsolète ?

    1
    Samedi 6 Mars à 07:49

    Coucou, me revoilou !

    Rémouleur, il existe encore dans certaines campagnes comme chez nous !

    Photo prise en 2020 - Marius de passage au village de Saint-Sulpice, à 10km de chez moi.

    Il est superbe ce tableau qui se trouve au Louvre. Merci ma Cendrine de nous en avoir si bien parlé, et de nous avoir donné des informations concernant David Ténier. J'ai aimé également la présentation du rémouleur de l'enseigne de ce commerce, inspiré de ce tableau.

    J'espère pour vous que votre réseau va s'améliorer, il me semble que cela fait un bon moment que vous êtes gênés par ces dysfonctionnement.

    Bises et bonne journée ma Cendrine, sans oublier ton Christophe, bien gentil de publier tes articles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :