• La Seine en crue, 2018

     

     Image001.jpg

     

    Dame Seine modèle et remodèle le paysage d'Île de France. En cet hiver 2018, j'ai pris grand plaisir à la photographier alors qu'elle charriait, toutes les deux secondes, la taille d'une piscine olympique !

     

    Image002.jpg

     

    Avant de poursuivre notre promenade au musée Grévin, je voulais partager ces photos avec vous.

     

    Avec des pensées pour les personnes rudement touchées par les inondations, la jeune policière de la brigade fluviale de Paris, emportée par les flots au pied de Notre-Dame et les victimes de ces crues dans les différents départements. Bon courage à tous les sinistrés...

     

    Image003.jpg

     

    Pour répondre aux personnes qui ont gentiment pris de mes nouvelles, mon département : le Val d'Oise est touché mais là où nous nous trouvons nous avons la chance de ne pas être inondés. Nous avons des soucis d'infiltration d'eau et de moisissures dus à un phénomène de capillarité entre les murs de notre vieil immeuble et les sols trempés. Ce n'est pas évident, je galère pour préserver mes livres et mes carnets, je suis obligée de tout emballer dans des boîtes ou des petits sacs étanches et d'entasser comme je peux mais nous n'avons pas à nous plaindre au regard de ce qui arrive à de nombreuses personnes.

     

    Image004.jpg

     Vue sur le pont au Change très « enfoncé » dans l'eau et sur les sauveteurs sillonnant la Seine. Merci à eux pour leur humanité et leur efficacité !

     

    Image005.jpg

     

    La crue de 1910 transforma Paris en spectrale Venise. Elle est enracinée dans les mémoires mais Paris connut d'autres inondations tragiques au fil de son histoire et notamment celle de 1658.

     

    Image006.jpg

     

    A compter du 20 décembre 1657, un froid terrible enveloppe la capitale. Les Parisiens se calfeutrent comme ils le peuvent et brusquement, le 18 février, neige et glace se mettent à fondre. Les températures remontent vite et les habitants de la capitale sont confrontés à une crue de la Seine qui atteint, le 28 février 1658, le terrible record de 8 mètres 81 !

     

    Image007.jpg

    Vue de Grenelle lors de la crue de 1658

     

    Les principales rues du Paris d'alors, voies antiques et médiévales majeures, soit les rues Saint Martin, Saint Denis, Saint Antoine…, mais aussi la place de Grève, les Halles jusqu'à l'église Saint-Eustache, l’hôpital des Quinze Vingt, le Cloître des Célestins et différents faubourgs de la rive gauche (Saint Marcel, Saint Victor, le quartier Saint Bernard...), les rues de l’Université, la rue du Bac, le quartier des Jacobins etc... sont inondés. La vie s'organise tant bien que mal et les sinistrés se déplacent sur des petites barques, sortant de leurs habitations par les fenêtres...

     

    Le récit d'un chanoine de l’abbaye de Saint Victor, le père de Thoulouse, est édifiant : « Le vendredi après dîner, les religieux se promenaient à pied sec dans les prés. Après les vêpres, la Seine dégorgea par le canal de la rivière de la Bièvre, dont un bras arrose nos prés, et, le lendemain, samedi 23 à 7 heures du matin, les eaux se trouvèrent au haut des degrés par où on accède au pré, sous la bibliothèque. Il fallut employer la matinée à vider la chapelle Notre Dame, et tous les lieux en contrebas où l’eau vint dans l’après midi. Le cellerier, s’en allant, le samedi à la halle, marchait dans l’eau à la barrière des Sergents (située au bas de la montagne Sainte Geneviève) à la place Maubert, et eut beaucoup de peine à gagner la rue des Noyers. Le 27 février, les eaux furent, dans les endroits les plus bas, 5 pouces (0m13) plus haut qu’elles n’avaient paru pendant les années 1649 et 1651. »

     

    Image008.jpg

     

    Dans la nuit du 1er mars 1658, ce furent deux arches du Pont-Marie, ouvrage reliant la rive droite à l‘île Saint Louis, qui cédèrent entre une et deux heures du matin. Vingt deux habitations furent précipitées dans les flots et le bilan fut terrible : environ soixante morts et de nombreux blessés. Le Pont-Marie fut reconstruit une vingtaine d'années plus tard mais en 1769, en référence à la crue meurtrière de 1658, toute construction de maisons sur les ponts de Paris fut interdite.

     

    Image009.jpg

    Pont-Marie, janvier 2018

     

    Image010.jpg

    Pont-Marie, Été 2017.

     

    Image011.jpg

    Au pied du Pont-Marie, en janvier 2018, là où les Parisiens se prélassent au moment de Paris Plages...

     

    Image012.jpg

     

    Très éprouvés après la tragédie du Pont-Marie, les Parisiens prièrent avec ferveur Sainte-Geneviève, protectrice de la ville, et voici ce qu'écrivait un Conseiller du Parlement de l'époque : « Dans notre infortune, nous pouvons avouer que notre salut n’est pas dans nos mains. Ces inondations aussi fréquentes que funestes sont des effets de la colère du Ciel. Élevons notre esprit au dessus de nos yeux, et considérons que, regardant toujours la terre pour y trouver un canal, c’est dans le Ciel que le plus efficace se trouve. Le canal dans le Ciel est tout formé, c’est sainte Geneviève qui est le canal divin par lequel Dieu fait découler toutes ses grâces. »

     

    Image013.jpg

    Paris a toujours dû s'adapter au rythme des crues...

     

    Image014.jpg

     

    Entre 779 et 780, des travaux furent entrepris à l'initiative de l'empereur Charlemagne (vers 742-814) pour tenter d'endiguer le fléau résultant d'inondations répétées mais dans les années qui suivirent, de nombreux champs furent ravagés par la force des eaux. Famine et peste s'installèrent, notamment dans les années 816-817, 819-820, 830-831, 833-834, 841-842, 845-846...

     

    Image015.jpg

    En 886, une crue historique de la Seine suscita la levée du siège de Paris par les Normands.

     

    En 1119, la Seine déborda violemment et en mars 1196, elle brisa plusieurs ponts de la capitale. Elle fut également destructrice en 1206, 1219, 1235, 1240, 1242, 1281 et en 1296 où elle anéantit le Petit Châtelet.

     

    Image016.jpg

     

    Comme je l'ai écrit plus haut, l'année 1658 fut terrible pour les habitants des bords de Seine et le XVIIIe siècle connut un épisode de crue majeure, en 1740, quand la Seine atteignit 7 mètres 90 au pont de la Tournelle.

     

    L'année 1802 est soulignée, dans les almanachs et les livres d'histoire, pour la puissance des intempéries observées et en 1876, la pluie tomba en hiver pendant plus d'un mois, de manière ininterrompue. Les habitants d'Alfort durent être évacués par l'armée et jusqu'à la mi-mars, Joinville, Maisons-Alfort, Charenton et les campagnes alentour furent « avalés » par les eaux.

     

    Image017.jpg

     

    Après la crue centennale de 1910, il y eut des crues dangereuses en 1924 (7,32m), en 1939, en 1945, en 1955 (7,12m) et en 1982 (6,18m).

     

    Hormis ces phénomènes, la Seine connaît, de manière régulière, ce qu'on appelle des crues moyennes. Celles-ci se traduisent par la fermeture des voies sur berge quand le niveau d'eau atteint les 3 mètres 30 et la navigation sur le fleuve est interdite à partir de 4,30 mètres.

     

    Crue de l'hiver 2018...

     

    Image018.jpg

    Depuis le Pont-Neuf, la vue est impressionnante, le paysage transfiguré. A cet emplacement, se déploie normalement le square du Vert Galant...

     

    Image019.jpg

    Ce petit écrin de verdure est sous les eaux...

     

    Image020.jpg

     

    Image021.jpg

     

    Image022.jpg

     

    Il se love à fleur de Seine, à l'extrémité ouest de l'Île de la Cité. Isolé du tumulte et de l'agitation de la ville, il offre un point de vue remarquable sur le fleuve, le Louvre et plusieurs ponts de Paris. Bordé par de grands arbres (marronniers, érables, noyers...) il se situe à proximité de sites emblématiques de la capitale : place Dauphine, Palais de Justice, cathédrale Notre-Dame, hôtels particuliers de l'Île Saint-Louis etc...

     

    Image023.jpg

     

    Vous pouvez retrouver l'histoire du Pont-Neuf et celle du square du Vert Galant en cliquant sur ce lien : Les Secrets du Pont-Neuf.

     

    Image024.jpg

     

    Image025.jpg

    Le square en été...

     

    Image026.jpg

    en cet hiver 2018, comme vous le constatez, il a « disparu »...

     

    Image027.jpg

     

    Image028.jpg

     

    Image029.jpg

     

    Un peu plus loin, les piles du pont des Arts ont fait de même...

     

    Image030.jpg

     

    Image031.jpg

     

    Image032.jpg

     

    Image033.jpg

    D'habitude, c'est ce que l'on voit...

     

    Image034.jpg

     

    Image035.jpg

    Devant la gare d'Orsay, la passerelle Léopold Sédar-Senghor s'enfonce inexorablement...

     

    Image036.jpg

     

    Image037.jpg

    Le spectacle fascine...

     

    Image038.jpg

     

    Image039.jpg

     

    Fascination certes... Je ne donne pas de leçon, ayant moi-même franchi des barrières installées par la ville pour photographier le square du Vert Galant, mais le danger est bien réel.

     

    Image040.jpg

     

    Nous suivons l'eau et les Renommées dorées du pont Alexandre III semblent très loin...

     

    Image041.jpg

     

    Les bateaux mouches restent à quai...

     

    Image042.jpg

     

    ...gardés par le T-Rex du sculpteur Philippe Pasqua.

     

    Image043.jpg

    La Tour Eiffel se dresse toujours comme une « épingle à chapeaux »...

     

    Image044.jpg

    et Octave le Zouave s'interroge... Combien de temps cela va-t-il durer ?

     

    Image045.jpg

     

    Mon article sur le pont de l'Alma et l'histoire d'Octave

     

    Voici ce qui est écrit dans le Parisien du 31 janvier...

     

    « Ce mardi, la Seine était à 5,74 m, contre 5,85 lundi. Malgré tout, la Ville guette avec inquiétude les pluies annoncées ce mercredi et jeudi.

     

    Les berges restent submergées et les bateaux à l’arrêt. Fermées depuis le 24 janvier, les sept gares parisiennes du RER C ne rouvriront pas avant le 5 février. A l’Hôtel de Ville, Anne Hidalgo a réuni à nouveau ce mardi après-midi la cellule de crise avec les opérateurs concernés (Enedis, GRDF, Eau de Paris, RATP, SNCF…) ainsi que les maires d’arrondissement. La mairie de Paris réitère ses conseils de prudence et de vigilance. »

     

    Bon courage à nos amis de Normandie, de Seine-Maritime et des différents départements où les eaux débordent...

     

    Image046.jpg

    Et gros bisous, chers aminautes, en vous remerciant de votre fidélité !

    Plume

    « Voyage au Musée Grévin, chapitre UnSymphonie hivernale, de Châtelet au Jardin du Carrousel »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    48
    Samedi 10 Février à 10:41

    Bonjour , je voulais aller au jardin botanique je me disais que des photos

    avec la neige d'hier serait bien mais la pluie toute le nuit a tout remis dans les tons gris et la boue ....

    toujours la boue .....

    plus un seul flocon de neige a l'horizon ....

    bisous et je te souhaite un doux we

    Résultat de recherche d'images pour "chien dans la boue"
    47
    Samedi 10 Février à 09:24

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, j'espère que tu vas bien en ce moment..

    Merci de tes commentaires et belles images que tu déposes sur mon blog.

    Bonne journée, gros bisous

    46
    Vendredi 9 Février à 23:33

    Je viens te souhaiter un bon we chère Cendrine , je t'espère mieux .

    Mon compagnon est rentré à la maison avec un traitement 

    J'espère qu'il aura un sommeil plus paisible , 

    La vie va être difficile car sans aide pour l'instant , je dois faire un dossier 

    Je vais prendre aussi rendez vous lundi avec un naturopathe , j'en ai un dans ma ville , il est aussi homéopathe 

    De gros bisous et encore merci ( j'accepte volontiers tous les conseils ) 

     

    Suite hiver

    45
    Vendredi 9 Février à 15:18

    Superbe reportage qui fait bien comprendre l'ampleur de la crue.

    bisous

    gérard

    44
    Vendredi 9 Février à 12:33

     je te souhaite une douce fin de semaine ici on attend la neige ...pour le moment il gèle -2° mais pas de neige

    bisous en poésie

    Image associée

    EN FEVRIER
    En février luisent les hautes neiges. Les bois
    velus serrent un peu de nuit. Au ventre des
    collines, un paysan plié pousse une mule
    vers un clocher fantôme. Dans le silence alors
    tout se ferme dans les clotures : meules et ruches,
    granges, greniers et bergeries fourbues, couvant
    des souffles chauds et des odeurs de laines. Une
    brebis bêle au créneau, vers la charrette délaissée,
    quelques tonneaux, quelques fagots éparpillés
    dans la cour que piquent les merles. L’unique feu
    brûle dans la maison où devant l’âtre, assises,
    des femmes jusqu’aux cuisses se retroussent,
    montrant jupons et bas de fil, tandis qu’au ciel
    dans un parfum de chou fument les linges. Plaisir
    secret, pauvre richesse ! Ailleurs grondent
    les guerres et les rois dont les rages du moins
    s’émoussent dans l’hiver. souffrir décroît. Vivre est
    au coeur caché de la saison. Dans la forêt
    l’homme coupe du bois. Une vieille en fichu
    se glisse sous la haie, lui porte la
    nouvelle : l’enfant est né, un fils, il est
    dix heures. Sur la plaine éblouie
    le soleil rayonne d’un plus vif éclat.


    Auteur(s) Joubert, Jean

    43
    Vendredi 9 Février à 06:03

    Juste un petit coucou pour te souhaiter Cendine , un bon et doux weekend

    Bisous

    timilo

    42
    Jeudi 8 Février à 15:11

    je te souhaite un bel après midi ...

    on a du ciel bleu parfois blanc ....

    ça reste bien sec .... pas de neige

    gros bisous et bonne fin de semaine ....

    a demain

    Image associée
    41
    Mercredi 7 Février à 14:05

    cette année Cendrine c'est pas la joie maintenant c'est la neige,  ce matin il est tombé quelques flocons de neige mais bon maintenant il fait soleil,belle journée a toi,bises

    40
    Mercredi 7 Février à 12:34

    Bonjour , pas de neige ici , courage a ceux qui sont "dedans" ....

    on a du gel, l'eau dehors est bien gelée .... mais un ciel bleu ....

    au final je préfère ça que la pluie et les chiens ont bien jouer au parc ce midi ....

    là j'ai plein de choses a faire pour le moment alors vous aurez encore des recettes...d'asperges car ici avant le gel on en avait de belles sur les marchés .... et mes recettes sont souvent pour les asperges en conserves ...toute l'année disponible ...

    gros gros bisous et a demain

    Image associée
    39
    Mercredi 7 Février à 10:11

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, merci d'être passé sur mon blog et d'y avoir déposer cette magnifique image..

    Je suis désolée de savoir que la neige agit sur ton état physique...

    Tu es très gentille d'avoir déposé un commentaire chez Monia..

    Bonne journée, gros bisous

    38
    Mercredi 7 Février à 01:47

    De biens belles photos chère Cendrine 

    En effet mon époux a été hospitalisé en psychiatrie après de longs mois de cauchemars 

    On le disait bipolaire mais en fait il a la maladie de Pick d'après le psychiatre que j'ai vu hier après midi 

    Sur l'irm et le scanner qui datent de trois mois on ne le voit pas , donc irm à refaire le 5 mars prochain .

    Mais tous ses troubles le prouvent ,  il doit ressortir vendredi car on me dit qu'il n'a pas sa place là bas .

    J'aimerais qu'il existe un traitement pour lui ( de façon naturelle ) mais je ne sais pas comment faire . . .

    IL est encore jeune , que puis je faire ?

    Merci pour votre gentil messages , cela me fait beaucoup de bien , je voudrais tant retrouver un peu d'espoir 

    De gros bisous et vous êtes la bienvenue ( cela me touche beaucoup ) 

    Février

     

    37
    Mardi 6 Février à 18:59

    je te souhaite une belle soirée , ici il gèle la nuit +2° la journée mais

    le ciel est quand méme encore souvent blanc et pas bleu!

    bientôt le carnaval mais comme je garderai un nouveau chien je ne serais pas aller faire la fête!

    bisous et douce soirée et nuit

    Image associée
    36
    Mardi 6 Février à 11:34

    Bonjour Cendrine,

    J'ai lu que tu avais fait une nouvelle crise dimanche. Comment vas tu ? 

    Je suis vraiment bien triste de lire que tu ne vas pas mieux ... courage mon amie.

    Passe une très bonne journée malgré tout, je t'embrasse bien fort, Véronique

    Crue de la Seine 2018 - Photos du 4 février 2018

    35
    Mardi 6 Février à 09:16

    Création du jour

    Bonjour Cendrine,

    je suis désolée d'apprendre que tu as eu une crise dimanche et que tu souffres encore de saignements

    je t'envoie de doux baisers

    34
    Mardi 6 Février à 06:02

    Les cours d'eau , les fleuves ne sont que des bassins versants et quand il pleut , forcément ils montent et monteront encre.

    Ayons la sagesse de construire plus éloignés d'eau

    Jolies photos qui nous rappellent cette grand inondation

    Douce journée CENDRINE

    Bisous

    timilo

    33
    Lundi 5 Février à 07:09

    Bonjour Cendrine,

    Je suis allée hier avec deux de mes filles voir la crue de la Seine, c'est vraiment impressionnant et beau à la fois !! 

    J'espère que tu vas bien et que tu as passé un bon weekend. 

    Prends soin de toi, grosses bises, Véronique

    32
    Dimanche 4 Février à 11:40

    Bonjour! j'espère que le niveau baisse

    on a enfin du ciel bleu!! j'en profite ! il fait plus froid mais enfin sec!!

    bon faudra des jours avant que la boue sèche dans le parc mais je vais être beaucoup dehors avec le chien

     bisous a demain

     

    Photo

    31
    Samedi 3 Février à 13:34

    un pt coucou rapide , plein de boulot jusque lundi soir

    et il fait + froid mais il pleut toujours ...

    bisous et voici Arya que j'ai pour le moment

    Photo

    30
    Samedi 3 Février à 13:08

    photos magnifiques Cendrine mais catastrophique  il vas y avoir beaucoup de dégâts, en gironde nous avons beaucoup de brouillard et il fait pas chaud j'ai l'impression  que l'hiver a pris rigueur pour la chandeleur,je te souhaite un très bon Samedi,bises

    29
    Samedi 3 Février à 11:23

    Bonjour Candrine,

    Et c'est pas fini !! je viens d'écouter les infos, la Seine continue de monter .... Et oui "Fluctuat nec mergitur" !! 

    Donc la Seine est un fleuve "vivant" c'est à nous de faire attention, ce magnifique fleuve était là bien avant nous. Nous avons construit des maisons près de lui, alors on n'a pas à se plaindre !

    Passe une très bonne journée, prends soin de toi, grosses bises, Véronique

    28
    Vendredi 2 Février à 12:05

    Paris coule-t-il ?

    Notre beau Paris a un visage bien différent de l’habitude sous ce ciel plombé et cette eau qui envahit : les ponts semblent flotter sur l’eau, les promeneurs courageux pourraient presque se tremper les pieds, le square du Vert Galant s’est évaporé, Paris-Plage est devenu une vraie plage.

    Etonnante cette gravure de normands quittant le siège de Paris vaincus par les eaux et non par leurs adversaires.

    Paris en a vu d’autres, mais si nous continuons à malmener notre planète cette ville pourrait ressembler un jour à une vaste pataugeoire sans vie de laquelle dépasseraient quelques maigres clochers.

    27
    Vendredi 2 Février à 09:54

    si tu as la même pluie qu'ici ce vendredi ça va pas arranger la crue!

    février commence comme janvier est passé ...sous la pluie ...et neige fondante ....on patauge ...

    bisous et douce fin de semaine

     je garde un chien, mais elle n'est pas grande balade ....

    on va un peu promener puis on restera au chaud

    bisous

    Crêpes et beignets dans *32 - Crêpes et beignets crepes-1-desnos-chandeleur1

    26
    Vendredi 2 Février à 08:34

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, je n'ai pas toussé cette nuit mais je suis encore bien courbaturée..

    Bonne journée, gros bisous

    25
    Vendredi 2 Février à 08:05
    Bonjour Sandrine, Merci pour ton gentil commentaire. A Rambouillet il pleut toujours, marre ... A La station de Métro Bastille la Seine s'infiltre partout, c'est impressionnant ... Comment vas tu mon amie ? Je te souhaite une bonne journée au chaud, je t'embrasse Véronique
    24
    Vendredi 2 Février à 05:48

    Quand je vois toute cette eau qui est tombée et le peu d'eau qui tombe dans ma région , j'ai l'impression de ne plus habiter le même pays.. 

    Dans mon département on est vraiment impacté par le changement climatique

    Douce journée Cendrine

    Bisous

    timilo

    23
    Vendredi 2 Février à 03:28

    Merci pour ce reportage de qualité 

    Un sentiment de tristesse aussi 

    Des photos exceptionnelles 

    Bonne journée 

    22
    Jeudi 1er Février à 22:51

    chère Cendrine , voilà donc où elle est toute cet eau qui nous manque beaucoup ! on ne demandait pas tant de beau temps !

    mais ces hautes pressions de l'anticyclone des Açores insistent à rester tous ces longs mois sur la peninsule iberique au lien de se retracter et remonter vers le nord ou de descendre vers le sud pour laisser passer les intempéries qui devraient arroser nos regions

    au lieu de cela, les intempéries contournent cet grande masse de pressions lourdes, et visent plus haut :(

    j'espere que la vie des Parisiens reprendra vite leur cours normal et que personne ne sera blessé, ni qu'il y ait des vies perdues dans les tourbillons des inondations ! bon courage à tous :)

    mon amie Cendrine, c'est un vrai reportage que tu fais de ce Paris qui n'est jamais à l'abri du trop plein d'eau et de la fonte de la neige

    je t'embrasse affectueusement

    Angie

    21
    Jeudi 1er Février à 19:24

    Bonsoir ma Cendrine, Voici un magnifique article qui nous permet de remonter le cours du temps et le cours du fleuve Seine ! Grâce à tes recherches approfondies on s'aperçoit que celle-ci a bien souvent créé de gros problèmes à ses riverains et malgré toutes les mesures prises pour protéger la capitale et sa région de nos jours, on a du mal à juguler ses inondations intempestives... Tu as tout de même pris quelques risques pour nous montrer ces images impressionnantes, hum hum !! Un grand merci à toi, mais reste prudente tout de même. Nous qui vivons en bord de Loire, nous n'avons pas de soucis cette fois-ci... mais jusqu'à quand ! J'ai déjà vu l'eau remonter dans le jardin lors de fortes pluies... Je pense moi aussi très fort à tous les habitants soumis à ces inondations et j'espère que les précipitations qui se succèdent depuis des semaines vont enfin s'interrompre...

    Je suis vraiment navrée que tu sois obligée de protéger tes livres et documents à cause de l'humidité, il va falloir beaucoup de temps pour sécher tout çà ! Je suis de tout coeur avec toi, comme toujours...

    Prends bien soin de toi, je t'envoie mille pensées d'affection et des gros bisous, à bientôt car je n'ai pas encore eu le temps de te suivre au Musée Grévin ! Bises, Shuki

    20
    Jeudi 1er Février à 17:59
    Véronique S.

    Cendrine , mon amie ,

    J’ai une fascination assez discutable pour les crues. Je ne sais pas trop pourquoi , mais je trouve cela impressionnant et fascinant. Toute cette eau indomptable, qui reprend ses droits et sort de son lit. Mes parents ont toujours habité près d'une petite rivière et les crues étaient courantes, Elles inondaient les prés et épargnaient alors les habitations et les  jardins étaient totalement sous l’eau . Le phénomène est naturel mais malheureusement , l'homme a bâti , les terres inondables sont devenues constructibles alors bien-sûr , elles sont devenues indésirables , destructrices et meurtrières parfois . La crue, dans la pensée égyptienne , était accueillie dans la joie , eau d'abondance et de renouvellement de la puissance osirienne . Selon le mythe, la crue du Nil symbolise le remembrement du dieu Osiris et sa victoire sur la mort, certes , mais je préfère celui évoqué par d'autres textes égyptiens évoquant l'eau de la crue déclenchée par les larmes d'Isis entant que veuve et étoile . c'est au moment, en effet ,de l'apparition dans le ciel de Sirius que la crue avec ses flots régénérateurs réassemble le corps du dieu en lui redonnant vie . L'eau, source de vie, source de toute vie . Les crues sont nécessaires au bien-être des écosystèmes entourant les fleuves et pour éviter les inondations, il faudrait juste redonner de l'espace aux fleuves ou subir la puissance des eaux et ses conséquences dramatiques pour les sinistrés .

    Merci ma petite Plume parisienne pour nous emmener au fil des siècles sur les berges de la Seine rugissante , de nous faire partager ta sensibilité et ton regard . Ton article est puissant comme peut l'être un fleuve en crue et je me laisse transporter par ses flots .

    Merci également par tes mots déposés . Ils me sont si précieux et l'émotion m'étreint à chaque fois que je te lis . Laissons les grincheux jouer aux adultes . Je continue de marcher sur les bordures de trottoir les bras bien en équilibre et je sais que la magie m'attendra toujours au détour d'un sentier . Ce soir, à la tombée de la nuit, Imbolc se faufilera sur les sentiers de l'hiver . Dame Nature se prépare en un joyeux tintamarre au retour du printemps et ce soir, j'allumerai une bougie blanche sur le bord de ma fenêtre . La lumière revient et que l'aura de cette flamme , pont subtil entre ici et ailleurs , puisse te parvenir et te protéger ainsi que ton cher Christophe . Oui, mon amie, mangeons des crêpes , dessinons dessus des sourires en sucre et en confiture et soyons heureux , oui , heureux tout simplement d'être là et de percevoir le renouveau qui frémit dans les terres froides de l'hiver .

    Je t'embrasse de toute ma tendresse .

    Véronique

    Image associée

    19
    Jeudi 1er Février à 12:02

    Bonjour Cendrine,

    Je me suis régalée avec tes photos, je les ai regardé toutes plusieurs fois. Des endroits que je connais bien mais qui ont une autre dimension sous l'eau !! un spectacle magnifique il est vrai quand on essaie de ne pas penser aux dégâts et aux victimes.

    Je suis plus souvent à Rambouillet qu'à Paris désormais donc je n'ai pas pris de photos moi même de la Seine en "délire" ! mais bon qui sait si ça continue j'irai y faire un tour.

    Passe une très bonne journée, prends soin de toi, grosses bises, Véronique

    18
    Jeudi 1er Février à 11:51
    La Connectrice

    Si vous voulez en voir plus sur cette crue, j'ai pris des photos autour du pont du Garigliano. C'est moins "pro" que Cendrine mais ça commplète son reportage...https://laconnectrice.wordpress.com/2018/02/01/crue-de-la-seine-au-pont-du-garigliano/

    17
    Jeudi 1er Février à 10:47

    Création du jour

    Bonjour Cendrine, tes photos de la crue de la Seine sont impressionnantes...

    Bon jeudi, gros bisous

    16
    Jeudi 1er Février à 09:53

    waouwww impressionnant .... méme les canards ne sont plus dans l'eau ....

    ça donne a réflechir sur l'urbanisme .... , superbe photo ....

    ça devient un peu Venise comme ça .....

    je te souhaite une douce journée elle commence aussi grise que janvier , mais il annonce + froid pour le we , l'hiver arrive ....après un très long automne ...

    ça va peut-être sécher la terre .....

     

    bisous et a demain

     

    Photo

    15
    Jeudi 1er Février à 09:51

    Fascinant comme tu l'écris Cendrine, le spectacle est magnifique et ses conséquences dramatiques. Depuis toujours et dans les livres la beauté provoque le drame! Alors, on ne peut qu'espérer modérer les dégâts!

    14
    Jeudi 1er Février à 09:29

    Saisissantes et interpellantes, vos photos, Cendrine.

     

    Crues centennales et autres, cette récurrence d'un problème pourtant officiellement pris en bonne considération par le Musée du Louvre, - j'y ai vu une fois des salles fermées pour "menace d'inondation" -, je n'ai pas compris, voici quelques années, que l'on puisse décider d'y aménager là où maintenant il se trouve, soit à la merci des flots de Seine, le Département des Arts de l'Islam ... 

    Mais ceci est une autre histoire. 

    13
    Jeudi 1er Février à 09:26

    Bonjour Cendrine 

    Impressionnante et fascinante à la fois cette crue  de la Seine 

    Le spectacle  hormis les tracas  donnés  est magique .

    Merci pour tes photos qui nous montrent bien cette montée des eaux 

    J'espère que les pluies annoncées ne vont pas faire remonter ces rivières ..

    Je  suis de tout coeur avec ces sinistrés qui ont tout perdu une nouvelle fois ..

    Contente de savoir que tu n'es pas gravement touchée par tout cela !

    Gros bisous Cendrine

    12
    Sissi94
    Jeudi 1er Février à 09:25

    J'ai vu toute cette eau mardi aux ponts d'Austerlitz et au Change. Impressionnant.

    L'Yerres à Brunoy 91 et environs a bien débordé la semaine dernière . Elle a repris son lit normal rapidement mais les abords doivent sécher .....

    Bonne journée.

    Sylvie

    11
    Jeudi 1er Février à 09:22

    Coucou ma Cendrine. Merci pour cet article très très complet sur les crues de la Seine. Tu m'as encore une fois beaucoup appris sur l'historique de ces inondations dans notre belle Capitale.
    Tes photos d'avant-après montrent bien la hauteur de l'eau et ce parc sous l'eau, ces piliers qui semblent s'enfoncer inexorablement, c'est très impressionnant à voir ainsi en détail. 
    Tu as pris des risques mais je comprends mieux à présent ce qui se passe dans ta ville chérie.

    Le froid arrive, sans doute des gelées, et je me demande comment ces inondations vont se terminer ... Les murs en effet s'imbibent de toute cette humidité, pas très bonne, ni pour les livres, ni pour la santé n'est-ce-pas ?

    Je vais partager cet article sur ma page Facebook car je sais que cela intéressera beaucoup de mes amis.

    Merci beaucoup et très belle journée

    Gros bisous

     

    10
    Jeudi 1er Février à 09:12

    Re-Coucou Dame Cendrine !!! Sourire

    Whaouuuu !!! Impressionnant !!! Et "un peu angoissant" !!! Malgré tout, j'ai beaucoup aimé ce voyage dans "le Temps des Crues Parisiennes"... Clin d'oeil

    Encore une fois, superbe Article, bien construit, intéressant à souhaits et qui fait "écarquiller les mirettes" !!! Sourire Ravi

    J'espère que tes Livres et autres Précieux "resteront au sec et bien loin de toutes moisissures"... et "autres humidités"... Sourire Espoir

    Prends bien soin de Toi !!! Sourire Tendresse

    Mille très tendres Bisoudoux Affectueux et très Chaleureux

    ***Tincky***

    9
    Jeudi 1er Février à 06:46

    Impressionnant ! Bon courage à tous !

    Bises, Cendrine

    8
    Jeudi 1er Février à 06:27

    Impressionnantes photos d'un fleuve en crue , toute cette eau qui vient de l'amont du fleuve et qui n'arrête pas de monter...

    Cela marque nos esprits et on gardera en mémoire les hauteurs atteintes

    Joliment documenté ton arcticle

    Douce journée Cendrine

    Bisous

    timilo

    7
    Mercredi 31 Janvier à 23:00

    Impressionnante la Seine en crue et ce n'est pas fini malheureusement car il a plu toute la journée et la rivière qui passe derrière chez moi déborde ce soir, elle va se jeter dans l'Aisne qui à son jour rejoindra la Seine.

    Merci d'avoir pris un peu de risque pour faire toutes ces photos

    Bisous bisous

    6
    Mercredi 31 Janvier à 22:22
    La Connectrice

    Bel article, belles photos, bonne documentation. Merci

    5
    Mercredi 31 Janvier à 21:58

    C'est très impressionnant ! Magnifique article très documenté et superbement écrit et  illustré de tes photos... C'est vraiment désolant pour tous les sinistrés qui perdent tout en si peu de temps ! Je pense à toi et à ton immeuble, à tes manuscrits et livres.... et  à tout ce qui risque de moisir encore... Quelle galère !

    Pas facile de vivre à Paris ! Et pourtant, au fil des lectures de ton blog, ça paraît si beau qu'on a envie d'y faire une virée... J'en rêve ! mais pas en ce moment, franchement .... beurk

    Mon pays natal, l'Aube, a lui aussi les pieds dans l'eau ! Très triste ! Déjà l'année dernière et qq peu les années d'avant ...  Nous avons la chance d'y avoir échappé en choisissant le Var comme nouveau point de chute !

    Bien que le Var ait connu une horrible inondation en 2010 qui a été terrible ! Nous avons pu rouler jusqu'à Draguignan pour ravitailler des amies âgées coincées dans l'eau au... 1er étage de leur immeuble... C'était absolument incroyable...  Une odeur terrible ! des monceaux de voitures partout, de la gadoue... Nous avons eu une chance inouïe d'en avoir réchapper ! Bcp de mort, hélas !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Inondations_de_juin_2010_dans_le_Var

    Bcp de bisous de réconfort et merci pour cet impressionnant article pris sur le vif

    4
    Mercredi 31 Janvier à 21:01

    Le Paris d'aujourd'hui a ses ponts bien remplis
    Les squares ne sont pas en reste ils jouent au sousmarin aussi
    Tes images et documentations donnent une idée de la situation
    Il reste à souhaiter la clemence du ciel et le soleil en réapparition
    Mais il faut penser aussi aux problémes d'autres régions
    Merci de la qualité toujours présente de ta documentation
    Je t'embrasse affectueusement
    VL/Claude


    3
    Mercredi 31 Janvier à 20:40

    Un superbe billet ma Cendrine concernant cette crue de la Seine qui touche Paris. Moins importante tout de même que celle 2016 pour la capitale. Par contre, la situation des populations en aval de ce fleuve est bien pire qu'en 2016. Et avec les grandes marées, cela n'arrange rien.

    Tes photos sont magnifiques et tes explications très intéressantes.

    Ce qu'il faut espérer maintenant, c'est qu'il arrête de pleuvoir. Je croise les doigts.

    Bises et bonne soirée ma grande, sans oublier ton Christophe.

    2
    Mercredi 31 Janvier à 20:24
    feelaure♥

    Bonsoir Cendrine,

    Que dire ? c'est désolant cry ton billet est très intéressant (comme toujours) parce que tu nous montres les photos actuelles et les endroits tels qui le sont normalement et j'avoue que c'est très impressionnant ! le square on a du mal à imaginer, j'ai regardé à deux fois avec Jean-Michel

    Souhaitons de tout coeur que cette pluie s'arrête 

    De tout coeur avec vous et pensées pour toutes les personnes sinistrées qui ont tout perdu

    Courage et douces pensées pour vous deux

    On vous embrasse bien fort

    soleil

    1
    Promeneur75
    Mercredi 31 Janvier à 20:20

    Que d'eau partout! "Fluctuat nec mergitur", la devise de Paris n'est pas anodine.  Bonne soirée à vous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :